(par N. Caune) Fête des vins de Bandol 2011 sur fond de NON à la LGV

Pour cette cuvée 2011, la journée fût belle et les amateurs sont encore là pour une découverte des arômes de l’année. Les parkings sont bondés, les gressins ont vu leur prix décoller à 1€ pièce et s’échangent par poignées, mais la fête rime avec le bleu du ciel et la douceur de l’air.

Cliquer sur les flèches sous les photos pour faire défiler les images

ban_fete-des-vins11_15

L’ambiance est là, le nectar s’écoule de verre en verre avec pourtant une note presque inquiétante de mystère, soutenue par les grandes capes noires et les masques colorés vénitiens. Particulièrement cette année où la fête des vins s’est teintée, en plus, de la menace LVG : le vin se déguste et on en profite pour affranchir le gentil visiteur de la brûlante actualité ferroviaire, et quelques pétitions anti-LVG sont là, à signer, au cas où…

– LGV ? C’est quoi déjà ?
– Ligne à Grande vitesse.
– Ah !… Mais c’est pas le TGV quand même !
– Ben si !…

Nathalie CAUNE (texte et photos)





2 Commentaires

  • il y a bien une solution
    on supprime l’autoroute marseille toulon et on récupère tout l’espace pour planter de la vigne , et on abandonne la ligne LGV ;idem pour la vallée du rhone ni autoroute ni ligne de tgv

  • Tu as aussi une solution intérmédiaire.

    Tu remplaces les deux voies en cours de rajout sur l’autoroute par la LGV et tu laisses les 4 autres voies pour les voitures.

    Jacques