Opposition et retranscription

J’ai fait partie de ceux qui ont pensé que François BAROIS ne s’embêterait pas longtemps à siéger au Conseil Municipal de Bandol après sa défaite. Un an après, je constate qu’il assume le défi que lui lançait Jean SARRAT en forme de passage de témoin pour lui souhaiter la bienvenue dans ce rôle ingrat d’opposant municipal.
Et son groupe donne à ce jour le seul signe vraiment tangible d’une activité d’opposition, en tous cas perceptible du point de vue du public: son blog. Et il faut le lire, avec son esprit critique en éveil, autant que pour ce qui est publié par la majorité (magazine municipal et site web en tête), mais il faut le lire.
A lire notamment le dernier compte-rendu de Conseil Municipal: on constate que les relations sont toujours exécrables entre ancienne et nouvelle majorité, avec coups bas qui continuent à nous dégoûter de la politique. Visiblement, la retranscription écrite des enregistrements des séances du conseil donne lieu à ce qui s’apparente à de la manipulation. Christian DELAUD nous a récemment expliqué qu’il subissait cela sous l’ère Barois (les « incidents » d’enregistrements flinguant systématiquement ses interventions d’opposant). L’ancien Maire démontre dans ce dernier article que ses successeurs ne relèvent pas le niveau (apparemment il a procédé à un contre-enregistrement qui embarrasse fort la Mairie). Et avec des pratiques pareilles, on comprend que les Maires ne se précipitent pas pour faire enregistrer/diffuser les conseils municipaux en vidéo.
Pour le reste de ce qu’il dénonce, je ne peux pour l’instant que lire comme vous et attendre que la Mairie s’explique… A mon avis, pour les explications, vous allez pouvoir patienter, mais pour la lecture, c’est tout de suite sur Bandol pour tous (le blog du groupe Barois).
.





Article suivant : 163 vues de Bandol

2 Commentaires

  • je trouve affligeant le temps perdu dans ces conseils à nous faire croire qu il s’interressent à nous pendant qu ils se montent les uns contre les autres et allant toujours dans la meme direction pour notre village
    « droit dans le mur  »

  • Quelle magnifique illustration de ce qu’est devenu notre belle démocratie. Et après les hommes politiques, de tous bords, s’étonnent du nombre croissant d’abstentionnistes.
    Comme le dit Fredo : continuez comme cela messieurs, droit dans le mur.