(par J. Guex) Bandol interdit aux piétons le… raccourci piéton?

NDLR : Jean GUEX qui a découvert l’escalier du boulevard de la Peyrière via l’article du 20 juillet (encore amélioré depuis), s’étonne auprès de moi de la signalisation qu’il a rencontré aux extrémités du raccourci piéton qui relie le grand vallon au bas de la ville. On le serait à moins…

J’ai pris, comme bien souvent, le raccourci qui rejoint Eden Roc et quelle surprise en arrivant au bas :

Un écriteau Interdit aux piétons!
Surprenant.

Côté nord :
aucun panneau d’interdiction.

Jean GUEX





5 Commentaires

  • […] Il est tombé beaucoup d’eau aujourd’hui à Bandol. Le bruit était fort, et celui du ruissellement postérieur tout autant. Voilà le torrent que devient le raccourci piéton dont on parlait sur ce blog. […]

  • Bonjour,
    je crois comprendre.
    Les escaliers ont été installés au cas où les personnes qui se trouveraient coincées dans ce passage suite à une montée soudaine des eaux ne soient emportées plus bas dans le gros conduit qui doit déboucher sur la plage d’Eden Rock.
    Car ce passage n’en est pas un!
    C’est le cheminement des eaux de pluies qui descendent du haut de Bandol lorsque il y a des gros orages, mais ça tout le monde le savait.
    Bonne journée.

  • oui , oui , c est un ecoulement d’eaux pluviales , apres avoir été tres longtemps un ruisseau non canalisé . c est un vrai piege si il y a un orage : aucune sortie et des eaux qui forme un torrent tres rapide .
    je l ai connu en terre , avec beaucoup de roseaux , et quand il pleuvait , on voyait descendre de la colline des branches d arbres et toutes sortes d embacles , personne ne s’y aventurait .
    maintenant ,
    les gens sont souvent accrochés aux grillages des propriétés qui le bordent , sans issue possible .
    oui , mais ….. il existe une obstination opiniatre a vouloir en faire un chemin piétonnier , envers et surtout contre toutes les mises en garde .
    dans le PLU qui a été présenté aux bandolais ( enfin futur PLU…. si il n est pas enterré au fond d’un tiroir poussiéreux ) , c ‘est un piétonnier .
    alors , il faudra a nouveau aller expliquer au commissaire enqueteur ( encore un ) que cette lubie née d une vision technocratique du terrain ( plan sur ordi )
    est dangereuse . a part que si il y a un accident , ce que je ne souhaite pas , ces ecrits d enquetes publiques seront ressortis et il sera tres , tres difficile de dire alors que l  » on  » n etait pas au courant .

  • Il est dangereux quelques jours par an. Mais c’est un chemin très pratique, et très pratiqué, tout le reste de l’année.

    Peut-être faut il mettre un panneau explicatif, plutôt qu’un interdit qui ne sera jamais respecté, et ce d’autant moins que les touristes ignorent sa double (ou première) fonction.

    Parce que si je filme le trafic ou donne les chiffres de fréquentation, on ne va pas tarder à voir fleurir des buvettes et commerces ambulants sur son parcours: très très passant comme axe!
    J’exagère à peine… 🙂

  • Bonjour,

    D’accord avec Frédéric Métey : ce chemin est très dangereux en cas d’orage, mais fréquentable et pratique en période de beau temps. J’y ai de nombreux souvenirs de promenade avec mon grand-père pendant mon enfance… Il faudrait expliquer l’interdiction par un panneau.
    Cordialement