Modification majeure du quai de Gaulle

Mise à jour du 06 mars au soir: il s'agit bien d'un poisson (un peu trop) frais…
Jean SARRAT croit savoir (et le dit sur Bandol-blog) que le bitume noir qui recouvre la promenade du quai du port de Bandol s'expliquerait par une modification cruciale de l'aménagement du quai de Gaulle (et ce serait le premier coup majeur de la municipalité actuelle dans le remodelage de la ville, à un tiers de mandat). La promenade serait donc reconcentrée devant les commerces.
Pour tâcher de visualiser, je vous ai dessiné en rouge les parties piétonnes et en noir les chaussées de circulation, à aujourd'hui, et pour demain peut-être :

Avant ——————– Après

actuellement bandol.jpg demain bandol.jpg
Pas sûr qu'il faille que je sois le premier à donner mon avis (sans véritable argument ni réflexion) dès ce soir, mais je vous laisse les commentaires pour vos réflexions (d'autant que la Mairie attend peut-être de prendre la température pour donner un feu vert final à ce pari).
En revanche, sur la méthode, je serai un peu surpris s'il se confirme qu'un tel aménagement se fasse par la politique du fait accompli, imposé, par qui, à tous… Je pensais voir un peu plus de concertation dans ce genre de grands travaux, mais peut-être que la réversibilité de l'opération servira de garantie (ça a bien fonctionné sous Barois avec l'inversion du sens de circulation sur la corniche et les boulevards Lumière et Hugo, qui sont restés ainsi, ce qui me paraît une réussite dans les aménagements "Barois", notamment pour l'accès à la cale de mise à l'eau des bateaux derrière le stade).
Autre point que précise Jean SARRAT: l'entrée en fonction se ferait au 91ème jour de 2010: si je fais de tête le calcul, ça doit nous mener au 1er avril… Sans commentaires.
Frédéric METEY
www.bandolais.fr
.





10 Commentaires

  • m.anguenot@free.fr

    si c’est vrai , je suppose que le terre plein central et ses palmiers vont déranger ; et la , c’est vraiment une image  » historique  » de Bandol . et dire que ce fut l’hallali pour les arbres de l’avenue du 11 novembre , et puis la , en toute obscurité , ils vont peut etre trépasser ! on ne peut pas se targuer de protecteur del’environnement et de  » soldat  » du developpement durable sans en montrer des signes tangibles , et en étant le  » bétonneur  » de l’espace public ! vive la concertation , vive la democratie participative ! et que l’on ne nous sorte pas l’argument des bétonneurs de tout poils lorsque les arbres genent un projet : qu’ils sont vieux et malades ….
    et si on ( re ) parlait plutot du parc paysager sur le port avec parking souterrain , poumon vert du centre ville qui avait été  » défiguré  » par la precedente mandature , dixit les slogans de campagne , ou en est on au tiers du mandat actuel ?
    pour  » défigurer  » Bandol , vous , les élus actuels , vous etes champions :
    place de la mairie quelconque et grise , quais noircis et a destinée incertaine , arbres embématiques peut etre voués a une disparition programmée , vous en avez encore beaucoup d’autres , des projets de cette eau  » triste  » ?
    une reponse publique franche et rapide est indispensable .

  • bandol-blog , grande  » oreille  » municipale , dit que c’est un canular ; bizarre , bizarre ; il y a quelques mois , CV m’affirmait que ce projet etait épatant . le meme projet . et j’avais émis les memes objections .
    j’ai l’esprit clair , la mémoire vive et la mauvaise foi en horreur .
    alors , a Clochemerle sur Mer , comment va t on sortir de ces contradictions ….par le haut j’espere !

  • Arrêtez !!!
    Vous vous enfoncez de plus en plus.
    Il ne faut pas tout mélanger, les canulars des uns avec les projets des autres qui sont aussi les projets des premiers.
    La modification du quai de Gaulle en double sens de circulation côté mer est un projet étudié par toutes les équipes faisant campagne pour les municipales et qui a déjà couté beaucoup d’argent au contribuable.
    Ce projet verrait le quai de Gaulle côté commerces transformé en zone semi piétonne pour permettre l’accès aux véhicules de secours en cas de besoin et aux livraisons à des heures prédéfinies.
    Beaucoup ont compris.

