Pas de législatives pour Bandolais.fr

Les législatives approchent mais le sujet ne sera pas traité sur Bandolais.fr. Des candidats de la 7ème circonscription m’ont bien contacté pour parler de leur candidature chez nous mais ce blog citoyen consacrant sa ligne éditoriale à Bandol, voici ce que je leur ai répondu :

je ne souhaite pas couvrir les législatives 2012 pour plusieurs raisons:

  • c’est une échéance de politique nationale, loin des préoccupations locales de mon blog assez strictement bandolais : à travers le découpage territorial, les députés représentent leur circonscription sur un plan politique et non pas dans un rôle d’ancrage local comme c’est le cas des sénateurs.
  • La confusion tient pour beaucoup à la pratique du cumul des mandats, et ne pas couvrir ce scrutin peut-être une façon de rappeler la distinction de rôles entre les deux chambres de notre parlement. Cette confusion est d’autant plus regrettable qu’elle finit souvent par représenter un symptôme majeur des pratiques clientélistes.
  • couvrir une élection est extrêmement chronophage (d’autant que la 7ème circonscription compte 15 candidats je crois), et je ne libèrerai pas le temps nécessaire pour un scrutin qui sort de mon champ éditorial.

Je profite de cette occasion d’un contact direct en tant que citoyen hexagonal (et non bandolais) pour vous encourager à faire campagne en intégrant les thèmes de correction du système politique qui m’apparaît bien malade comme à beaucoup de nos concitoyens : le politique tient à mes yeux une large part dans la responsabilité de déconstruction des valeurs de notre société en oubliant trop souvent son rôle d’exemplarité, et si vous êtes élu à l’Assemblée, j’espère que vous aurez à coeur de défendre ou mettre en pratique les suggestions de groupes citoyens qui réfléchissent avec plus de temps que celui dont vous et moi disposons individuellement sur ces questions, comme les associations Anticor, Transparency International, etc. (ces associations ont de plus l’avantage d’être plus libérées de conflits d’intérêts sur ces sujets qu’une Assemblée qui s’auto-règlemente).

Vous avez une foultitude de sites permettant de s’intéresser aux législatives ou de les commenter. Je me contenterai d’annoncer les résultats des deux tours pour la commune de Bandol.

F.M. – www.bandolais.fr





7 Commentaires

  • ridicule de ne pas en parler, pour les bandolais
    vous parlez bien des problemes avec la mairie
    c’est dommage d’etre sectaire

  • Je comprends l’analyse, mais ne la partage qu’à moitié. Je m’explique.
    Il me semble qu’il aurait été possible, en ciblant bien les thèmes de ne traiter que de sujets locaux (même si nombre d’entre eux débordent le coté local… BANDOL ne vit as en apnée ou dans une bulle…): la LGV, la réforme territoriale (et la politique à mener en matière culturelle, de logement social, la question de l’eau, de l’assainissement et des déchets…), la carte scolaire du secondaire (la question d’un lycée sur l’ouest varois discuté en début d’année)…notamment…
    Il s’agit de questions locales mais pour lesquelles les décisions prises (et donc votées) au plan national déterminent les politiques qui seront poursuivies ou non (réforme territoriale), entamées durant les 5 ans à venir….

    Sur ces points précis, au niveau des candidats c’est bien souvent un grand flou… peu artistique. Des questions précises auraient l’avantage peut être de préciser leurs idées et intentions….. car pour le moment j’ai plus l’impression d’avoir des vendeurs de lessives faisant la promotion de leurs produits qui lavent plus blanc ou protègent les couleurs, que de candidats à des responsabilités d’élus censés nous représenter et ayant des idées précises sur les politiques à mener dans les domaines précités qui conditionnent une partie de notre quotidien….

  • Christian Delaud

    @ Fred,
    Je comprends et je partage ton analyse.
    Pour éviter cet ancrage local, car un député n’est pas là pour défendre sa circonscription mais pour légiférer, une solution serait des listes nationales de 577 noms par parti ou organisation politique.
    Avec nombre d’élus à la proportionnelle.
    Ce système présenterait, outre l’avantage de ne pas avoir d’élus identifiés à un terroir, d’éviter des candidats isolés dont le seul but est de faire leur promotion locale avec l’argent public en vue de prochaines échéances locales.

