Photos des travaux actuels dans Bandol

IMG_1637Reçues quelques photos anonymes des travaux devant la Mairie:IMG_1633 IMG_1634 Et dans la suite de l'article, les photos que Nathalie CAUNE a prises rue des écoles…/…


BAN_travaux rue des ecoles2 BAN_travaux rue des ecoles3 BAN_travaux rue des ecoles5

BAN_travaux rue des ecoles1 BAN_bitume qui fume1
BAN_travaux rue des ecoles4
.





20 Commentaires

  • Jacques KAUFFMANN

    Manie de l’enrobé.
    Il y avait un maire qui a fait coller de partout des morceaux de carreaux céramique bleus.
    Maintenant, c’est l’enrobé qui prend le dessus. Enrobé sur le quai, enrobé devant la mairie etc…
    Pourtant, qu’est ce qu’il y a de plus laid que ça ?
    Dans toutes les villes, on trouve des pavés qui résistent aux passages des bus, des camions et de tout ce qui roule, et dans les contre allées de la place de la mairie, nos dalles n’ont pas resistées aux poussettes ?
    Domage.
    Jacques

  • Françoise Stévenin

    je voudrais remercier tous les photographes qui nous permettent de vooir les changements à Bandol. Je suis loin, mais tout près par le coeur.
    Pourquoi, les maires changent les carreaux en bitume et vice versa pour le prochain, c’est qu’ils ont un interêt…. Savez-vous lequel? Réfléchissez? un petit + dans l’escarcelle dudit maire, et un peu + d’impôts pour les bandolais. cordialement

  • Jean-Maurice Tupin

    L’enrobé c’est moche surtout noir, ça fait bitume. Pourquoi ne pas mettre des pavés.C’est autrement plus joli et ça resiste à tout.
    C’est vrai, ce n’est pas le même prix.

  • Jacques KAUFFMANN

    @Françoise,
    Tu poses là un sacré problème.
    Effectivement, quand on voit faire et refaire éternellement les mêmes travaux par chaque équipe municipale, quand on voit chaque maire vouloir faire un grand projet immobilier, la question « mais pourquoi ? » arrive vite dans tous les esprits.
    Tu donnes une explication possible. J’espère que ce n’est pas ça.
    Mais je comprends parfaitement que tu puisses le croire.
    Ailleurs on parle du déplacement du Casino. La même explication peut venir à l’esprit, tant il est manifeste que les raisons « techniques » du déplacement du Casino restent incompréhensibles.
    Jacques

  • Attendons la fin des travaux avant de critiquer. L’enrobé peut très bien servir de base avant la pose d’un carrelage. Il a au moins l’avantage de constituer une base rigide.

  • @ Claude ,
    non , je ne crois pas qu’un enrobé soit une base pour la pose de carrelage . le ciment oui , mais pas l’enrobé .
    D’Jsenior sur enrobé egal pattes cassées par contre ( si tout est refait a terme ).
    y a t il a Bandol une adjointe a l’environnement et au dévelopement durable ? quelqu’un l a t il déja vu se manifester ? parce que l’enrobé écolo , c’est du pipeau !
    et en plus c’est moche .
    pour récuperer la TVA par anticipation , faut vraiment trouver en urgence  » des travaux  » , quitte a casser pour
    refaire ; ou faire du n’importe quoi , type rembarde sur le mur du cimetiére , qui aide sans doute a se retenir d’y aller trop vite .
    et que dire de ce que j’ai appris par un commerçant , du projet de retrecissement a la portion congrue du terre plein central  » vert » et arboré sur le port , avec sans doute mise a mort des arbres actuels ; surtout quand on se référe au programme de l’équipe municipale aux commandes , parc sur port et voitures en sous sol gratuit pour les bandolais pour redonner de la verdure aux lieux….ou est il passé ce dossier , quelqu’un a t il perdu la clef du tiroir ou il est rangé soigneusement ?

