(par J. Kauffmann) La réactivité du Maire de Bandol

  • Publié le 25 Nov 2009
  • Commentaires fermés sur (par J. Kauffmann) La réactivité du Maire de Bandol
  • HumeurUrbanisme

J’ai eu l’occasion de rencontrer le maire de Bandol lors de l’avant-dernière réunion du web bandolais, où il avait été invité. J’avais, à l’époque, souligné l’importance de ces rencontres pour ceux, qui, comme moi, n’ont pas d’occasion de le voir.
trottoirs bois-maurin.JPGEn discutant des projets d’urbanismes à Bandol, et notamment des travaux en cours dans mon quartier, le Bois Maurin, il nous avait fait part des prochains travaux pour la pose de ralentisseurs sur le boulevard.
J’en avais profité pour lui parler d’une demande que …/…


…/… j’avais déja formulé, en tant que président du Conseil Syndical d’un lotissement, au maire qui l’avait précédé: aménager des places de parking devant notre copropriété pour, d’une part disposer des places de parking nécessaire et d’autre part rétrécir la voie pour ralentir le traffic alors que les trottoirs sont trés étroits. Bref, faire d’une pierre deux coups, améliorer la sécurité et résoudre un problème pratique pour nous.
A l’époque, j’avais formulé cette demande par courrier, sans jamais recevoir de réponse.
Aprés cette entrevue, j’avais écris une lettre à M. Palix pour rappeler notre discussion et cette demande.
Autres temps, autres pratiques.
Vendredi, un responsable de la police municipale m’appelle pour me fixer un rendez vous pour étudier la faisabilité de cette demande.
Et nous voila le lundi matin, décamètre en main, à prendre les mesures de l’avenue et à compter le nombre de places qu’il serait possible de créer.
Merci à ceux qui ont permis cette rencontre.
Jacques KAUFFMANN
NDLR: je suis heureux que cette rencontre ait pu se faire, mais je rappelle que pour ma part, les rencontres du web bandolais n’ont pas pour vocation spécifique de rapprocher élus et citoyens (plein d’autres moyens existent, et c’est à la Mairie à mettre en oeuvre les relais pour coller au terrain). J’ai même écrit que je préférais qu’on évite de mélanger les genres, avec une réunion qui a dévié ce jour-là de son déroulement normal, et que s’il fallait inviter des personnalités à l’avenir, je préférais que ce soit dans le cadre d’un événement parallèle ou distinct. Maintenant au hasard des croisements et des opportunités, chacun est libre de se rencontrer, de parler, et de s’entendre en bonne intelligence: Christian PALIX et toi avez su mettre à profit cette rencontre pour faire avancer un dossier dans une logique gagnant-gagnant, et c’est très bien ainsi.
.