Plus de 40Mbps en 2013 à Bandol

Cela ne concernerait pratiquement que le centre ville de Bandol (les lignes téléphoniques de moins de 800m de long, 1km au maximum), mais je sais que certains fournisseurs d’accès à Internet ont leurs équipements centraux (DSLAM) bandolais déjà compatibles avec le VDSL2.

Le VDSL2 a l’avantage de ne pas nécessiter de travaux comme l’installation de la fibre optique, mais d’utiliser le fil de cuivre du téléphone, et est compatible avec les box ADSL les plus modernes. Son déploiement national est prévu à l’automne, et Bandol devrait bien être concerné par cette amélioration (pour les clients Free disposant de la box V6 notamment), suite au feu vert de l’ARCEP récemment.

On parle d’un débit multiplié par 2 (voire 3) pour les habitants de l’avenue du 11 novembre par exemple, et spectaculairement multiplié dans le sens montant (upload). Malheureusement, ces performances baissent dramatiquement avec la longueur de la ligne (plus encore qu’avec l’ADSL), et au-delà d’un kilomètre, on est en dessous de ce que permet aujourd’hui l’ADSL2+. Mais ça reste une bonne nouvelle pour les chanceux qui seront concernés (MOI AUSSIIIIIIII!!! avec 843m, ouf!!!), et certains usages vont se développer, à n’en pas douter.
Ca me renvoie au thème du « grand oral » de mon Mastère Spécialisé en 2002 : « décrivez 3 mondes, l’un à 3Mbps, l’autre à 20Mbps, et le dernier à 100Mbps ». Actuellement on est au deuxième, et s’il faudra attendre la fibre pour le troisième, le coeur de Bandol va faire un grand pas en direction de celui-ci, avant la fin 2013. Et comme ce qu’on sait aujourd’hui n’est pas si différents des cours de prospective technologique reçus à l’époque, je peux vous dire que ce n’est pas la même chose (ça s’est même amplifié).
Les habitants du centre de Bandol devraient commencer à appeler leur fournisseur pour savoir s’il opèrera bien la transition vers VDSL2 avant Noël, et éventuellement envisager un changement de box si la leur n’est pas déjà compatible.

J’arrête là car je sens que je suis plus émoustillé que vous, bien que pour certains cela fera écho au slogan publicitaire d’un grand groupe industriel français dans les années 1990 : « bienvenue dans un monde que nous contribuons chaque jour à rendre meilleur… »

F.M. – www.bandolais.fr

P.S. : sincèrement désolé pour tous ceux qui seront privés de cette avancée technique, et pour ce billet qui sera finalement l’un des plus clivants de l’histoire de ce blog, entre les résidents du coeur de centre ville, et les autres. LA question de demain soir aux rencontres du web bandolais, ça va être « et toi, combien elle mesure ta ligne ADSL? »…





7 Commentaires

  • […] annoncé pour l’automne. Bandolais.fr vous en parlait il y a 6 mois : l’internet haut débit s’améliore avec l’arrivée du vDSL, progrès qui permet […]

  • On agite le nonos ou le susucre devant le toutou… et puis… pas , plus de nonos ou susucre… Je vais mordre!

  • J’avais pris soin de préciser en PS que j’étais désolé pour ceux qui ne bénéficieraient pas de ce boost sur leur connexion ADSL…

    Reste une solution d’une simplicité enfantine : déménager au coeur du centre ville de Bandol. Au plus près, on peut attendre des débits de 60Mbps!!!

