Les limites du blogger (politique ou non)

Certains candidats aux prochaines municipales regrettent un peu que nos plumes de bloggers les égratignent. D’autres ne l’ont pas encore écrit mais le pensent sûrement.

Ils vont tous le penser tôt ou tard… On n’a pas encore choisi de camp ! Et notre acidité ne révèle que notre exigence d’administré.

Un blogger n’est pas (forcément) un journaliste, et comme ceux qui ont signalé notre existence le remarquaient, ce rôle d’observateur public se fait au prix d’un temps souvent volé à notre sommeil ou nos proches : ça limite. D’autre part, observateur ne veut pas dire impartial, et notre prise de participation citoyenne n’empêche pas notre conscience d’électeur avec opinion, au contraire peut-être.

Alors oui j’aimerai vérifier mes infos, toutes mes sources, faire oeuvre d’enquête. Je ne le peux pas.

A titre personnel, je peux juste promettre d’être prudent, mesuré, et que ce que j’écris restera public et bénéficiera de ce que permettent les blogs : une trace définitive, et la possibilité à chacun de répondre en commentaires. D’autre part, quand nous nous faisons l’écho d’informations qui se révèlent ensuite fausses, nous permettons au moins de ramener sur la table des questions (rumeurs?) qui pourront être lavées publiquement.

Enfin quand je me serai trompé, je publierai aussi un commentaire l’indiquant sous la note, ou un article nouveau qui sera lié aux commentaires de la note erronée. C’est insuffisant, mais c’est à peu près le mieux que je puisse faire, avec aussi raturage de la mention mensongère et explication par mise à jour de la note.

Je ne peux pas m’engager plus avant pour les autres bloggers, mais je pense que cela devrait suffire à attester de ma bonne foi, de mon souhait de démocratie. Et je pense que l’application stricte de ces règles me permettra d’être plus propre et objectif que les sites de candidats, naturellement plus portés sur un peu de propagande ou d’idéologie et attaques personnelles, que ne le sont des gens qui n’ont pas grand-chose à gagner directement, ni ne sont encartés…





Un commentaire

  • Bonjour
    Comme dejà exprimé plus tôt, je pense que chaque blogger a sa responsablité dans ses écrits. Pour vous, vous ne faites que retransmettre leurs pensées. Continuez, il est bon de donner la parole aux citoyens et que chaqu’un puisse s’exprimer en toute correction et en respectant les idées de l’autre. Chacun a le droit de ne pas être en parfait accord avec tel ou tel programme ou candidat. Le blog est un moyen moderne de communication, il faut en profiter.
    Je ne peux que vous encourager à continuer, même si un jour vous n’êtes pas en accord avec notre programme.
    Gervais Serge de l’équipe de Michel Sauzet.