(par N. Caune) A Bandol aussi, hissons le fanion bleu

NDLR : je joins dans la suite de l’article le message dans le même sens relayé par Christian DELAUD.

A l’initiative du collectif varois contre l’exploration d’hydrocarbure en mer, est organisée le 8 avril 2012 une journée de mobilisation contre le renouvellement du Permis Rhône-Méditerranée, détenu par la Société Melrose Ressource.

Je fais juste ici un lien et un copier-coller des infos concernant cet évènement à venir pour ceux qui se sentiraient concerné par l’avenir de la Méditerranée et qui ne seraient pas contre troquer une over-dose de chocolat (c’est le dimanche de Pâques) par une journée en mer (les deux ne sont d’ailleurs pas incompatibles !!).

Ce Trafalgar des Pétroliers rassemblera des bateaux de plaisanciers, de pécheurs, des amoureux de la nature et du littoral méditerranéen au large du fort de Brégançon à 14H.
En parallèle, un rassemblement terrestre se déroulera au Parc de la Navale de La Seyne sur Mer à partir de 12H.

Nathalie CAUNE

Bonjour,
Je compte sur chacun d’entre vous pour défendre notre région.
Nous devons manifester en nombre notre opposition à l’exploitation des gaz de schiste ici et ailleurs.
Amitiés, Christian DELAUD

Dimanche 8 avril, tous à La Seyne pour mettre à la poubelle les permis de Brignoles et Rhône Maritime.

Amis varois, vous nous accompagnez depuis plus d’un an dans cette lutte contre le permis de Brignoles et l’exploration des gaz de schiste dans notre région. Le dimanche 8 avril sera-t-il l’ultime combat, nous l’espérons fortement. En effet, après le 30 avril et sans décision du Gouvernement, ce permis, nous dit-on … mais rien n’est certain sur ce sujet toujours remis en cause, donc, ce permis deviendrait caduc !
C’est pour cela qu’il faut que nous soyons très, très nombreux au Parc de la Navale de La Seyne (les anciens chantiers navals) le dimanche 8 avril dès 11 heures.

Vous souhaitez pique-niquer dans ce magnifique parc ou vers 14 heures et participer à la grande bouée humaine ainsi qu’aux interventions d’experts, de militants et d’élus, pas de problème, tout est prévu et cette journée se déroulera dans une ambiance très sympa. Il y aura des groupes musicaux ; des stands pâtes, pizzas, sandwichs, glaces, boissons seront à votre disposition si vous n’avez pas prévu de pique-nique. De même, vous pourrez vous informer aux différents ateliers d’ONG ou d’asso locales Nature.
Le dimanche 8 avril sera une date importante dans ce combat contre l’éventuelle pollution de nos nappes phréatiques qu’amèneraient des forages disséminés dans les 2/3 du Var.

Tous les élus sont invités ; ce combat est le leur, en priorité ; ils nous représentent et, jusqu’alors ont montré leur détermination. Les citoyens que nous sommes, serions fiers de voir une estrade noire d’élus de tous bords, défendre ensemble nos territoires. Le contraire serait mal compris.

Ce combat contre les gaz de schiste ne sera pas le seul, ce dimanche, à La Seyne. Nous seront tous là pour défendre Notre Mer, Notre Littoral.
En effet, plus proche encore, le renouvellement (ou non renouvellement) du permis Rhône Maritime est prévu le 11 avril ; vous voyez le Pourquoi de cette date.
Il nous faut à tout prix empêcher de forer à plus de 2000 mètres de profondeur à quelques 20 km de nos côtes. Si vous ne souhaitez pas voir chez nous, ce qui se passe actuellement au large de l’Ecosse où une fuite de gaz risque d’exploser et où, de toute façon, la pollution est irréversible, alors, soyez présents à La Seyne le 8 avril.
Ils ont beau dire qu’il n’y a pas de danger, qu’ils savent faire, l’actualité récente nous prouve le contraire, nous fait peur.
Iriez-vous en vacances auprès d’un forage pétrolier ou gazeux ? Non, bien sûr.

Ces 2 permis, s’ils ne sont pas mis à la poubelle, signeraient certainement le déclin du tourisme dans le Var.
Triste que ce ne soit pas compris par tous.

