(par N. Caune) Le sentier douanier de Bandol

L’autre jour en me baladant le long du bord de mer, je n’ai pu m’empêcher de faire quelques photos pour illustrer le charme de notre sentier douanier, à Bandol, notre petite ville balnéaire tellement prête à accueillir les touristes… dans les magasins! « No comment » (à noter que, plus loin, certaines barrières dont la section n’a pas été sous-dimensionnée, ont bien tenu le coup… donc on sait faire!)
Nathalie CAUNE

BAN_sentier douanier1.jpg  BAN_sentier douanier3.jpg BAN_sentier douanier4.jpg  

BAN_sentier douanier7.jpg BAN_sentier douanier2.jpg BAN_sentier douanier5.jpg BAN_sentier douanier6.jpg
.





2 Commentaires

  • Nathalie,
    Voici l’exemple même où le maire du mandat de 1977 à 1983 à sollicité le conseil municipal de se déplacer sur les lieux d’une délibération concernant une procédure judiciaire engagée contre la société privée de la copropriété « Athéna port » pour la pose d’une barrière et grillage de délimitation interdisant le chemin des douaniers de la municipalité.
    L’ensemble du conseil municipal se rendra sur les lieux pour constater l’infraction ainsi que de mandater le maire de poursuivre en justice la remise en état des lieux publics par la société du lotissement avec modification par un geometre du tracé reel du chemin communal des douaniers.
    Je dispose pour argumenter mon texte des photos du conseil de ce deplacement et bien autres des différents mandats.
    Max MOUTTE (ancien) C M de ce mandat 1977à 1983).

  • Jacques KAUFFMANN

    Nathalie,
    Je partage tout à fait ton analyse.
    D’une part, Bandol a aussi des habitants. Il n’y a pas que des touristes, et il est bon pour nous de veiller à ce que notre environnement quotidien ne soit pas trop dégradé.
    D’autre part, pour attirer et surtout retenir les fameux touristes qui doivent nous ammener prospérité et bonheur, il faut aussi leur présenter un cadre de vie agréable.
    Je partage donc tes conclusions sur l’amménagement du sentier des douaniers, équipement bien peu couteux d’ailleurs en rapport à sa fréquentation.
    C’était aussi le sens de mes réserves sur le goudronnage du quai et la médiocre qualité des finitions.
    Amicalement
    Jacques