(par R. Gargani) Le banc du chemin St Antoine

Le chemin Saint Antoine est un court raidillon piétonnier de Bandol qui raccourcit le trajet quand il faut monter sur le plateau en évitant l’avenue de la Gare déplaisante à pied dans cette partie là. Au milieu du chemin il y a quelques années un banc en ferraille vert jardin adossé au mur à droite en montant permettait aux essoufflés de déposer les commissions et de faire une pause réparatrice.

Puis un jour sur décision en haut lieu, le banc est parti ; comme il était sympa il ne doit pas être perdu : il doit finir ses jours dans un jardin bien à l’ombre.

Quelque mois plus tard un banc design en inox brossé a été installé à la place de l’ancien, mais à une seule et petite place. Les couples soufflaient debout chacun son tour. Un décisionnaire compatissant en a fait installer un second, mais à dix mètres plus bas du premier et de l’autre coté du chemin, il ne faut pas trop demander, l’intimité des essoufflés n’est pas une priorité.
Ils ne sont  demeurés longtemps, les deux bancs ont disparu, décision d’un pauvre bougre sans compassion pour les anciens qui faisaient une halte réparatrice. Et maintenant ils sont revenus mais tout en haut du chemin coté à coté bien sages un peu riquiqui, pour accueillir ceux qui ont terminé l’ascension.

Tout ça pour dire que si le joli banc en ferraille était resté à sa place, il aurait assuré consciencieusement son rôle, sans couter un liard.

Robert GARGANII

 





Un commentaire

  • Catherine Lassaque

    Mais non, c’est pour que les amoureux ne puissent plus se bécoter sur les bancs publics!!
    Mieux vaut en rire qu’en pleurer…