Alors, dimanche 8 avril de 11 heures à 17 heures, Tous au Parc de la Navale de La Seyne.

Des photos du Parc de la Navale sur http://laseyne.info.free.fr/parcdelanavale.htm





Article précédent : Sagesse inespérée à Bandol

16 Commentaires

  • […] « m’amuse » en lisant Ici que certains croient encore à leur […]

  • Je comptais bien être de ce trafalgar pour aller encercler Brégançon, mais le mistral va souffler tout le we de paques.

    Cela va compliquer les opérations maritimes.

    Reste donc le RDV terrestre au parc de la Navale à la Seyne et celui plage de l’Argentière à la Londe.

    Jacques

  • Et çà continue, encore et encore, vous n’en avez pas marre??????vous ne voulez pas de pétrole, pas de nucléaire, pas de LGV, alors retournez dans les cavernes, il en reste de dispo……….
    Henri B.

  • Tiens, il est encore là le troll !

    Ce Trafalgar des pétroliers serait l’occasion d’une bonne journée en plein air, tout en s’informant et en manifestant son intérêt pour la préservation de notre littoral.
    Cela fait longtemps que jaillissait de temps à autre la menace de forages pétroliers au large de BANDOL. Mais personne n’y croyait ! Quand on cherchait à en savoir plus, pas grand chose sur le sujet… A croire que le voile se lève toujours quand il est quasi trop tard pour réagir et on ne prend conscience de la menace qu’au pied du mur. Et puis un jour, ça passe aux infos : [http://www.youtube.com/watch?v=s1ZntbanS0c&feature=player_embedded]

    S’étendant sur une zone de 12 500 km², à quelques kilomètres du Parc National de Port-Cros , le permis d’exploration « Rhône-Méditerranée », a déjà été attribué par l’Etat à la société anglaise Melrose ressource en 2005. Cela fait deux ans que son renouvellement jusqu’en novembre 2015 est en cours d’instruction. Ce n’est donc pas nouveau ! La date butoir pour le renouvellement de ce permis est fixée au 11 avril 2012. Il y a donc plus qu’ urgence à réagir. Mais n’est-il pas trop tard pour mobiliser les bonnes âmes ? J’ai plus l’impression désagréable qu’on lâche la bride quelques jours à la populace juste pour la bonne conscience, les chiens aboieront, la caravane passera…

    Ceci-dit, j’irai quand même ! Fred, « Don Quichotte  » est contagieux !

  • Le problème de la plate forme Total en mer du Nord démontre bien que le risque, que l’on croyait limité au golfe du Mexique ou du Gabon, d’une pollution majeure existe bien aussi chez nous.

    J’ai déja vu une marée noire à Port Cros et Porquerolle. Ce n’était pas grand chose, juste le fuel échappé d’un cargo après une collision devant Gênes, porté chez nous par le courant Ligure.

    Dans toute la rade d’Hyères et jusqu’à Camarat, on naviguait au milieu de « bouses » de mazout. Dès qu’elles touchaient terre, elles fondaient au soleil et s’étalaient sur les rochers.

    Evidement, ce sont des bénévoles, emmenés par l’actrice Mylène Démongeot qui ont nettoyé l’ile de Porquerolles, avec leurs petites mains et quelques rateaux.

    C’était il y a plus de 10 ans, et on en voit encore les traces aujourd’hui sur les rochers.

    Et c’était rien du tout à coté de ce que peut donner une fuite d’un forage, que l’on met des mois à colmater.

    Je regrette vraiment que le vent vienne perturber cette journée. J’ai questionné les organisateurs, mais apparament, pas encore de plan B prévu pour le Trafalgar sur l’eau.

    Jacques

  • je m’inscrit tout à fait dans cette démarche collective. Je veux bien brûler du carburant mais à la condition express que l’extraction de ces produits se fasse loin de chez moi. Je veux la jouissance, pas les nuisances. Sans blague ! Merrrrrde !

    C’est comme les prestataires de service autour du port : Pas question qu’ils nous posent leurs véhicules n’importe où. Ils ne sont là que pour résoudre les problèmes des plaisanciers. Mais ce faisant ils sont visibles donc nuisibles. Veut pas le savoir ! Qu’ils se démerdent !

