Orange loupe une occasion à Bandol

Les mauvaises habitudes (de discrétion) peuvent nuire à l’esprit de communication, utilisé positivement pour pousser son avantage. C’est la réflexion que se faisait Jacques K. qui m’a adressé les photos de ce billet, observations que je partage avec lui : mode taquin activé!

permis antenne OrangeOrange va implanter une nouvelle antenne sur le port de Bandol, au niveau de l’aire de carénage, face aux douanes un peu avant la capitainerie. On peut en attendre une couverture améliorée pour les clients de la marque, et ma foi ça ressemble à une bonne nouvelle, voire à un avantage concurrentiel que de disposer en plus des antennes en haut des collines de Bandol, d’une antenne couvrant optimalement tout le littoral en centre ville. Z’en avez entendu parler, vous?

permis recoinL’antenne faisant 12m de pylone en dessous, est soumise à un permis pour les travaux. Et là, les bonnes vieilles habitudes font sourire. Car qui dit permis dit affichage du permis (histoire que les gens impactés par ces travaux puissent faire un recours, ce dont personne n’envie: ça freine fortement l’avancée des chantiers, voire les empêche). C’est obligatoire, mais si on peut trouver un coin discret pour que l’affichage respecte l’obligation légale tout en étant le moins visible possible, autant le mettre dans le recoin le moins accessible

permis cacheNous prêtons des intentions qu’il n’y a peut-être pas, encore qu’avec les polémiques autour des antennes et de leurs émissions d’ondes, chez Orange on a peut-être pris l’habitude de s’implanter en faisant le minimum de vagues, avec consignes aux maîtres d’oeuvre concernant la publicité des installations (à moins que ce soit l’habitude dans tout le bâtiment que de coller les permis aux endroits où on a le moins de chances d’éveiller l’attention).

Bref, pas sûr qu’un mat de 12m dans un port plein de voiliers émeuve grand monde, et on verra bien si Orange décide de communiquer localement sur sa future excellentissime couverture de Bandol pour capter de nouveaux clients (enfin moi c’est ce que j’aurais tendance à faire).
Heureusement que Bandolais.fr est là pour faire leur pub (gratis), et d’autant plus volontiers que les 2 mois de délai légal pour les recours sont écoulés: voilà au moins un objectif de (non-)communication pleinement atteint.

La communication, ça marche parfois à l’envers. LOL

F.M. – www.bandolais.fr





4 Commentaires

  • […] estiment nécessaire au bon fonctionnement de la maternelle voisine par exemple). Rejoignant mon article de lundi, c’est aussi la discrétion de l’affichage du permis pratiquement invisible pour qui […]

  • Un coup de Stéphane Richard pour griller les neurones opposants. Mauvaise blague à part, c’est certainement du matériel moderne, à la puissance modulable et aux antennes bien dimensionnées/positionnées, les cerveaux Bandolais risquent bien plus avec l’abus de soleil… mais j’imagine que la présence de mâts de bateaux va pas faciliter la tâche au matériel….
    Me reste toujours le gout amère du « mais t’es socialiste » concernant le projet de wifi portuaire, il fonctionne au fait?

  • Hum… sans paraître moi aussi taquin… mais , à moins que je ne me trompe… on est sur le domaine public… et…… autorisation de travaux ou permis de construire…pour une installation sur le domaine public, l’autorisation prend aussi la forme d’une convention d’occupation du domaine public et il faut une délibération en conseil municipal.
    Alors ?????

  • muriel Anguenot

    a valider ….a posteriori …..?
    car , oui , c’est indispensable .