(par P. Chambenoit) L’avenir de la circulation sur le front de mer de Bandol

abribus.jpgPour en avoir encore fait les frais pour la énième fois, je décide de taper sur mon clavier avant de le faire sur autre chose…
Comment se fait-il qu’aujourd’hui encore à Bandol, la gare d’autobus soit sur le port devant la fontaine, obligeant les dits autobus venant de Sanary à parcourir le port dans les deux sens, pour prendre en charge les élèves majoritairement accompagnés en voiture par leurs parents…
Résultat, tous les matins ou presque entre 7h et 8h 30, les chauffeurs de bus se trouvent coincés par les camions des livreurs stationnés à l’arrache devant l’auberge du port, créant un bouchon monstre allant parfois au-delà du casino municipal. Je ne parle pas du…/…


…/… concert de klaxons matinal qui en résulte, et de l’énervement des usagers bloqués alors qu’ils accompagnent leurs enfants a l’école, ou simplement partent travailler.
Personnellement j’ai pu constaté un blocage de plus de 10mn avant que le chauffeur livreur prennent la peine de dégager son véhicule, et tout ça dans la nonchalance, voire l’arrogance, bref !!!
Cette gare de bus, outre les places de parking condamnées à cet effet, (manque à gagner, ou station de Taxi), entache l’esthétique du port, car en arrivant de la route de Marseille au stop de la pharmacie, le seul paysage offert est, non pas des bateaux comme on pourrait s’y attendre, mais une muraille de bus plus ou moins bien garés, car souvent gênés dans leur stationnement par une voiture ‘’dépose-minute’’, les chauffeurs prenant un malin plaisir à faire valoir leurs droits en se garant coute que coute au mépris des usagers… Ajoutez quelques bus d’excursions de passages a Bandol en pleine saison, et vous avez la pagaille que l’on connait quotidiennement…
Pourquoi ne pas déplacer la station principale au casino municipal, les emplacements et l’abribus existent déjà, 4 bus peuvent y stationner simultanément.
Le trafic sur le port, dans les deux sens, serait diminué aux heures de pointes, car outre la disparition des bus, les parents accompagnant en voiture les enfants prendre ces bus, ou venant les récupérer le soir, ne serait plus obligés, pour certains, de parcourir le port, ni traverser Bandol en utilisant la déviation. Ils bénéficieraient du parking du casino à proximité pour les attendre le soir (gratuit la première heure et sécurisé par la présence du bureau de Police, et caméras, rassurant pour les parents comme pour les enfants).
Les cars d’excursions à la belle saison ne pénétreraient plus sur le port et se contenteraient de faire le tour du rond point du casino. Ils bénéficieraient eux aussi du parking a proximité. Aujourd’hui, ils parcourent le port pour déposer les touristes à la fontaine (point de rencontre), puis, vont se garer où ils peuvent, et reviennent enfin les chercher quelques heures plus tard, toujours à la fontaine… circulation inutile. S’ils lâchaient leurs touristes au casino, l’ensemble des commerçants du port ne bénéficieraient-ils pas de ces clients potentiels, car je ne suis pas certain qu’aujourd’hui, en partant de la fontaine à pieds, ce soit le cas…..
Pourquoi ne pas mettre en place une correspondance écologique entre la fontaine et le casino, en partenariat avec les courageux Poussepousses, qui exercent sur le port depuis un an… Les personnes âgées ou piétons seraient ainsi pris en charge au même endroit sans changer leurs habitudes, et ce, dans le calme.
Pour finir, les pavés mis en place au sol, à l’époque pour délimiter la zone d’arrêt et de stationnement des bus, n’est pas adaptée et se révèle dangereuse avec le temps par les différences de niveaux, notamment pour les deux roues. J’ignore où en est le projet de circulation à double sens sur le port, mais il me semble que si rien n’est fait en ce qui concerne les bus, la cohabitation des voitures, livreurs et bus, soit difficile, voire impossible surtout en pleine saison.
A la réflexion, j’ajouterai qu’en déplaçant les bus au casino, il devient possible de leur supprimer totalement la traversée du centre ville, du rond point du haut du 11 novembre jusqu’au Casino municipal.
Leur circulation devenue si difficile compte tenu de la largeur des voies depuis les travaux, j’ai assisté récemment a un croisement de deux bus dans le bas de l’avenue du 11 novembre (niveau caisse d’épargne), c’est plus que périlleux… La desserte de la gare SNCF et des écoles pouvant se faire par la route de Marseille, jusqu’au rond point du haut du 11 novembre, la liaison Gare SNCF/Casino municipal se ferait via la deviation, après tout, n’a-t-elle pas été mise en place pour soulager le centre ville.
J’ajoute enfin qu’il ne s’agit pas là d’une attaque contre les chauffeurs de bus, ils font un travail difficile, et leur éviter la double traversée de Bandol, leur rendrait la vie plus facile…
Maintenant… moi ce que j’en dit…
Pierre CHAMBENOIT
photo: F. Metey
.





