Lettre électronique municipale fictive

Newsletter.jpgSi vous reprenez un article de février 2008, je signalais que je m’étais inscrit à la newsletter (lettre d’information électronique) du site municipal plusieurs mois avant et n’avais toujours rien reçu de cette nature.
J’ai fait refaire le test par une amie qui s’est inscrite aux différentes newsletters proposées sur le site de Bandol (au cas où je sois blacklisté), et elle n’a toujours rien reçu.

N’aurait-elle pas dû recevoir l’annonce des conseils municipaux dont les séances sont publiques? Non, toujours rien, rien de rien.
Je viens de me réinscrire avec une nouvelle adresse mail, et ai entamé quelques prières aux dieux de l’Internet pour que je reçoive enfin la parole municipale. Le webmaster a dû prévoir cette fonction et les outils il y a longtemps, et il doit s’arracher les cheveux de voir que les politiques n’ont toujours rien à lui communiquer pour alimenter ce canal (ironie du truc, on vous demande même de choisir quelle version vous voulez recevoir, entre intégrale, spéciale bandolais(es), ou strictement saisonnière).
Vous rigolez, mais on serait dans le domaine privé, on serait aux limites de la publicité mensongère, non?
confirmation newsletter.jpgL’idée d’une « newsletter » est bonne (à défaut de créer un fil d’information auquel on puisse s’abonner pour une information en continu). Mais si elle n’est pas utilisée, elle n’a rien à faire sur le site de la Mairie, où sa présence trompeuse ne peut qu’amplifier les frustrations (et je ne parle pas de la page de confirmation en anglais qui peut dérouter plus d’un bandolais). Le mieux serait encore que nos élus décident de s’en servir.
Au passage, je rappelle que je ne suis pas payé par la Mairie, mais que ce travail d’inventaire peut servir. Moi si j’étais un haut responsable de la Mairie, je lirais Bandolais.fr tous les jours pour relever les points objectivement pertinents, et distribuerais les corrections faciles à effectuer aux services concernés, même si les points noirs datent de bien avant mon entrée en fonction. Ne serait-ce que pour ne pas me faire taper 2 fois sur les doigts pour les mêmes raisons…





3 Commentaires

  • REVOLON Danielle

    Fred,
    Par l’intermédiaire de ce blog, je voudrais raconter une anedocte au sujet de la soirée théâtre qui nous est proposée ce soir à la médiathèque , premier spectacle avec la venue du talentueux comédien, Jacques WEBER. A l’accueil de l’ancienne mairie je demande à l’hôtesse de me parler brièvement du spectacle, elle n’avait hélas aucune information ni revue de presse susceptibles d’intéresser les futurs spectacteurs , pas plus de détails d’ailleurs sur les spectacles programmés sur la saison 2008/2009. Dommage…
    Je lui demande tout de même de me vendre un billet pour ce soir ( 35€ pour les non abonnés , 30€ pour les abonnés ), elle me répond que ce n’est pas possible car la salle est complète; je lui dis alors ma satisfaction de savoir que tous les billets sont vendus… elle me répond que c’est un spectacle GRATUIT! Il fallait venir retirer son billet jusqu’à hier, 12 Heures.
    Je n’ai lu aucune information dans ce sens, ni dans Bandol, ni ailleurs, et suis repartie bredouille et déçue… J’en attendais + du service animation et communication de la mairie.

  • La lettre d’info électronique de Bandol: top départ !!!

  • La Newsletter de Bandol est cliniquement vivante !!!