(par J. Kauffmann) Réponse à l’édito du 18 nov. 2013

NDLR : comme anticipé, Jacques Kauffmann a discuté avec la dizaine de participants aux rencontres du web bandolais ce mardi soir, en primeur, de ce qu’il avait à dire sur le sujet. Avec des gens de sensibilités multiples, la discussion a été (très) animée, et je pense très riche, passionnante de mon point de vue, et je remercie les 3 ou 4 qui arrivés les premiers se sont impliqués dans cette discussion (vous avez raté quelque chose!!!).
Jacques avait préparé le texte qu’il voulait poster en réponse à mon article de lundi et me l’a fourni à l’issue de la rencontre. Le voici.

—————————-

Lundi matin, une semaine difficile commence.

Vendredi, le Conseil Municipal aura à examiner trois délibérations concernant les plaisanciers.

  • Une délibération concerne un projet de Zmel à Bandol. Nous avons passé la semaine dernière à consulter les différents groupes d’opposition, les pécheurs, les plaisanciers, la DDTM, la société Ricard pour tenter de comprendre ce projet et ses conséquences.
  • Deux délibérations concernent la révision des tarifs au port, et nous devons continuer à convaincre les élus d’opposition, que nous avons déjà tous rencontrés, que les comptes ne sont pas bons. En application de la formule de révision contenue dans la convention, ces tarifs devraient baisser de 1,3%, or M. Palix propose de les maintenir à leur niveau de 2013. Par ailleurs, il apparait que les plaisanciers paient le déficit de l’immobilier de la Sogeba pour près de 100.000 € par an.

En 10 jours, nous avons déjà rencontré une quinzaine d’élus au Conseil Municipal et membre de leurs équipes pour les informer. Le délai donné par le report de l’examen de ces délibérations nous donne un peu de temps pour creuser ces infos. C’est donc reparti pour quelques réunions à 9h du soir.

J’ouvre mes mails. Mauvaise nouvelle d’un plaisancier, qui nous fait part d’un gros problème perso. Nous l’avions vu, enthousiaste, en octobre venir nous raconter son projet de départ, imminent, vers l’Argentine pour l’hiver. Projet repoussé. Cela me trotte un moment dans la tête.

Un petit tour sur les blogs. Christian raconte l’audience du procès en diffamation intenté par Madame Connat. Il fait le point sur l’investiture PS dans le contexte particulier bandolais, avec le secrétaire de section PS, en charge de donner les investitures PS, qui sera sur la liste du maire sortant, qui a sollicité l’investiture UMP.

Et cet article de Bandolais.fr qui pose la question, à travers mon histoire, de l’indépendance et de l’équilibre des pouvoirs.

Ma participation à la réunion publique de Jean Paul Joseph a marqué mon entrée dans la campagne des municipales 2014 au coté d’une Vraie Vision pour Bandol.

J’ai précisé mon rôle :
acteur de la vie civile

Cela veut dire quoi ?

Que nous partageons, avec Jean Paul Joseph, l’analyse de ce que doit devenir le Port de Bandol dans l’économie et l’animation de la ville. Et que nous avons choisi de travailler ensemble pour cela.

Pourquoi ?

Cela fait un an que je siège au Conseil Portuaire.

On va faire simple et clair. Avant même la première réunion du Conseil Portuaire, j’avais déjà reçu une lettre recommandée de M. Palix. Et cela ne s’est pas arrangé.

Cela tourne toujours autour d’un socle commun « manque de concertation – dissimulation d’information – arrangement avec la réalité ».

Il est impossible de travailler avec quelqu’un qui ne veut pas entendre parler de concertation, qui se braque dès qu’on lui soumet une idée qu’il n’a pas eu, et au final, se construit tout seul ses opposants.

Pourtant, le port va mal. Fréquentation en berne, équipement qui se dégrade, mécontentement grandissant. Alors que faire ? S’engager pour changer cette situation est devenu pour moi une évidence.

