L’office du tourisme de Bandol et la communication internet

L’office du tourisme de Bandol est doté d’une page Facebook. En 2014, c’est une figure imposée. Très bien.

La ville dispose aussi d’un service communication, apparemment géré de façon dichotomique : communication hors ligne, et communication par Internet. On a déjà observé que cela pouvait donner quelques différences, et notamment une gestion de l’agenda (ou surtout sa communication) pas vraiment optimisée et harmonisée.

Ca pose aussi des problèmes de compétences, quand l’Office du Tourisme qui est une des vitrines de communication de la ville, gère aussi une partie de la comm, sans maîtriser toutes les compétences ou connaissances nécessaires.
En l’occurrence, c’est un petit mail de l’OT invitant 280 personnes de son propre fichier à devenir ses « amis Facebook » qui a fâché.

Bonjour,
Venez nous rejoindre sur notre page facebook « bandol tourisme » :
https://www.facebook.com/pages/Bandol-Tourisme/446329932069303?ref=hl
A bientôt !
Cordialement, …

Le problème ?
Les 280 adresses mail des destinataires étaient en clair : visibles de tous les correspondants à réception.
L’un d’eux a vu rouge et m’a transmis l’info… Furieux qu’à l’heure du SPAM archi généralisé, son adresse se promène une nouvelle fois dans un mail publicitaire et avec potentiellement 279 personnes susceptibles de l’ajouter à leurs propres fichiers pour de futurs pubs et spam.

Personne n’est à l’abri d’une bourde, mais là c’est tellement évident pour n’importe qui en charge de ces outils, qu’on se dit qu’une harmonisation et un peu de formation sur les compétences de base devraient être mises en place au sein de l’ensemble des services municipaux qui gèrent la communication de la ville. Parce que là on est dans un amateurisme sévère, et qui a des conséquences pour tous ceux dont les adresses seront réutilisées…

Il ne s’agit pas de blâmer la personne qui a fait cet envoi et a été chargée de quelque chose qu’elle n’aurait visiblement pas dû gérer. La communication et son organisation relèvent bien du choix politique d’organiser les services, la communication de la ville, la répartition des compétences. Fractionner la communication en chapelles qui ne mutualisent ni ne partagent leurs compétences propres (par exemple en faisant former les exécutants par les spécialistes internes de questions pointues ou techniques) est source de dysfonctionnements (disparités du discours de la mairie selon les canaux, bévues causées par le manque de professionnalisme d’agents qui ne sont pas au point sur des missions que leurs collègues plus spécialisés pourraient mieux assumer, etc.).

F.M. – www.bandolais.fr

P.S.: par chance, j’ai échappé à ce mailing (je suis déjà « ami » FB de l’OT de Bandol)





7 Commentaires

  • Comment voulez que ça fonctionne à l’office du tourisme de Bandol quand on change 5 fois de directeur en 5 ans. Une gestion pérenne du personnel permettrait d’éviter cet amateurisme dont sont victimes les bandolais et tous ceux qui s’intéressent à notre commune. Certes, personne n’est a l’abri d’une bourde mais si nous avions un élu au tourisme compétent qui s’occupe uniquement du tourisme (et que du tourisme) et non de la communication qui relève d’un autre service (et d’un autre élu) notre station touristique véhiculerait une image meilleure aux yeux de tous ceux qui nous observent.

  • Le rôle d’un élu est surtout de donner les grandes lignes d’une politique définie avec sa majorité et son chef de file. A Bandol, nous avons des élus qui se prennent pour des chefs de service. Malheureusement, à vouloir jouer au chef de service, on désorganise, par son incompétence, le service et on arrive à des situations comme celle qui est décrite : un manque de coordination entre les services, une mauvaise communication (parfois même contradictoire) et un empiétement sur des tâches qui ne relèvent de ses prérogatives.
    Ici, on se demande pourquoi c’est l’Office du Tourisme qui se charge de la communication alors qu’il y a un élu et un service complet dédié à cela. Le rôle de l’élu au tourisme est d’élaborer une politique et des projets ambitieux pour notre commune qui vit en grande partie de cette manne touristique. Si l’élu au tourisme de Bandol se préoccupait davantage du tourisme et laissait la communications aux personnes compétentes dans ce domaine, nous pourrions enfin faire de Bandol une destination touristique digne de ce nom et nager un peu moins dans l’amateurisme.

  • Je regrette, une des préoccupations de l’élu au tourisme au cours de son mandat a été d’installer des bornes Bluetooth et tactiles qui ne fonctionnent pas souvent, dont l’utilité est très contestée de tous et qui pour les dernières sont très consommatrices d’énergie.

  • N’y a t-il pas une réglementation en matière de liste de diffusion et de confidentialité des données personnelles. Ce n’est pas la première fois que l’Office du Tourisme fait des boulettes. S’agit-il cette fois-ci de la première boulette de l’année 2014. L’Office du Tourisme n’en est pas à son coup d’essai. Bandolais nous avait déjà signalé d’autres comportements amateurs dont celle-ci : http://www.bandolais.fr/wp-content/uploads/2012/12/Facebook.jpg

  • Un seul remède à cette incompétence …. les 23 et 30 mars prochains choisir le bon bulletin. On ne peut pas continuer à avoir des amateurs aux manettes et encore moins à l’office de tourisme !!!

  • Lire « l’erreur n°2 » dans cet article du journal du net.

    La manipulation des réseaux sociaux doit être confiée à des gens qui ont une certaine compétence pour le faire. On devrait les trouver plutôt à la communication qu’au sein de l’Office du Tourisme dont j’imagine les compétences plus orientées sur d’autres sujets.

  • Et il n’y a pas qu’à l’office du tourisme qu’on commet ces erreurs de débutants en communication…

    Il y a des candidat(e)s qui balancent aussi leur mailing en arrosant les destinataires avec les adresses mails de tous leurs contacts.
    [soupir]