(par J.J. Gérardin) Dépotoir bandolais

NDLR: riverain de l’avenue du Littoral, le Colonel (H) Gérardin me transmet ces clichés qui auraient pu donner un autre titre (« les cochons sont parmi nous »?).
La mairie n’a plus qu’à envoyer une équipe remettre en état ce bout de Bandol depuis lequel la vue sur le golfe de Bandol jusqu’aux Embiez est magnifique… Avant que des associations comme la
Surfrider Foundation ou les Mariolles de la bleue n’organisent un nettoyage du littoral, ou même les riverains.

SDC10463.JPG SDC10464.JPG SDC10466.JPG

Pour savoir où ça se passe, cliquer sur le « pin »: pin.png
.





3 Commentaires

  • C’est curieux qu’une telle photo ne déclenche aucun commentaire ! Alors les chiens qui crottent dans la rues sont affichés comme « délinquants », les deux-roues qui stationnent sur le quai rose se font verbaliser, mais là rien, même pas de commentaire ! … Et là, ils va y en avoir des caméras ? …Rappelez moi la formule… « Bandol convoité »…

  • Non Nathalie « y aura pas d’caméra » y aura des képis qui seront en faction 24h/24 car j’ai cru comprendre que c’est plus efficace.Le Képi ça a des bras, la caméra pas. Plus sérieusement les commentaires n’affluent pas parce que les gens n’osent plus appeler un chat, un chat, parce que le politiquement correct commande de ne pas s’exprimer sur certains sujets, l’incivisme malheureusement ne peut générer que du répressif. L’angélisme de croire le contraire débouche sur des impasses et l’absence de commentaires est bien une Impasse qui malheureusement stérilise toutes les formules si belles soient-elles…

  • Nathalie.
    Que peut on ajouter à de telles photos????
    C’est tout simplement dégueulasse!!!
    La seule chose qu’il faudrait pouvoir faire, c’est ce que j’avais vu dans un film lorsque j’étais jeune: des vacanciers avaient laissé leurs ordures en bordure d’un champ, l’agriculteur avait relevé le numéro d’immatriculation de la voiture et ayant retrouvé l’adresse, était allé chez eux, avait sonné et lorsqu’ils ont ouvert, a vidé le sac plein de détritus en leur disant d’un ton ironique, « vous aviez oublié tout ceci, je vous l’ai rapporté »
    Mais pour celà il faut connaitre les coupables!!!