  • Bonjour Muriel,
    La responsable de l’environnement est Mme Athena Critodoulos, vous pouvez lui écrire à service.environnement@bandol.org.
    Pour ce qui est du rétrécissement de la partie centrale du quai, c’était à mon avis une idée interressante, compte tenu du peu de place disponible pour la circulation automobile à deux voies du côté sud du Quai De Gaulle.
    Les « 12000 projets » qui existent, mais jamais réalisés aujourd’hui, qui ont couté beaucoup d’argent à la commune en étude, véront peut-être un jour, le jour.
    Qui sait !

  • @ à tous et excuses à l’autre blog je reprends ce que j’ai déjà écrit:
    – Tu sais chérie, les travaux de la place de la Mairie ont commencé…
    -Les travaux! Quels travaux?
    -Ben, l’ancienne Municipalité de « c’est mon choix » avait fait refaire la place de la Mairie avec un dallage qui malheureusement n’a pas tenu le coup puisque la plupart des dalles sont fendues. D’ailleurs je me souviens qu’en Conseil Municipal Christian DELAUD et moi-même avions soulevé le problème suivant à Marc POINCELLIN qui était Adjoint aux travaux: « Pourquoi l’épaisseur des dalles posées est inférieure à celle prévue? Le prix de revient ne doit pas être identique ».Et comme d’habitude nous avons été renvoyés dans les cordes par une équipe ricaneuse et soudée.
    -D’accord les dalles étaient plus fines que prévues, mais alors le fournisseur! La garantie décennale joue bien pour les particuliers elle doit l’être pour une Commune!!
    Mais bon sang mais c’est bien sûr! La logique Féminine imparable…A t-on fait jouer la garantie décennale?

  • Christodoulos avec un h, pardon pour la faute d’hortographe, sil vous la connaissiez, je suis sûr que vous l’apprécieriez.

  • Il semblerait que certains n’aient pas lu les informations travaux qui ont déjà été données par la Mairie (et reprises sur ce blog):
    la couche finale d’enrobé ne sera pas noire. Ce sont des tons ocres plus ou moins clairs, jusqu’à grenat, qui seront utilisés notamment sur le port (je crois que les mêmes tons seront utilisés devant la Mairie).

  • Jacques KAUFFMANN

    @Fred,
    Franchement, ocre ou noir, l’enrobé, c’est quand même un des revétements les plus laids qu’il soit.
    Des pavés, il y en a dans toutes les villes, et qui résistent à toutes les situations pour lesquels ils ont été conçus.
    On a assez ralé sur la rénovation du bd du 11 novembre pour ne pas laisser passer ça.
    Et je me rappelle aussi des commentaires critiques et, pour moi, justifiés, à propos de la suppression du terre plein central de la place de la Mairie, qui enlevait encore un élément marquant le caractère provençal de Bandol.
    Alors de l’enrobé au pays des calades…
    Jacques

  • Mdme MURIEL ..
    je reprends votre texte que je ne comprend pas §§ Ou faire n’importe Quoi § Les personnes agées ont droit a des égards sans que l on face une revendication plutot négative d’expression contre la municipalite et ceux qui sont employes toujours critiqués – Anecdote §§ SOIT meme on fait mieux que les autres de J MAUX §§ cordialement – Max.
    votre texte : refaire ; §§ ou faire du n’importe quoi §§ , type rembarde sur le mur du cimetiére , qui aide sans doute a se retenir d’y aller trop vite —- je pense que c’est pour avoir une place – — Negatif —

