Pas d’augmentation d’impôts à Bandol jusqu’en 2020

Oh, doucement, je ne vais parler ici que d’impôts locaux (foncier, et taxe d’habitation), personne ne peut rien de spécial pour les bandolais au niveau de la politique fiscale française. Inutile de vous exciter devant mon titre d’article…

Une promesse dans le sens du poil

Mais le fait est que la campagne démarre doucement, et au rayon des premiers engagements de campagne, ils sont déjà 2 candidats aux élections municipales de 2014 à avoir fait la promesse de ne pas augmenter les impôts locaux, et en ces temps d’exaspération du contribuable, partout en France, et peut-être encore plus dans les territoires idéologiquement à droite (et donc un peu moins supporters de l’impôt et de l’idée de son utilité ou de sa performance), je ne doute pas qu’on verra d’autres candidats se refuser à être moins disants, pas forcément par conviction, mais par surenchère électorale.

2 approches aux antipodes

Rien de comparable dans la situation de ces 2 candidats :

  1. celui du Front National ne fait qu’appliquer une recommandation nationale de son parti, et indépendamment de toute spécificité de la situation bandolaise, il applique une recette qui électoralement va bien réussir à lui attirer quelques mécontents prêts à croire les promesses d’un parti dont les expériences de gestion locale restent… euh, pas de commentaires, ce n’est pas le sujet du jour.
    Ca ne devrait pas suffire à faire gagner le FN dans une ville solidement ancrée dans la droite classique par sa démographie actuelle, mais ça peut aider à gonfler le score qui aidera à négocier un ralliement au second tour.
    Inutile aussi d’attendre de réponse précise de la part de Mr Ponge, qui « ne veut pas polémiquer » et a promis de tout dire seulement bien plus tard, vers février, quand tout le monde sera en campagne, et que son discours et programme seront finalisés.
  2. Du côté de Jean-Paul JOSEPH, l’argument est beaucoup plus frappant, car s’il s’est fait connaître à Bandol, avant même de s’engager dans une voie collective (associative) puis politique, c’est par le travail qu’il a produit sur les chiffres municipaux : je le sais (presque) mieux que personne, pour avoir été le blog qui a diffusé ses premières interventions quand il était un homme seul, dissident immédiat de la majorité installée aux commandes en 2008.
    A priori c’est même en raison d’un désaccord total sur l’analyse des chiffres par lesquels le maire Christian Palix et son premier adjoint Marcel Bogi accablaient leur prédécesseur (François Barois) qu’il aurait claqué la porte, dénonçant une manipulation éhontée :

Réfléchissons un peu

Si on a donc la même promesse d’un candidat qui s’est fait une spécialité des chiffres (et on ne peut pas dire que grand monde se soit donné la peine de lui apporter la contradiction), cela interpelle sauf à penser qu’il est tombé dans la même démagogie (ce que certains ne manqueront pas de suggérer), tout en soulevant un tas de questions. Voilà les miennes (que je sais partagées par d’autres bandolais) :

A – Les finances bandolaises dépendent (pour une part significative) de la participation de l’établissement de jeux installé dans notre commune au budget municipal. Il traverse (le Casino et l’entreprise qui en est l’opérateur, Partouche), une période qui n’est pas faste, et qui peut aller vers davantage de remous.

    • Que se passe-t-il en cas de baisse significative de la contribution du Casino ?
    • Que se passe-t-il si le Casino vient à disparaître du paysage (fiscal) local ?
    • Le dossier du Casino de Sanary n’est-il à cette heure qu’une simple menace qui ne peut se concrétiser avant 2020 ? (désolé, ce dossier voisin, je le suis d’encore plus loin que les dossiers bandolais).

B – Le prochain mandat sera marqué par une perte massive de pouvoirs à l’échelon de la commune, transférés vers l’intercommunalité, dans notre cas la CCSSB : transfert de compétences rimera avec transfert des recettes.

    • Peut-on faire cette promesse alors qu’une partie du pouvoir (fiscal) ne sera plus à la mairie ?
    • Dans quelle position sera Bandol au sein du Conseil communautaire pour défendre cette position à cet échelon décisionnaire (par nature on ne sait que le nombre de sièges dont on disposera, 5 ou 6, pas qui sera notre allié sur cette ligne, tant qu’on ne sait pas qui est élu chez nos voisins) ? A moins que tous les candidats les plus lourds dans chaque commune de CCSSB soient tous sur cette même ligne de soulager les poches trop ponctionnées par l’Etat des ménages habitant notre intercommunalité…
    • La promesse ne porte-t-elle que sur les impôts restés sous décision de la commune, et la volonté de défendre la même ligne en conseil communautaire (mais sans garanties) ?

C – Un tout petit peu plus loin, se niche en creux la critique de l’augmentation jugée abusive des impôts locaux par Christian Palix en 2008 (en faisant porter le chapeau à son prédécesseur en allant jusqu’au mensonge), que toutes ses petites baisses électoralistes des années suivantes n’auront jamais effacée :

Conclusions

On le voit, une même promesse simple et lisible, deux candidats, et deux lectures d’emblée très différente :

  • application d’une norme électoraliste d’un parti en conquête de voix,
  • ou position d’un « spécialiste » qui réfléchit publiquement à la question des finances fiscales (depuis 6 ans au moins)…

Et dès qu’on creuse un peu la question, plus de clarté, plus du tout de lisibilité, mais une foule d’interrogations et sub-questions qui surgissent. Ces deux candidats, et tous ceux qui vont les imiter dans cette promesse fiscale à 0% d’augmentation jusqu’en 2020, vont devoir expliquer leur raisonnement, les bases de leurs choix, etc. En tous cas je vous encourage à vous poser ces questions et à les leur poser.
Certains devraient être en mesure de répondre et d’argumenter, mais je pense que d’autres auront plus de mal, quand ils ne chercheront tout simplement pas à fuir ces niveaux de débat (qui font peut-être fuir aussi les électeurs).

Mr Ponge a raison, il est encore tôt, mais attention à ne pas trop procrastiner en chemin : viendra un moment où il y aura plus de questions accumulées que de temps pour y répondre (quoique c’est une bonne stratégie pour ne pas avoir à répondre).

Et vous, qu’avez-vous à dire sur le sujet ?

F.M. – www.bandolais.fr

P.S.: le volet 2 de mon article Disclosure n’étant pas terminé, c’est un article déjà écrit qui prend sa place même si j’avais espéré l’achever la semaine dernière. Patience…





Article précédent : Farewell Madiba

57 Commentaires

  • […] vous reproduis ci-dessous la fin d’un commentaire de Prinz Karl sur mon édito d’hier, tant ces quelques lignes me semblent fondamentales : Plus d’une quarantaine d élus vont se […]

  • […] avec la vérité mathématique et statistique* quand il contestait mon « attaque » sur le tic de langage des commentateurs « FN » dont je faisais la remarque en décembre, etc.), soit on nous l’a changé, soit il a avalé toute la saison 1 et peut-être la saison 2 […]

  • muriel anguenot

    juste 3 mots a la lecture rapide de ton article .
    oui , il y a un serieux probleme avec l avenir du casino vu la situation de Partouche .
    non , je ne pense pas que la CCSB nouvelle aura comme priorité ou meme envie une augmentation massive des impots , les maires des autres communes presents ou futurs ayant a gerer un raz le bol fiscal national et … general , dans leurs communes respectives itou .
    enfin , tu oublies que transferts de pouvoirs et de compétences sont assorties de transferts de charges ( ce qui n a pas été fait a Bandol par le maire sortant )
    enfin , vue la marge de ponction sur les porte monnaies bandolais  » pigeons « , il serait indécent de ne pas instaurer une gestion en  » bon pere de famille  » ou en  » ménagére avisée  » , c est selon ( lol ) , pour notre commune ; et c est possible .

  • Mon avis sur l’importance du Casino sur le budget de la commune.
    Je m’en étais fait l’écho sur BB en écrivant qu’il était irresponsable de prendre en compte cette manne financière apportée par le Casino dans le budget de la commune! Que cela devait être un plus, une cerise sur le gâteau…
    Un qui sait, m’avait répondu que cet argent entrait dans le fonctionnement, pas dans l’investissement!
    Est-ce exact?
    Si ça l’est, c’est moins grave!
    Nous avons rendez-vous samedi avec deux candidats, Madame Connat épouse Tamburi qui inaugure son bureau à 11h à côté de l’Amiral et à 17h avec Monsieur Palix au theâtre Jules Verne qui lance sa campagne!
    Nous verrons si eux aussi, nous ferons des promesses!
    Rappelez-vous de celle de notre Maire en 2008: « A quoi cela servirait-il d’augmenter les impôts de 3%… 80000€! »
    On sait ce qui s’est passé après!
    Bonne journée.

  • Antoine LECOMTE

    …… pour finir le message de Christian Viala ….

    Une fois élu, monsieur Palix a augmenté honteusement la taxe d’habitation de 27% et la taxe foncière de 27% …. puis les a diminué de 3% par la suite et clame maintenant partour qu’il a baissé les impôts. De quoi se moquer le contribuable puisqu’au final son bilan fait état d’une augmentation des impôts.

    Et que fera t-il après avoir engager des travaux pour 3,5 millions d’euros sur le parking du Casino, s’il est réélu ???????

  • Bonjour,

    Juste une petite remarque à votre commentaire répétitif sur le Front National, vous dites que je ne fait qu’appliquer les recommandations du parti, il s’agit tout simplement d’une charte d’engagement que tout candidat doit tenir durant sa mandature, ce qui est totalement différent.

    Voici les engagements que nous devrons tenir: http://www.frontnational.com/2013/09/accords-et-alliances-aux-elections-municipales-de-mars-2014-le-front-national-presente-une-charte-daction-municipal.

    Nous devrons en effet ne pas augmenter les impôts durant la mandature,cela en fait partie.

    En ce qui concerne la commune de Bandol ,le projet que nous présenterons sera bien spécifique à Bandol et non National.

    Mon projet sera donné que fin janvier ,début février, comme tous les autres candidats.
    Bonne journée

    Bonne journée

  • Joseph Jean-Paul

    Pourquoi la promesse de ne pas augmenter les impôts jusqu’en 2020?
    La réponse figure dans notre contribution finances qui est sur notre site vvbandol2014.fr (j’invite d’ailleurs les lecteurs à lire l’ensemble de nos contribution qui représente le socle de notre projet de ville).
    Oui il y a incertitude sur l’avenir du casino. Nous ne serions sans doute pas dans cette situation si une nouvelle DSP (Délégation de Service Public) avait été lancée dès septembre 2010, lorsque le préfet a demandé au Maire de retirer son projet de modification du PLU qui permettait le transfert du casino au stade des grands ponts. il y a donc effectivement une menace de baisse importante des recettes.
    Quels sont les leviers disponibles? schématiquement il y en a 3.
    1 la dette. il y a une marge de manœuvre assez faible, puisque nous nous efforcerons de contenir la capacité de désendettement entre 5 et 10 ans (aujourd’hui 5,1 ans)
    2 les dépenses publiques de fonctionnement : dans notre contribution et dans toutes les conclusions des analyses financières que j’ai faites (la 1ère publiée sur bandolais.fr concernait les comptes 2008, ceux que je pourrais qualifier de comptes du grand mensonge avec comme corollaire l’augmentation scandaleuse et injustifiée de 24% des taux d’imposition), j’insiste sur la nécessité de la rigueur financière sur ces charges de fonctionnement, notamment les charges à caractère général, d’impact plus rapide que celles de personnel.
    3 les dépenses d’investissement : c’est la variable d’ajustement principale selon moi. je cite la phrase correspondante de notre contribution : « Nous limiterons volontairement les investissements si nécessaire (il y aura une hiérarchisation des projets et une programmation des travaux) de manière à ce que les impôts n’augmentent pas plus que l’inflation sur l’ensemble de la prochaine mandature ». c’est un choix politique qu’il faudra assumer. on ne peut pas promettre tout + le reste!!