19 Commentaires

  • Claude Seux- Bos

    Voilà une analyse très pertinente de la situation. Et effectivement, cela règlerait une bonne partie des problèmes du croisement à hauteur du cimetière de l’avenue du 11 novembre.
    Mesdames et Messieurs des services techniques, à vous de jouer.

  • j’ajouterai à votre analyse intelligente que les gens qui prennent un café au winnie ou tchin tchin touristes ou pas préfèreraient surement voir la mer…!
    Là ou vous vous trompez c’est que vous faites appel au bon sens !
    Sinon comment expliquer le sens interdit débile sur 150/200m qui oblige tous les habitants de la rue des écoles et des rues adjacentes à faire le tour de Bandol pour rejoindre la rue du 11 novembre et le centre ville ???
    (pour mémoire, j’avais cru comprendre que tu partageais ce point de vue en bavardant Mr le 1er Adjoint )
    une réunion du comité de circulation cela ne doit pas être très compliqué….?

  • Bien vu Pierre ! ça semble être une bonne idée et pas très compliqué à mettre en place. Après les changements de circulations entrée/sortie des écoles Maurel, ton analyse inspirera peut-être les services municipaux !… ça s’est déjà vu…

  • Monsieur DALAN
    je pense que vous n’avez pas connu l’époque ou certaines rues etaient en double sens :
    Rue des écoles – rue moliere – rue bordeaux – rue de lyon etc toutes ces rues etaient en double voies / mais il faut se mettre a l’actualité sur le nombre de vehicules circulent – car de nos jours l’etendue des habitations est 10fois plus importante qui necessite le transport des scolaires – EMBOUTAILLAGE –
    une importante etude a été faite de 1977 à 1983 sur ce
    sujet qui a aboutie aux sens unique et aux rues pietonnes
    voici une sommaire explication dont vous donnez le qualificatif aux élus de (Débiles) dont j’ai été –
    c »est a ce terme que je reponds -sans rancune –
    recevez mes salutations Max MOUTTE

  • Monsieur DALAN
    je pense que vous n’avez pas connu l’époque ou certaines rues etaient en double sens :
    Rue des écoles – rue moliere – rue bordeaux – rue de lyon etc toutes ces rues etaient en double voies / mais il faut se mettre a l’actualité sur le nombre de vehicules circulent – car de nos jours l’etendue des habitations est 10fois plus importante qui necessite le transport des scolaires – EMBOUTAILLAGE –
    une importante etude a été faite de 1977 à 1983 sur ce
    sujet qui a aboutie aux sens unique et aux rues pietonnes
    voici une sommaire explication dont vous donnez le qualificatif aux élus de (Débiles) dont j’ai été –
    c »est a ce terme que je reponds -sans rancune –
    recevez mes salutations Max MOUTTE

  • si si, j’ai connu . Mais le sens , s’il doit rester unique rue Molière devrait être dans l’autre sens, question de bon sens !
    ne généralisez pas un sens interdit débile ne veut pas dire des élus débiles un peu d’humour !
    Rassurez vous cette première intervention sera je pense la dernière.
    Cordialement .

  • Christian Viala

    @ James
    C’est vraiment regréttable que vous décidiez de ne plus vous exprimer.
    Je n’en dirai pas plus pour ne pas froisser les uns ou les autres.
    C.V.

