(par N. Caune) Réglementation pêche

NDLR: cet article a pour but de vous sensibiliser. Pour des informations à jour et complètes, je recommande vivement à tous les pêcheurs de se renseigner exhaustivement sur les règles qui les concernent spécifiquement auprès des Affaires Maritimes
La saison estivale est déjà bien commencée : robes légères, cigales et l’arrivée des touristes en sont les témoins, comme d’ailleurs le nombre des petits bateaux sur l’eau. Néanmoins la mer n’est pas une zone de non-droit et les marins n’en sont pas moins des citoyens. D’ailleurs la municipalité le rappelle dans le dernier Bandol Mag, la brigade nautique veillera au respect des réglements, avec quelques opérations « coup de poing » en prévision !! Si les amendes peuvent aller jusqu’à 3000€ pour des dépassements de vitesse dans la zone des 300m, l’addition peut être aussi salée, voir plus, en cas de pêche illicite ! Par pêche illicite, j’entends…/…


…/… toute prise excédant en taille les normes fixées par le règlement CE 1967/2006 du 21.12.2006. En effet pour préserver la reproduction des effectifs de poisson en méditerranée, et en particulier ceux du thon rouge qui tend à disparaître de notre mer, la pêche de loisir fait l’objet d’une réglementation très précise (un peu trop peut-être). Et comme nul n’est sensé ignorer la loi, il est bon d’y jeter un coup d’œil avant de larguer les amarres…

Reglementation_taille_peche.pdf
En cas de contrôle de la gendarmerie, si le sar commun retrouvé dans votre seau est plus petit que 23 cm (33 cm pour la dorade rose, 9 cm pour l’anchois ou 15 cm pour le pageot) il peut vous en coûter 600 €, et si jamais c’est un Reglementation_de_la_peche_au_thon.jpg thon que vous avez péché, mais qu’il soit inférieur à 115 cm ou que vous ayez omis de le baguer, ça peut monter à 40 000€ (ça s’est vu pas plus tard que très récemment aux bureaux des Affaires Maritimes)!!
Alors, amateurs de pêche, à vos pied à coulisse, ou autre décimêtre : 1 cm suffit à faire de vous un braconnier au yeux de la Loi (on la reconnait à son bandeau sur les yeux) !
Personnellement, je suis de ceux qui se réjouissent de voir la mer protégée, j’aurais même tendance à penser que l’on n’en fait pas assez. Là où je reste sceptique, c’est au regard de la méthode employée ! Une législation mal communiquée et trop complexe à appliquer (qui connait par cœur les tailles par espèces à respecter ? Combien ont à bord les bagues pour chaque thon pêché?), et des amendes hors-norme ne serviront qu’à renflouer les caisses du Trésor Public sans avoir l’impact éducatif escompté. De mon point de vue, la loi dessert plutôt qu’elle ne sert! Comment convaincre le malheureux pécheur qui doit débourser 40 000€ pour avoir péché 1 thon que c’est pour protéger la survie de l’espèce? Si je devais payer une telle amende, je crois que je serais alors de très mauvaise humeur et très peu encline à la compréhension d’une thèse de développement durable! Surtout quand on voit par ailleurs la taille des poissons aux étals des pêcheurs, des pêcheries clandestines* vider la méditerranée en toute impunité et des pays qui s’auto-attribuent des quotas fantaisistes. Là, personne ne donne le montant de l’amende à payer (à 40 000 € le thon, on serait de toute façon loin du compte!)!
L’éducation et le bon sens devraient guider et mesurer l’acte citoyen et non la sanction. Nous sommes de plus en plus nombreux, et là où hier, le bon sens de chacun prévalait, il faut aujourd’hui des interdits et des exemples. Quand mon fils de 6 ans entame un paquet de bonbons, je lui dit que s’il mange tout le jour même, il n’y en aura plus pour demain. Et il sait, sans que je lui dise rien, que s’il partage avec ses 4 copains, il en aura moins pour lui! Pourquoi ce qui est naturel à comprendre pour un enfant de maternelle est-il si compliqué à intégrer pour les adultes! Alors on sanctionne là où ça fait mal, le porte-monnaie, parce que c’est a postiori ce qui marche le mieux (l’éthique et le sens citoyen du français sont curieusement voisins de son compte en banque). Mais s’agit-il là d’éducation? Le respect s’inculque comme pour les enfants, par l’exemple et non par la punition. Et comme toute éducation passe par une bonne communication, messieurs nos dirigeants de France et du monde, COMMUNIQUEZ!!! Les mentalités doivent évoluer, et ce n’est pas avec des amendes astronomiques qu’elles vont changer !
Nathalie CAUNE
* « Le 12 mai 2009, Greenpeace dénonce un débarquement illégal de 7 à 8 tonnes de thon rouge à Izmir-Karaburun. Il s’agit du Yasar Reis II, un senneur ne disposant ni de la licence ICCAT ni de la licence turque qui a débarqué entre 400 à 500 thons rouges de 12 kilos. De plus, les thons pêchés étaient des juvéniles de 12 à 20 kilos alors que le poids minimum pour ce type de bateau est fixé à 30 kilos. » A ce compte, on aurait une amende d’à peu près 16 000 000 € !! Mais que fait la police ? lol
.





