Les « Bandol » du matin 10/29/2009

.





14 Commentaires

  • muriel Anguenot

    ha bon , y a plus d’hotel de luxe qui devait accueillir personnalités , vedettes et milliardaires ….?
    ha bon , on remet les pieds sur terre ?
    et puis , tiens donc , on nous demandent meme notre avis ?
    et ben tiens , si on y installaient ….un casino ?
    les plaisanciers et croisieristes, qui apprecieront le port rénové, pourront ainsi s’y rendre en flanant le long des boutiques et consommer dans les bars et restaurants bandolais ; pas de minibus a entretenir avec nos » sous »,developpement durable respecté , et tout bénéf. pour les commerçants .
    elle est pas belle la vie !

  • En fait, je n’avais pas compris, maintenant j’ai compris.
    La question est que va-t-on faire à l’intérieur du Casino , dans ce volume de 5000M2 ?
    J’ai bien une excelente !! idée,(nous sommes plusieurs à avoir la même) mais je la garde pour moi, des fois qu’il y aurait de l’argent à récupérer, vu que je suis commerçant…;-)
    Pour l’hôtel, d’une cinquantaine de chambres, il est toujours d’actualité et son existance serait directement soumise à l’exploitation de cet espace.( si vous voyez ce que je veux dire..)

  • Jacques KAUFFMANN

    Aménagement du Casino ?
    Cette histoire reste un mystère pour moi. Je n’ai pas encore compris la raison de son déplacement, ni compris le choix de la sortie de l’autoroute pour sa relocalisation.
    L’activité des Casinos est en chute libre, Partouche est sous mesures de sauvegarde économique, et l’arrivée massive des casinos en ligne ne va certainement pas arranger les choses. Est ce que c’est le meilleur moment pour construire un méga casino, alors qu’à 20 km de Bandol ouvrira celui de la Ciotat actuellement en construction et qui sera exploité par le même Partouche ?
    Mais enfin bon bref ce n’est pas la question posée.
    Que faire du Casino ? Le duo « palais des congrés » + « hôtel de luxe » est un grand classique du bétonnage, qui a surtout largement fait la preuve qu’il ne marchait pas.
    Le souvenir du duo « Palais Neptune » + « Hotel du palais » à 15 km d’ici devrait nous faire réfléchir. Le palais Neptune est toujours quasi vide, quand à l’hotel, il avait déposé le bilan avant même d’avoir accueilli le premier client. Aprés bien des soubresauts, il a été finalement repris par la chaîne « All Seasons » et je serais curieux de savoir combien la blague a couté aux contribuables toulonnais.
    Et il y a des exemples de ce style dans des dizaines de villes.
    Mais pourtant, l’activité d’organisateur de congrés est trés loin d’être florissante, et surtout déja trés largement pourvue par des structures qui ont fait leur preuves.
    Prometteur, donc.
    La rénovation du parc hotelier bandolais (pour les établissements qui en ont besoin) me semble mieux adaptée pour améliorer l’attractivité bandolaise que la création d’un nouvel établissement qui ne ferait que fragiliser les autres.
    Que dire aussi de ses chances de succès, coincé entre L’ile Rousse et Dolce Frégate, sans parler de l’hôtel du Castellet et de tous les palaces de la région ?
    Et s’il faut un palais des congrés, la salle jules Verne pourrait facilement être aménagée pour cela, et trouver ainsi un nouveau débouché.
    Je doute vraiment qu’un deuxième équipement lourd ait sa place dans notre ville.
    Revenons à la question, donc. Que faire du Casino ?
    Evidement y laisser le Casino ! C’est ici qu’il a sa place naturelle, animant la ville, à proximité des autres commerces, accessible à pieds par les visiteurs, dont les croisièristes et plaisanciers dont parle Nathalie.
    En plus, perso, je le trouve joli. Un petit lifting de la face ouest (c’elle où se trouvait la trop fameuse station voile) s’impose, mais l’ensemble a de la gueule.
    Je préfére toujours l’idée de faire marcher ce qui existe plutot que d’en rajouter dans le béton, avec le double risque d’alourdir encore le budget et de fragiliser le reste de l’économie.
    Jacques