  • Monsieur James
    Je ne vous mets pas en cause seulement la société des internautes auxquels, je conteste les termes employés à l’encontre de tous les élus, de toutes opinions personnelles et politiques quelques soit les mandats de ce 20ème siècle sont toujours critiqués ainsi que indirectement le personnel communal.
    pense t on a toutes ces familles dont on critique un membre de leur famille et pour vous peut être un ami – La délation est néfaste – Je vous donne une statistique de personnes jugés par leurs fonctions
    DEPUIS /1930 à 1983 le C M a 23 elus soit 254 élus – 1983 à 2009 le CM à 29 élus soit 174 élus = + 327 membres d’une famille de Bandol.
    ne généralisez pas un sens interdit débile ne veut pas dire des élus débiles un peu d’humour ! monsieur —— mais c’est les Elus qui l’on decide et les services communaux qui ont mis en place les pannaux – mon intervention ne traite pas votre point de vue mais seulement les personnes et les familles apostrophées .
    sans rancune car vous avez été mon intermediaire d’un sujet important du devoir de memoire envers tous ceux qui ont gerés cette commune de Bandol –
    peut être a bientôt de se rencontrer – Max MOUTTE.

  • Pierre Chambenoit

    Aaaaahhh!!!!! Mon cher Max, que les choses ont bien changées depuis que tu m’as appris a conduire dans ta Simca 1000 auto-école…..sniff!!! à l’époque la rue des écoles était bien à double sens, et ça faisait les affaires de mes parents, propriétaires du pressing, (affaires qu’ils avaient créé en 1963, pour faire un peu d’histoire)
    Mais les choses ont bien changées, et aussi, depuis 1983, date à laquelle tu avais fait cette étude, le nombre de véhicules à considérablement augmenté, et les transports en commun ont de plus en plus leur place dans notre société, démographie galopante, chasse au gaspi, etc…….
    Des plans de circulation en centre ville, j’en ai connu bon nombre, et tous avaient leurs qualités et leurs défauts, on ne peut pas faire plaisir à tout le monde.
    Aussi, je regrette le sens( interdit) que cette discussion prend, nous sommes hors sujet.
    Le problème que je soulevais ne concernait pas le sens de circulation dans la rue des écoles, ou ailleurs, mais des bus qui parasitent la circulation en centre ville.
    Merci en tout cas pour vos commentaires
    Bien cordialement à tous.
    Pierre

  • Cher Pierre
    Je t’apporte une précision sur la circulation et le stationnement des autobus dont
    tu apportes une solution d’un stationnement en face de l’hotel des Flots Bleus.
    Je te precise (ce n’est pas mon etude – mais celle de la municipalité) – pour une autre information sur deux mandats 1977 à 1989 le deplacement des autobus a été sujet de plusieurs discusions – mais les chaussées etaient differentes – la solution qui avait été prescrite était en retrait a la sortie du parking actuel (la conjoncture du lieu etait differente). donner des solutions qui n’ont jamais appiquées
    les amis de mes amis ont fait que ce ne soit pas realisé (dont James a donné les raisons (la vue sur la mer des magasins apres le portique) sur cette personne je n’ai pas repondu sur la circulation mais sur un terme qui a peut être invontairement « ecrit » mauvais choix plutot dire « mal étudié » ( qui ne m’est en cause le concepteur des changement de sens – ) il est excusé .
    Pierre te concernant pour la navigation cotiere est peut être moins compliquée – pour memoire j’ai proposé une reunion debat – -CELA n’interesse personne POURTANT ca eviterait de nombreuses polémiques .
    recois mes cordiales amities et a tous – Max

  • Sur les stationnement des bus :
    J’ai entendu bien souvent les commerçants proches du stationnement de bus se plaindre de ne plus voir le port, c’est bien triste et je le conçois; les bus créent des embouteillages monstres, je le conçois aussi; la circulation en ville ne leur est pas facile, d’accord, mais que l’on cherche une solution adaptée pour faire plaisir à tout le monde, ce n’est pas simple non plus; chacun a un peu raison, mais je pense qu’il y a 2 points à prendre en considération:
    1 – L’organisation – stationnnement de livraison matérialisé, adapté et respécté.
    2 – Le civisme est là, il n’y a pas 50 solutions : la repression!
    Je sais, je peux déplaire à certains, mais même si il y a prévention, il n’y aura jamais de respect sans sanctions; chacun aura son explication pour ne pas être verbalisé et c’est bien ce qui se passe aujourd’hui.
    Et puis, vous savez, le concert de klaxon c’est un peu comme le coq à la campagne, il sonne le réveil et nous en avons bien besoin!
    Amicalement
    Roland

