(par J.-C. Janicot) Horodateurs du 11 novembre

Avez-vous remarqué avenue du 11 Novembre ? Les bornes horodatrices de stationnement sont en cours de déplacement.
Quel est « l’ENARQUE » qui avait eu l’idée de les installer à leur ancien endroit?
Il est déjà très malaisé de se garer sur ces aires de stationnement avec l’avancée des bordures ou sont plantés les arbres mais les horodateurs n’ont pas résisté longtemps aux coups de pare chocs. Placés sur le trottoir ils seront plus en sécurité.
La Mairie a bien réagi. Question : cela a-t-il un cout ?
Enfin espérons que les voitures « tampon » disparaitront ; ce sont toujours les mêmes.
Dernière remarque sur l’incivisme : devant le CREDIT AGRICOLE, il n’est pas rare de voir des voitures sur le trottoir, en effet à cet endroit il n’y a aucun poteau.
Jean-Charles JANICOT
.





8 Commentaires

  • […] fois qu’on le constate (y compris sous le mandat actuel), mais Bandol doit progresser dans le suivi des travaux (voire carrément la conception) qui sont engagés en ville: espérons que le gros chantier qui […]

  • Ces bornes ne servent à rien. Les trois quarts sont sur le rouge du matin au soir, avec les mêmes voitures ventouses, et sans qu’aucun PV ne soit établi. Entre autres, devant la Caisse d’Epargne, une voiture blanche, le devant défoncée et un pare soleil. Je l’a vois chaque fois que je descend en ville.

  • Habitant exactement 4 mètre au dessus de la fameuse voiture blanche je peux vous assurer qu’elle bouge régulièrement…
    (A noter qu’a l’heure ou j’ecris ces ligne elle a été remplacée par une autre 206 blanche sans parre-soleil)
    Pour la petite histoire les 3 derniers mois j’ai du garer ma voiture sur le parking du port, faute de trouver une place pour la nuit (et oui il y a des gens qui travaille a bandol) et je peux vous dire que faire le trajet le 11 novembre le parking du port lors d’un coup d’est… On passe vite les appréhension d’éventuels PV et on squatte les places « 30 minutes » sans aucun scrupules!
    Il faut mettre les choses en percepectives, 600 euros la place au 11 novembre à l’année, j’ose même pas imaginer le pris d’un garage au centre ville… je comprend que le succès des places 30 minutes ne soit pas celui attendu.
    La solution : a par rajouter des centaines de places de parking pas chères pour les bandolais au centre ville, ce qui est impossible… Je n’en vois pas…
    (PV pour stationnement 11 euros soit 55 PV pour dépasser le prix d’un abonnement annuel parking… non y a rie na dire les gens vont continuer a squatter même si PV il y a)

  • Bonjour,
    Et si il y a bien une solution, que d’ailleurs monsieur Palix avait abordé lors de sa campagne mais qui à disparue depuis.
    A savoir patiquer la même chose qu’à St Cyr, les habitants peuvent acheter une vignette pour se garer gratuitement toute l’année. Le coût de la pemière vignette est dérisoire et si vous en voulez une pour un second véicule c’est un peu plus cher. Etant maman de deux enfants en bas âge et travaillant je reconnais que se rendre en ville est équivalent au parcours du combattant pour se garer, aller à la bibliothèque… De fait je préfère aller à St cyr ou le stationnement est beaucoup plus facile.

  • à claude
    effectivement on aurait pu se passer de telles bornes et faire comme à St CYR ( avenue du 11 Novembre, rue des écoles Bd Lumière )se servir du disque à condition que les automobilistes mal garés n’aillent pas tourner leur disque
    Autrefois les voitures qui stationnaient et ne payaient pas été verbalisées
    à SEB
    le fait de vivre dans le centre ville procure avantages et inconvénients dont notamment le parking , sur le nombre de places avenue du 11 Novembre il doit y en avoir un maximum de 20/25 , donc rien de comparable avec le nombre de logements
    à MAMOUN 83
    Sur St CYR il y a 2 parkings en centre ville et 1 juste apres le pont SNCF
    Sur l’un des parkings en centre ville, une fois garé il faut avec les sens uniques faire tout le tour de la ville et me rendant souvent à St CYR je ne trouve pas qu’il soit plus facile de s’y garer qu’à BANDOL
    Arretons de dire qu’il n’y a aucune place de stationnement à BANDOL , ce que veulent les gens c’est s’arreter pile devant leurs commerces ( parking central tout proche de la bibliothèque et du marché, parking du casino et du stade un peu plus loins , parking de la poste , tous ces parkings gratuits la 1ère heure en saison
    Enfin sur le principe je ne suis pas d’accord avec la gratuité pour les habitants d’un village

  • Comme tout le monde et en plus parce que j’ai été parisien, j’ai rapidement moi aussi voulu pouvoir stationner au plus près de mon point de destination.
    Cependant j’ai compris aussitôt qu’en voiture, cela signifierait une gêne pour les autres si je m’autorisais le stationnement sauvage. C’est la raison pour laquelle j’ai passé le permis moto peu après le permis voiture, pas du tout par passion.
    Pour cela, je rappelle qu’il existe le vélo, le vélo électrique, le scooter, la moto, notamment. Et avec un tout petit peu de bon sens on peut stationner ainsi très près de sa destination avec une gêne quasi nulle. Cette solution dans le département de France qui connaît le plus fort ensoleillement annuel est accessible à quiconque a une santé qui permet la pratique du deux-roues.
    Ca fait plus de 20 ans que je fais cet effort (une voiture reste plus confortable), et ça me rend peu compréhensif envers ceux qui s’asseyent sur le civisme.

  • La voiture est vraiment ce que j’exécre le plus et que j’utilise quotidiennement.
    je l’exécre car elle a envahi notre quotidien d’une façon débordante.
    Nous voulons plus de places de parking proches de nos domiciles, de nos commerces et de tout.
    Résultat, les routes et les parkings bouffent notre espace vital et les gens en redemandent.
    Ceci étant, c’est un outil remarquable.
    Il n’existe pas de solutions satisfaisantes.
    Toutefois, les transports en commun existent.
    A Bandol, par exemple, des bus gratuits sillonnent nos quartiers.
    Alors, que chacun d’entre nous fasse un effort et les utilise autant que faire se peut, ainsi que la marche à pied, le vélo et autres deux roues.
    Les petits ruisseaux feront de grandes rivières.
    Voeu pieux me direz vous.
    Vous avez certainement raison mais ne devenons pas esclave d’un outil aussi remarquable soit il.
    Notre santé s’en trouvera améliorée par une activité physique et par des gaz d’échappement moins nombreux.
    De plus, les transports en commun nous font comprendre et accepter l’autre alors que la voiture nous donne un réflexe égocentrique : pourquoi traverse-t-il devant ma voiture ? Pourquoi roule-t-il aussi lentement devant moi ? …
    Ma réflexion était juste là pour faire avancer le schmilblick (autodérision : se référer au sketch de Coluche).

  • Pour l’instant ils ont tous été enlevés. Vont ils réapparaitre ???
    Pour ce qui est de la fameuse voiture blanche toute cabossée, avec pare soleil, elle était là dimanche, et lundi et ce matin encore. toujours à la même place. Les horodateurs ne sont plus là, mais les panneaux « limités à 30′  » y sont toujours. Vous me direz que ça ne change pas grand chose.