Les hauteurs de Bandol dans le noir

Ca ressemble à un classique de l’été à Bandol. L’Escourche, Pierreplane au moins sont dans le noir à l’heure où j’écris (23H50).
Les abords du collège Raimu ont toujours quelques lampadaires en marche, mais les hauteurs de Bandol semblent largement privées d’éclairage public.

L’alimentation électrique des habitations ne semble pas touchée, mais voir les lumières des rues de Bandol péter au premier samedi de la haute saison, ça va faire jaser: un coup à accuser la fête foraine de trop pomper de courant (déjà qu’on m’a fait la remarque que celle-ci a droit à plus de mansuétude que la fête de la musique qui a dû stopper à minuit…).
Pour les explications, on espère en commentaires, ou sur le forum de la ville, enfin, plus tard quoi.

F.M. – www.bandolais.fr





3 Commentaires