    C’est comme la chicane magnifiquement goudronnée hier devant la DDE sur le port. Il faut impérativement mettre en place un comité de surveillance pour les camions qui vont passer et rouler sur les bordures. Plaf ! un flash ; Plaf ! Un pv pour destruction de matériel urbain ! Plaf ! Un procès ! z’on qu’à louer des hélicos.
    Sans blague ! Merrrrrrde !

  • Madame Caune, et oui je ne suis pas encore au cimetière du Bois Maurin……….
    Quant-à votre agitation à Brégançon, c’est un coup d’épée dans l’eau, car Sarko vient d’annoncer « pas de forages pétroliers devant les calanques ». Alors préparez votre bulletin de vote……..
    H.Burillard

  • « devant les calanques »… : Heu ça veut dire quoi de manière « précise » (le mot qui tue en matière de discours de campagne électorale) ? Et qu’en est-il « au large des plages »… ?

  • Pas trouvé de cartes ni de point GPS. La précision et la rationalité ne sera jamais le point fort des écolos, ou alors « on », considère que tout le monde sait déjà tout.
    voici « au mieux » ce que j’ai pécho sur internet. avec en apparté (1) un retour sur Bandol;o-) ben oui ! la mémoire fo que ça serve … non ?

    Fin 2010, la compagnie britannique pétrolière Melrose demande au gouvernement un renouvellement de son permis de recherches d’hydrocarbures sur une zone de 9300 km². Problème: le projet « Rhône Maritime » se situe à moins de 30 km du futur Parc national des Calanques. Le ministère du Développement durable a jusqu’au 11 avril pour donner sa réponse. A moins qu’il ne la repousse après les élections. En attendant, les opposants s’organisent. «Une nouvelle fois, la Méditerranée est hantée par la tentation du tragique, a expliqué jeudi Sébastien Barles, porte-parole d’Europe-Ecologie-Les Verts. Il n’y a eu aucune enquête publique, aucune étude d’impact. Alors que le risque de marée noire est considérable.» Dimanche, les écologistes espèrent rassembler les plaisanciers et les pêcheurs autour de Brégançon pour «dire non à la plateforme de forage». D’ailleurs, celle-ci serait la partie émergée de l’iceberg. Il existe, selon eux, un projet similaire au large de Toulon baptisé Gold (Gulf of Lion’s Drilling) et qui vise officiellement à étudier les sédiments et les variations climatiques de la Méditerranée grâce à un forage de plus de 2700 mètres de profondeur. Mais pour Europe-Ecologie-Les Verts, pas de doute: les compagnies pétrolières ne sont pas loin derrière. «Sous prétexte de recherche scientifique, se cache en fait un partenariat public-privé, reprend Sébastien Barles. Une nouvelle fois, les finances publiques vont servir des intérêts privés.» (1) On n’en est pas encore là, temporise Marina Rabineau, géologue au CNRS de Brest et coresponsable du projet Gold: «Les compagnies pétrolières n’apportent aucun financement. En revanche, elles seront forcément intéressées par les résultats et pourront les utiliser comme elles le souhaitent.» Le Golfe du Lion pourrait cacher de belles réserves d’or noir sous la croûte salée des fonds méditerranéens. En 2011, le Brésil a découvert, sous 2000 mètres de sel, des réserves estimées entre 5 et 8 milliards de barils de pétrole et de gaz naturel.
    Mickaël Penverne

    (1) C’est exactement le même montage que pour la « marguerite » installée deux ans de suite dans la baie de Bandol: l’entreprise touche des subventions (donc utilise de l’argent des travailleurs) pour un projet « fumeux » et si un jour ça abouti elle s’empare de la baie à titre privé sous forme de société d’économie mixte (sem) pour y créer un port privé flottant.
    On a perdu l’eau; l’électricité; les routes; et ça continue encore et encore ! C’est ce que Messier faisait avec les ports publics français et ce qui a failli arriver au port de Bandol avec la complicité active du maire Suquet et des adjoints Barois et Bogi + le représentant de Vivendi (arrivé sous couvert de prête nom) et le directeur du cabinet du maire de l’époque. Tous les 5 derrière une table pour nous convaincre d’abandonner le port à Vivendi.