  • Moi ce que je comprend surtout c’est que, ce faisant, on transformerait le promeneur en « acheteur » et « consommateur » en puissance ! C’est dans l’air du temps semble-t-il ! Et donc exit les ballades en vélos, patinettes avec les enfants pour cause de chaussée certes piétonne mais encombrée par des « lécheurs » de vitrines. Un peu contradictoire comme projet avec les pointus remis récemment à l’honneur, je trouve… En même temps je n’y crois pas trop… Je croyais qu’un tel projet devait donner lieu à un audit ou un truc du genre ?…

  • Ce n’est pas faute, pour ma part de suggérer ici et sur bandol-blog de demander l’avis des intéressés, les bandolais.
    Je ne suis pas à la Mairie, mais ma présence en temps que commerçant sur le port depuis le 1er janvier 1983 m’autorise à avoir quelque avis, je crois, porteurs d’une certaine vérité.
    Je pense que pour les patinettes, les vélos, les rollers ce ne sera pas différent d’aujourd’hui.
    Je vous rappelle, Nathalie où il fut un temps interdit aux vélos d’emprunter le quai de Gaulle.

  • Comme mon rapide calcul de tête de fin d’article vous le laissait imaginer, il s’agit bien d’un poisson…
    Servi par Jean SARRAT avec 3 semaines d’avance, vous ne vous étonnerez pas que cette année je ne me casse pas la tête pour respecter cette tradition de la presse et des blogs le jour J : il sera difficile de vous prendre à l’hameçon cette année.

  • C’est marrant que les internautes sur ce blog ou sur les autres d’ailleurs n’aient pas la nuance du sérieux et du canular.
    Je me souviens , en période préparatoire électorale 2008, d’une adjointe bien placée à la Mairie qui s’était insurgée sur l’élection du Maire de l’association des amis de la gare de Bandol; vous voyez, même d’éminents responsables élus de notre commune ne font pas la différence entre le sérieux et le canular.
    Amicalement
    Roland

  • Pour ma part, j’apprécie le canular à sa juste valeur, et le poisson d’avril aussi (c’est d’ailleurs la seule recette de poisson, ou la seule recette que je réussisse à peu près: voir mes archives). En revanche, si le canular se sert en toutes saisons, le poisson d’avril, c’est un peu comme la bûche de Noël: si on le mange à une autre époque, c’est beaucoup moins émoustillant…
    Et en plus, ça peut faire foirer la vraie fête, puisque tout le monde aura le poisson bien en tête dans 3 semaines.
    On dirait pas, mais j’ai des côtés traditionalistes cachés…

  • Cher Fred,
    En toute modestie, sans vouloir te contredire, je pense plutôt le contraire.
    Il sera d’autant plus facile de les faire mordre de nouveau, parce qu’ils l’auront déjà fait.
    Mais après, ce ne sont que des suppositions.
    Et puis, tant que nos problèmes ne se limiteront qu’à ceux là…
    la vie est belle.

  • @Fred
    Voila encore l’occasion de te manifester par une mise au point avec l’obligation de mettre en pratique la recette de l’arête remplumée quand il faut, où il faut. Comme tu le traduits si bien: il existe aussi dans ce domaine, quoi?: Une règle!. C’est triste, tu ne crois pas! Réguler les besoins de dérision de sujets de deuxième zone quand on côtoie tant de vrais problèmes, c’est pas un peu, comment dire…aller on va dire: exagéré. Moi j’ai tout simplement trouvé marrant d’anticiper des divagations de l’esprit par une boutade, grosse d’ailleurs puisqu’il fallait au moins se poser quelques questions sur la faisabilité de cette affectation de circulation. Bon, aller, n’en parlons plus jusqu’à …jusqu’à la prochaine car j’ai entendu dire par les 2 pigeons baladeurs que…