    On pourrait ajouter que la relance d’une dynamique générale de la ville, notamment sur le plan économique et en utilisant tous les leviers disponibles (Tourisme, Port, Activités nautiques, Culture et animations, Vins de Bandol, Communication etc..) contribuera à ce que nos entreprises, commerces, bars, restaurants etc.. se portent mieux et donc à des rentrées fiscales supérieures, sachant que la contribution économique territoriale (qui remplace la taxe professionnelle) et qui est constituée de la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) et de la CVAE (Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises) est perçue effectivement par Sud Sainte Baume, mais nous est reversée au travers de l’AC (Attribution de Compensation).

    A l’intention de Christian VIALA. L’article que tu nous demandé sur le développement économique devrait sortir aujourd’hui. il peut être amélioré bien sur.

    En ce qui concerne l’intercommunalité, c’est un sujet majeur dont je ne sous estime pas l’impact. Nous en reparlerons bien sur.

    1% de variation d’impôts représente environ 90 000 euros

  • Christian Delaud

    Augmentation ou pas des impôts locaux?
    Personne ne souhaite augmenter les impôts mais quelquefois cela est indispensable.

    Aujourd’hui, la situation financière de Bandol s’est assainie après quelques turbulences dans les années 2008, 2009 et 2010.

    Les voyants ne sont pas tous au vert (peu s’en faut) mais rien ne justifierait, sauf incident de parcours telle que la fermeture du Casino ou la suppression de la Dotation Globale de Fonctionnement versée par l’état, une augmentation des impôts locaux.
    Les voyants économiques sont quasiment tous au vert mais cela n’a pas toujours été le cas.

    Revenons sur les deux mandatures précédentes.
    – mandature 2001 – 2008 – François Barois
    * Endettement faible en 2001 : 9,767 M€,
    * Épargnes brute et nette fortes en 2001 : respectivement 3,312 M€ et 1,838 M€,
    * Réserves confortables en 2001: 4,524 M€
    * Recettes du Casino optimales, produit des jeux en 2001: 3,226 M€
    * Dotation Globale de Fonctionnement en 2001: 2,026 M€ ,

    – 2008 – 2014 – Christian Palix
    * Endettement fort en 2008 : 15.170 M€,
    * Épargnes brute et nette faibles en 2008: respectivement 1,826 M€ et 0,925 M€,
    * Réserves en forte diminution en 2008: 2,620 M€
    * Recettes du Casino en forte diminution: produits des jeux en 2008 – 2,488 M€,
    * Dotation Globale de Fonctionnement en 2008: 2,99 M €, avec transfert de charges aux collectivités territoriales sans transfert intégral des recettes. Effets collatéraux, les subventions des conseils Général et Régional en baisse,
    * Travaux imprévus pour assurer la sécurité de la Médiathèque de l’ordre de 1 M€,
    * Procès intenté par le Golfe de Frégate, lors de la mandature Xavier Suquet, perdu par la commune et provision non effectuée par mandature François Barois, 0,6 M€ à verser,
    * Les recettes d’amodiation des parkings de la médiathèque prévues par la mandature François Barois à 1,1 M€ sont ramenées à 0 €, faute d’amodiataires. Le transfert de deux étages de parking à la régie municipale des parkings n’est pas possible compte tenu de l’accès unique aux étages.

    Compte tenu de ces éléments, l’augmentation des taxes locales était inéluctable en 2009.
    Tous les acteurs politiques locaux, à l’exception du groupe François Barois, étaient conscients de la nécessité de cette augmentation.

    Mais ceci est du passé et aujourd’hui Bandol a retrouvé une santé financière qui ne justifierait pas une augmentation des taxes locales.
    Le transfert de compétences à la future communauté d’agglomérations Sud Sainte Baume devrait se traduire par une baisse des impôts locaux compensée partiellement par une augmentation des taxes communautaires.
    Bandol conservera sa place (enviée et enviable) dans le classement des taxes locales des communes varoises.

  • Monsieur Delaud,

    Je ne comprends pas que vous osiez encore vous exprimer sur ce blog. Vous avez trahi votre électorat. Vos propos ne sont plus crédibles d’autant plus que tout le monde sait que vous allez rejoindre prochainement la liste de monsieur Palix pour former une liste UMP-PS. C’est bien la majorité que vous soutenez qui est à l’origine de l’augmentation des taxes locales. Il faut assumer ses choix et arrêter de rejeter la faute sur le prédécesseur. On aurait pu éviter ces augmentations des taxes en évitant de réaliser les dépenses inutiles et le gaspillage de l’argent public sous la mandature Palix que vous soutenez, que vous avez approuvé et dont vous faîte désormais parti.

    Cordialement

  • La ou les questions posées par l’article entrée en matière de notre maître des lieux transcendent les appartenances supposées ou établies de chacun. Établie pour Ch. DELAUD, mais loin de l’être pour ce qui est une supposée liste autour du maire actuel, et il n’est qu’à se reporter à la dispersion des appartenances UMP en 2008 dans différentes listes présentes.
    Mais tout cela n’est que broutilles.
    Ch. DELAUD pose des chiffres. Ils plaisent ou ils ne plaisent pas mais ils sont… et ce au delà des appartenances politiques de X ou Y. Je ne suis pas un spécialiste en fiscalité locale et budgets communaux. Il serait donc utile au débat que, ceux qui contesteraient ces chiffres et leur présentation (point important) donnent leur analyse. Ce qui est certain (ou de fait totalement incertain) c’est le devenir du Casino… et les conséquences de sa disparition sur le budget de la commune quasi équivalent en 2008 à la dotation globale de fonctionnement (Il aurait été souhaitable que Ch. DELAUD fournisse des chiffrages plus récents, au moins 20012…).
    Fred Metey a le mérite dans son article de mettre au centre du débat des futures élections un élément jusqu’à ce jour quasiment occulté et pourtant fondamental pour les années à venir: celui de l’intercommunalité… S’engager à ne pas augmenter les impôts durant la mandature (soit 2020) comme l’a annoncé JP JOSEPH à la salle Jules Verne…. voilà qui surprend… et j’en fus, et en suis. Dérapage lors d’un discours dans une grande salle… ou réalité d’une pensée, je me suis interrogé et m’interroge toujours autant au regard de l’horizon bouché de ces 6 années à venir quant à la situation de BANDOL, suspendue pour une bonne part à « son » casino. Pour le reste (Front national) il s’agit d’une consigne nationale,… j’ajouterai donc sans intérêt .
    Mais qu’en sera-t-il au niveau communautaire? Et jusqu’où ira l’intercommunalité? Sur ce dernier point, si le tribunal administratif annule le permis de construire du casino de Sanary, l’intercommunalité aura quelque répit avant de devoir « prendre parti »… sauf nouveau permis et non recours devant la Cour administrative d’appel. il est bien évident que deux casinos à moins de 5 kilomètres à vol d’oiseau l’un de l’autre… un doit s’incliner.
    Pour Sanary ce ne sera pas une manne financière venant au secours d’un endettement de 2651 E par habitant contre 1005 sur le plan national pour des communes équivalentes, tout comme un ratio des charges financières : 6,38 contre 2,67 en moyenne pour des communes similaires ! On comprend que le maire de Sanary souhaite « son » casino. Cela permettra d’éponger un endettement dénoncé tant par son opposition que par la Chambre régionale des Comptes.

    Mais cela doit-il se faire au détriment de BANDOL… C’est bien la question qui risque de se poser au niveau communautaire. Actuellement la taxe de 15% revient à la commune où se situe l’établissement de jeux… Mais il est fortement question d’en transférer au niveau de l’intercommunalité (http://www.entreprises.ouest-france.fr/node/67773) Voir les articles 2333-54 et suivants du Code Général des Collectivités Territoriales: la commune perçoit 10% des prélèvements opérés par l’État et la commune peut instituer un prélèvement sur le produit brut des jeux d’un montant maximum de 15% lorsque la commune réalise des actions de promotion en faveur du tourisme.
    Par ailleurs, et c’est un point important sur ces 15%, (L2333-54 dernier alinéa): »Les communes peuvent, par convention, reverser tout ou partie du prélèvement au groupement de communes ou au syndicat mixte dont elles sont membres lorsqu’il réalise des actions de promotion en faveur du tourisme. » La propositions de loi précitée vise à rendre ce transfert obligatoire….
    Sud Sainte Baume disposer donc, en l’état des textes, d’un moyen de pression important vis à vis de Sanary au cas où son projet de casino se concrétisait… et celui de Bandol disparaîtrait…. Par contre cette proposition si elle était acceptée, ne serait pas sans conséquence non plus sur le budget de Bandol…..

    Nous ne savons rien des transferts de compétence proposés par les différents programmes et encore moins sur ceux qui seront effectués à SSB. Brouillard complet donc sur les ressources et moyens qui seront mis au niveau intercommunautaire. Aucun chiffrage n’est effectué, aucune simulation, tant au niveau de notre commune qu’au niveau de SSB. La vision se limite à un regard dans le rétroviseur du village provençal, que l’on soit à BANDOL, LE BEAUSSET, SANARY ou….. SAINT CYR ( (endettement moyen de 1745 E par habitant contre 955 pour des communes similaires; à titre indicatif pour BANDOL ces valeurs sont de 1396E pour une moyenne de 881)….
    Il n’est pas certain que fin Janvier ou début février comme l’écrit monsieur PONGE (et pourquoi pas aussi aprés les élections !) les programmes ne nous éclairent plus en la matière.

  • On peut, ne pas faire partie d’un camp, et être respecté dans ses choix. Si Christian DELAUD fournit des éléments précis sur un sujet qui appelle des remarques pourquoi masquer l’imprécision d’une réponse par une attaque sur son choix?
    Dans quel ville sommes-nous? Tant d’agressivité me dépasse. Peut-être que l’explication tient au fait d’absence de problèmes tels que ceux présents dans d’autres villes, ou alors la beauté et la sérénité de notre Bandol bien aimé suscitent une excitation qui meuble le temps qui passe.Au dernier conseil municipal j’ai été « mordu » par un Pitt Bull parce que je prétendais que l’ancien Maire avait refusé à l’opposition de l’époque, de paraitre dans le Bandol Magazine. Je me suis fait incendié, me disant que mon affirmation était fausse et surtout dictée par ma rancune de ne pas avoir été sur la liste de l’ancien Maire, alors que mon courrier de Mars 2003 reprends toute la genèse du sujet.
    Alors, alors un peu de modération, appliquons nous une règle simple: respecter le choix de chacun, puis respecter l’équipe choisie en 2014.

