Les « Bandol du matin » du 6 déc. 2012

Bandol Mag n°23 (décembre) est disponible en téléchargement – Bandol.fr
Le site de la mairie propose a priori systématiquement maintenant cet accès avant même que ne commence la distribution de la version papier. On progresse.

 Augmentation du prix des péages – La Provence
Le péage de Bandol aussi?

Bandol lance une téléconsultation – Bandol.fr
A 18 mois de la fin du mandat, la mairie procède à une opération de consultation téléphonique des foyers bandolais.
L’homme de marketing que je suis au moins par ma formation est très circonspect face à ce procédé. La méthodologie d’une telle opération est capitale pour sa réussite (je parle de pertinence, de fiabilité, d’objectifs): tellement facile à orienter… Je vous laisse faire les commentaires ou je me fends d’un éditorial?

Jean SARRAT sera en séance de dédicaces de ses livres
Le 8 décembre à 14H chez Super U. Lire la suite de l’article pour les explications qu’il a envoyé avec son invitation
Difficile pour moi, sans courir le risque d’en « gonfler » quelques uns, dans vos blogs, de relayer l’amical article de Var Matin de ce jour.

J’ai adressé par mail l’invitation que vous découvrirez en P.J au Maire, à Sauzet, Delaud, Bogi, Revol, Joseph et d’autres amis J.M Schneider, Max Moutte.
Je voulais simplement ajouter, et cela pourrait-être souligné, que ma démarche initiée avec SUPER « U » l’a été avant d’apprendre l’existence
du Cercle des Auteurs Bandolais créé par J.M SCHNEIDER, et qu’elle n’a pas pour vocation de me satelliser des autres Auteurs,
au contraire puisque j’ai répondu favorablement à cette création compte bien participer au rassemblement de tous.
De plus ma prochaine expérience du 8 Décembre servira à lancer ce type de partenariat local avec le but d’inciter tous les amateurs de plume à
chatouiller du clavier.
Jean SARRAT 

 





7 Commentaires

  • A propos de la téléconsultation, j’aimerai, et ceci sans ironie, avoir ton avis d’expert.
    Bonne journée
    Merci

    ————————————
    NDLR : Christian, je ne suis pas forcément « expert », mais connaisseur du marketing, et vais attendre avant de faire saignant, de voir ce qu’en disent les commentateurs, et éventuellement de vivre l’expérience si je suis téléconsulté…

  • …Téléconsultation…
    On marche sur des œufs….car on approche la période « pré électorale » … avec les questions de comptes de campagne des candidats (article L52-4 du Code électoral)… et les dépenses qui doivent entrer dans ces comptes…
    Vieille histoire… A du être ainsi réintégré dans ces dépenses le prix d’un sondage sur les préoccupations prioritaires des électeurs, leurs intentions de vote… dans la mesure où le candidat avait utilisé certains des résultats pour choisir ses thèmes de campagne (pour les amateurs de lecture: http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/acces-par-date/decisions-depuis-1959/1993/93-1321/1498-an/decision-n-93-1321-1498-an-du-24-novembre-1993.111831.html) (ça aide à s’endormir…)

    ————————
    NDLR : voilà dit posément et sources à l’appui ce que j’aurais pu dire de façon plus énervée. L’impression qu’à un an d’une campagne électorale, le contribuable va financer l’étude de marché d’un candidat, et l’argumentaire de défense d’un bilan. En début de mandat, au milieu… Mais à la fin?! On nous prend à ce point pour des naïfs? Merci à Prinz Karl pour avoir formulé aussi utilement la première critique qu’on peut faire de cette teleconsultation.

  • Bandol Mag n°22 (Octobre 2012)
    36 pages
    45 ma binettes

    Bandol Mag n°23 (Décembre 2012)
    40 pages
    29 ma binettes

    La page 38 du dernier magazine m’interpelle. On se félicite d’une augmentation de la fréquentation touristique passant de 13096 touristes en 2011 à 16399 touristes en 2012 sur les mois de juillet-août-septembre dont 719 étrangers en 2011 et 1075 en 2012.

    Ces chiffres nous indiquent qu’il y a eu, tout confondu (français+étrangers), 6140 touristes en juillet, 6577 touristes en août et 3682 touristes en septembre…. et bien !!! on ne double même pas la population bandolaise avec si peu de touristes. Du temps de la municipalité précédente, on quadruplait la population bandolaise en période estivale. Ou sont donc passé nos touristes ? Qui les a fait fuir ?

    La mairie se gargarise sur 1 colonne du magazine de cette augmention du nombre de touristes, moi quand je vois les chiffres, j’ai envi de pleurer. S’il y a eu aussi peu de touristes ayant visité notre commune sur la période estivale 2012, Il y a de quoi déprimer !!!
    et les hôteliers et les loueurs doivent chanter…. « je suis malade, complètement malade, …. »

    Questions :

    Sur quelle base a été fait ce comptage ? Comment a t-on compté ces touristes ?

    Y avait-il un agent municipal à chaque entrée de la ville de Bandol pour compter les touristes qui entraient sur la commune le jour comme la nuit.
    Ces agents demandaient-ils à tous les entrants leur papier d’identité pour savoir s’ils étaient étrangers ou français et d’où ils venaient (d’une autre commune ? Laquelle ? Sanary ? résidents permanents de Bandol, possedant une résidence secondaire à Bandol ? …).

    Que représentent les allemands, hollandais, canadiens et américains sur les 1075 touristes étrangers qui ont visité notre commune sur les 3 mois présentés ?

    Mais tout va très bien Madame la Marquise …. Ceci dit entre nous la Marquise doit être aveugle ou peu consciente de ce qu’elle publie dans le magazine de la commune.