  • @ Monsieur Burillard,
    Comment pouvez-vous croire encore à leurs promesses?
    Quelles qu’elles soient et quels qu’ils soient d’ailleurs.
    Il faut qu’ils s’engagent par écrit!
    Ce qu’ils nous racontent à la tribune, pourtant enregistré et vu par des millions de personnes, ne leur fait même plus peur!

    Un exemple sur l’inéligibilité des politiques accusés de corruption:
    aujourd’hui 5 ans d’inéligibilité, Monsieur Hollande propose 10 ans et Monsieur Bayrou, à vie!
    Faites votre choix.

  • @ Patrick LACAZE
    Au nom de certains et peut-être beaucoup, merci de rafraichir la mémoire de ceux qui tendraient à imposer le « C’est du passé, n’en parlons plus ». Ajoutons également les expériences couteuses que le « d’être en place » permet dans notre système. Je veux parler d’innombrables essais, expériences, études, et le tsoin tsoin: le Quai du Port: qu’est-ce qu’on en fait? La place, les terrasses, les sens de circulation…la fleur de mouillage (rappelée dans votre commentaire), le Casino, le nouveau Casino, l’ancien Casino, l’

  • @ jean Sarrat
    Merci de me soutenir en confirmant ce que j’écris . Parfois c’est tellement monstrueux et acceuilli dans l’indifférence populaire que je me pince pour vérifier si je n’ai pas rêvé. En écrivant ainsi je ne me fais pas d’amis hélas, mais des ennemis c’est sûr. tant pis !

    Voyons l’avenir pour bandol : en 2012 je prédis que le maire va s’emparer de la concession de Jaume au Capélan comme il a fait pour les manèges (caroussel) dont on vient de parler sur ce blog. Au profit de qui de quoi ? A priori comme lui même est un TES, travailleur de l’économie Subventionnée, il va donner ce site touristique à des secouristes, donc à des TES également. Comme si un poste de secours ne pouvait pas être installé sur le site des tennis. Mais non ! C’est tellement plus excitant de détruire ce que les autres, les TER, travailleurs de l’économie Réelle, s’efforcent de créer.
    Je surveille également ce qu’il adviendra des 35 000 euros octroyés au « paddle bord » pour organiser un festival du film. ( avec 35 000 euros ? il est super fort le mec !). Cela dit à lidl il y a des petits fours surgelés en promo. Si ça peut l’aider. Sinon il pourra toujours filmer les saint bernards à l’entraînement. Vous savez ces chiens qu’on envoie se noyer au secours des noyés en les trempant dans l’E-coli du port de bandol et qui en ressortent avec toutes sortes d’affections cutanées. Encore une invention de TES financée par des TER. Il ne peut pas les manquer, c’est à 100 mètres de chez lui, devant l’usine qui cague dans le port.

  • Christian Delaud

    On peut tourner en dérision la réaction des défenseurs de l’environnement mais lorsque je constate les dégâts causés à notre planète par certaines compagnies pétrolières, gazières ou minières, je sais que nous avons raison d’être vigilants.
    La mer du Nord subit une pollution dont on ne mesure pas les conséquences, le golfe du Mexique en a été aussi victime.
    Quant à l’Amazonie, la reconnaissance tardive des dommages subis, cf. http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/Le-petrolier-Chevron-condamne-a-une-amende-record-pour-pollution-_NG_-2012-01-04-754001, indemnisera les victimes mais ne réparera jamais le préjudice subi par ce poumon vert.
    Ignorer les allergies et les cancers en augmentation exponentielle, les pans entiers de la faune et de la flore qui disparaissent, les changements climatiques aux conséquences dramatiques, me paraît dangereux pour l’avenir de la planète.
    Laissons faire les compagnies pétrolières, gazières et minières, moteur dynamique incontournable de notre économie pour certains, et nous verrons fleurir du côté de Brignoles des champs d’exploitation de gaz de schiste, et à quelques encablures de Marseille, proche de la zone de protection des cétacés, un champ de plateformes de forage.
    Nos nappes phréatiques polluées, notre mer Méditerranée souillée ne seraient pas d’actualité mais le phantasme de fonctionnaires soucieux de défendre leurs avantages ou d’écologistes imprécis et irrationnels.
    A ceux qui tiennent ce discours, allez voir aux USA le résultat de l’extraction du gaz de schiste
    http://cdurable.info/Gaz-de-schiste-Eau-radioactive-Enquete-Puits-Extraction-Etats-Unis-New-York-Times,3296.html
    Christian