  • Le commentaire réponse de Jean-Paul JOSEPH a 9H37 a été bloqué par le système automatique de filtrage des commentaires pour une raison que je n’ai pas encore élucidée, et je viens seulement de pouvoir le valider : il est au début des réponses ci-dessus.

    Avec mes excuses pour le bouleversement de chronologie d’apparition des commentaires que cela induit.

  • Je comprends mieux car je me demandais après avoir « découvert » le commentaire de JP Joseph après la parution de mes observations ce qui se passait ou si j avais la tête a l envers.
    JP Joseph répond … par anticipation…! ! un peu a Ch Delaud mais il serait souhaitable pour la clarté du débat, que ce dernieri donne des chiffres récents, et ce quel que soit son engagement dans les élections.

  • a la lecture de ces commentaires , je pense que nous aurons besoin de  » politiques  » au sens noble du terme plutot que de  » techniciens  » du chiffre .
    car une fois ces données énoncés comme un exercice scolaire ( elles sont accessibles a tous , mais la culture , c est comme la confiture …), il faut des idées originales , novatrices , enthousiasmantes , du coeur et de la sagesse a la fois , pour notre ville qui s étiole .
    d accord avec Prinz : CCSB , sa politique et ses projets , seront un joker majeur pour l’ avenir de notre territoire . et la , c est un peu l inconnu , car cela dépendra de la quarantaine d élus qui y siegeront ; ou plutot de 2 ou 3 tenors qui imprimeront leur marque sur notre futur .

  • a la lecture de ces commentaires , je pense que nous aurons besoin de  » politiques  » au sens noble du terme plutot que des  » serreurs  » de paluches. Bandol a besoin d’un(e) maire/mairesse qui réfléchisse à minima pour éviter ce que l’on connait depuis 2008. Nous avons besoin d’un chef qui sache conduire notre ville vers un avenir meilleurs

  • A Muriel… Les deux seront nécessaires… Les chiffres ont la vie dure et en dernier lieu ils détermineront la réussite ou l échec de la politique communautaire. Comme l écrit JP Joseph ( a propos de Bandol) il y aura des choix a faire… On ne peut tout promettre… Principe qui devra s appliquer tout autant a SSB.
    Et c est la qu il faudra au niveau de SSB ( comme au niveau de Bandol) des personnalités politiques a la hauteur. Pour le moment c est la déferlante des égos dans chaque commune, la course aux listes … » Je m occupe de ma commune, pour le reste ( SSB) on verra plus tard ».
    Plus d une quarantaine d élus vont se retrouver un beau jour d avril 2014 autour d une table et se demander qui ils vont désigner comme président de SSB et que décider d adopter comme nouvelles compétences communautaires avec les transferts de charges, de personnels et ressources qui s y attachent…
    Si de grandes lignes directrices ne sont pas proposées des a présent (ce qui suppose un débat de fond sur des données tangibles) il y a quelques soucis a avoir…. entre l’immobilisme qui caractérise SSB depuis sa création… ou une fuite en avant dans l endettement avec la plus grosse commune de SSB.

  • Sur les recommandations de Fred je suis allé lire le figaro. Il est surtout question de bilan du maire sortant. Mon instinct me dit que le FN va faire un carton et que les explication de PK sur la communauté de commune ne feront pas mouche du tout du tout, même si je vénère ces explications et qu’effectivement la communauté va prendre tous les pieds tendres à contre-pied. C’est PK qui a raison mais . . . ça n’est pas vendeur. Par contre ça rassure les esprits supérieurs et dieu sait qu’il y en a à Bandol. Reste à savoir si ils connaissent PK.
    La fiscalité : dans un sondage, la question contient la réponse, d’autant plus actuellement ou la France croule sous la multitude d’impôts et surtout de taxes. Donc je prédit que TOUS les candidats promettront pas de hausse d’impôts.C’est le jeu ma pauv’ Lucette. Il faudra trouver mieux pour axer sa campagne, même si cette promesse est incontournable comme de signer la charte anticor. Paris vaut bien une messe au pays des Bisounours.
    Il faudra des projets locaux et un schéma général de développement de la ville touristique et artisanal, par opposition au sacro saint goudronnage qui, comme les feux d’artifice, amuse tout le monde, en échange d’aucun progrès pour la ville mais toujours plus d’endettement comme les chiffres révélés par PK le montrent.
    Mais ça c’est beaucoup de boulot et prendre des risques politiques. Mais comment gagner sans prendre de risques ?

  • Bien sûr que le FN va monter ! comment en serait-il autrement vu le contexte avec tous ces candidats qui revendent du pouvoir.
    J’ai entendu sur le marché des gens dirent qu’ils en avaient marre de la mésentante des candidats !
    A Bandol nous n’avons pas d’UMP investit , les candidats aux Municipales sont incapables de s’entendre sur une liste UMPS chacun tirant la couverture personnelle ! le seul but apparement est de dégommer Monsieur PALIX pour prendre sa place sans avoir de vrai projet , j’appelle ça une coquille vide.
    Comment pourraient-ils faire une union ils ne sont déjà pas capables de s’entendre entre eux ?????
    Même un restaurateur s’y met on se demande où va Bandol ?
    Pour toutes ces raisons je pense que mon premier vote sera FN pour dire non à cet UMP qui n’est qu’un parti en perdition et où chacun préfère le pouvoir personnel avant bien sûr celui des Bandolais.
    Ce sera clairement NON à toute cette soupe sauf miracle et que cela change mais j’en doute !!!!
    Vous critiquez le FN essayez le avant il n’a jamais eu le pouvoir laissez-lui une chance de faire ses preuves ensuite il sera temps de dire……..
    Le candidat annonce la charte Municipale certes dictée par Paris mais c’est plutôt bien je pense, cela prouve bien que son candidat devra l’appliquer.

  • Joseph Jean-Paul

    mon commentaire étant apparu avec retard du fait d’un « bug » comme une réponse « anticipée » à l’interrogation de PK et à l’exposé de C Delaud, je me permets de le reproduire intégralement et sans modification (sauf 2 fautes d’orthographe)
    _
    Pourquoi la promesse de ne pas augmenter les impôts jusqu’en 2020?
    La réponse figure dans notre contribution finances qui est sur notre site vvbandol2014.fr (j’invite d’ailleurs les lecteurs à lire l’ensemble de nos contributions qui représente le socle de notre projet de ville).
    Oui il y a incertitude sur l’avenir du casino. Nous ne serions sans doute pas dans cette situation si une nouvelle DSP (Délégation de Service Public) avait été lancée dès septembre 2010, lorsque le préfet a demandé au Maire de retirer son projet de modification du PLU qui permettait le transfert du casino au stade des grands ponts. il y a donc effectivement une menace de baisse importante des recettes.
    Quels sont les leviers disponibles? schématiquement il y en a 3.
    1 la dette. il y a une marge de manœuvre assez faible, puisque nous nous efforcerons de contenir la capacité de désendettement entre 5 et 10 ans (aujourd’hui 5,1 ans)
    2 les dépenses publiques de fonctionnement : dans notre contribution et dans toutes les conclusions des analyses financières que j’ai faites (la 1ère publiée sur bandolais.fr concernait les comptes 2008, ceux que je pourrais qualifier de comptes du grand mensonge avec comme corollaire l’augmentation scandaleuse et injustifiée de 24% des taux d’imposition), j’insiste sur la nécessité de la rigueur financière sur ces charges de fonctionnement, notamment les charges à caractère général, d’impact plus rapide que celles de personnel.
    3 les dépenses d’investissement : c’est la variable d’ajustement principale selon moi. je cite la phrase correspondante de notre contribution : « Nous limiterons volontairement les investissements si nécessaire (il y aura une hiérarchisation des projets et une programmation des travaux) de manière à ce que les impôts n’augmentent pas plus que l’inflation sur l’ensemble de la prochaine mandature ». c’est un choix politique qu’il faudra assumer. on ne peut pas promettre tout + le reste!!

    On pourrait ajouter que la relance d’une dynamique générale de la ville, notamment sur le plan économique et en utilisant tous les leviers disponibles (Tourisme, Port, Activités nautiques, Culture et animations, Vins de Bandol, Communication etc..) contribuera à ce que nos entreprises, commerces, bars, restaurants etc.. se portent mieux et donc à des rentrées fiscales supérieures, sachant que la contribution économique territoriale (qui remplace la taxe professionnelle) et qui est constituée de la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) et de la CVAE (Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises) est perçue effectivement par Sud Sainte Baume, mais nous est reversée au travers de l’AC (Attribution de Compensation).

    A l’intention de Christian VIALA. L’article que tu nous a demandé sur le développement économique devrait sortir aujourd’hui. il peut être amélioré bien sur.

    En ce qui concerne l’intercommunalité, c’est un sujet majeur dont je ne sous estime pas l’impact. Nous en reparlerons bien sur.

    1% de variation d’impôts représente environ 90 000 euros

  • Bonjour Simon,

    Puis je me demander si vous avez lu les projets sur notre site ?
    http://www.vvbandol2014.fr

    Si oui, alors nous pouvons discuter du terme « vrai » projet, dans le cas inverse toute discussion et débat et inutile.

    L’UMPS à Bandol ? Sans investiture UMP ne parlons pas d’UMPS (attendons le 2ème tour)… à moins qu’une alliance bien plus surprenante apparaisse avant le premier tour… l’arroseur arrosé ?

    Bon mercredi à tous !

  • Monsieur,
    Vu que lors de votre lancement de campagne votre mentor MR MORIN a eu une critique envers le FN, et vous aussi mais de manière déguisée, ne comptez pas sur moi pour l’UDI continuez à faire de votre côté, vous êtes tout à fait à votre place.
    Ce n’est pas en critiquant les autres Monsieur que les choses avanceront.
    Soyons unis et moins critiques cela vous dessert Monsieur !! quand à Monsieur MORIN je le pense hors circuit.
    J’interviens très peu sur ces blogs, mais je suis lecteur attentif et je m’aperçois que la critique est constante, chacun critique l’autre parti en tirant la couverture à lui.
    Soyez constructifs avancez et oubliez vos petits avantages personnels pour le bien de la ville.
    Bon mercredi

  • @Christian Delaud : donc, tu reprends à ton compte l’argument asséné par Christian Palix tout au long de son mandat : « c’est la faute à Barois » ?

    Tu ne trouves pas que c’est un peu court pour justifier une augmentation de 24 % des taux d’impositions ? Ce montant me semble pourtant considérable.

    Et rien sur les gaspillages ahurissants de l’ére Palix (quai rouge à refaire, palmeraie aux grands ponts, borne tactiles inopérantes et tout ce qui a déjà été dit et redit) ?

    @Philippe Ponge : vous vous engagez donc à appliquer à Bandol une charte dictée par le Front National sans connaître ni l’état des finances locales, ni le programme que vous aurez à financer ?

