Pour l’Ascension, Bandol regardera la mer, et la plage centrale

Le week-end de l’Ascension sera nautique à Bandol…

Valse des capians 2011 Trophée SNSM 2011 Stand Up Paddle

… mais aussi musical:

2 concerts gratuits figurent dans l’agenda de Bandol, sur la plage centrale, organisés par Extrême Bandol Club et le Comité régional PACA de Surf, le samedi 4 juin et le dimanche 5 juin 2011.





3 Commentaires

  • […] (organisée par l’association « Pointus Légendes et Traditions« ), les courses de Paddleboard et la découverte de ce sport ont pu se dérouler tout le week-end. Ambiance très festive sur la […]

  • Jean Paul Grepon

    Recherche instructeur de ski nautique pour paquebot Paul Gauguin basé Tahiti pour croisieres Polynesie francaise – merci me contacter si interessé

  • Un trophée SNSM sans vent !

    90 bateaux inscrits, un peu moins au départ de Bandol du fait du mauvais temps du mercredi qui avait compliqué les convoyages pour ceux qui viennent d’autres port.

    La première manche s’annonçait déja délicate, dans un vent faible d’est, obligeant donc la flotte à tirer des bords. Départ à midi, la ligne d’arrivée à Porquerolles sera fermée à 17 h 30 alors que les premières concurrents n’avaient pas encore dépassé la pointe d’Escampobariou au bout de Giens… Aucun classé donc.

    Une nuit de feu à Porquerolles, entre la soirée SNSM au fort Ste Agathe et l’animation tonitruante au village et au port, notamment par les équipages de la « Semaine de Porquerolles », appuyés par un orchestre de cuivre particulièrement talentueux.

    Une deuxième manche toujours dans le tout mou pour aller au Lavandou sous spi. Là, seuls trois bateaux (pas nous !) passerons la ligne dans les temps, et nous serons beaucoup a regretter que le comité de course n’ai pas réduit le parcours, par exemple en plaçant la ligne d’arrivée au cap Bénat.

    Une démonstration de matériel de sécurité par la station SNSM du Lavandou. Un conseil de vérifier la portée de sa VHF, la radio du bord, donné par Jo Minitti, qui explique qu’il a constaté lors des régates qu’il organise que 7 installations sur 10 sont mal faites et n’ont pas la portée nécessaire. Et un essai de gonflage de survie toujours un grand moment de rigolade. Ce coup là, c’est le plancher qui était décollé, provoquant une entrée d’eau et donc la fuite éperdue du candidat testeur qui, dans sa précipitation, en tombera dans le port… Rigolo parce que dans un port au calme entre amis. Probablement moins si cela se passe en situation réelle, la nuit, dans la tempête, alors que son bateau naufrage. La survie était évidement révisée et valide.

    Et une troisième manche un peu plus musclée, avec une magnifique descente sous spi vers Hyères. Nous nous battrons longtemps contre « Highlander », un superbe Maldive doté d’une grand voile impressionnate. Il nous passera nettement sur la fin, avant de rater la ligne nous donnant l’occasion inespérée de le redoubler et d’emporter la victoire de la classe.

    Un accueil absolument lamentable, comme chaque année, du port de Hyères qui a l’air de se foutre éperdument de recevoir 90 bateaux, ne prenant même pas la peine de répondre aux appels de la VHF avant de se faire copieusement allumer par les organisateurs. Et une belle remise de récompenses pour les trois meilleurs de chaque classe.

    Rendez vous à l’année prochaine !

    Jacques