  • Christian,
    Depuis des mois, les agitateurs de tout poil et de tout blog, s’excitent sur les projets d’EXPLORATION de nos ressources naturelles. Sur Internet ce sont les mêmes qui applaudissent à ton annonce que F Hollande s’oppose à l’EXPLOITATION de nos ressources en carburant
    Comme l’a rappelé notre député il s’agit de deux problèmes différents dans une interview de BB . : ne mélangeons pas tout ! Tu sembles l’ignorer, mais notre pays, …notre continent, ….notre planète est en crise. Dans la gestion d’une crise, il est aussi logique de compter ses ressources que de compter ses canons envers une menace de guerre : ceux qui ne le feraient pas seraient à mon avis des irresponsables. Se servir de ses armes (si on en a et si on sait qu’on en a est un autre problème !). Tu recrutes parmi ceux qui ne veulent ,ni du nucléaire, ni du pétrole (au large de nos côtes, au non de notre planète et de son environnement,en s’émouvant des accidents au large d’écosystème jusque là préservé comme en Alaska quand tes camarades journalistes choisissent de le monter à ta TV), ceux qui ne valent pas … et surtout que le prix du carburant ne grimpe pas).
    Pour surfer sur le vague et la vague démagogique qui embrouille les esprits plutôt que de les faire réfléchir, je te prie de choisir une autre couleur que le bleu, tu as ta disposition le rouge, le rose et le vert !
    Si on parlait des finances qui depuis 30ans sont au mains de la finance, de la fiscalisation choisie en 1981 pour les patrimoine et l’épargne des particuliers, et celle confiée aux banques et assurances dans le cadre de l’assurance vie ? Il y a tant de sujets graves à aborder et de responsabilités à établir : Faire confier l’épargne des habitants de son pays à celui qu’on déclare être son ennemi : expliques moi, j’aimerai sa voir quelle est la part de l’irresponsabilité et du vice (Ah j’oubliais Fred ne veut pas qu’on aborde les problèmes autres que communaux !).
    Bon week end Christian

  • je suis d’accord avec Christian Deleau losrqu’il appel à la vigilance contre les industriels qui détruisent la planête.
    Je voudrais bien savoir pourquoi il va chercher à l’autre bout du monde des motifs de vigilance. S’il est vrai que monsieur Deleau est le représentant officiel du parti socialiste je suggère qu’il mette à profit ses sentiments écologistes pour payer de sa poche (ou financé par son groupe) comme je l’ai fait (à 50/50 avec christian Vialat) deux analyses de l’eau du port de Bandol. Une dans le courant du mois de juillet par une journée sans vent et ensuite en septembre une fois les plaisanciers partis, donc en semaine pour avoir des résultats sincères et honnêtes et vérifier si enfin ça ne fuit plus dans le port. C’est une question de salubrité publique il me semble et ce n’est pas la noria des toubibs de bandol qui prendront ce problème en considération. Ils se réservent l’inauguration des chrisanthèmes.
    Ca c’est ce que j’appel de la vigilance écologiste appliquée. Un truc utile … pour de vrai et pour BANDOL ! ! !
    Pehel bandol 06 62 48 98 12

    PS : il faut filmer le prélèvement sinon le maire répondra « par écrit » que les prélèvements ont étés faits sous la sortie d’un WC en activité. C’est authentique ! Si j’ai bien compris la scène j’avais un « assistant » qui se tenait prêt à déféquer sur mon ordre. Ce jour là j’avais donc des palmes et un masque pour aller sous la coque ……….. beurk ! trop fort le maire !

    Chiche Monsieur Deleau ou on préfère sancho pansa don quichotte et les moulins à vent. A Bandol le premier parti politique de France me semble en manque de militantisme.

  • Christian D
    Sur un autre fil, quand j’interpelle Franck : Jean Paul me répond !
    Pour te dire, j’aurais aimé que quand je pose une question à Christian D, .. Christian G, proche de François M en 1981, me réponde ! mais, peut être est-il en train de rédiger une « question d’internat » pour la Vérité & Co : le changement, ce n’est pas demain la veille !!!
    Au pire : Bon courage, Christian !

    À Patrick
    Merci pour ton intervention : tu es inimitable !