Les bons échos du Maire

NDLR: cet article n’est pas « politique » au sens où il ne s’agit en aucune façon du fond des affaires publics, mais uniquement du ressenti humain tel qu’il me parvient par mes contacts avec les bandolais… Je ne traite pas non plus du Maire et son équipe dans leurs relations avec les personnels de Mairie, car ce que j’en sais est plus variable sans que je sache quelle est la part de bonne et mauvaise foi dans les témoignages qui me parviennent indirectement.
Mes rapports avec Christian Palix, sont restés à ce jour anecdotiques. Et j’ai compris qu’il n’entendait pas prêter plus d’attention que ça au blogueur public (pléonasme) local que je suis. Cela peut se comprendre, même si je pense que sa position envers cet exercice (pas envers moi en particulier) pourra gagner à évoluer au fil du temps (il a d’autres priorités, et il faut du temps pour se familiariser avec des pratiques qui sont encore largement expérimentales).
Pour autant, je continue d’observer/écouter ce qui se passe et se dit en ville, et pour l’instant, sans parti pris, je constate que Christian Palix ne réussit pas trop mal son entrée dans le costume de Maire:
– sans que sa nature s’y prête spectaculairement plus que dans le cas de son prédecesseur, il a compris la leçon du perdant, et se montre disponible, courtois et à l’écoute de ses administrés, comportement que j’avais moi-même remarqué dès le lendemain de l’élection.
– les comités de quartier sont apparemment en train de se mettre en place, et avec une réelle bonne volonté de toutes parts pour ce qu’on m’en a rapporté.
– des gens qu’on ne peut accuser de copinage politique avec la « Droite Républicaine » dont se prévalait le duo Bogi/Palix en campagne, confirment que pour l’instant, l’attitude de l’élu est plutôt conforme à ce qu’ils attendent d’un « bon Maire ».
– l’explosion du tandem prévue pour l’automne selon des bruits auxquels j’ai moi-même crû au printemps (des tensions entre les deux moitiés de liste bruissaient en ville), n’aura pas lieu si vite. Les échos que j’en ai à l’heure où j’écris indiquent que le binôme a trouvé son mode de fonctionnement, que chacun des deux hommes est à sa place et agit en complémentarité.
– VAR MATIN d’hier (dont je parlais dans mon précédent article), stipule une intervention de Delaud, dans l’opposition depuis 2001 et aussi aujourd’hui, dans laquelle il affirme que la météo est un peu meilleure pour les élus d’opposition sous mandat Palix que sous mandat Barois (il pourrait s’en expliquer, mais c’est là aussi un indice de souplesse démocratique plus affirmée, même si tout est relatif – vous savez que mes exigences sur le sujet sont assez poussées).
Dernier point, j’ai eu l’occasion d’avoir sous les yeux il y a quelques semaines un faire-part lié à un prochain événement de la vie privée du Maire (dont les rues de Bandol portent la rumeur depuis un moment): sa rédaction témoigne d’un sens de l’humour voire de l’auto-dérision tout à fait sympathique, certains diront rassurant.
Bref autant François Barois a perdu les dernières élections en partie sur son sens relationnel, autant le nouveau Maire semble soigner des qualités qu’il a probablement cultivé dans sa pratique médicale, mais qui ne semblaient pas se dégager fortement de sa personnalité (d’autant plus qu’il était mal connu des bandolais). Il avait probablement cherché cette proximité dans son rapprochement avec Bogi. Espérons que les 5 ans qui viennent témoignent de ce souci constant et en progression chez Christian Palix, mais pour l’instant, ma perception d’électeur est sur ce point positive.





2 Commentaires

  • Jean-Yves Le Dreff

    ben oui !!!! Christian Palix le Maire de Bandol se marie samedi … je ne vois rien d’extraordinaire … !!!! / il fait preuve d’un sens de l’humour qui devrait donner des leçons à certains intervenants … cordialement

  • @ Jean Yves
    Cher Jean Yves suis je visé pour le manque d’humour????
    A+ Serge