    Ne pensez-vous pas qu’il aurait été plus crédible de définir un programme, de voir comment le financer, et de vous engager ensuite sur la fiscalité ?

    @Simon : « les candidats aux municipales sont incapables de s’entendre sur une liste UMPS, chacun tirant la couverture personnelle ». Je ne partage pas l’usage de ce genre de qualificatif « UMPS », qui annonce habituellement la déclinaison « tous pourris » de sinistre mémoire. Cependant, il me semble que le commentaire de Christian Delaud va bien, contrairement à votre impression, dans le sens de la constitution d’une telle liste.

    Vous opposez le Front National, qui n’aurait jamais eu le pouvoir, et l’UMP, parti que vous qualifiez en perdition.

    Je ne suis pas d’accord.

    – Le Front National a bien déjà exercé le pouvoir municipal. Vous ne vous rappelez pas de Toulon, Orange, Marignane et dans une certaine mesure, Vitrolles ?

    Est-ce que l’on peut sérieusement regretter la fin du mandat de M. Le Chevallier à Toulon, qui a simplement ruiné la ville tout en générant une collection de faits divers des plus crapoteux (meurtre de M. Poulet Dachary, manipulation pour tenter de faire passer cette affaire de mœurs en crime politique, aboutissant à couvrir le meurtrier qui récidivera) ?

    – Il y a, hors de l’UMP et du Front National dont nous attendons toujours l’ombre de la première idée pour Bandol, une autre voie :

    Celle d’une équipe qui travaille, qui a publié des contributions, qui en débat. Qui assume les débats techniques.

    Le commentaire de Jean Paul Joseph répond concrétement à la question posée par Bandolais.fr : « comment tenir l’engagement de maintenir la fiscalité locale » ? En jouant sur deux leviers, contenir les dépenses de fonctionnement et utiliser les moyens adaptés pour financer les investissement nécessaires, relancer l’activité économique à Bandol par des actions détaillées et concrètes.

    « Le candidat annonce la charte municipale certes dictée par Paris, mais c’est plutôt bien, je pense, cela prouve bien que son candidat devra l’appliquer ». Ainsi donc, vous pensez que le salut de notre ville est d’appliquer aveuglément des consignes nationales ? Pourquoi faire des élections municipales, alors ? Vous pensez vraiment que c’est à un parti, quel qu’il soit, de d’imposer une pensée unique ?

    Jacques KAUFFMANN
    Une Vraie Vision pour Bandol

  • @ mr Kauffmann

    Malgré votre très mauvaise foi évidente, sachez que nous avons demandé bien évidement les comptes administratifs de la commune de Bandol, vous savez le front National n’et pas un parti de demeurés, nous pensons que il y a des moyens de ne pas augmenter la fiscalité, en relançant l’économie, certes,mais aussi en réfléchissant aux doublons mairie /CCSB, et j’en passe.

    Le projet, vous l’aurez en temps voulu comme je l’ai annoncé.

    Pour le reste, Monsieur, le Front National s’est prononcé sur les années a Toulon,je comprends que notre présence vous dérange, l’ UDI, ( Mr Joseph) ne nous dérange pas. il y a de la place pour tout le monde, maintenant nous sommes la, nous aurons notre liste, et je serai bien présent, pour les Municipales, ça sera aux électeurs de décider, et non à vous.

    Ph PONGE
    Bandol Bleu Marine

  • Monsieur PONGE,
    Vous avez raison de réagir au comportement d’exclusion qui a toujours démontré son inefficacité. Je suis étonné de la part de certains de cet entêtement de vouloir à tout prix inculquer ou rejeter des idées qu’ils ne partagent pas. Comme je l’évoque dans un des commentaires, il me semble qu’il appartient à chacun le choix de ses idées exprimées par isoloir et bulletin. N’allons pas, comme à une certaine époque, convertir par complexe, menace ou chantage. Ne sommes-nous pas adultes? Bandol est fait de quoi? Si son électorat a besoin qu’on lui dicte son choix!!!

  • Christian Delaud

    Jacques,

    Loin de moi l’idée de faire porter l’entière responsabilité de la situation financière de Bandol en 2008, par François Barois.
    Il a, certes, une part de responsabilité que les électeurs bandolais ont appréciée en mars 2008.
    J’évoque, par exemple, la chute des recettes du Casino mais ne la lui reproche pas .
    Elle est due aux jeux en ligne, à la crise économique et à l’interdiction de fumer dans les salles de jeu.

    Mon propos avait pour but de montrer que Christian Palix avait, grâce à une gestion rigoureuse et malgré un environnement défavorable, assaini les finances de Bandol.
    Pour renforcer mon propos, j’aurais pu évoquer les charges à caractère général, poste important des dépenses de fonctionnement, qui ont chuté de 1,335 M€ (7,215 M€ en 2008 – 5,88 M€ en 2012).

    J’ai cité des chiffres que les conseillers municipaux, ce que je suis depuis 13 ans, et tous ceux qui s’intéressent à la gestion de Bandol connaissent et que tous les bandolais peuvent vérifier.

    Pour les éléments que tu cites, l’appréciation est purement affective.
    Le quai rouge du port me convient ainsi qu’à nombre de bandolais, et son état est satisfaisant et ne justifie pas une réfection.
    Les palmiers avaient été achetés du temps de François Barois et le pépiniériste a mis en demeure la municipalité de les récupérer. Le choix était simple, soit ils étaient mis à la poubelle, soit ils étaient « stockés » sur le terrain des grands ponts en attendant une probable utilisation.
    Les bornes tactiles inopérantes. Je laisse à d’autres le soin de te répondre car je ne les ai jamais testées mais ton jugement me paraît partial.

    Je comprends ta réaction dans la mesure où tu participes à l’équipe d’un autre candidat.
    Mais au lieu d’attaquer stérilement Christian Palix, mets en avant les propositions de ton leader.

    En ce qui me concerne elles ne m’ont pas convaincu.
    Je lis dans un de vos tracts (les chiffres en entête sont les numéros de paragraphes des tracts, cela permet à chacun de vérifier ce que j’écris):
    5- Tourisme: améliorer l’accueil des touristes hébergés sur notre territoire: résidences secondaires, hôtels, résidences de tourisme, chambres d’hôtes, …
    9- Urbanisme: stopper le bétonnage intensif …
    Ceci me paraît incompatible car nous pouvons difficilement intervenir sur l’existant qui est du domaine privé, et donc la seule action possible d’une municipalité serait de réglementer de nouvelles constructions d’où bétonnage.

    D’ailleurs au sujet du bétonnage intensif abusivement reproché à Christian Palix, je rappelle que dans le PLU voté le 20 août 2013 huit hectares sont passés de constructibles à non constructibles et que le mitage, c’est à dire la construction de maisons isolées dans des zones classées boisées ou agricoles, est interdit au profit d’une densification du centre ville. Densification possible dans la mesure où les propriétaires du centre ville le souhaitent.

    Je n’attaque personne, je présente le bilan de la mandature de Christian Palix que je trouve positif.

    Au lieu de l’attaquer, je te conseille ainsi qu’à ton équipe de faire des propositions innovantes et réalistes au lieu de nous présenter une liste à la Prévert de propositions:
    – non convaincantes (voir exemple ci-dessus),

    – déjà existantes du type « 8- Sécurité: Développer le CLSPD (Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance ».
    Le CLSPD existe, j’en fais partie.
    Il réunit régulièrement la Préfecture, l’Education Nationale, le Parquet, le Commissariat de Police Nationale de Sanary, la Police Municipale de Bandol et des élus bandolais.
    Ses actions sont nombreuses et son bilan est positif.

    – ou sur lesquelles nous travaillons avec l’équipe municipale depuis de nombreuses années et où vous n’apportez aucun élément nouveau, telle l’intercommunalité qui passionne peu de gens à l’heure actuelle mais représente un véritable enjeu (je t’invite à relire les articles que j’avais écrits de 2006 à 2008).
    Avec Christian Palix, nous avons fait entrer Bandol dans la communauté de communes Sud Sainte Baume, ce qui n’était pas évident en 2008.
    La transformation en communauté d’agglomérations a été implicitement actée le jour où la commune de Sanary est entrée dans Sud Sainte Baume.
    Il me paraît donc inutile d’écrire: « 3- intercommunalité: Dynamiser notre communauté de communes de Sud Sainte Baume pour la transformer en communauté d’agglomération. »
    Donnez plutôt les compétences que vous envisagez de transférer à cette future communauté d’agglomérations et leur financement afin d’éviter des doublons d’imposition.

    Amicalement
    Christian

  • @ Monsieur Corbani
    Bonjour ,
    Vous me proposez un débat souhaitez-vous me faire la propagande pour l’UDI et me ramener dans votre paroisse ?
    Je vous assure je voterai FN sans aucun doute et je souhaite une belle victoire à Monsieur PONGE.
    J’assiste depuis des années aux querelles intestines de l’UMP, le PS au gouvernement nous voyons dans quel état il met notre Pays quand à l’UDI permettez-moi de sourire si vous pensez être un recours………….
    Le FN est la bête à abattre depuis des années et aujourd’hui encore plus car tout le monde sait et je suppose que vous le savez aussi sans vouloir l’admettre qu’il est aux portes du pouvoir.
    Je pense sincèrement que le FN ne pourra pas faire pire que nos gouvernants actuels. Il ne pourra que faire beaucoup mieux et rendre enfin à notre pays la place qui lui revient.
    Je vous le redis laissons lui une chance de prouver ses capacités de gouvernement ensuite nous en reparlerons si vous le souhaitez et je suis prêt à faire amende honorable si je me trompe.
    En ce qui concerne le programme parisien du candidat de Bandol je trouve que c’est une excellente chose. Une déontologie commune à tous les candidats FN de FRANCE et pas seulement sur Bandol;
    Bandol a ses problèmes communaux qui seront réglés je n’en doute pas au mieux et adaptés à la ville comme pour chaque commune où le FN sera représenté.
    Cordialement et bonne journée

  • Le jugement de Monsieur Kauffmann, porte parole de Mr Joseph, semble oublier que Bandol représente près de 20% de l’électorat Front National, sur le plan National, donc, a parler ainsi, en qualité de porte voix,vous ignorez cette population bien ancrée dans Bandol. d’ou des réactions méritées .

    Vous le savez surement , dans votre électorat, il y a des personnes de tous bords politiques, comme dans les autres partis, donc pourquoi critiquer tel ou tel autre parti?
    innovez, la critique n’apporte rien de constructif.

    Vous pensez avoir la science infuse à l’ UDI ? ça se saurait,qu’ont t’ils fait au gouvernement vos mentors…
    Le CLSPD existe, déja, vous ne créez rien de nouveau , et j’en passe.

    Comme le dit très justement Mr Delaud, les palmiers ne viennent pas de l’époque de Mr Palix, arrêtez donc d’être partial, concentrez vous sur vos projets …et les électeurs au moment venu décideront, ils n’ont nullement besoin de vous, pour savoir pour qui voter.

