(Par N. Caune) Un sauvetage qui tombe à l’eau

NDLR: malgré cet incident tragicomique, j’invite tous les marins à payer comme moi leur cotisation annuelle à la SNSM. Ces sauveteurs sont régulièrement notre (seul?) dernier recours en mer… Et l’opération en question est vraiment délicate!
Ce vendredi matin dans la baie de BANDOL, sur la plage de la Roche Taillée, un bateau s’est échoué ! La mer est calme et le ciel bleu est délavé par les pluies de la nuit qui elle n’a pas été calme. Le vent ayant dû rompre les amarres du voilier, le bateau balloté est allé se poser sur la plage. Simple supposition mais là dessus pas de précision !
Sauvetage - 1
Toujours est-il que le sauvetage du bateau s’organise : une vedette de sauvetage de la SNSM arrime l’avant du bateau pour le tirer vers le large, tandis qu’une autre vedette, plus petite, fixe par l’arrière un bout à l’extrémité du mat du voilier, pour le faire giter et ainsi décrocher la quille du sable où elle s’était enfoncée. En renfort de son remorquage latéral, la petite vedette est elle-même tirée par un zodiac blanc.
Sauvetage - 2L’opération est délicate, les curieux se rassemblent plus haut, sur la route. Les efforts conjoints des 3 bateaux sauveteurs finissent par porter leurs fruits et le voilier, ramené dans une profondeur suffisante, reprend son assiette et redresse son mat, toujours remorqué par la vedette de sauvetage qui, plein gaz, compte bien le tirer le plus loin possible de la zone d’échouage. Mais… la petite vedette ( à droite sur les photos ) est toujours accrochée par l’arrière au mat du voilier, ainsi qu’au zodiac, qui sont donc remorqués eux aussi ! Et peut-être un peu trop vite ! Oups ! Et voilà que les sauveteurs sont entrainés par l’arrière et… par le fond et tout le monde à l’eau !
Sauvetage - 3
Et comme dans un film de Raimu, le sauvetage a tourné à la comédie : on entend presque les répliques à la méridionale qui accompagnent les grands gestes des sauveteurs naufragés ! Et de grands éclats de rire des badauds arrêtés par la curiosité ont salué ce cocasse épisode de sauvetage bien de chez nous !
Sauvetage - 4

Nathalie CAUNE





3 Commentaires

  • Merci Nat pour ce moment de franche rigolade !
    Plus sérieusement, j’ai vu ce voilier en mauvaise posture lorsque je partais bosser, mais il n’était pas encore échoué. Une intervention à ce moment là aurait évité ce déploiement de moyens… et cette pagnolade !

  • (par N. Caune) Nouvel échouage sur la plage de la Gorguette

  • Merci de ce billet consacré au sauvetage de mon bateau. Je tiens à dire qu’il s’agit avec certitude d’un acte de malveillance. Le vent n’a pas soufflé fort cette nuit là et je sais amarrer un bateau. Deux jours plus tôt, lors d’un coup de vent de mistral, j’étais à bord pour voir justement si mon amarrage était correct. Il l’était.