Pour faire quoi ?

Acteur de la vie civile, donc. Mon engagement au côté de Jean-Paul Joseph était jusqu’il y a peu de temps un rôle technique de conseil. Aujourd’hui, à sa demande, je franchis une nouvelle étape en m’engageant à ses cotés dans la campagne électorale pour changer notre ville.
Et nous verrons, tant au cours de la campagne qu’après l’élection, comment le traduire dans la pratique.

Tout ce que je sais aujourd’hui, c’est que l’envie est partagée de construire ensemble pour notre ville. J’aime la manière dont Jean-Paul approche les problèmes. J’aime sa connaissance de la nature humaine. J’aime sa sincérité. J’aime l’extrême volonté qui l’anime.

Comment ?

J’exerce actuellement deux mandats électifs.

Il y a eu un Conseil Portuaire mardi dernier, où je siège comme représentant des Plaisanciers. C’était donc quelques jours après la réunion de campagne avec Hervé Morin. Il s’est aussi mal passé que d’habitude, et tous ceux qui suivent les Conseils Municipaux peuvent aisément comprendre ce que cela veut dire. C’est la même pratique.

Il n’y aura probablement pas d’autre Conseil Portuaire avant l’élection municipale.

Et oui, évidemment, si Jean-Paul Joseph, comme je l’appelle de mes voeux, est élu, je démissionnerai de mon mandat de Représentant des Plaisanciers au Conseil Portuaire. C’est un choix qui est évident pour moi, comme il me semble aussi évident que Jean-Paul Joseph, en tant que Maire, n’aurait pas accepté une autre attitude. Mais s’il faut l’écrire, écrivons-le.

Je suis, par ailleurs, Président de l’Association pour la Gestion du Clupp de Bandol. Cette association, dont je suis un des fondateurs, a pour objet, non pas de s’opposer à la ville, mais d’assister les plaisanciers et proposer des solutions d’amélioration du fonctionnement du port.

C’est aux adhérents de cette association à décider de la poursuite de ce mandat.

Simplement un mot encore là-dessus. Cette association a adhéré l’hiver dernier à l’UNAN, qui est un des trois piliers de la représentation de la plaisance en France avec la Fédération des Industries Nautiques et la Fédération Française des Ports de Plaisance. Nous avons organisé et reçu leur assemblée générale à Bandol. Nous avons organisé avec eux une réunion d’information à la SNB.
L’UNAN nous a confié une mission de réflexion sur la problématique du transfert des contrats d’abonnement, reconnaissant en cela l’important travail mené à Bandol. Elle nous a également proposé des postes de premier plan à son bureau.

Je souhaite, pour ma part, continuer cette action. Je précise que cette association est statutairement apolitique. Cela ne change pas avec mon engagement personnel.

Jacques KAUFFMANN

NDLR 2 : les liens ont été ajoutés par le webmaster, le texte de Jacques n’en comportait aucun.





7 Commentaires

  • C’est très bien.
    La question suivante sera : est-ce que toutes ces personnes produiront de la fonction, du papier, des discours ou des résultats positifs concrets. Ce que je dis là porte un nom : procès d’intention. Certes, mais l’expérience venant avec l’âge j’implore la clémence du jury

    Procès d’intention certes mais au moins pas dans le sens du « cumul des mandats ». Cumul qui ne me choque pas plus que ça comme dit à la page précédente. Nous la populace nous jugerons aux résultats. J’ai connu un concierge/chauffagiste/président de copropriété. Qu’est-ce que ça marchait bien ! Lorsqu’il a pris sa retraite il a fallut 3 personnes pour le remplacer, avec les pb d’ego que ça a produit.
    .