    Vous êtes juste entrain de nous démontrer votre pensée unique à l’ UDI, et ça les Bandolais en ont assez, comme le démontre très justement Mr Sarrat.

    Nous nous retrouverons le 23 et 30 Mars. seuls les électeurs décident.

    Ph PONGE
    Bandol Bleu Marine

  • Salut à tous,
    intense débat et de qualité.
    Je ne suis pas certain qu’autant de communes puissent en revendiquer autant.
    @Viala. Recettes du casino utilisé en budget de fonctionnement : non c’est l’inverse. Recettes fiables = dépenses de fonctionnement
    et recette non fiables = dépenses d’investissement.
    Dans son §3 Joseph (mr Jean Paul) parle de l’investissement comme d’une variable d’ajustement. ça c’est juste. De cette façon moins de recettes = moins d’investissement ce qui ne peut contrarier que les EGO et en tout cas pas les comptables. Humour.
    Pour l’instant JPJ représente ici la sagesse de séparer l’incontournable = budget de fonctionnement et l’ajustable = l’investissement.
    Donc recette du casino = instable = recette d’investissement ajustable en fonction des fluctuations. Merci JPJ de nous le rappeler.
    Ne pas « oublier/négliger » que l’investissement induit une augmentation du budget de fonctionnement. Sauf à investir en direction de ceux qui fabriquent le pognon, c’est à dire en direction des TER. CAC pour tous ? comme docteur CAC dans C’est Assez Clair sur la 5 :). Et ce n’est pas en goudronnant la ville sans analyser/répondre aux fonctionnalités de la ville qu’on aide la ville, au contraire on l’entraîne vers le bas. On l’endette, on l’asphyxie.
    L’au chaude, l’eau chaude ! réinventer l’eau chaude quel beau métier.
    @ PK je relève qu’un homme de chiffre, de dossier ou qui s’efforce de l’être par mission qu’il se donne volontairement peut être doué d’humour, je le cite : L’incertain est en réalité certain. C’est excellent, en tout cas ça m’a fait débarouler sous la table. MDR. L’incertain : tout un programme. Le seul qui soit certain HiHiHI. Merci PK, (que je ne connais pas).
    @ des chiffres encore des chiffres. Comme le relève PK, volant au secours de Deleau, par raison et non pas par affection, en tout cas par respect/éthique je crois. Oui les chiffres sont têtus et ils révèlent que les communes riches déraisonnent par opposition aux communes dites pauvres qui ont le soucis d’une gestion en bonne mère de famille comme le suggère Murielle Anguenot. C’est ce que je résume parfois dans mes billets lorsque je dis putain de péquenots. Et oui, heureusement qu’il y a en France des Péquenots qui ne s’endettent pas, ou peu.= et qui en font 10 fois plus tandis qu’ils en ont 10 x moins. Ils nous montrent la voie de la raison. Shame on you, shame, shame shame. Les communes du littoral se laissent aller à la déraison et comme le dit Monsieur Jean Sarrat c’est la faute à ce sacré soleil qui nous conduit à l’indolence. En clair que la misère est moins pénible au soleil. Est-ce à croire que le soleil conduit à la misère ?
    @Kaufmann. Qui souligne des points précis contre la chasse au gaspi. De même qui liste des arguments circonstanciés contre le front national. ça nous change des procès d’intention stériles comme par exemple de savoir si ne pas augmenter les impôts est une promesse locale ou nationale. Peut importe …. Il me semble qu’il suffit d’entériner la promesse. C’est toujours ça de pris :). Sans compter que ce qui vaut pour un candidat vaut pour tous les autres en matière de procès d’intention. cqfd. Merci au FN qui va contraindre les autres à se déclarer sur le sujet.
    @ Sarat, jean, monsieur, qui nous met en garde contre les réflexes d’exclusion. Comme je le dit dans mon dernier billet politique, la bonne méthode (celle qui a réussit) est la méthode Mandéla. On absorbe les extrémistes pour les rassurer/éduquer/canaliser. L’inverse nous conduit . . . . Non ? Hein ? . . . . .Il faut bien comprendre que la droite actuelle représente l’apartheid du front national. Le FN se nourrit de cet apartheid.
    Jean c’est quelqu’un qui refuse de museler sa sensibilité et il a bien raison.
    @ dans le même esprit que Jean, Murielle nous dit que les élections se joueront ailleurs. Je la rejoint lorsque je dis que PK a raison mais qu’il ne nous fait pas rêver. C’est pour ça que je rédige des projets dans mon CIA de Bandol. Projets qui parfois semblent ubuesques aux esprits étroits. Il s’agit de rêver une ville sur les 30/50 prochaines années afin de ne pas faire que « goudronner/peindre/décorer » en l’absence de tout concept global de ce que sera notre avenir. Le concept de l’imagination au pouvoir et comme dit si joliment Mumu : imprimer une marque sur notre futur.

  • merci PK, je nous ai relu et je me suis refait pipi dessus :
    l’incertain est-il certain ?
    c’est un titre pour les frères Bogdanoff (le vrai visage de Dieu) ou pour Hubert Reeves (le hasard et la nécessité).
    tout est dit, tout est contenu dans la formule.

    La richesse de la France : incertaine
    les retraités qui nourrissent Bandol par leur mannes célestes : incertain
    les recettes du casino : incertaines
    la longévité de nos investissements : incertains
    Un projet sur 30/50 ans : incertain
    les actifs TER qui continuent de nourrir tous les autres : incertain

    Les TES qui vont continuer à nous vampiriser/détruire : certain.
    les lobbys qui vont sucer nos viscères jusqu’au bout : certain
    les hommes politiques choisis en fonction de leur rassurante médiocrité : certain

    aucun doute : l’incertain est certain.
    merci PK

  • Jacques KAUFFMANN

    @Christian Delaud : quelques précisions :

    Baisse des dépenses de fonctionnement ? Ton enthousiasme à défendre Christian Palix te fais oublier que tu as toi-même voté la délibération n°3 du Conseil Municipal du 19/12/2011 transférant les charges « Bronzo » (1 452 296 €), « SITTOMAT » (83 727 €) et les dépenses d’entretien (304 639 €) à Sud Sainte Baume.

    Les charges à caractère général que tu cites ont donc baissé de 1,335 M€, mais il n’y a aucune économie là derrière. Sans ce transfert de 1,840 M€, elles auraient au contraire augmentées de 505.000 €. J’ai connu plus rigoureux comme gestion.

    Les palmiers des Grands Ponts ? il me semble qu’il s’agit bien d’un achat réalisé par Christian Palix.

    Cependant, même s’il s’agissait d’un héritage, il n’a pas trouvé le temps, dans un mandat de 6 ans, de les revendre ou au moins de leur trouver un emplacement utile ? Ne serais-ce qu’en remplaçant les palmiers morts du charançon rouge ? Là aussi, j’ai connu plus rigoureux comme gestion.

    @ M. Ponge : Allons, gardez votre sang froid.

    Où avez-vous vu que quelqu’un veuille vous empêcher d’être présent à cette élection ?

    Je vous questionne sur le sens de votre candidature. C’est bien le rôle du débat démocratique avant une élection, pour que chaque citoyen puisse se prononcer d’une manière éclairée. Pas la peine donc de jouer les victimes.

    Je ne suis, par ailleurs et évidement, ni porte-parole ni membre de l’UDI.

    J’ai le sentiment d’ailleurs que vous vous méprenez sur le fonctionnement de ce parti. Je n’ai pas trouvé de charte ou de contrat quelconque par lequel l’UDI imposerait depuis Paris un carcan à ses élus locaux.

    Au contraire, je lis par exemple dans la charte fondatrice de l’Alternative ces mots qui me conviennent parfaitement :

    « Notre organisation sera coopérative. Nous sommes persuadés qu’il existe une forme politique nouvelle à inventer, qui respecte et fédère des sensibilités différentes, les fasse travailler efficacement ensemble, et s’ouvre à de puissants réseaux de volontaires et de sympathisants actifs ».

    Jacques KAUFFMANN
    Une Vraie Vision pour Bandol

  • Vous vous méprenez envers notre parti, je peux bien aussi me méprendre envers le votre, mais comme je vous le dis, nous avons tous notre place,avec des électeurs différents et c’est une bonne chose.
    Je demande juste de respecter les électeurs et les Bandolais, nous avons tous un choix politique différent.

    Bonne soirée à tous

  • Mesdames, Messieurs,

    Le sujet des impôts est un réel débat, mais souvent trop politisé ce qui fait que l’on ne comprend rien ou presque…

    J’ai lu attentivement tous vos commentaires !

    Si j’ai bien compris, certains prétendent que la gestion du Maire est la bonne et d’autres qu’elle est mauvaise et par conséquent qu’il est préférable d’utiliser le budget d’investissement (et des dépenses liées) comme une variable ajustable !

    Peu importe qui remportera les élections, il conviendra de faire un audit (bilan) des comptes de la ville. Le but étant de connaître les résultats et l’état réel des finances avec le lot de surprises qui va de paire !

    Ce qui est grave à Bandol c’est que le budget de fonctionnement soit assimilé au budget d’investissement. Les deux ne font qu’un. Ce choix de gestion représente une réelle menace pour la gestion future de la commune et par conséquent des impôts locaux.

    Dans notre cas, si les impôts sont « peu élevés » c’est grâce aux rentrées d’argents du Casino (entre autre). Le Groupe Partouche reversant une partie des recettes à la Ville comme convenu dans le contrat passé avec la municipalité.
    Le Casino connaissant une baisse significative de ces revenus (pour x raisons) et le Groupe Partouche étant en quasi faillite, c’est plusieurs millions d’euros qui manquent à l’appel !
    Par conséquent, s’il manque plusieurs millions dans le budget d’investissement, ils sont aussi manquants dans le budget de fonctionnement. Ce manque à gagner (qui aurait pu être évité en séparant les comptes) devra être retrouvé quelque part, et ce quelque part se sont les impôts des bandolais.
    Pour ceux qui défendent le bilan financier du Maire, j’émets des doutes et je crois bien que cela ressemble à un iceberg. Le plus gros est sous l’eau !

    Que dire du Gel des impôts que certains proposent ! Utopie ou fantasme électoraliste ?

    Dans un premier temps, dire que l’on va geler les impôts avant même de connaître l’état exact des finances de la Ville (après audit des comptes), c’est assez douteux !
    Mais encore, quand on sait que les dotations de l’état (subventions de fonctionnement) vont connaître une baisse de 2% pour l’année 2014 (sans savoir si les autres années la mesure va être reconduite), comment peut on prétendre au gel ?!
    De plus, tout bon économiste vous parlera de l’augmentation de la masse salariale chaque année. Si certain vous dises que le problème est réglé en bloquant les embauches, c’est un mensonge car un employé de mairie gagne des points (système des indices) qui fait que les dépenses de la masse salariale augmenteront même sans embauches.
    Enfin un exemple tout bête, l’essence. Le budget gelé d’une commune ne prévoit donc pas les aléas de l’économie. Si un facteur indispensable du fonctionnement de la commune voit son prix exploser (comme peut l’être le carburant), le Maire ne pourra que suivre le mouvement.

