Les réunions de quartier, avec Mr le Maire

Régulièrement, notre Maire propose à la population de chaque quartier, une rencontre informelle. Une nouvelle série de ces réunions de quartier a eu lieu en octobre, mais comme chaque fois, j’aurais aimé participer, tant pour échanger avec le premier de nos édiles, que pour écouter ou rencontrer nos voisins et comprendre les préoccupations de mes concitoyens, apporter peut-être mon bout de réponse aux problèmes soulevés, bref, participer à la vie locale.

MAIS POURQUOI DIABLE CELA A-T-IL TOUJOURS LIEU PENDANT LES HORAIRES DE TRAVAIL ?!

J’ai pu assister à l’une d’elle à mes débuts de bandolais, juste un petit quart d’heure entre 2 rendez-vous. Assez pour me rendre compte qu’avec 2 ou 3 mères de famille, et quelques conseiller(ère)s du Maire, j’étais le plus jeune, et de loin. Forcément, à 10 ou 11H du matin, tous les actifs sont au travail. Et de fait, ces « réunions de quartier » sont plutôt des « réunions avec les retraités du quartier ». C’est probablement très bien, mais incomplet ou au moins peu représentatif. …/…

…/… Certes, une étude démographique d’ailleurs publiée dans le magazine municipal, avait révélé (ce dont on se doutait), que Bandol est une ville particulièrement âgée, puisque c’est la seule dans le département à avoir plus de 50% de sa population âgée de plus de 50 ans (au moins, de mémoire).

De là à penser que le Maire soigne son électorat, il n’y a qu’un pas. Que je franchis. Car à n’écouter qu’une partie de la population, on risque vite d’amplifier certains des travers que prend cette ville, à savoir une ville qui devient de plus en plus à l’image de ses habitants, une ville qui risque de perdre de son attractivité pour les actifs, pour les familles, pour les touristes aussi, ce qui est somme toute dommage pour une station balnéaire. Je crains que les quelques passages TV et autres animations estivales ainsi que la réputation des vignobles, dont bénéficient Bandol, ne soient suffisants pour contrebalancer cette tendance lourde. Cette tendance est déjà soutenue par le prix de l’immobilier et le coût de la vie locaux, qui réservent de plus en plus la cité à nos aînés.

Une fois de temps en temps, Mr le Maire, pourquoi ne pas faire une réunion un peu décalée, en début de soirée ou le samedi? Je suis certain que vous pourriez entendre des discours un peu plus variés, par la simple richesse d’une typologie d’interlocuteurs plus représentative de ce qu’est la population d’une petite ville normale…





Article précédent : Wifi au port de Bandol

4 Commentaires

  • Le vieillissement de la population à Bandol touche, hélas à tout les domaines : logement activité politique, même les supermarchés sont différents.
    Le problème c’est que l’on a l’impression d’être dans un cercle vicieux (ou vertueux cela dépendra du point de vue.)
    Bandol au delà de l’intérêt que porte nos politiques aux ainés, ne présente que peux d’attractivité pour les jeunes générations, a part peut être d’être assez proche de l’autoroute et de la voie ferrée… La vie nocturne, même en période estivale n’est même pas l’ombre de ce qu’elle fut dans mes années folles…
    Les jeunes font trop de bruit il parait.
    Je vais me renseigner sur le pourcentage de mes camarades d’école qui sont restés à Bandol.
    Enfin il est clair que nos ainés trustent l’attention de nos élus, mais si à eux seul ils représentent plus de 50% de la population, nos politiques sont pragmatiques, on peut au moins les féliciter pour cela.
    J’espère que l’on pourra compter sur nos élus, et leurs adversaires, pour ratisser large et, tout du moins en cette période électorale, espérer avoir un petit peu de leur attention.
    Qui sait si l’un d’eux lit ce commentaire…
    PS : le premier d’une longue série de commentaire je l’espère!

  • @ Seb : je ne sais pas si élus et candidats lisent ce blog, mais notamment grâce aux commentaires que j’espère aussi nombreux et participatifs, et à l’adresse http://www.bandolais.fr dont je ne suis pas mécontent, j’espère que petit à petit ils le liront… Et que ce blog deviendra un autre média des campagnes électorales locales, pluraliste, objectif autant que possible, et différents des outils propagandistes de chaque camp… J’y reviendrai bientôt.
    Merci d’avoir confirmé par ton opinion, la mienne de voir se former un cercle vicieux.

  • Jean-Pierre Chorel

    Tout d’abord je voudrais te féliciter Fred pour la qualité de tes blogs que je fréquente, irrégulièrement je l’avoue, depuis deux ans maintenant.
    Ta question pertinente « MAIS POURQUOI DIABLE CELA A-T-IL TOUJOURS LIEU PENDANT LES HORAIRES DE TRAVAIL ?! » interpelle effectivement tous les actifs bandolais dont je suis. Mais il suffit peut-être de détailler la proportion d’actifs parmi nos élus pour avoir un élément de réponse ! La problématique est d’ailleurs la même pour les séances du conseil municipal systématiquement programmées à 17h.
    Ce n’est pas ainsi que l’on incitera les jeunes à s’intéresser à la vie politique, mais est-ce vraiment le souci de la majorité actuelle ?
    Pourtant certaines communes voisines montrent un tout autre exemple avec des séances du conseil municipal à 21h, ou un conseil municipal des jeunes. Et certaines avec la même étiquette politique que celle de la majorité bandolaise, démontrant ainsi qu’au niveau local la qualité des hommes est souvent primordiale sur l’appartenance politique.

  • @ Jean-Pierre : merci pour ce message. Et je note ta remarque sur les conseils municipaux, que je vais probablement reprendre dans un prochain article. La participation à ce blog public est plus intense en commentaires et en mails que ce que je connaissais avec mon blog perso visant mon entourage et mon blog pro visant mes clients. Stimulant, et très nouveau pour moi. Un peu effrayant aussi, car j’ai mis le doigt dans un truc qui risque de m’aspirer le bras, et mes nuits…