Les « Bandol du matin » du 12 nov. 2010

Coup dur pour le Maire de Bandol – Bandol pour tous
C’est le groupe Barois qui sur son blog explique que le remaniement des délégations au sein du conseil municipal de Bandol est illégal.
La situation devient très compliquée pour Christian PALIX qui ne pourra donc pas répartir les tâches et missions comme il l’avait prévu, et un point clef du mandat en cours, ce point légal fragilisant encore plus sa majorité, alors que le vote du budget 2011 se profile. Quelque chose me dit que l’opposition croit pouvoir et a envie de sonner l’hallali sous peu…

 Les délégations du Maire : adjoints et conseillers municipaux – Carrefourlocal.senat.fr
via le blog Bandol pour tous (voir le point ci-dessus), le texte mis à jour en 2006 qui fait le point sur les possibilités d’attribution de délégations par le Maire aux divers membres du Conseil Municipal. Sans appel…

 Très belles photos de Bandol – Matia.gr
Une série de photos consacrées à Bandol (et au zoo voisin de Sanary), à voir absolument.





3 Commentaires

  • […] de la faim, – forum des parents d’élèves stoppé à peine lancé, – légalité de la répartition des délégations au sein du conseil municipal, – séance de la veille dudit conseil, – […]

  • Jacques KAUFFMANN

    Ca commence pas à faire un peu beaucoup, non ?

    Ce désordre juridique à la mairie devient carrément incompréhensible.

    Il y avait la position pour le moins hardie prise par le maire sur la vidéo et le huis clos. Il y avait l’épisode rocambolesque de la préemption de terrains batis annulée en cours de conseil. Il y a la réponse ahurissante faite à Christian Viala qui demandait à filmer le public du conseil municipal.

    Et maintenant cette faute majeure concernant l’attribution des délégations.

    Et tellement d’autres…

    C’est invraisemblable.

    La Mairie ne doit pas manquer de conseils a solliciter pour vérifier la légalité d’un projet.

    L’histoire avec Marcel Bogi n’a pas été soudaine. Il y avait assez de temps pour vérifier concrétement comment ses délégations pouvaient lui être retirées pour être remises à d’autres élus. Et c’est pareil pour les autres exemples.

    Que le Groupe Barois s’empare de ce nouvel incident est de bonne guerre, mais, à la fin, c’est les bandolais qui trinquent. On n’est pas là dans un problème politique, mais bien face à un dysfonctionnement.

    Il reste trois ans de mandat ? C’est peut être plus d’aide que la municipalité a besoin, plutot que d’un nouveau coup de pelle…

    Jacques

  • et de 1 et de 2 et de 3 jusqu’à l’infini et au delà

    ca n’arrete pas les erreurs dans l’actuelle majorité du conseil municipal