    La solution est toute trouvée alors ?! Il faut se servir des dépenses et du budget d’investissement comme une variable ajustable ?

    Là aussi on frise le ridicule !

    Un budget d’investissement sert à préparer l’Avenir ! Et se servir de lui comme un levier d’ajustement est dangereux à terme pour une commune.
    En effet, comment peut on attirer de nouvelles activités et entreprises (=emplois) sur notre commune en expliquant aux personnes qui veulent investir à Bandol que la commune ne fera rien bien au contraire elle fera moins.

    En Economie on appel ca la confiance ! Si la confiance entre les acteurs économiques et les acteurs publics est rompu, il y aura moins d’investissements privées dans la ville, donc moins de rentrées d’argents pour la commune, donc moins d’emplois, donc encore moins de rentrées d’argents pour la commune ! Et finalement cela sera aux Bandolais de payer avec leurs impôts une Politique de Rigueur ! (On voit bien tous les jours où mène la politique de rigueur et de gel des budgets en France et en Europe !)

    Je suis formellement contre toute idée de politique d’austérité, même adapté à une petite commune comme Bandol ! Car cela représente à terme un risque grave sur l’emploi et le commerce local !
    Il est certain qu’il faut tendre vers une maitrise des taxes, mais sans dissimuler la vérité aux bandolais s’il vous plait !

    Je n’ai même pas parlé de la communauté de commune ! Les candidats actuels ne s’inquiétant guerre de cet organisme, la présidence de la future communauté d’agglomération sera Sanaryienne ! Et si Sanary, pour faire les investissements dont elle a besoin décide dans les prochaines années d’augmenter les taxes de l’agglo, Bandol devra s’aligner et le futur Maire se taire !

  • Amusant cette discussion. D’un côté, nous avons un pilier du PS (Delaud) qui défend le bilan très contesté (http://www.vvbandol2014.fr/wp-content/uploads/2013/12/Promesses-M.-Palix.pdf) d’un Maire sortant qui n’a pas réussi à obtenir l’investiture de son parti politique (UMP)….. au passage un véritable désaveu de la politique qu’il conduit. Et de l’autre côté, nous avons un candidat du FN, candidat à la mairie de Bandol, face au maire sortant, qui n’hésite pas dès qu’il le peut à voler au secours de ce Maire en accablant son opposition.

    Vers quoi nous orientons nous ? une triplette PS-UMP-FN ? Difficile de comprendre cela quand les instances du FN dénoncent à tout bout de champ l’UMPS ?

    Ce n’est pas très sérieux tout cela !!! et surtout ça en dit long sur ce qu’il nous attend si cette triplette est élue en mars 2014.

  • « Peu importe qui remportera les élections, il conviendra de faire un audit (bilan) des comptes de la ville. »

    La même promesse nous avait été faite il y a 6 ans!

    Et pourquoi donc le maire de Sanary président de la CCSSB?

    Attendons un peu quand même! Ceux qui le choisiront ne seront plus les mêmes en 2014!

    Avez-vous déjà assisté à un conseil de la CCSSB, pour vous faire une idée?

    Bonne journée

  • @ R Caglione
    il n’est pas impossible que la tactique du FN soit la seule qu’il puisse adopter : racoler sur sa gauche. Dans ce cas il se fait amical avec l’électorat de droite qui est à sa gauche et pas forcément avec le maire qui est son concurrent. Je pense que c’est très logique et très sérieux. Inversement si la droite pense que les idées du FN sont catastrophiques, ils faut peut-être les laisser prendre quelques mairies en 14 avec 3 ans pour faire leurs preuves et donc les laisser se prendre les pieds dans le tapis ce qui ramènera automatiquement une partie des sympathisants FN vers la droite classique. Tout ça est tactique et surtout réaliste. Plus facile pour mr Palix qui peut racoler sur ses deux côtés.
    @ A Tinchi.
    Je comprends vos remarques, mais je crois qu’il faut corriger quelques imprécisions.
    Je n’ai jamais dit que les dépenses de fonctionnement générées par les investissements étaient à classer dans les variables d’ajustement. J’ai exactement dit l’inverse pour la simple raison que comptablement c’est comme ça et pas autrement.
    Je pense également qu’avant d’utiliser des formules du type « frise le ridicule », il faut commencer par distinguer les deux grandes catégories d’investissement, ça évite de se ridiculiser sois-même, même si chacun a compris qu’il s’agissait avant tout d’une envolée lyrique électoraliste sans aucun réalisme technique.
    Exemple : on construit une médiathèque ou une crèche (investissement) et ensuite on paye toute notre vie pour faire fonctionner (fonctionnement). C’est une réalité comptable que les discours électoralistes peuvent dissimuler jusqu’au lendemain des élections, après il y a la réalité : tous les mois ça tombe et tous les mois on paye. Ou alors on ferme et on vend les bâtiments. Il s’agit dans ces exemples d’investissements de confort qui coûtent et coûteront.
    Partant de cette évidence on comprend qu’il faut investir de préférence en direction de ceux qui produisent les richesses parce que dans ces conditions on peut supposer qu’ils seront à même de supporter les dépenses de fonctionnement. Exemple les artisans de l’aire de carénage qui ont étés relogés à neuf. Ou la rénovation/transformation de la décharge du val d’Aran devenue zone économique. Et là je vous rejoins parfaitement.
    Mais attention aux trop grandes simplifications comme de dire qu’un budjet d’investissement prépare l’avenir. Ça dépend si on finance par trop de dette, ou si on est déjà trop endetté, ou si on investi dans le confort ou dans l’économie.
    C’est ainsi que je dis que goudronner encore et encore c’est craignosse, de même lorsqu’on construit à prix d’or une verrue des économies d’énergie qui ne produira jamais rien de concret.
    Donc oui, tous les budgets ont une variable d’ajustement et cette variable c’est l’investissement. C’est vrai pour le public et pour le privé, pour les ménages et pour les entreprises. Quand on n’a plus de sous si on investit quand même et en plus pas pour les TER, ça s’appelle faire de la carambouille, la course à l’échalote, la fuite en avant, . . .
    L’inverse ça n’est pas nécessairement une politique d’austérité, c’est tout simplement une politique de dépenses raisonnées.
    Alors austérité ou fuite en avant ? La vérité est entre les deux, tout simplement.
    On ne frise pas le ridicule, il n’y a pas de solution toute trouvée, il n’y a pas de « levier » d’ajustement parce que l’ajustement est une donnée financière incontournable.

  • @ Mr Caglione

    Il est bien trop tôt pour savoir, à ce jour. Ma liste se monte, j’irai jusqu’au bout des élections,elle sera cloturée très prochainement.

    Pour le reste, vous le savez , j’ai été délégué de quartier, des années, auprès de Mr Palix, j’ai apprécié son intérêt pour les comités de quartiers, je le connais pour avoir été en contact avec lui lors des réunions.il est resté courtois même connaissant mon appartenance politique.

    Comme la plupart des délégués, j’ai pris avant d’ être candidat, ma carte au CAP, comme j’ avais également ma carte en soutien des amis de Marcel Bogi.

    Mais il y a une différence énorme de tolérance entre les deux:

    Le Cap, lui à maintenu mon adhésion à son association,car elle est apolitique.(Bien sur je ne vais pas aux réunions par discrétion, mais j’ai été maintenu.)

    Pour les A.M.B même apolitique également ,je le dis à mes électeurs Front National, j’ai été remercié dès que j’ai été candidat , » par ce que j’étais Front National, », tout en étant Bandolais, alors que Marcel Bogi (que j’apprécie) n’était pas encore candidat.

    Donc, tout ça pour dire que rien n’est joué, on peut tirer toutes les cartes qu’on veut, j ‘irai jusqu’au bout, je n’ai pas d’accord avec Mr Palix ou un autre parti, je suis et reste candidat sur la liste Bandol Bleu Marine, les électeurs décideront.

    Bonne journée à tous

  • @Christian Viala

    « La même promesse nous avait été faite il y a 6 ans! »
    Parce que la promesse n’a pas été tenu, nous sommes condamnés à ne plus faire d’audit ?! Ce n’est pas mon point de vue !

    « Et pourquoi donc le maire de Sanary président de la CCSSB? »
    Parce que la communauté de commune se laisse aller depuis qu’elle existe !
    Les gouvernants de Bandol en font de même depuis de nombreuses années !
    Et a coté de nous la machine (pour ne pas dire le Monstre) Sanary est éveillé, et qu’en on sort de Bandol, de l’autre coté de la baie, je peux t’assurer Christian que l’objectif qu’ils visent c’est bien la Présidence de la futur Agglo.

    @patrick lacaze

    Vous n’étiez pas du tout visé dans mes propos encore moins quand j’ai dit que l’on frisait le ridicule!

    Je connais l’ensemble des subtilités entres les différents budgets d’investissements 😉
    Je suis sortie major de promo en Economie d’une école supérieure de commerce avec un Russe en prof d’études économiques, autant vous dire que j’ai été à la limite de la mal traitance intellectuelle ! LOOL

    Bien entendu qu’il faut séparer les budgets du stable de l’instable, mais ce qui me pause problème, ce n’est pas vous, mais que certain candidats se lancent dans de grandes promesses d’austérités budgétaires qu’ils ne tiendront pas, compte tenu des facteurs externes à Bandol, sur lesquelles le Maire ou futur Maire ne pourra rien faire …
    (Même si la commune par un miracle obtient une majorité à la communauté de commune, que fera t’elle quand les dotations/subventions de l’état auront diminuée?)

    Investir pour l’avenir ne veut pas dire dilapider les ressources de la Ville. Cela revient à préparer le futur par des choix d’investissements raisonnés et réfléchis ! Une Ville pour vivre à besoin d’investissements privés mais aussi publics (encore une fois en excluant tout excès; je suis contre l’argent jeté par les fenêtres).
    Il faut une gestion claire, transparaitre et sans doute participative ! Pourquoi pas des référendums communaux pour les Grands Projets de la Ville !
    (Si la médiathèque avait fait l’objet d’un référendum communal, nous ne serions sans doute pas en train de débattre encore et encore sur elle…)

    Une politique de rigueur et d’austérité marque un frein à l’essor économique et par conséquent à l’emploi. Le taux de chômage à Bandol est de 13,6% et sur ce taux 30% ont moins de 25 ans ! Dire aux jeunes que l’on va recréer de l’emploi à Bandol en gelant les budgets c’est utopique !

    Encore une fois, même si je suis formellement contre la rigueur et le gel, je suis contre le gaspillage de l’argent, d’autant plus l’impôts!
    Je crois en une gestion raisonnable, de beau père de famille (comme dirait certain), en excluant la hausse des impôts.
    Et les premières économies devraient venir des élus aux lieux des bandolais !

    A débattre !!!