  • @ Adrien : sectaire? Ma ligne éditoriale, c’est Bandol, donc je parle de problèmes qui concernent la mairie, pas le parlement national dans son rôle politique. Les bandolais ont plein d’endroits en ligne pour s’adonner aux débats de politique nationale: le mien ne m’a pas paru susceptible d’apporter un plus. En quoi cela serait-il mieux de débattre des législatives entre voisins bandolais plutôt qu’entre audience de grands médias nationaux?

    @ Prinz Karl : que les députés connaissent la réalité du terrain c’est bien, et oui d’accord, nécessaire. Que le législateur vote en fonction de préoccupation de particularités locales propres à sa circonscription me paraît malsain (clientélisme garanti?).

    @ Christian DELAUD : la proportionnelle a aussi ses inconvénients (point de salut hors des partis, et la Vème a été conçue aussi en rupture avec la IVème réputée ingouvernable du fait du « régime des partis »). Au passage, j’ai reçu dans ma boîte à lettres la prose du candidat de ton parti et que tu représentes à Bandol, et de mémoire il attaque le député sortant sur des problématiques locales au moins autant que nationales…

  • Ma grand’mère disait toujours : qui trop embrasse mal étreint.
    Ce forum peut-il devenir un forum de politique générale ou doit-il a la demande de son créateur rester centré sur Bandol ?
    La crainte serait de devenir inaudible pour les Bandolais qui consultent ce forum. Pour ma part je suis un fervent défenseur de la liberté de dialogue et de la liberté d’informer donc je ne vois pas pourquoi tous les sujets ne seraient pas abordés. D’autant que les querelles de personnes peuvent se traiter de gré à gré par des mails perso.
    Mais on peut très aisément comprendre Fred lorsqu’il parle de chronophagie.
    OUI s’ il se donne le rôle de préparer la page de tel ou tel candidat ou comme le dit PK de filtrer les commentaires un par un pour savoir s’ils sont consacrés à Bandol ou pas.
    NON s’il laisse libre accès et libre sujet. Dans ce cas c’est le candidat le plus motivé qui prendra à son compte ses propres textes, sachant que lorsqu’ils sont pléthoriques, ils ne sont pas lus donc inefficaces.
    Dans 3 semaines tout sera clos et la mayonnaise liée à la politique nationale sera retombée. Donc cet épisode sur ce forum ou sur d’autres sera refermé laissant place nette pour des sujets typiquement Bandolais.

    pour ce qui est du rôle du député c’est complètement faux de décrire un député sans sa permanence locale, confiné dans un parisianisme constitutionnel. L’argument n’est que de circonstance lié à une tactique politique. Un député est aussi un homme local et tout le monde le sait bien.

  • « Clientélisme garanti »… effectivement. Mais je me plaçais dans le cadre actuel: scrutin uninominal majoritaire à deux tours dans le cadre d’une circonscription… système mis en place sous la V° République pour éviter « le système des partis » (à l’exception de 1986 où une dose de proportionnelle avait été introduite au niveau du département).
    Il en résulte que de fait le député représente « sa » circonscription (ou son « siège » pour les pessimistes), même s’il est élu de la Nation et doit en ce sens voter en fonction avant tout des intérêts de cette dernière.
    Ce qui est certain c’est que ce système électoral favorise un ancrage local à la différence des système à liste comme les régionales.
    D’où le sens de mes remarques initiales: le débat aurait pu se concentrer essentiellement sur des questions « locales » (BANDOL mais disons plutôt ouest varois).

  • Tout à fait mon cher PK.
    Représentativité philosophique et éthique, mais aussi représentativité locale car pour « régner » il faut d’abord être réélu ou réélu, ce qui ouvre la porte au clientélisme.
    Mais bon c’est la règle démocratique et c’est au peuple que revient la responsabilité de faire la part de la sincérité ou du clientélisme.
    Je reviens sur ce que dit Fred à propos du temps qu’il faut consacrer à la gestion d’un forum. Une solution serait de réaliser des interview pour chaque candidat ainsi il serait assuré que en fonction de sa sélection de questions les propos porteraient exclusivement sur la localité et ses environs.
    Mais ça demande un temps fou. Qui va vouloir sacrifier sa vie pour ça ? A part hélas un politicien professionnel.