  • En 2001 et 2008, j’avais proposé la création d’une gare routière jouxtant la gare SNCF.
    Les bus utiliseraient la rocade nord et la desserte gare SNCF / port serait assurée par une ligne de mini bus gratuite comme ceux qui desservent les quartiers.
    Cette intermodalité avait, à mon sens, plusieurs avantages:
    – plus de bus stationnant sur le port,
    – plus de bus traversant Bandol à l’exception (à étudier) de la ligne régulière Toulon / Bandol,
    – possibilité pour les usagers du train de trouver des correspondances de bus en direction de Sanary, La Cadière, Le Castellet et Saint Cyr, ce qui libérerait de nombreuses places sur le parking de la gare,
    – en période estivale, possibilité pour les usagers du train d’utiliser une desserte régulière avec une fréquence de rotation calée sur celle des trains et surtout de ne plus attendre un hypothétique taxi, qui il faut le reconnaitre ne sont pas assez nombreux à desservir la gare SNCF en cette période de l’année,
    – libérer de l’espace sur le port pour la vue et le stationnement des personnes extérieures à Bandol et souhaitant se promener dans un environnement propice à la chalandise.
    J’avais fait cette proposition dans mes programmes municipaux de 2001 et 2008 dans le cadre de l’intermodalité et du développement durable où se conjuguent protection de l’environnement (moins de bouchons = moins de pollution), économie (des promeneurs sereins et charmés sont des clients potentiels, création d’emplois par la création de lignes régulières entre la gare SNCF de Bandol et les communes voisines) et social (la gratuité de la desserte coûte peu à la commune mais permet à de nombreux usagers du train de rentrer chez elles sans utiliser leur propre véhicule).

  • Pierre Chambenoit

    Christian,
    Je me doutais bien ne pas etre le seul à avoir eu cette réflexion sur le déplacement de la gare routière, ainsi que la suppression de la traversée du centre ville, nous sommes d’accord sur tout les points, et j’en suis très heureux….
    Quant à Roland, je suis un peu surpris de voir un commerçant encourager la « répression », quelqu’en soit la cible, la principale difficulté des commerces est de retenir les gens de passages, en leur offrant si possible la même aisance qu’ils trouvent dans les centres commerciaux, facilités de stationnement, etc…
    Je ne pense pas qu’en faisant de Bandol une ville à la réputation répressionnaire, on arrive à faire avancer les choses, des solutions pacifiques existent…..
    Quant au coq, (seul animal capable de chanter les pieds dans la m….,) je lui préfère les gabians, car lorsqu’il leurs arrive de me réveiller, c’est pour me rappeler que j’habite dans une ville magnifique au bord de la mer où il fait bon vivre…….malgré les bus
    Cordialement
    Pierre

  • En réponse à Pierre sur le stationnement des bus :
    J’ai une toute petite expérience des bus touristique pour avoir crée, en 1998 avec Monsieur et Madame Charles BEL, l’association Art et Tourisme, aujourd’hui Arts et découvertes. Pour un autocar de tourisme, le lieu d’embarquement et de débarquement est le lieu d’atractivité; je pense qu’à Bandol c’est le centre ville ou alors l’arrière pays; il faut pour un bon déroulement de ces opérations 5 bonnes minutes pour descentre de l’autocar et pas moins de 10 minutes pour y remonter, car il faut compter et recompter les passagers.
    Des emplacements ont été crées pour cela, mais toujours occupés par des voitures, ce qui occasionne la double file des bus, et bouchons de surcroît; alors, il y a bien incivisme!, carsinon tout se déroulerait pour le mieux.
    Maintenant, on pourrait aussi déplacer l’embarcadère Paul Ricard si l’on suit votre raisonnementluiaussi embarque et débarque; je ne pense pas que cela ferait l’unanimité.
    Pour le double sens à une seule voie sur le port,ce serai l’hérésie nous subirions à nouveau les longuesfiles d’attente dans les deux sens comme il y a 10 ans, et des nuisances bien plus conséquentes et là, les concerts de klaxon seraient à longueur de journée, alors qu’aujourd’hui ce n’est que le mardi et occasionnellement le matin et vers 12 heures, l’incivisme étant là, c’est normal, la police n’est plus présente à ces instants; comme quoi !!
    Quant au coq, je le préfère aux gabians, il n’est pas polluant et il estcomestible, maintenant si vous avez des recettes à base de gabians, peut être diminuerions nous les coûts évalués par leurs nuisances.
    Roland Reverdy