  • muriel anguenot

    merci Jacques pour cette mise au point qui ne me satisfais pas .
    quand tu exprimes avec beaucoup de virulence que tu as pris ta décision 4 jours avant ton show ( c ‘est pas dans le texte bien lisse que tu fournis ) et que dans l heure qui suis , toujours aussi enflammé , tu laches que ton engagement et ton travail aupres de VVB date de plus d’un an , j avoue etre perplexe .  » que tu le croies ou pas  » m as tu  » crié  » ( oui , c était un cri ) , hé bien , c ‘est difficile de croire que ça ne te trottais pas dans la tete ; désolée .
    et non , je ne suis pas d ‘accord avec toi sur le simple enngagement citoyen apolitique : c ‘est tout de meme Hervé Morin , tenor de l UDI que tu t ‘es chargé de présenter en tribune au coté de ton poulain . la connotation politique est évidente , et c ‘est ton droit le plus strict .
    mais , ce que ne rends pas du tout ton texte bien léché , c ‘est l agressivité avec laquelle tu t’es , disons le mot , défendu .
    la meilleure défense , c ‘et l attaque , surtout qu’en on ne se sent pas trop a l aise dans un « costume  » que l on n’a visiblement pas l habitude de porter , celui d ‘homme politique de la …. societé civile . je pense que c ‘etait maladroit de ta part de jouer ce role de présentateur en tribune d ‘un homme politique encarté et representant un parti , tout en poussant des cris d orfraie sur ton appartenance a la  » société civile  » .
    voila , tu ne m ‘as pas convaincue , ce n ‘est pas grave ,et tu es toujours un bon copain , et c ‘est ça le plus important a mes yeux !
    bises , Jacques !

  • Merci Jacques pour cette mise au point qui a le mérite d’être et qui est en cohérence avec ton exigence de clarté.

    Ce n’est pas toujours facile d’ignorer les émotions et la fougue pour ne défendre que l’idée. Chacun peut être amener à prendre des engagements selon ses convictions : c’est en général un cheminement courageux, respectable et plutôt positif, même si le passage en mode public comporte quelques pièges à éviter.

    J’espère seulement que l’avenir de l’association AG CLUPP que tu as portée jusqu’ici ne pâtira pas de ton choix. Je fais confiance à ta rigueur morale, et aussi aux amis qui t’entourent pour te filer un bon coup pied au c… si tu t’en écartais !… 😉

  • Il serait plus qu urgent et souhaitable qu en vue du conseil municipal de vendredi, ou les votes interviendront quel que soit le nombre de présent, Jacques Kauffmann détaillé les problèmes qui se posent et enjeux tant de gouvernance du conseil portuaire ( répétition en tous point des illégalités de l année dernière et dont le maire était le seul responsable passant outre les avertissements et mise en garde) et il sera intéressant de voir si le seul conseiller qui avait alors vote contre en 2012 votera en 2013,… Que les enjeux financiers (brièvement évoques ci dessus)… sans mentionner le projet de ZOne de mouillage peu compréhensible…

  • @PK
    j’ai rien compris ?
    Ce qui me donne à penser que les pb sont multiples. Peut-être qu’un sujet à la fois, par ordre d’importance ? Et pourquoi pas une prise de position claire pour vendredi.?

  • Il faut se reporter au conseil municipal du 09 novembre 2012, délibération n°30 (trente) sur les tarifs du port….. lesquels sont à l’ordre du jour du CM de vendredi prochain suite à celui de vendredi dernier…

  • PK & PL
    Vous devriez peut-être utiliser la courriel.
    Chacun a compris depuis longtemps que cet espace est réservé, et est le salon de dégrisement de « Verité »., mais pour la crédibilité de l’enseignement, dispensé par le maitre de céans il faudrait peut être songer à faire un petit effort !
    Fred tu as fait preuve d’autorité vis-à-vis des chiens qui aboient de façon récurrente. Surtout qu’avec ton message de contre-productivité, les moutons sont rentrés :, tu devrais intervenir !
    Un petit effort !
    Même si les démocrates et tous ceux qui vomissent les mégalomane leur propagande et leurs manipulations, ne seront pas troublés dans leur sommeil.
    Bonne nuit