  • @ Anthony Tinchi . Ce que je voulais relever c’est que les recettes du casino étant par nature aléatoires, il ne fallait pas les budgétiser mais les économiser pour ensuite les investir en prenant garde de budgétiser les fais de fonctionnement. Donc je vois que nous sommes d’accord.
    économiser + investir + budgétiser les frais induits.
    Je relève que c’était ce que disait Arthur Paecht il y a 18 ans 🙂
    L’emploi des jeunes est un grave problème. Ancien temps on en faisait des pompiers ou des jardiniers, dixit ma belle-mère qui les voyait passer des bancs d’école à la caserne . Mais la dis-proportion des TES (S pour subventionnés) par rapport aux TER (R pour réelle) est telle qu’on ne peut plus jouer à ça. C’est pourtant ce qui a été fait encore une fois durant la mandature actuelle.
    Je relève que c’était ce que disait Arthur il y a 18 ans.
    Au niveau nationale la sanction est tombée lourdement : les plans d’encouragement d’emploi des jeunes ont étés massivement boudés. Si ça c’est pas un signe de capilotade économique !
    Aux maires et aux adjoints de résister à la tentation en créant des emplois par les TER. Pour Bandol l’évidence est le tourisme mais là 3 problèmes :
    – les écologoïstes qui pratiquent le black out le plus total. Ils sont quasiment tous issus du millieu TES/BES. Hasard ?
    – Les TES qui dirigent la ville et qui n’ont aucune culture TER et qui confondent TER et lobbyistes (Véolia; vivendi; Vinci, etc.). maison des technologies nouvelles … création de ports dans la rade… panneaux solaires dans le montagnes, ….usine de retraitement des boues … lignes LGV au milieu des populations …rénovation/destruction des arènes de Fréjus … toutes sortes de billevesées qui sonnent bien a l’oreille et bien dans la poche 😉
    – Le troisième problèmes c’est qu’il faut échafauder/structurer des projets au-delà des 6 ans d’une mandature, et ça ! ça suppose beaucoup d’abnégation et d’altruisme, d’autant que les élites qui comprennent les larges projets sont moins nombreuses que la masse et que tout le monde à le droit de vote. Souvent les plus virulents sont également les moins instruits. Pas facile de se dévouer dans ces conditions.
    cordialement
    .
    PS : Je ne sais pas de quand date votre cursus scolaire mais je me souviens d’avoir lu un bouquin d’économie rédigé par un groupe de 4 profs Soviétiques pour les 3 èmes cycles, c’était passionnant. Le régime a tout laissé passé. L’astuce c’est qu’ils ont présenté une analyse qui étudiait l’influence des lois économiques autour de la méditerranée de -200 à + 1400 . MDR les apparatchiks n’y ont vu que du feu. Comme ils étaient hyper documentés (les russes sont comme ça) ils évaluaient les résultats sur 30/50/100/200/300/ ans. Hé oui !
    On comprend mieux pourquoi je m’insurge chaque fois qu’on plante des arbres sur des parking à voiture au bord d’un littoral si précieux. un arbre = figer la destination d’un sol pour 30/60 ans. C’est surement excellent pour les écologoïstes mais quid de l’emploi des jeunes ?
    La culture c’est comme la confiture, il faut savoir la digérer et la transposer après l’avoir ingérée.
    T’as vu Fred G encore fais court. Je progresse, si si.

  • Joseph Jean-Paul

    Pour compléter les observations de Jacques Kaufmann, je rappelle que Vigilance et Vérité à Bandol a depuis longtemps et plus précisément le 17 aout 2012 ( article « On ne nous dit pas tout ! » http://www.vvbandol.fr/2012/08/17/%c2%ab-on-ne-nous-dit-pas-tout-%c2%bb/ ) mis en lumière la manipulation de M. Palix qui consiste à attribuer la diminution des dépenses de fonctionnement en 2011 à sa BONNE GESTION.
    C’EST FAUX : cette baisse, comme le souligne Jacques résulte du transfert de charges (et donc de dépenses de fonctionnement) de plus de 1,8 million d’€ à la communauté de communes de Sud Sainte Baume en 2011.
    Soit M. Palix manipule les Bandolais de manière éhontée. Ou plus grave encore il est incompétent.
    A cela, il faut ajouter une gestion CALAMITEUSE du dossier de l’intercommunalité par M. Palix puisque les agents qui devaient être transférés en 2011 à Sud Sainte Baume en même temps que le transfert des compétences (déchetterie, ordures ménagères, développement économique et environnement) ont été, EN VIOLATION DE LA LOI, conservés dans le giron communal. Ce qui impacte les dépenses de fonctionnement selon les propos mêmes de M. Palix (article paru dans Var-Matin le 04/01/2012 « les comptes respirent mieux ») de 80 000 € pour trois agents. En réalité, le nombre d’agents qui devaient être transférés à SSB est supérieur à celui annoncé par le Maire et par voie de conséquence le montant des dépenses à la charge du contribuable.
    Enfin, les frais du procès Frégate n’ont été imputés que sur un seul exercice budgétaire. L’année suivante une baisse corrélative des impôts aurait dû intervenir lorsque l’on se targue de gérer au mieux les deniers publics.
    Ce qui est particulièrement scandaleux dans cette affaire c’est le fait que M. Palix pour justifier cette AUGMENTATION VERTIGINEUSE et injustifiée des IMPOTS en 2009 s’est cru autorisé à écrire des contrevérités. Ainsi, il annonça pour l’année 2008 des CHIFFRES FAUX avec une épargne nette NEGATIVE de – 575 000 € (= Bandol magazine, septembre 2008 page 8) alors qu’elle était POSITIVE de 925 000 € et une capacité de désendettement de 39 ANNEES en 2008 (= Bandol magazine, septembre 2008 page 8), alors qu’elle était en réalité de 8,3 ANNEES.

    Bel exemple de transparence et d’éthique…

  • @Jean Paul Joseph

    Merci beaucoup pour tous ces chiffres, ils sont répétés en boucle encore et encore depuis des mois voir des années!

    Cela ne fait en rien avancer le débat, ça le rend stérile !
    Pas de propositions en vue et encore moins d’explications concernant votre vision sur l’imposition des bandolais ou encore la gestion des budgets …

    Comme je l’ai dit dans mon post précédent, je reste ouvert au débat !

  • je reste ouvert au débat mais je déclare que les chiffres le rendent stérile. Comme je vous comprend. ça gâche les belles envolées lyriques.

  • @Mr PONGE
    Je ne savais pas que Monsieur BOGGI vous avait refusé l’A.M.B parce que vous étiez FRONT NATIONAL ? N êtes-vous pas Bandolais avant tout ?
    lA TOL2RANCE INCONNUE CHEZ CES PERSONNES L0 §§§ UN SECTA

  • Pardon problème d’ordinateur mais je continue !
    La tolérance est inconnue chez ces personnes là ! un sectarisme évident pour des gens qui prônent une tolérance débridée.
    Ou va-ton avec tous ces candidats ? nous savons qu’aucun d’eux n’arrivera à s’entendre après le deuxième tour. Je vois d’un très mauvais oeil un ralliement de dernière minute ! ce serait la catastrophe pour la Mairie;
    Quand à VVB 2014 ils sont bien les seuls à êtres persuadés d’eux-mêmes.
    Je me demande bien qui va sortir vainqueur de ce foutoir pour pas dire plus !
    Nous allons arriver à 8 listes ! c’est d’un ridicule pitoyable , chaque candidat veut le perchoir ……..
    Je vous signale juste pour petite info de passage que 42% des FRANCAIS dont 55% de jeunes sont prêts à voter FRONT NATIONAL .

    Je vous souhaite une agréable soirée !!! MEDITEZ

  • Quand je lis les interventions des uns et des autres, je constate plusieurs choses : 1) un candidat qui connaît bien son sujet (j’aimerai d’ailleurs lire de tels écrits avec une telle maîtrise des autres candidats déjà déclarés …. j’espère que ce ne sera pas un vœu pieu !!!!), 2) un élu PS/UMP (je ne sais plus trop de quel bord il est) qui vote en Conseil Municipal depuis 6 ans des choses qu’il ne comprend pas, 3) un candidat FN qui ne s’exprime pas (qui ne veut pas ou ne sait pas ?) sur le sujet de la fiscalité, 4) un blogueur d’une association qui milite depuis des mois pour un changement de municipalité, qui dénonce les incohérences de ceux qui détiennent actuellement les commandes, qui propose un pacte de rassemblement mais qui paradoxalement tente d’hypothéquer tout changement en 2014.

    Quant à monsieur Simon, je suis entièrement d’accord avec vous. Il y a trop de candidats. D’ailleurs si le candidat FN ne se présentait pas, il y aurait 1 liste de moins et ça serait moins ridicule. J’imagine que le candidat FN ne se présente pas pour avoir le perchoir. Nous serions d’ailleurs tellement ravi qu’il refuse ce perchoir en cas de « miracle ». Il faut espérer pour votre candidat qu’il puisse frôler les scores qu’il annonce (dixit : « Bandol représente près de 20% de l’électorat Front National, sur le plan National »)(il va falloir prier fort la bonne mère et déposer quelques cierges pour arriver à un tel score avec si peu de votants à Bandol).

    Les bandolais sont tellement compliqués que personne ne pourra prédire l’issue du scrutin du 30 mars 2014 …. Une chose est sûre, c’est qu’ils veulent un réel changement, une équipe sérieuse et dynamique, de la cohérence et autre chose qu’une gestion municipale délétère et sans ambition pour notre commune.

    Bonne soirée à tous …

  • @Roger Caglione

    Je n’ai pas compris « l’hypothèque de tout changement » ? Alors que je suis le premier à exprimer une volonté de changement au point de m’engager pour ma commune.

  • @ Mr Caglione

    Ah si Marine Le Pen n’était pas la, cela en arrangerait beaucoup…Vous nous faites la une très belle leçon de démocratie.

    Je suis le candidat de la liste Bandol Bleu Marine, on aime ou pas, peu importe, je représente Monsieur, mes électeurs,qui ont voté en effet Marine le Pen en 2012 a plus de 19% sur le plan National

    http://www.lemonde.fr/resultats-election-presidentielle/bandol,83150/

    Je comprends que l’on dérange mais nous avons un électorat sur Bandol je suis son représentant.

    Si nous sommes arrivés à un tel score ce n’est pas pour rien, il y a une raison à cela.

    Si vous assistiez en tant que citoyen au C.M de la ville, vous vous apercevriez que cet élu que vous mentionnez, vote quand il le juge utile en faveur du Maire et d’autres fois non, c’est son droit,,la démocratie c’est cela, il faut savoir être impartial .Il vote pour ce qu’il pense être bon pour les Bandolais, et voyez vous, si j’étais à sa place,je ferais la même chose, ça ne me choque pas.

    Arrêtons de critiquer tel ou tel parti, la France est encore un pays de liberté Monsieur.

    Le Front national présente, une seule liste, combien de listes pour les autres ?