  • Moi je regrette sincèrement que le sujet évoqué par Pierre CHAMBENOIT le 18 Janvier, avec l’analyse du problème et les solutions qu’il propose, ne fasse pas l’objet d’un débat cernant le sujet et que le sujet. Je trouve que son exposé est très intéressant, bien fouillé, allant jusqu’au bout d’un raisonnement qui tient la route. Pourquoi ne pas rester dans le sujet, conjuguer les avis de tous et aboutir, soit sur une modification, soit sur une approbation ,soit sur un rejet pur et simple. Le sujet qu’il évoque est une piste intéressante pour améliorer la vie de tous et aussi, présenté comme il l’a fait, une façon élégante de proposer à la Municipalité la création d’un groupe de travail. En somme Pierre CHAMBENOIT, pour ceux qui ont vécu l’expérience en Entreprise, propose la création d’un cercle de qualité autour de ce sujet. Alors pourquoi ne pas rassembler autour de l’Auteur de cet article ceux qui se sont exprimés, et constituer ce groupe de travail pour élaborer un projet à soumettre au Maire ?

  • Bonsoir
    La circulation a changé, les moyens de transport se sont modernisé, le nombre et la diversitée de même : motos – autos – autobus au cours de ces cinq dernieres décénies se sont multipliés par huit –
    Chaque famille a un minimun de trois véhicules – les transports en commun quintuplé – chaque commune doit avoir un plan de circulation et de stationnement à elaborer et concretiser .
    Chaque mandature des plans sont etudiés – appliqués – modifies en variation des fluctuations des mutations circulation et des pressions communales .
    J’ai commencé ma profession d’enseignent Auto Ecole en 1956 à 1986 avec une quatre chevaux ou Bandol avait deux voies de ciculation : la rue Nationale et la rue de Gaulle – un car toute les heures -1er bus 6 h – soir 19 h terminé .
    Voyez vous les bus ne genait pas la circulation, ni son stationnement ( ponton Ricard pour eux rien n’a change car ils ont toujours eté en ce lieu depuis l’ouverture en 1928 de la ligne Bandol à Toulon par Six Fours.
    Un peu de rappel d’histoire de l’existence de ces bus pour ceux qui n’ont pas connu cette époque -amities – Max

  • Pierre Chambenoit

    Permettez-moi cher Monsieur Sarrat,de vous remercier pour votre soutien.
    Je ne suis pas spécialiste en la matière, et ma proposition, n’est que le fruit d’une réflexion en tant qu’usager.
    Depuis cet article, au hasard des mes rencontres, on me parle des bus et de la circulation en centre ville, et beaucoup comme vous, partagent mon idée.
    Malheureusement, peu s’expriment sur les blogs bandolais, pourtant leur fréquentation est importante, leurs responsables respectifs le confirmeront, mais ce sont souvent les mêmes personnes qui débattent.
    Nous avons la chance d’avoir ces outils à notre disposition pour nous exprimer, quelqu’en soit le sujet, alors profitons-en.
    Chaque bandolais peut créer SA réunion de quartier quotidienne s’il le désire
    Je le confirme, ça ne fait mal nulle part d’écrire sur ces blog, (sauf peut être à la tête quelques fois) . On ne vous montre pas du doigt dans la rue et ne vous juge pas non plus sur vos fautes d’orthographe ou de grammaire, ( merci au correcteur sous Word) c’est votre avis et vos idées qui comptent.
    De la concertation jaillis la lumière, c’est bien connu, si vous vous sentez concerné par le problème de bus en centre ville, de près ou de loin, pour ou contre, dites le….ou plutôt écrivez le, on avancera.
    Pierre CHAMBENOIT

  • un employé solitaire

    POUR INFO Mr Barois avait pensé aux déplacement de l’arrêt des bus mais cela n’avait pu être possible car la route nationale et le rond point appartenait à la l’époque à la DDE qui a conçu ce rond point et l’ emplacement des bus pour faciliter le depart sur Marseille des cars de ligne reliant marseille à bandol

  • Monsieur Employé Sans Nom
    Je suis surpris d’apprendre que les chaussées municipales appartiennent a la D D E – je vous demande de completer legislativement cette declaration car cela signifie que les elus des mandats precedants ont omis de régulariser les chaussées principales alors qui regularisent les voies des lotissements – il y a un dileme ?
    Le rond point a dejà plus un siècle – il y a une erreur de PENSEE
    Cordialement Monsieur – Max MOUTTE