Les « Bandol du matin » 30 oct. 2011

La mairie d’Evenos communique sur la LGV PACA – Le Beausset Info
Le blog indépendant du Beausset souligne l’effort de communication fait par l’une des mairies de la communauté de communes de Sud Sainte Baume

VVB critique le choix de la mairie de confier les travaux de Bandol à V.A.D.
L’association souligne un point remarqué du dernier Conseil Municipal: alors que les critiques contre l’ancien maire François BAROIS dans le dossier « médiathèque » portaient largement sur la délégation de maîtrise d’ouvrage à V.A.D., c’est cette structure qu’on retrouve pour de prochains travaux à Bandol.

Compte-rendu du dernier conseil municipal du point de vue du groupe Barois (opposition)
Le groupe de l’ancien maire fait son habituel résumé de la dernière séance du conseil (à confronter à notre récit du direct et aux images vidéo sur le site de la mairie).





4 Commentaires

  • Les remarques faites sur le choix de VAD méritent toutefois d’être tempérées.
    Est-on certain que les services de la communes ont les capacités techniques et humaines pour les travaux envisagés. J’avoue ne pouvoir répondre à cette question. Si la réponse est oui, pourquoi le choix de VAD ?
    Si la réponse est non, il me semble que la moindre des choses, lorsqu’on fait appel à un opérateur extérieur, c’est la mise en concurrence. Y a-t-il eu mise en concurrence, je ne sais pas. Si non, pour quelle raison ?
    Le « coût de la prestation de VAD »… 100 000 Euro.. La somme peut paraître certes élevée mais cette impression doit être tempérée… C’est le coût de la rémunération d’un cadre supérieur de la fonction publique territoriale pour un peu plus d’une année… Si la commune devait assurer elle même la maîtrise d’ouvrage il est bien évident qu’elle devra y affecter des personnels….

  • Jean-Pierre HECQ

    Dans cette affaire, ce n’est pas VAD qui est en cause, ni la procédure de désignation, ni sa compétence, ni son coût (VAD, SEM « départementale » travaille à prix coutant!), mais la pratique de faire appel à une MOD quand le coût dépasse 40% de la dépense.
    Qu’il ait été fait appel à une maitrise d’ouvrage déléguée pour la construction de la Médiathèque, c’était une obligation. Vu l’ampleur de la tâche, c’était une nécessité et le coût proportionnel a été bien moindre. Pourtant l’équipe municipale en place ne s’est pas gênée de se gausser de ce choix.
    Mais en l’occurrence son choix d’aujourd’hui est bien pire, car il apparaît que :
    1 les travaux envisagés par la municipalité peuvent être (et l’ont toujours été à Bandol) assumés – comme bon nombre de communes de 9 000 habitants par ailleurs surclassées – par les services de la mairie. en début de mandat, des travaux de cette importance ont été réalisés, sans MOD.
    2 depuis le début de ce mandat de nombreux cadres ont été recrutés dont le salaire annuel est, assurément, inférieur à 100 000 € parmi lesquels, on peut (on doit!) le penser, il y en a suffisamment de compétents pour gérer des opérations de travaux d’un montant de 240 000 €.
    3 pour une commune dont le budget d’investissement oscille selon les années entre par exemple 12 millions d’€ en 2009 et un peu moins de 5 millions d’€ en 2010, il est aisé d’imaginer que les opérations de travaux de plus de 200 000 € sont légions.
    4 enfin, un euro dépensé en maîtrise d’ouvrage déléguée pour une opération de travaux d’un montant de 240 000€ est un euro perdu pour l’investissement, dès lors qu’une commune dispose de cadres compétents.

  • On revient donc à la question de départ pour quelle raison a-t-on fait appel à un maître
    d’ouvrage délégué?

    (la rémunération de 100 000 E à laquelle je faisais référence est la rémunération globale: càd le coût global pour l’employeur: salaire plus charges)

  • La question devrait donc être posée au maire et une réponse être donnée. Parce que sans réponse, c’est le genre de question qui laisse libre champs à des réponses qui pourraient déranger. Et ça, c’est pas bien !

    Tout comme la question que je me pose encore au sujet de la négociation de l’eau avec la SEM (Veolia): pourquoi Bandol est-elle la seule ville à avoir engager ses habitants sur un tel type de contrat ? Mais bon

    Quelqu’un pourrait-il m’éclairer ? C’est qui, c’est quoi la VAD comme type de structure ? C’est pas un truc plus ou moins du conseil général ?