7 Commentaires

  • Je ne vois pas où est la préservation des espèces , lorsqu’un pêcheur va attraper un poisson , le sortir de l’eau pour le mesurer, et le rejeter à la mer parce-que hors norme.
    Chance de survie pour le poisson faible, mais amende évitée !! nous aurons juste plus de poissons morts au fond de l’eau .
    C’est encore et tout simplement une histoire de fric !! et nos dirigeants remplissent les caisses en se donnant bonne conscience.

  • Evidemment ! mais le vrai problème qui ressort de ça, c’est que ceux qui font des lois sont en général complètement déconnectés de la réalité, que cela soit en matière d’environnement, de sécurité routière, de social ou de consommation. Mais comme ils sont là, et nombreux eux aussi, il faut bien qu’ils bossent. Alors ils font des lois qui ne résolvent rien (en général elles ont même souvent un effet perverses !), ça fait des trucs en plus à apprendre pour les étudiants en droits, les caisses se remplissent, et le système a fait ce qu’il fallait… Sauf que : le citoyen est déresponsabilisé (le mot qui me vient est « abruti », au sens premier bien sûr, comprendre « hébété »). Le permis à point n’a rien résolu, au contraire ; les assédics non plus, au contraire ; et les interdictions de pêche loisir ne feront rien non plus… La multiplication exponentielle des lois et des interdits produit une société absurde où l’individu est nié parce que son bon sens et son libre arbitre est foulé au pied. Les mentalités doivent changer, mais le système ne va tout simplement pas dans le bon sens. Comme on dit dans mon métier de graphiste « trop d’info, tue l’info » et plutôt que corriger à l’excès une page qui va perdre tout son caractère initial, il vaut mieux souvent recommencer avec une nouvelle !

  • Les mentalités ne changeront pas parce que le système va dans le sens qui lui convient. Pour illustrer mon propos et aborder le sujet sur un angle général prenez simplement l’exemple des sucettes-chocolat nouvellement installées sur la voie publique. Installées pourquoi? Informer le passant: que nenni puisque les bandelettes d’accroche quémandent de nouveaux souscripteurs (ou prescripteurs). Comment une équipe qui se disait nostalgique d’un Bandol  » de classe » puisse accepter une telle horreur. Je me consolerai un tout petit, petit peu en priant Sainte Jeanne d’ARC de ruer dans les brancards de l’ingratitude. Beaucoup se demanderont pourquoi évoquer un tel personnage! Qu’ils se rassurent, Dimanche 5 Juillet, les Elus de Bandol étaient présents à la cérémonie dédiée à Paul RICARD et Sainte Jeanne d’Arc m’a confirmé avoir lu toutes mes suppliques à la Sainte Patronne garante et dépositaire de la défense de l’environnement (y compris visuel).

  • @ Isabelle:
    faut que je t’emmène à la pêche ! Un poisson attrapé par un hameçon dans la gueule et relâché rapidement survivra sans problème majeur: sa gueule n’a rien à voir avec notre bouche, cicatrise de façon étonnante, et s’il a été fatigué par la lutte, la récupération reste malgré tout sans problème: les poissons bagués en compétition sont régulièrement recapturés des mois ou des années après.

  • Et tu fais comment pour le mesurer pendant qu’il gigote hors de l’eau sans l’assommer ?

  • @ Isabelle:
    tu as le choix:
    – initimidation (faire preuve d’autorité)
    – clef au bras (j’ai fait du judo)
    – autres techniques mais tu vas me trouver barbare…
    Globalement, on se débrouille, surtout quand on ne pêche pas de poissons de plusieurs dizaines de kilos (et là, la taille, elle est presque toujours bonne): tout ce qui est portable est en général mesuré suspendu (un noeud autour de la queue est la solution soft).
    Faut vraiment que je t’emmène à la pêche…

  • Diogene le sinope

    Isabelle. Allez à la pêche avec lui de grace, et pendez le par la queue…