L’ESPERANCE : l’une des meilleures tables de Bandol

lesperance.jpg
Parmi les trucs dont on cause entre internautes bandolais lors de nos rencontres du 3ème mardi du mois, il n’y a pas que la vie publique et politique locale. Y’a aussi la bouffe.
Et là il faut bien dire que ça se confirme: chaque fois que j’entends parler de l’Espérance (rue Marçon), c’est dithyrambique.
De là à dire qu’il s’agit de la meilleure table en ville, il y a un pas que je ne peux pas franchir n’ayant pu le tester moi-même (complet la seule fois où on a pensé l’essayer avec des amis en visite chez nous). Mais le faisceau de présomption se confirme (même si « Le Clocher » continue à se distinguer par sa présence dans le Michelin), après les témoignages que j’avais déjà recueilli auprès de clients.
Si la carte est vraisemblablement réservée à ceux dont le pouvoir d’achat n’est pas encore trop sinistré, les menus offrent une alternative qui a comblé ceux qui nous ont raconté leur repas dans ce restaurant.
En bref, l’Espérance c’est bon, très bon, mais il faut réserver pour espérer y manger!





4 Commentaires

  • Jean-Pierre Chorel

    Je confirme, l’Espérance est certainement LA meilleure table de Bandol ! Les menus sont d’un rapport qualité/prix excellent.
    En outre le choix délibéré des propriétaires de privilégier la qualité au détriment de la quantité permet d’avoir des discussions sans importuner ou intéresser, c’est selon, les tables voisines. La contrepartie est que la réservation est obligatoire.

  • Excellente table, cadre et accueil très agréable. Nous y étions encore à midi.

  • Fred, Bonjour,
    Les commerçants bandolais ont de sérieux efforts à faire pour retrouver une clientèle hors saison estivale.
    Hier soir, nous avons dîné à Sanary. Nous y allons de plus en plus souvent d’ailleurs aussi bien pour acheter des vêtements que pour y dîner.
    A 23 h 30, la promenade du port et certaines rues limitrophes étaient bondées.
    Arrivés à Bandol, quelle tristesse, tout était quasiment fermé.
    Les trois établissements ouverts faisaient pitié.
    J’espère, qu’en plus de l’Espérance et du Clocher, d’autres commerces bandolais vont proposer un rapport qualité / prix autre que celui que nous connaissons aujourd’hui.
    Bandol ne m’apparaît plus comme une station balnéaire mais comme une villégiature qui éthymologiquement signifie « aller à la campagne ».
    Je pense que certains, à Bandol, ont fait le choix de se coucher avec les poules.
    Cordialement
    Christian

  • nous sommes bandolais et nous venons parfois dans cette maison oû^la cuisine est soignée ,bien présentée ,goutteuse,et oû le service est trés convivial ….à coté de ce que l’on trouve ailleurs à bandol c’est :l’amerique