Les « Bandol du matin » 31 mars 2012

Fin de la saison des parkings gratuits à Bandol
Ce samedi 31 mars est le jour de fin de la gratuité des parkings…

Le domaine de la Bégude n’est plus un Bandol !
Voilà qui devrait alimenter des débats peu habituels sur ce blog…

Le site de l’association Pointus Légendes et Traditions de Bandol fait peau neuve.
C’était nécessaire, et le nouveau blog est lisible, efficace. Il est également alimenté des dernières infos de PLT.

Le Bistro de Bandol mérite le détour.
Invité à déjeuner hier, j’ai découvert le Bistro, et dans sa nouvelle formule (changement de propriétaire il y a quelques mois). Testé avec un Risotto de Saint-Jacques, dont il faut impérativement maîtriser la cuisson. C’était le cas, et le dessert maison (Madame est pâtissière de métier) était tout à fait intéressant et change de bien des établissements qui servent du standard (industriel?).
Il va juste falloir mettre à jour le site web, car c’est toujours l’ancien qui est en service, et je me suis laissé dire qu’à l’intérieur, tout, vraiment tout avait été remanié, du décor à la cuisine…





Article précédent : L’iPad expliqué aux bandolais

4 Commentaires

  • Le domaine de la Bégude perd son AOC et Bandol perd un de ses meilleurs vins !
    C’est lamentable (au sens propre du terme !).

    Mais non, Fred, le débat est habituel, récurent même ! Encore une fois, on hésite entre colère et fatalisme. Le phénomène d’uniformisation a encore frappé ! Et difficile de résister à la pression quand on est seul face à la machine administrative. Sans une volonté forte de préserver son patrimoine, Bandol se fait complice et se vide peu à peu de sa substance. Bandol s’effiloche, perd son caractère. A trop vouloir briller de « modernisme », Bandol sera bientôt une ville dortoir anonyme avec les mêmes lampes à led, et les mêmes toits terrasses blancs que les autres villes balnéaires du monde. Et Bandol connue dans le monde pour son AOC, laisse aujourd’hui son identité vinicole amputée pour une histoire de couleur ! Qui sont ces technocrates rigides qui ont décidé que le rosé de Bandol devait avoir une robe claire plutôt que rosée ? Même le vin de Bandol est victime de la mode et de son diktat commercial !!!

    La prochaine fête des vins de Bandol aura peut-être un arrière-goût d’amertume…

  • c’est la couleur qui dérange ? c’est ça ?
    Tient tient ! Le bien pensant jusque dans le pinard maintenant.

    Dans le même esprit je vous recommande demain dimanche un documentaire sur Gaston Monnerville sur public sénat chaine 13 à 9 H. Encore une histoire de couleur.

    Bientôt nous n’auront plus le droit de dire corbeau : il faudra dire un oiseau de couleur.

  • Le BISTRO nouvelle formule.
    J’aimais bien Marco, son fils Christophe, et son cuisto chef de communauté religieuse, preuve qu’on peut être petit, noir, juif et borgne et avoir du succès. (merci de deviner qu’il s’agit d’une méthaphore empruntée à Samis Davis Junior, vu la taille du cuisto sus désigné)
    Ca finissait quand même par être un peu cher pour moi, même pour une modeste salade.
    mercredi j’étais à Sillans la cascade après une courte visite au marché de Salerne ou je me suis emparé de 3 blue jean en élastiss pour 10 euros pièce … juste pour dire.
    Ensuite je suis allé grignoter chez La grosse Gertrude.
    Plus de Gertrude mais c’était ouvert : changement de propriétaire
    Le menu a 18 euros : un chef d’oeuvre. Donc c’est possible même si , comme à Bandol ce resto à le pain, le couteau et le beurre pour servir du très médiocre. Pour mémoire il dispose pour lui seul d’autant de place de parking qu’il y en a pour tout Bandol.
    … Et bien non ! Ils n’en profitent pas pour pigeonnner le passant.
    J’ai trouvé ça également à Roussillon, entre Gordes et Apt. Vous savez : le chemin des ocres.

    C’est ce que j’ai ressenti au nouveau Bistro.

    Preuve qu’on n’est pas obligé de profiter d’une position très privilégiée pour déconner à la fois sur la qualité et sur les prix. Le consommateur n’est pas toujours le naîf que l’on immagine.
    mention très bien !
    pourquoi pas avec un rosé de La Bégude
    pehel

    Et merci à la personne qui sur ce site à choisi d’évoquer ce changement de propriétaire. La nouvelle équipe est sur motivée à bien des égards et pour bien des raisons et c’est super chouette. Longue vie et tous nos voeux de réussite. Je flaire une position de locomotive pour la restauration Bandolaise.