Objets trouvés: quantité inattendue!

J’ai trouvé un trousseau de clefs boulevard de la Peyrière, alerté par le bruit métallique au passage d’une voiture qui roula dessus (une ou deux clefs ont un peu souffert).
Pas le temps de regarder sur Internet où les déposer, je fais un crochet à la Mairie de Bandol où on m’aiguille vers la Police Municipale. J’y ai déposé les clefs, mais suis resté épaté quand j’ai vu qu’on me les faisait déposer avec un tas d’autres clefs, et ce n’est pas une image. J’ai appris que les clefs qui atterrissent là représentent plusieurs dizaines de kilos par an… ce qui indique 2 ou 3 choses:
– que les gens égarent assez facilement leurs clefs!
– que les bandolais sont plutôt sympas et prennent le temps de rapporter ce genre de choses au service idoine.
– que perdre ses clefs est considéré par tous comme une vacherie, car si on prend la peine de faire ce détour, c’est qu’on se projette facilement à la place de celui qui est bien enquiquiné de les avoir perdu. J’avoue que je croyais modérément en la possibilité de retrouver ce qu’on a perdu: les services d’objets trouvés semblent prouver le contraire…
Au passage, les banques, assurances, et d’autres entreprises proposent des porte-clefs qui permettent via la Poste de récupérer ses clefs perdues via le dépôt dans n’importe quelle boîte au lettres: considérant le volume des pertes, ce genre de service est peut-être moins gadget que je ne l’imaginais… Mais si vous perdez les vôtres sans cette sécurité, direction le service « objets trouvés », vous aurez de bonnes chances!





Un commentaire

  • Ça prouve une 4ème chose : que les gens qui ont perdu leurs clés ne viennent même pas faire un tour aux objets trouvés.