Les leçons du premier tour à Bandol

Après les résultats de ce premier tour, 3 leçons se dégagent du vote des bandolais:…/…

…/…

1) Maire sortant, avec la seule liste disposant de l’investiture d’un parti, et pas n’importe lequel, l’UMP, parti dominant au niveau national et dans le VAR en particulier, François Barois pouvait être attendu avec un score compris entre 40 et 60%, lui-même ayant clairement dit qu’il voulait la réélection dès le premier tour…

Avec un score de 30%, le verdict est sans appel, la claque, magistrale: les bandolais ont désavoué la gestion du Maire et de son équipe depuis 7 ans, et comme je le rappelais récemment, sanctionné sa manière, autoritaire, dénuée de toute concertation, et doublée d’une communication pathétique, jusque dans la campagne, avec refus du débat, et mépris tant de l’opposition que d’initiatives citoyennes comme celle que je vis avec vous depuis des mois. Je crains d’avoir diagnostiqué correctement (avec votre aide), ce que les bandolais lui reprochaient, sachant qu’en plus il s’est mis des quartiers entiers à dos (riverains de la médiathèque, de l’oenothèque, commerces).

2) Personne ne savait comment réagirait l’électorat face au mariage « surprenant » Palix/Bogi tant les 2 hommes sont différents (complémentaires?). La réponse est là, leur pari a fonctionné puisque leur liste fait mieux que celle de Bogi au premier tour de 2001, bénéficiant même peut-être du vote utile des électeurs lassés de Barois (qui ont pu porter leurs voix sur la seule liste annoncée capable de battre le Maire sortant).

3) Il faut faire campagne: Delaud a fait le pari que les électeurs s’intéresseraient à la campagne au dernier moment, et la dernière semaine de campagne n’aura pas suffi. Il reste dans les clous de ses performances de premier tour, au bon niveau de ce qu’il peut attendre avec une étiquette de gauche dans une ville marquée à droite, mais sans parvenir à convaincre au-delà. Il paye aussi la jeunesse de sa liste dont beaucoup de membres sont dans la vie active, quand les concurrents largement dotés en retraités disposaient de plus de temps disponible pour faire campagne.

A l’inverse, Sauzet et son équipe relativement neufs en politique, avec moins de notoriété, ont fait une campagne remarquable sur le plan de la communication (originale, inventive, décalée de ses concurrents). Surtout, son équipe a fait une campagne de porte-à-porte relativement unique (beaucoup de bandolais n’auront vu que leur équipe durant la campagne), ce qui lui permet de faire le double de pratiquement tous les pronostics le concernant.





9 Commentaires

  • Malgrè mes convictions politiques, je vais tenter de faire une analyse objective de ce premier tour. mon premier commentaire sera pour les perdants:
    F. Barois, se retrouve dans une situation qu’il n’attendait pas, il y a à mon avis plusieurs raisons:
    -Il supporte les conséquences, étant investi UMP, de la surmédiatisation faite autour de N. Sarkozy et de sa façon de gouverner. Les médias ne parlent que des dérappages et oublient de dire qu’en 8 mois 50 réformes nécessaires ont été entreprises.
    -Il paie son manque de communication et pensait que seuls son bilan et son programme entouré d’une équipe soudée suffiraient.
    Il paie une campagne de désinformation que l’avenir nous dira aussi bien sur l’intercommunalité que sur les finances de la ville.
    Michel Sauzet, content de ses 12 pour cent, aurait pu faire beaucoup mieux, s’il s’était franchement positionné à droite. Fort de ses 6 membres de l’UMP, avec surement la meilleure équipe et le meilleur programme, s’il n’avait pas tenter de menager la chêvre et le choux, il aurait pu récuper entre 5 et 10 pour cent des électeurs de Barois qui sont allés vers Palix-Bogi. Car à gauche, il n’a rien pris à Delaud. Il s’est trompé de cible au lieu d’attaquer Barois en ignorant Palix-Bogi, il aurait été en position de force avant le second tour. C’est surement une erreur de jeunsse!!!
    La suite sur deuxième commentaire
    gervais serge

  • @ Gervais: les impressions que je retire de mes nombreuses discussions hier autour du bureau de vote où se donnaient les résultats, sont qu’il y a bien eu vote utile. Pas mal d’électeurs auraient bien voté Sauzet ou Delaud, mais ont voté Palix car c’était la meilleure chance selon eux de rembarrer le Maire sortant. Personne ne m’a parlé de Sarkozy, et je confirme que les échos que je reçois sont bien de faire échec au Maire sortant.
    Le second tour nous donnera certainement la réponse. Quant à la désinformation, j’en ai relevé autant côté sortant que côté challengers, au bas mot…