  • Le gros avantage reste le débit montant qui change nettement… de 1Mbs à 10 ou 20x plus au moins, et ce pour un petit quart des lignes (la voie montante étant plus sensible). (ok, ça fait 75% de jaloux)
    Rien que vouloir partager les photos de ses enfants prises sur la plage le jour même sera moins une sinécure (surtout si l’on a un appareil récent avec leurs palanqués de mégapixels)

    Suis fibré, et je trouve ça horriblement pratique d’avoir un meilleur débit montant…

    Je trouve juste dommage que l’ARCEP n’ait jamais accepté d’essayer l’Annexe M de la norme ADSL2+ alors que c’est prit depuis des années en Belgique et en Allemagne: cette norme permet de prendre un peu de la bande de fréquence descendante, pour la donner à la montente: En d’autres termes, on enlève un peu de vitesse en « download » mais on passe de 1Mbs à 3Mbs en montant: bah, c’est moins désagréable

  • Jean Pierre Rolland

    Finalement, pour la performance du débit des lignes, il en va comme comme pour l’entretien des espaces verts communaux. Il y a le centre (grosso modo ce qui se trouve à l’intérieur d’un cercle ayant son centre Place de la Liberté, et un rayon ne dépassant pas l’avenue du 11 novembre, l’école primaire et le Casino)… et la zone, la banlieue, le reste du monde. Pourtant il me semble que la majeure partie des contribuables -et des électeurs- se trouve au delà de cette « ligne de démarcation ».

  • Monsieur Roland … vous avez raison mais monsieur le maire considère que Bandol se limite au centre ville…. la preuve dans Var Matin, il a déclaré qu’il n’y avait jamais aussi peu de constructions (entendez bétonnage) dans Bandol …. et que le centre ville ne sera pas bétonné ….. mais pour le reste (les hauteurs de Bandol), c’est une autre histoire …. il va continuer à bétonner comme il le fait depuis 2008.

  • Pour le coup, le maire n’y est absolument pour rien dans l’installation des lignes FT.
    Historiquement, les centraux téléphoniques sont installés dans les grands, et parfois quasi séculaires, centres et bureaux postaux.

    Il est hors de prix de construire un nouveau central téléphonique pour France Telecom, ce dernier estime de toute manière que sa mission se limite à apporter un ligne de téléphone « vocale », et tristement, ça marche jusqu’à 7/8 km, parfois plus.

    Les chambres où passent les câbles sont souvent installés le long des voies de circulations depuis bien plus de la moyenne d’age des Bandolais.

    Une nouvelle ligne ne suivra pas forcément le chemin le plus court, mais le chemin le plus économe en nouveau câblage et génie civil… Souvent à contre-production d’une vitesse ADSL rapide (même s’il vous vendent du « Wanadoo », les ingés qui choisissent la pose n’en ont rien à foutre)

    On peut pas forcément leur en vouloir, la gestion de la boucle locale cuivre, ils n’en voulaient plus vraiment tellement c’est une patate chaude, et avec leurs suicid— leurs réduction d’effectifs, ils délèguent le câblage finale à des electriciens… qui posent des boitiers DTI qui bouffent la moitié du signal xDSL d’ailleurs.

    Bref… pour en revenir au sujet… Le maire n’a presque aucune manette a jouer auprès d’FT, faut arrêter de rêver… son seul pouvoir est de baisser le pantalon pour le Wifi au Port, parce que c’est bien loin de la mission de service public d’origine d’FT. Point.

    L’espoir, car il y en a un, mais lointain dans le temps:
    Le cout par prise en Fibre Optique, même en résidences indépendantes, baisse à vitesse grand V, et si l’on peut pas attendre, il se crée des Fournisseurs d’accès associatifs comme celle dont je fais parti à Toulouse ( http://tetaneutral.net ) qui oeuvre à déboucher les zones blanches (même dans le centre toulousain, parce que les lignes ne suivent pas les lignes administratives comme dit plus haut), on compte >200 « clients » qui profitent du très haut débit (jusqu’à 100Mbs)… et ce par la voie des airs, du Wifi à 5GHz, quelques points haut, et on arrose tout !
    Y’en a pas sur Toulon, mais:
    Aix-Marseille : http://www.teleragno.fr/ serait peut-être enclin à aider qqs voisins lointains a s’interconnecter entre-eux, jusqu’au centre, au delà…