    Bonne journée

  • Christian Delaud

    @ Fred
    Les commentaires de cet article me ramènent en 2008, la virulence en moins.
    Aujourd’hui, je constate des attaques de très haut niveau sur ma personne:
    « mais la culture, c’est comme la confiture … »
     » un élu PS/UMP (je ne sais plus trop de quel bord il est) qui vote en Conseil Municipal depuis 6 ans des choses qu’il ne comprend pas »
    Ces attaques me font plaisir car elles prouvent que la liste conduite par Christian Palix et dont je serai, fait peur à certains soutiens d’un candidat en train de s’effondrer dans les sondages.
    C’est du moins l’état d’esprit dans lequel je l’ai trouvé lors d’une discussion mercredi soir.
    L’évidence lui apparaît peu à peu, la liste conduite par Christian Palix gagnera les élections en 2014.
    Je laisse donc ces « grands courageux » cachés derrière leur écran, se répandre sur ton blog.
    Ils ont besoin de cet exutoire pour masquer leur dépit.

  • Bonjour Messieurs,
    Les élections approchent ! Monsieur CAGLIONE je comprends fort bien que si il n’y avait pas de liste FN vous seriez soulagé et pour cause…………Vous avez tous une peur bleue de ce parti qui représente la pensée d’un nombre croissant de FRANCAIS !
    Vous dites que le candidat FN ne s’exprime que très peu
    qu’il ne veut pas où ne sait pas ? Vous pensez certainement que le FN a investi un débile !
    ERREUR grave de votre part.
    Le candidat s’exprime pour défendre ses idées, celles du FN et celles de beaucoup de Bandolais et évite de tomber dans votre bagarre de cours d’école !
    Votre course à la MAIRIE est pitoyable. Vous pensez à votre petit confort personnel et en aucun cas à ce que vous pourriez apporter aux habitants. Vous êtes à la hauteur des dirigeants parisiens à moindre échelle.
    Monsieur DELAUD vous serez sur la liste de Monsieur PALIX et êtes sûr de sa victoire tant mieux pour vous ! peut-être qu’il gagnera peut-être pas ! Merci de laisser les électeurs en décider SVP.
    Vous avez une très haute opinion de votre PERSONNE Monsieur ! la modestie vous êtes passé à côté lors de la distribution……….
    Vous méprisez les personnes en face de vous je trouve ça très peu correct, le respect s’impose devant les idées de chacun qui sont toutes respectables du moment qu’elles sont sincères.
    Monsieur PONGE n’en doutez pas fera un score qui pourrait bien tous vous étonner !
    Le dépit n’est pas forcément du côté que vous pensez Monsieur DELAUD.
    Vous avez tous une trouille monstre et je pèse mes mots du score que va atteindre le FN dans ces élections dans LA FRANCE entière.
    Les sondages le montrent les Français n’ont plus peur ni de voter ni de dire qu’ils votent FN qui est un parti comme les autres ne vous en déplaisent . La diabolisation c’est terminé il va vous falloir trouver autre chose.
    Je vous souhaite une excellente journée à tous.

    Le FN monte inexorablement et grâce à cette UMPS incapable pour les uns de gouverner le Pays et aux autres de s’entendre sur la manière de redresser LA FRANCE trop occupés à vouloir LA PLACE.

  • Christian Delaud

    @ Simon
    Ce que vous pensez de moi m’indiffère totalement.
    Les électeurs bandolais décideront effectivement en mars 2014.
    Mais je persiste à dire que le ressenti d’un candidat concurrent et l’accueil de nombreux bandolais me rendent optimiste.
    Je respecte tous les candidats et toutes les opinions même celles que je combats.
    Les électeurs bandolais, aussi, sont respectables quelle que soit leur opinion politique. Leur souhait de gestion rigoureuse, dans une commune de l’importance de Bandol, ne devrait pas avoir d’étiquette politique. Seul l’intérêt de la commune est à prendre en compte.
    Par contre j’ai du mal à comprendre un anonyme qui se cache derrière un prénom en affirmant que les français n’ont plus peur de revendiquer le vote FN.
    Bel exemple de cohérence!

  • Je ne doute pas que mon opinion en ce qui vous concerne vous indiffère totalement rassurez-vous la réciproque est vraie.
    Je suis tout à fait d’accord avec vous en ce qui concerne la gestion de Bandol ! c’est exact seul l’intérêt de la commune compte!
    J’espère que si vous êtes élu vous ne l’oublierez pas !
    L’accueil des Bandolais à la liste FN est très favorable ne vous en déplaise !
    Je ne me cache pas derrière un prénom soyez-en certain ! Je ne vais quand même pas vous donner mon adresse complète! vous-même ne la donnez pas et je respecte totalement.
    Je revendique mon soutien total à Monsieur PONGEet au FN parti représenté par un candidat que je pense honnête et courageux qui ne souhaite que le meilleur pour sa commune.
    Ayez la même cohérence que moi cher Monsieur.
    Je vous respecte vous vos idées j’espère que vous faîtes la même chose à mon égard.
    Très cordialement Monsieur

  • @ C.Deleau.
    Je ne vois pas par quel cheminement intellectuel vous pouvez vous sentir attaqué par de la confiture et de la culture. Vous devez vous douter que si je voulais balancer des vacheries je dirais simplement que qui parle de confiture parle de culture et que donc vous ne pouvez pas être concerné.
    Facile, hilara mais inutilement blessant. Juste pour vous montrer que le jour ou je voudrais tirer à boulets rouges sur quelqu’un je ne manque pas de moyens.
    Je digresse rarement pour ne rien dire : Ma référence au duo culture/confiture n’était là que pour illustrer qu’il ne suffit pas d’avoir de la culture (hautement nécessaire au demeurant) il faut aussi s’efforcer de réemployer cette culture. Donc la culture c’était le bouquin de 4 sommités économiques Soviétiques qui ont fait une étude de 600 pages environ sur les conséquences des lois, tantôt en faveur des paysans, tantôt en faveur des bourgeois des villes.L’étude portait sur de très longues période pendant que la mode chez les soviets, à Moscva comme à Bandol était le bout de son nez. La confiture qui m’en était resté c’était qu’il fallait bien intégrer que la moindre décision engage l’avenir pour plusieurs décennies. Fort de cette culture, je régurgite que planter des arbres sur un parking au bord d’un littoral c’est figer un site pour 30/60 ans. Ce qui en dit long sur l’absence d’imagination et des « concepteurs ». Renforcé probablement par des lacunes et des lassitudes (je reste sobre) lorsqu’il s’agit de monter des dossiers. Parce que ce que moi j’appel dossier ce n’est pas de bouziller 3,5 m€ pour du goudron sans ambition.
    Tout au plus pouvons nous féliciter le jeune chez Vinci qui a dessiné le « projet ». Dommage que sa planche à dessin n’ait pas été dotée d’une règle autoparallèle orientable : il aurait fait des places en épi . . . pour nos cervicales de petits vieux bourrées d’artr ite/ose.

    C’est un dossier de 3.5 m€, dossier que vous ramenez à vous sans que je sache pourquoi, à moins que ce ne soit pour ne pas y répondre. Pour ne pas expliciter les tenants et aboutissants d’une telle dépense. Ce qui est certain c’est que le dossier de consultation est vide. Pas la moindre argumentation. Thèse, antithèse, conclusion, Palix pas connaître.
    Les faits ! Monsieur Deleau ! ! ! Les faits.

  • Christian Delaud

    @ P Lacase
    Erreur de cible.
    Lorsque j’écris: « mais la culture, c’est comme la confiture … », je ne fais pas référence à vos écrits mais à ceux de Muriel Anguenot du 9/12 à 20h44.

  • haaaa monsieur Delaud ! votre fatuité  » m ‘a tué  » ( sic , ce n est pas une faute d orthographe)
    cette phrase ne vous était pas adressée , voyez vous .
    mais apres tout , soyons fous , si vous y tenez , prenez la .
    excellent week end ensoleillé !

  • Monsieur Delaud, vous êtes bien sûr de vous !!! Vous pourrez toujours ouvrir un club de méthode coué si vous n’êtes pas réélu.
    Sans vous, monsieur Palix aurait eu toutes les chances de gagner mais avec vous plus rien n’est certain.
    En 2008, vous conduisiez la liste PS et vous avez récolté 908 voix au premier tour. Au second tour, vous vous associez avec le divers droite, Michel Sauzet (qui avait fait 643 voix au 1er tour) et vous ne réalisiez ensemble que 843 voix, soit 708 voix de moins que ce qui était prévu. Votre alliance avec monsieur Palix va probablement faire fuir les électeurs de monsieur Palix comme ceux qui auraient voté pour vous si vous aviez conduit une liste PS.
    Je ne pense pas que les bandolais soient prêt à avoir une municipalité UMP-PS et que vous ayez de nouveau la confiance de tous les électeurs que vous avez trahis au cours de ce mandat de la honte. D’ailleurs, comment pourrait-il être prêt à voter pour quelqu’un qui défend les augmentations injustifiées des taxes foncières de l’équipe dont vous faîtes désormais parti. Ceci dit, on comprend tout à fait que vous défendiez ces augmentations puisque vous vous affichez sur votre page Facebook avec les principaux ténors du PS dont François Hollande. Nous savons désormais ce que vous nous réservé si vous et monsieur Palix êtes élus : une politique incohérente, austère et de taxation des ménages bandolais à l’image de la politique de vos amis PS actuellement à la tête de notre pays.

  • Bon, on va fermer les commentaires de ce billet, car ça commence à s’échauffer de façon contre-productive.

    Plus personne ne relisant l’intégralité des pavés de commentaires, et comme beaucoup ne sont pas explicitement adressés à la personne visée, certains peuvent parfaitement se sentir concernés répondre, et d’autres penser que « non, il y a méprise » et comme l’époque est à la disqualification par l’ironie chez ceux qui manquent parfois un peu d’argument ou de clarté dans leurs positions, on nage en plein bordel.

    Calmez-vous. Ou je vais fermer les commentaires chaque fois que j’en aurai marre de vous lire dans une confusion totale.
    Quand vous parlez à quelqu’un dîtes-le.
    Quand vous êtes FN, ne vous contentez pas de rajouter cordialement, et des monsieur ou madame partout dans vos textes pour respecter la consigne du parti qui vous invite à rester courtois : on dirait une imitation de Laurent GERRA qui se paye Marine Le Pen… La courtoisie n’est pas de provoquer agressivement les autres en ajoutant cordialement à la fin du texte et du cher monsieur à la fin de chaque phrase. Et oui, cher « Simon », vous êtes anonyme, alors que la plupart des commentateurs ici ne le sont pas. C’est votre droit, mais vous vous exposez aussi à la règle de MON blog qui est marquée en bas de la page : vous marchez sur des oeufs, et la la liste des gens soumis à modération vous guette.

  • Mr Metey, vos propos sont totalement ridicules sur le FN, je ne  me range pas aux règles du FN, en étant courtois, je suis moi même, il me semble que il n’ y  a pas  la de mal a ça.

    ————————————————————-
    NDLR : j’autorise exceptionnellement ce commentaire supplémentaire, réponse de Mr Ponge qui a beaucoup insisté (sans visiblement imaginer que le dimanche je puisse faire autre chose que gérer le blog), car j’ai eu la maladresse en fermant les commentaires, d’en remettre moi-même une couche sur le style rédactionnel des membres ou sympathisants FN. Sa réponse complète contenait des messages pour d’autres commentateurs, mais les commentaires étant fermés pour tout le monde sur cet article, je n’ai pas l’intention de les rouvrir davantage.