  • Les vaincoeurs:
    Christian Delaud: même s’il doit être un peu déçu, car il espérait finir 2ème et faire 20 pour cent, il fait pour moi parti des vaincoeurs, car son score pour une liste de gauche à Bandol est plus qu’honorable et surtout, il n’a pas perdu de voix vis à vis de Sauzet qui avait ouvert large.
    Palix-Bogi. Sont les grands vaincoeurs de ce 1er tour, ils ont bénéficié des erreurs de Barois et Sauzet pour faire un très bon score qui les met en position de force pour le 2ème tour.
    Une fois de plus, même si l’élection municipale, comme Fred le souhaite, ne devrait pas être politisée, tout nous prouve le contraire. Les antennes de radio et télé nous ont chaque jours présenté: Hollande, Fillon, Bayrou, Lepen…et tous nous ont dit que ces élections avaient un enjeu National.
    Et sur Bandol, comme ailleurs, celà se vérifie: Baisse de Barois, bon score de Delaud et dernière place de Sauzet qui malgrè son excellent programme et la compétance de son équipe fini bon dernier, car il n’a pas su se positionner politiquement
    gervais serge

  • @Fred
    Je ne veux pas rentrer en polémique avec toi, je donne simplement mon analyse qui n’engage que moi!! et confirme la désinformation sur l’intercommunalité, les finances, l’avenir nous le prouvera quel que soit le maire élu.
    Je confirme aussi, puisque j’en faisait parti, que Sauzet s’est trompé d’adversaire pour faire un score autour des 20 pour cent et qu’il ne s’est pas positioné franchement à droite.
    gervais serge

  • @ Gervais: Vialatte dans la même situation que Barois fait 45%, et Falco fait 65%.
    Il va te falloir admettre qu’avec 30% au Maire sortant, les bandolais ont dit NON NON et reNON à Barois…
    Ton argumentation dont on sait qu’elle est motivée foncièrement par ton engagement UMP finit par totalement te décrédibiliser. Et je commence à recevoir des mails en ce sens.
    Même si tu veux préparer une alliance Barois/Sauzet, je t’annonce qu’elle risque d’être très mal perçue selon ce que j’en sais par mes premiers interlocuteurs, et ces deux-là ensemble risquent de faire moins que leurs scores du premier tour additionnés (et Sauzet pourrait bien se griller définitivement).

  • @fred
    Il est évident que depuis que tu as pratiquement affirmé ta position, il ne reste plus que moi qui continu à allimenter ton blog dans le courant que je représente. Je ne prépare rien, je suis parti chez moi hier au soir à 20h30, je n’ai fréquenté aucune permanence, aujourd’hui, j’ai taillé mes 2 oliviers ce matin et cet après midi, je me suis mis à l’ordi. Alors ne me prêtes pas des intentions que je n’ai pas. Je ne prépare rien, je ne fais que te donner le sentiment d’un contribuable Bandolais comme toi, mais qui n’a pas la même vision polique!! Quand à une future alliance Barois-Sauzet, je n’y crois pas, car elle viendrait bien trop tard. Elle ne serait malgrè tout pas plus contre nature qu’une éventuelle alliance Bogi-Palix-Canevari-Delaud!!!
    Si je parle du programme de Sauzet et de son équipe en bien, c’est simplement parceque pendant de longs mois j’y ai participé et comme certains de ses colistiers lisent ton blog, c’est tout simplement pour leur faire voir qu’en décembre je leur prédisais ce qui s’est passé au premier tour.
    Vu que je suis le seul de ce bord à écrire, s’il te plait, ne parles pas de ma crédibilité, elle est tout aussi respectable que celles des gens qui vont dans ton sens.
    Sans rancunes
    gervais serge

  • @ Gervais: si tu penses connaître ma position personnelle, indique-la, mais ça n’engagera que toi. Quant à ta « crédibilité » dont je crains qu’elle soit affectée par tes arguments, c’est parce que je constate que ton analyse est perçue comme décalée de la réalité constatée par tous ceux avec qui j’ai parlé hier soir, nombreux, comme aujourd’hui (et certains s’en agacent te pensant plus motivé par des considérations politiques que bandolaises). Je te renouvelle mon conseil de limiter tes argumentations au champ de Bandol, et de constater que si la campagne n’est pas nickel chez les challengers, elle n’est pas propre non plus côté sortant… Là on pourra tomber d’accord, et continuer à distribuer bons points et cartons jaunes et rouges.

  • @Fred
    Je viens de prendre mon livre de chevet (dictionnaire!!!) et j’ai relu la définition de crédibilité et au surprise, j’ai constaté en relisant mes différents commentaires que celle ci ne pouvait en aucun cas et bien au contraire être mise en doute. Je suis fidèle à mes conviction, reconnais et admet que chacun peut avoir sa façon de penser et d’interpréter. Par contre dans tous mes commentaires tout est vérifiable. Le pluralisme d’idées, de races, de convictions politiques et religieuses font la force d’un pays moderne, alors comme j’accepte tes différences, acceptes les miennes!!
    gervais serge

  • @ Serge Gervais: je les accepte, Serge, je les accepte…
    Tu m’as vu censurer beaucoup de commentaires individuels?