(par J.K.) Le Journal de bord du port de Bandol

La métamorphose des sites internet de Bandol a aussi concerné l’onglet présentant le port.

Pas beaucoup de nouveauté, nous cherchons toujours par exemple des infos sur les listes d’attentes (modalité pour s’y inscrire, précision sur les différentes listes ouvertes, délai moyen d’attente par liste) comme sur le nombre de contrats accordés cette année.
Il y a toujours une balise météo, mais elle ne donne que la température et l’ensoleillement. Rien sur le vent, qui est pourtant bien le sujet météo qui intéresse en premier lieu le marin.

La principale nouveauté, c’est l’apparition d’un magazine présentant l’actualité du port :
Le premier numéro, bien présenté,  disponible depuis quelques jours, est daté du « premier semestre 2012 ». C’est rare de nous voir à ce point en avance, alors autant le signaler.
Rien de bien nouveau, comme contenu,  l’essentiel des infos ayant déjà été diffusé ailleurs. Rien sur l’animation du plan d’eau, pas les dates de la voile d’Or, du Trophée SNSM, de la route du Millésimes ou, pour ceux moins tenté par la régate, de la fête de la St Elme.
Rien non plus pour présenter Bandol, alors que ce magazine semble s’adresser aussi aux visiteurs.

Toutefois, on peut quand même trouver quelques perles :

  • Le problème de l’entrée d’eau dans les cuves à gasoil de la station-service est réglé par une puce qui … coupe la distribution de gasoil quand elle détecte de l’eau. Curieux de voir l’effet que cela fera un week end d’été.
  • Le remplacement des containers des artisans se fera à la fin de l’année 2012.
  • Les travaux sur la panne « C », que j’avais cru annoncés pour cet hiver, seront réalisés l’hiver prochain. En conséquence, il est annoncé que les contrats d’hivernage seront suspendus l’hiver 2012 – 2013. Très mauvaise nouvelle pour ceux qui, comme moi, n’ont pas d’autre solution pour l’hiver. J’espère vraiment que personne ne se trouvera obligé de passer l’hiver sur corps mort, avec une chance sur deux de voir son bateau aller à la côte et se détruire au premier coup de vent un peu fort.
  • On apprend qu’il est interdit d’utiliser ses installations sanitaires dans le port pour préserver la qualité de l’eau, mais on oublie de rappeler que, de toute façons, ce sont les égouts qui fuient dans le port.
  • Le désenvasement aura lieu en commençant évidement par le chenal ouest, dont il est pudiquement dit « que c’est la zone la plus touchée par l’accumulation des sédiments »… Et pour cause…

Enfin, après avoir salué les 30 ans de la station SNSM, il est rappelé la liste des associations et des professionnels œuvrant sur le port.
Ce magazine est une bonne initiative. La dernière page, avec tous les n° de téléphones des « contacts nautiques » est pratique.
Reste à enrichir son contenu et, pourquoi pas, l’ouvrir aux plaisanciers. J’en connais qui ne manquent pas de suggestions.

Jacques KAUFFMANN





Un commentaire