  • Toutes ces questions sur le Casino, l’ancien et le nouveau, nécessitent un petit rappel pour bien cerner le problème en procédant chronologiquement :
    Il était une fois une équipe Municipale composée de 22 Elus de la Majorité, aux ordres d’un Chef qui ne savait répondre aux questions de l’Opposition,que par la formule qu’il s’était accaparée : « c’est mon choix ». Le Casino Municipal de Bandol par délégation de service public, est géré depuis longtemps par des prestataires suite à appel d’offres. Dans les bâtiments de cet ensemble, propriété de la Ville, il existait un Restaurant « Le Lotus » que beaucoup de Bandolais ont connu. Ce Restaurant, fermé depuis plusieurs années et en état de délabrement représentait une surface approximative de plus de 400 m2. Monsieur « C’est mon choix » accepta l’offre de location du Casinotier -Le Groupe Partouche- et le contrat fut signé. En conseil Municipal, lorsque le montant de la location annuelle a été annoncé, toute l’opposition est montée au créneau (sauf 2 Elus que l’on ne voyaient jamais : 1 de la liste DELAUD+ 1 de la liste BOGI) à la réaction des Elus de l’opposition se joignait Athéna CHRISTODOULOS. Ce montant était un cadeau quand on connaît le prix de location à Bandol ! Peu de temps après le Casinotier présente son projet global d’Hôtel de luxe accolé au Casino actuel avec en plus une surface de + de 400m2 affectée à des animations et des concerts pour environ 350 spectateurs. Tiens donc la MédiaTOC était déjà dans les tuyaux et Partouche présentait un projet de salle concurrente. Le projet d’hôtel a fait l’objet de refus sur le plan local, le Groupe Partouche, avec l’appui de l’équipe de la Majorité de l’époque, a finalement obtenu l’autorisation de construire. Var Matin à l’époque, relatait cet accord par un article et une photo représentant le Maire et le Directeur du Casino, souriants. L’Hôtel accolé au Casino allait donc se construire malgré notre désaccord et notre étonnement sur l’existence de deux salles de concerts concurrentes. Conseil après conseil on nous annonçait des dates de début de travaux pour enfin nous dire que le Groupe Partouche n’allait pas s’engager dans de tels frais sans être assuré d’être reconduit dans la délégation d’exploiter le Casino et les jeux puisque le contrat arrivait à terme.
    Alors aujourd’hui je me pose la question de savoir si cette autorisation de construire l’Hôtel « l’Arlésienne » ne risque t-elle pas de nous créer un problème pour l’exploitation par la Ville de ce que nous appelons déjà « l’Ancien Casino »
    et aux commentaires sur tout cet argent que l’on dépense pour amuser qui ? quoi ? où ? et pourquoi ? J’ajouterai le mien : A Bandol nous avons la chance d’avoir encore en activité un témoignage de vie, je veux parler de notre Cinéma. Ne valait-il pas mieux de faire un geste pour valoriser cette activité en créant une forme de partenariat tournant autour d’un tas d’idées.

  • rapprl sur la batisse dit CASINO
    avant il y avait deux etablissements distinct – soit sur la face nord ouest la salle de cinema et la salle danse et spectacle §§ sur coté est independant la salle des jeux
    puis transformation Nord Est = restaurant et salle de jeu – un proprietaire – §§§ cote Est nord le Restaurant le Lotus avec un proprietaire § § coté Sud le Bolwing + le Bingo avec un proprietaire .
    puis le cote sud a brulé – §§§ mandat 1983 à 1989 presentation en 1984 projet hotel -salle a a usage divers – restaurant !!! §§ 1988 projet presque le meme identique –
    il y a eu beaucoup de projet sans suite mais renumerer – c’est l’histoire de cette batisse de 1930 a nos jours – idem que le batisse de badine -devenu logement sociaux §§ cordialement historiquement MAx

  • UN CASINO

  • C’est vrai en plus, pourquoi partent-ils de là ?
    Il y a surement une bonne raison.

  • @Christian ,
    oui , j’en vois au moins deux : ne plus payer de loyer a la commune de Bandol ( plus de rentrée d’argent pour  » nous  » ) et construire sur un terrain non constructible
    ( avec augmentation probable du risque d’inondation en prime ), tout ça avec une société qui a plus de dettes que d’actifs ;c’est ce qui s’appele jouer au poker pour eux , et c’est normal vu leur activité , et jouer a la roulette russe pour nous , et la , c’est moins drole .

  • Sauf erreur de ma part, je n’ai pas entendu dire qu’ils achetaient le terrain, il me semble qu’ils le loue encore.
    Pour les riques d’inondation, ce ne sont pas les seuls à avoir pris des risques, le bowling, Super U, les services techniques de la Mairie…
    Vous allez me dire ce n’est pas une raison.
    Pourquoi le groupe Partouche à-t-il souhaité quitter cet emplacement ?

  • @ Christian:
    Sauf erreur, page 5 du Bandol Mag de septembre 2009, Partouche a signé l’acte d’achat du terrain:
    http://www.bandol.fr/IMG/pdf/BANDOL_Journal_sept_2009.pdf

  • OK, autant pour moi.
    C’est cool, des gens qui achètent des terrains en zone inondable, et les autres terraisn du bowling de Super U, ils ont aussi été vendus?
    Je croyais, moi pauvre pécheur, qu’une mairie ne pouvait pas vendre un bien appartenant à la ville, elle ne pouvait au mieux, que le louer en bail emphytéotique. Je suis un peu largué dans la règlementation municipale.
    Demain c’est les vacances…Pour toi.

  • @ Christian
    je reprécise que je n’ai pas parlé de zone inondable , mais bien de zone humide remblayée pres d’un ruisseau et qui plus est
    dans le perimetre rapproché de captation des eaux ; et ce n’est pas pareil .par contre si on imperméabilise ce type de zone par des constructions et des parking , on a de tres fortes probabilités d’augmenter le risque d’inondation lors d’épisodes de pluies brutales , épisodes que nous connaissons tous ici .
    je reste tres surprise que ceci soit accepté par les services de l’état , le lobbying a du jouer a fond sur ce dossier  » improbable  » et l’absence d ‘ association locale de défense de l’environnement est une aubaine pour de telles pratiques .

  • Muriel,
    Si je dis inondable, c’est parceque l’on m’a rapporté, que, il fut un temps ou après de très fortes puies, l’eau était montée jusqu’à la deuxième marche de l’Auberge des pins, si vous voyez ce que cela peut faire.
    Peut-être que Max pourait nous éclairer sur ce point.

  • Il est amusant de constater que différentes positions avaient été prises içi même le 13 avril 2009 (voir commentaires) en particulier par Monsieur C.DELAUD .
    Mais vous jugerez vous-même…..