  • Jean-Pierre Chorel

    Quelques éléments techniques et administratifs issus de mon humble expérience professionnelle.
    Concernant les fameuses dalles. Si l’épaisseur de celles-ci est inférieure aux prescriptions du cahier des charges, le maître d’oeuvre a certainement fait appliquer une moins-value en les acceptant, ou bien la négligence (a minima…) du contrôle a été particulièrement grande. Quoiqu’il en soit, la réception des travaux vaut acceptation si aucune réserve n’est émise. Les garanties relèvent de l’article 1792 du code civil. Celui-ci stipule que seuls les ouvrages (bâtiment) relèvent de la garantie décennale. Les travaux de voirie, sauf garantie particulière mentionnée dans le cahier des charges, ne relèvent que de la garantie de parfait achèvement, soit 1 an.
    Enfin le choix des enrobés bitumineux, qui initialement ne peut être qu’économique. Ce matériau présente une faible résistance au poinçonnement (accentuée par la chaleur), ainsi qu’une grande sensibilité aux hydrocarbures (essence, gazoil). Pour améliorer ces « faiblesses » il existe des procédés d’ajout de coulis hydrauliques en surface, autrement appelés « enrobés percolés ». Ce sont ceux-ci qui permettent différents choix de couleurs. Mais le critère économique devient alors moins pertinent. Un autre matériau aurait pu être choisi à mon sens, le béton désactivé. Outre les qualités reconnues du béton, le choix des gravillons permet d’obtenir une grande qualité esthétique, tout en bénéficiant d’un entretien facile dans le temps. A titre d’exemple pour ceux qui ne connaîtraient pas ce matériau, tout en précisant n’avoir aucune action dans cette société :
    http://www.francebeton.com/beton_desactive.htm
    Chacun son choix…

  • c’est de l’humour , il en faut dans la vie , de l’humour un peu carabin , je le concéde ; c’est cet humour la qui nous permet aussi a nous médecins d’accepter l’echec de la mort , n’y voyez pas de mal , et reconnaissez qu’une rembarde sur un trottoir quasiment plat , alors que le territoire communal bati est pour le moins pentu dans son ensemble , c’est rigolo .
    cordialement , monsieur Moutte .

  • @ Jacques:
    je ne portais aucun jugement esthétique.
    Simplement je reprécisais les informations dont nous disposons. Le noir n’est qu’une sous-couche et il est non pertinent d’aller critiquer la Mairie sur cette couleur puisqu’elle a annoncé la palette de coloris qui seront utilisés.

  • Jacques KAUFFMANN

    @ Fred,
    Ben si, tant que ce n’est pas fait, le projet peut être modifié.
    Jean Pierre explique bien l’histoire de la couleur. Et pose bien le problème de l’enrobé : avec la chaleur, il finit toujours par se bosseler ou se trouer.
    Ce n’est pas confortable pour marcher, parce que c’est souvent trés chaud.
    Et puis, au moment où toutes les mairies mettent en avant leurs démarches « développement durable », on est vraiment ringuard a tartiner de l’enrobé dans toute la ville.
    Ok ok, je réagi un peu tard, mais bon, ce n’est pas parce que j’ai raté l’info dans le flux de ce que communique la mairie que pour autant il faut se taire à jamais !…
    Jacques

  • @ Jacques:
    aucune volonté d’interdiction de critiquer de ma part. Je dis juste que critiquer le noir, c’est se tromper.
    Autre information autour du développement durable que je n’ai pas vérifiée, cet enrobé serait dit « végétal » (comprendre sans hydrocarbures).

  • bon , avez vous vu les photos du produit fini ? c’est pas mal du tout . il parait que l’enrobé végétal  » chauffe  » moins ; en tout cas , comme c’est fait , on ne peut plus rien y changer , et a vrai dire , en photo , ça rend bien .
    n’ayant pas un égo surdimensioné , je reconnais mon erreur de jugement , sans doute du a mauvaise information et communication habituelle de la municipalité , mais , ça , c’est un autre débat ….

  • dupont-devoti christine

    Je viens de lire attentivement tous les commentaires au sujet « des dalles,de l’enrobé etc.. ».Je vais dire « trés naivement » :et pourquoi avoir dépensé autant d’argent pour enlever l’esprit provençal qu’il y avait sur cette belle place par des dalles qui se sont fendues si rapidement?Vous allez me dire « trop tard c’est fait! »Ok mais alors j’ose juste espérer que la nouvelles municipalité à étudier sérieusement la durabilité de ces nouveaux travaux,leur urgence …et qu’elle ne les a pas engagé juste pour laisser une trace de son passage à la tete de la ville au frais de la princesse !
    Princesse qui je le rappelle a vu ses impots locaux sacrément augmentés!!!!

  • dupont-devoti christine

    Aie, je viens de voir des fautes d’orthographes non corrigées !
    Désolée,Trop tard