On décide en silence…

En juin, y’a d’abord eu la rumeur.
A la rentrée d’automne, toujours pas d’infos, mais effectivement plus de café philo à Bandol.
Jusqu’au début de l’hiver, les plus optimistes espéraient une reprise en janvier 2009…
Elle n’a pas eu lieu, et je ne connais personne qui ait la véritable explication de sa disparition de l’agenda culturel bandolais.
Pourquoi fini? Pourquoi ne rien nous dire non plus? Même sur ce genre de « petits » événements de la vie bandolaise, c’est silence radio. La « communication municipale » ne porte que sur les thèmes autorisés à la Mairie. Et pour tout ce qu’on n’a pas envie de nous commenter publiquement, on en sera toujours réduit à des suppositions, à défaut d’explications des décisions de nos politiques.
.