(par M. Siffre) Pharmacies de garde

  • Publié le 30 Nov 2009
  • Commentaires fermés sur (par M. Siffre) Pharmacies de garde
  • Humeur

COUP DE GUEULE !!!
Comme chaque année, voici enfin le fameux calendrier des pompiers que tout le monde attend avec impatience. De belles photos, les jours de l’année (heureusement..), des pubs, et des numéros de téléphones utiles.
Vraiment utiles? Oui, mais seulement quand ce sont les bons!!
resogardes.jpgEn effet, voilà 3 ans que je me « tue » à dire et à écrire aux pompiers que pour obtenir la pharmacie de garde il faut composer le 3237 et non pas le 0 892 46….comme il est écrit sur leur beau calendrier que tout le monde lit et affiche!!
J’ai contacté tour à tour le responsable de …/…


…/… caserne, les pompiers qui viennent nous apporter le calendrier, l’éditeur. Mais rien n’y fait !
Mais au fait, pourquoi ne demandent-ils pas à la pharmacie la plus proche? (il y en a 4 à BANDOL). Et s’ils ne veulent pas demander, c’est tout simplement écrit sur les vitrines .
A propos, j’en profite pour informer ceux qui seraient outrés d’appeler un numéro payant pour avoir la pharmacie de garde que, en moyenne, un français appelle ce service une fois tous les 7 ans et que la communication dure environ une minute et 50 secondes. Sachant que ceci permet de rémunérer les personnes qui sont au bout du fil, en FRANCE…
Alors, nous verrons l’année prochaine si, grâce à BANDOLAIS.FR, mon message aura été entendu!
Michel SIFFRE
PS: quand on fait le 0892 46 XX XX, on tombe sur un disque qui dit qu’il faut se rapprocher du syndicat des pharmaciens ou aller voir sur la vitrine des pharmacies!! Et on a payé 0.34 euros car ce numéro est payant.
NDRL: Michel, pas sûr que ce coup de gueule ait beaucoup d’effet… Y’a des trucs comme ça qui sont fixes, rigides, incorrigibles. Ce calendrier a été fait au départ pour être utile, mais n’est que modérément réactualisé je suppose. Aujourd’hui il sert de prétexte (hélas) à des étrennes (qui elles sont totalement justifiables): nos braves pompiers ne sont pas impliqués dans la réalisation de cet outil déléguée à je ne sais quel prestataire, probablement national. Dilution de la responsabilité, objectif réel et objectif affiché qui n’ont rien à voir, bref, de la production de gadget inutile. Ca fait partie d’une gabegie générale que je dénonçais différemment lors des voeux du Maire en 2008. On fabrique un truc dont l’importance et la qualité sont totalement oubliées: ce n’est qu’un alibi « commercial ».
.