Mon « fidèle ami »… ne résonne plus à Bandol

« Mon fidèle ami Marcel BOGI » (également Rédacteur en chef), était sempiternellement mentionné dans l’éditorial du Maire (Directeur de la publication) comme lors du dernier numéro de Bandol Mag paru fin juin. On attendait le numéro de septembre pour voir jusqu’où nous serait jouée la comédie de l’unité de façade… Et ça tient pas trop mal la route! La phrase de salutations plus sobre en bas de l’édito a évolué vers un peu de vérité (Avec Marcel Bogi, et l’ensemble du Conseil Municipal…/…), même si avec encore un certain décalage sur la réalité.
Non, ce n’est pas la répétition de « fidèle ami » à longueur de bimestriel qui a donné peur du ridicule au tandem qui dirige Bandol. divorce.JPGC’est juste que Christian PALIX et Marcel BOGI en seraient à se demander comment ils vont se supporter jusqu’en 2014.
Les échos m’en reviennent de tous côtés: entre les deux moitiés de la majorité municipale, rien ne va plus. L’installation des panneaux publicitaires, puis leur démontage en cours ne serait qu’une illustration des désaccords entre le Maire de Bandol et son premier adjoint (au passage, est-ce que ça va nous coûter des sous cette valse?).

L’ambiance serait bien plus saignante que ce que révèle ce détail de la gestion de notre ville. Je ne vais pas dresser ici la liste des points d’affrontements, ne serait-ce que parce que je ne connais que la partie émergée du glaçon. Mais si Marcel BOGI n’est plus « mon fidèle ami« , on note aussi qu’on voit de plus en plus l’un sans l’autre, y compris sur les photos: ce n’est pas que chacun ait gagné en autonomie, mais m’assure-t-on à cause des couacs.
Moins de deux ans après l’élection, les bandolais qui suivent la vie politique locale attendent maintenant de savoir comment va se produire (ou pas) l’implosion de cette majorité: car si on donne le Maire toujours maître aux commandes, on sait aussi qu’il reprend petit à petit beaucoup de délégations dans son périmètre, et qu’à force de travailler sans déléguer, on se demande jusqu’où il peut tenir sous la charge, avant même d’atteindre le tiers de son mandat. La fatigue c’est pas bon pour la lucidité.
D’autre part, sachant l’influence que pourrait conserver Marcel BOGI au travers de ses réseaux personnels (premier adjoint de trois des quatre derniers maires, nombreux sont les commerçants et les employés municipaux ou même simples bandolais qui peuvent se sentir redevables, à divers titres), l’action municipale risque de ne pas être facile à conduire pour Christian PALIX si le divorce vient à être « consommé », d’autant qu’il n’aurait pas suffisamment pris soin de placer des « hommes à lui » dans les rouages.

Je te tiens, tu me tiens, par la barbichette…

Crédit illustration : Jean REVOLON
Frédéric METEY
www.voici.com
www.bandolais.fr

.





11 Commentaires

  • Malgré des statistiques qui ont flambé sur cet article, personne pour réagir.
    Moi qui ai assisté à la « réunion travaux » de ce mercredi 16 septembre, j’avoue que de l’extérieur rien ne se voit. Côte à côte, ils semblent maîtriser leur projet de chantier du port dans la complicité.
    Malgré leurs différends, ils sont peut-être décidés à cohabiter en faisant tous les efforts nécessaires pour avancer. Si c’est le cas, ça paraît intelligent, et les obligera à un dialogue constant plutôt sain pour la représentativité des bandolais…
    A suivre.

  • je te tiens , tu me tiens , et je te fais des risettes ….mais ça n’empeche pas les croches pieds en coulisse ! enfin , ces  » places  » doivent etre vraiment bonnes a voir le mal que les élus se donnent pour les avoir , les conserver et peut etre meme , les faire fructifier ….

  • Merci Mme Anglerot pour votre caricature des relations dans un binôme ou tout simplement dans le pluralisme politique : il ne doit pas, en effet, y aller sans certaines difficultés !
    Mais que penser des apprentis autocrates et autre pseudo-despote éclairé qui n’ont besoin de personne pour se prendre les pieds dans le tapiS ?
    Au plaisir de ne jamais revoir « votre élu » aux commandes de notre commune

  • Muriel ANGUENOT-HARROUE

    @ Pierre OLIVIER
    je n’ai pas de candidat .
    mon commentaire sur les  » élus  » de tout poil et de tout bord était générique .
    quand au couple qui est évoqué dans le commentaire princeps , je crains qu’il ne s’agisse plus d’une alliance opportuniste que d’un mariage issu d’une volonté réelle d’exercice Démocratique , avec un grand  » D  » ; je me trompe peut etre , l’histoire nous le dira …. » l’histoire est la succession des états divers par lesquels l ‘ intelligence et la société passent … »Pierre-Joseph Proudhon.

  • Avec 15 jours de décalage, Var Matin ose écrire ce que je publiais dès ce 14 septembre. Var Matin a des « indiscrétions » à retardement (2ème paragraphe de l’article):
    http://www.varmatin.com/ra/societe/213971/la-seyne-sur-mer-les-indiscretions-de-la-redaction

  • christian Viala

    Ce n’est pas fait pour arranger les choses…
    Christian Viala
    christianviala83@gmail.com

  • Il y en a , au milieu, qui vont prendre des bales perdues…

  • madame
    les mariages politiques depuis 1965.
    1965 Fabre UNR + Deferrari PC contre Maurel PS
    1977 Fabre UNR + Charles RI contre Goux PS PC
    1983 Suquet et Ledreff RPR + Paecht PR contre Goux PS PC
    1995 Suquet et Ledreff RPR + FN contre Paecht PR
    2001 Suquet DD + Ledreff RPR contre Barois UDF
    2008 !!!!
    pour vous rappelez les alliances bonnes ou mauvaises
    cordialement max

  • Oups, m’a suis avoir trompé !

    Le communiqué qui le prouve est à lire dans la rubrique « indiscrétions » de Var Matin en ligne d’aujourd’hui mardi 6 octobre (3ème paragraphe):

    http://www.varmatin.com/article/politique/la-seyne-les-indiscretions-de-la-redaction.16048.html

  • Décidément, Var Matin et ses indiscrétions, c’est pas ça (moi non plus d’ailleurs). Mais moi je n’ai pas eu le communiqué de démenti que nos deux élus ont adressé à Var Matin:
    http://www.varmatin.com/ra/politique/215333/la-seyne-les-indiscretions-de-la-redaction
    Tout va bien à la Mairie!

  • Chambardement politique à (la Mairie de) Bandol