  • Dans les communes de moins de 9000 habitants, les candidats ne sont pas tenus d’avoir un compte de campagne et les dépenses ne sont pas plafonnées.
    Bandol comporte un peu moins de 9000 habitants: 8859 précisément = population INSEE 2010 qui est la référence et non la population DGF (14410).
    Des Bandolais (dont certains sur ce blog) affirment ne pas avoir été recensés. Si leur nombre est supérieur à 141, les conséquences sont évidemment importantes.
    Dans la mesure où on me prête l’intention de figurer parmi les prétendants pour les prochaines municipales à Bandol, je préfère laisser l’opportunité de développer ces conséquences à des commentateurs plus neutres.
    Jean-Paul JOSEPH

  • Bonjour à tous,

    Cette consultation est simplement ahurissante.

    Plutôt que de faire téléphoner aux gens par un automate, il vallait peut être mieux commencer par organiser les réunions de quartiers et les conseils munipaux aux heures où chacun peut s’y rendre. Le dialogue direct m’apparait quand même plus simple et plus fiable que de répondre à des questions fermées en tapant sur les touches de son téléphone.

    Sur l’obligation de tenir un compte de campagne et sur le seuil de 9.000 habitants, nous sommes 4 à la maison, et nous n’avons pas été recensés.

    Ce n’est pas la faute de l’agent recenseur qui n’avait pas à l’époque ménagé ses efforts, mais nous n’avons jamais pu trouver le moment qui convenait pour le recevoir, et nous avons finalement reçu un imprimé après la date limite.

    Jacques

  • j’ignorais ces problèmes de recensement évoqués tant par JP JOSEPH que par Jacques K.

    Le seuil de 9000 habitants (au sens INSEE) dispense en effet de la tenue d’un compte de campagne, mandataire, etc…. et permet d’échapper au contrôle de la Commission nationale des comptes prévue à cet effet….

    MAIS,
    et c’est d’importance, s’il n’y a pas de contrôle systématique du
    financement des campagnes dans les communes de moins de 9000 habitants, les candidats ne sont pas pour autant dégagés de toutes obligations en la
    matière.
    En cas de recours déposé devant le juge de l’élection, ce dernier vérifiera si les règles contenues dans le code électoral n’ont pas été violées, y compris celles tenant aux interdictions de financement.
    On peut se reporter à un arrêt du Conseil d’Etat du 10 juin 1996, « Elections
    municipales de Ballainvilliers ». Dans cette commune de moins de 9.000 habitants, un tract rédigé par le PDG d’une société privée, puis imprimé sur papier en-tête de cette entreprise avait été fourni au candidat. Le juge a, dans cet arrêt, considéré qu’il y avait un don d’une personne morale, c’est-à-dire un don prohibé par l’article L 52-8 du code électoral. Cependant, et conformément à sa jurisprudence, le Conseil d’Etat a rapproché cette irrégularité avec les résultats du scrutin pour constater que l’écart des voix était important, et il a considéré que cette manœuvre n’était pas de nature à fausser les
    résultats du scrutin.(http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do?oldAction=rechJuriAdmin&idTexte=CETATEXT000007915577&fastReqId=508654617&fastPos=1).

    Il est donc clair que dans les communes de moins de 9000 habitants il n’est pas
    possible de faire tout ce que l’on veut en matière financements que l’on peut recevoir, le risque étant de voir annuler les élections.

    Et l’utilisation des moyens d’une collectivité territoriale (commune, département) pour « financer » indirectement une campagne électorale a été retenue comme motif d’annulation:
    conseil constitutionnel 06 février 1998 (point 6 de la décision: http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/acces-par-date/decisions-depuis-1959/1998/97-2209-an/decision-n-97-2209-an-du-06-fevrier-1998.113896.html)

    Ou bien la diffusion massive pour raison de propagande de clichés issus de la photothèque de la commune dont le candidat était maire et représentant un montant d’environ 4.000 € (Conseil d’Etat 29 janvier 1997, élections municipales de Caluire et Cuire: http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do?oldAction=rechJuriAdmin&idTexte=CETATEXT000007920939&fastReqId=1409528184&fastPos=1 )

    Il y a ensuite toute la jurisprudence en matière de bulletin municipal dans les 6 mois précédant les élections…. mais rien, à ma connaissance sur les sites internet (du moins pour le moment)…. Mais je pense que ces questions resurgiront au fil des mois à venir!

  • Les chiffres de la fréquentation touristique ou comment nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

    J’avais remarqué que les chiffres publiés indiquaient une fréquentation ridicule de notre commune dont seule la mairie se satisfait mais je n’avais pas fait de commentaire à ce sujet car Gilbert avait fait une belle analyse sur ce blog.
    Effectivement, si on prend le temps d’analyser ces chiffres, on s’aperçoit que la fréquentation, et à la fois de 2011 et de 2012, a été catastrophique avec un nombre de visiteurs ne permettant même pas de doubler la population sur les mois les plus fréquentés de la période estivale.
    Vous noterez également que les années avant 2011 ne sont pas données.
    Quand je lis les chiffres annoncés, que je les analyse et que je lis les commentaires qui y sont associés sur le journal de la commune et ce qu’on essaie de nous faire croire, ça soulève quelques interrogations de ma part. Comment maintenant ne pas douter de tout ce qui est écrit dans le journal communal ? Un journal qui n’est malheureusement plus un journal d’information mais un journal de propagande dont le seul objectif est de faire croire aux bandolais que la politique qui est conduite depuis 2008 est efficace.

    Que nini !