Les « Bandol » du matin 10/10/2009

  • Je vous resignale cet article que j’ai publié en 2005 sur mon blog professionnel, car l’avant-dernière nuit, quelques ordinateurs et box internet ont cramé à Bandol. Moi, j’ai débranché tout avant que ça ne pète: c’était en pleine nuit, mais s’il y a risque météo annoncé, prenez les devants.

  • Christian VIALA et ses aides informatiques continuent de plancher depuis une semaine pour mettre en forme ce nouveau blog, et le résultat se voit.
    Au passage heureusement que je ne suis ni susceptible ni intéressé financièrement sur mon blog, car avec le changement en .FR, la proximité de nom et d’adresse frise le « détournement de notoriété » (il paraît qu’il y a même des procès dans ce domaine)!
    En tous cas, bravo pour les efforts qui donnent à ce nouveau blog un aspect très pro (et un coup de vieux à mon propre site)! A ce rythme là, les rares détails encore à peaufiner seront vite maîtrisés.

.





29 Commentaires

  • […] peut aider à faire connaître le professionnel derrière le blog… Dans ce cadre, et suite au sérieux problème qu’avaient posé les premiers noms (et adresses web) de Bandol-blog, Patrick réfute totalement son implication dans ces choix de noms: le seul pour lequel il assume […]

  • […] qui rassemble les anciens élèves des écoles de Bandol… On a déjà parlé de stratégie du coucou, qui marche toujours aussi bien, mais avant d’accepter d’être […]

  • Salut Fred,
    Tu sais bien loin de moi l’idée d’usurper ton identité.
    Lorsque m’est vunue l’idée de créer ce nouveau blog, (vendredi dernier, 2 octobre )je me suis informé sur les noms possibles et disponibles.
    J’en avais trouvé un: « citoyens-bandolais », mais jugé trop compliqué à retenir pour accéder au site.
    Sans faire de l’humour mal placé, j’ai pensé aussi à leslyonnais.fr et lesnimois.fr ou les niçois.fr, mais bon, je ne pense pas que cela aurait marché.
    Tu le sais, tu l’as vu aussi, sur mon blog il n’y a pas et il n’y aura jamais de publicité.(je ne fais même pas la publicité de nos boutiques.
    Donc pour ça je ne te ferais jamais de l’ombre, je souhaite simplement et je te l’ai dit, c’est que lesbandolais.com ou .fr soit un autre lieu de discussion.
    Tu as toi même dit que c’était bien qu’il y en ai plusieurs.
    Voilà, je souhaitais te voir hier soir pour boire l’apéro, pour te dire que j’étais enfin arrivé à faire un rétrolien sur ton blog, mais tu n’as pas pu venir.
    Amicalement.
    Christian.

  • Philippe Rocheteau

    Je suis 100% d’accord avec Frédéric et cette pratique est choquante.
    Appeler un second blog sur Bandol lesbandolais.fr est en effet un manque de tact certain, et contraire à l’esprit du net. Quand on créé un service, on essaie d’être distinctif et on ne met pas un nom qui ressemble tant au blog d’origine, d’autant que Frédéric fait des efforts depuis des années pour qu’un blog pour une si petite ville soit aussi actif.
    Il a a réussi à évangéliser une partie des internautes bandolais à l’intérêt de la citoyenneté participative, alors passer des années après avec un nom très proche qui (forcément) sera source de confusion pour une partie des gens, ce n’est pas élégant.
    Et ce n’est pas la promesse de ne pas mettre de pub qui change quoi que ce soit à l’aspect concurrentiel ! Etant moi même un « professionnel » du web, j’imagine que le blog de Frédéric ne lui rapporte que bien peu vu le trafic. On n’est pas sur une concurrence financière mais sur une concurrence de réputation, qui là est bien réelle, et je trouve que la réaction de Frédéric est très mesurée. Vu le temps qu’il passe sur bandolais.fr depuis des années, je pense que j’aurai explosé à sa place en voyant arriver un « concurrent » (même si vous vous en défendez vous l’êtes forcément un petit peu) avec un nom si proche.
    Ce n’est peut être pas fait volontairement et sûrement Monsieur Viala que vous ignorez les bonnes pratiques du web, mais ce nom là me semble inapproprié.
    PS : ayant moi-même une formation juridique, je confirme que des affaires de ce type se retrouvent à longueur d’année devant la justice, quand les enjeux sont plus élevés.

  • J’ajouterai simplement, en tant que technicien du site, que le site lesbandolais a glissé de .com en .fr uniquement pour des raisons techniques que Frederic comprendra aisément.
    Pour ceux que la technique intéresse :
    lesbandolais.fr a été développé sur une base Dotclear qui s’est avérée peu performante, aussi avons-nous décidé, avec ton conseil Frederic, de la porter sur WordPress. Pour ne pas interrompre le fonctionnement du blog, le nouveau a été développé sur une autre adresse lesbandolais.com.
    Je confirme, connaissant Christian depuis 25 ans, qu’il ne souhaite ni concurrencer ni faire de tort à bandolais.fr, bien au contraire car le but est de renforcer les liens entre eux et de faire simplement un autre espace de discussion

  • Oui mais!! Sans aucun partie pris et en tenant compte des remarques très élégantes de part et d’autre il conviendrait de trouver une solution immédiate allant dans le sens qui tiendrait compte des observations formulées.

  • Qu’il y ait une raison technique, peut être, mais je trouvais déjà le .com un peu limite. Là, avec .fr, vous avez carrément franchi la ligne. Ce n’est pas sympa pour Fred, même s’il souhaite une certaine concurrence. Reste plus qu’à créer un blog « bandolais.com » ou « lesbandolais.com » (puisque c’est de nouveau libre)
    Franchement ce n’est guère sérieux.

  • Bonjour messieurs,
    Puis je me permettre de dire que je ne comprends pas le rapport entre la plateforme « propulsant » le blog, et le nom de domaine ?
    Techniquement il n’aurait pas été compliqué de garder le .com et de basculer vers un WordPress…
    Bref, passons les points techniques qui ne doivent pas intéresser grand monde.
    Je me rallie aux avis trouvant « limite » le nom de domaine du nouveau blog bandolais. Ca n’est pas très netiquette tout ça, ça n’est pas interdit, ça n’est pas un drame, certes, mais ça n’est pas très élégant nom plus.
    Bonne continuation et longue vie aux 2 blogs.

  • À Christian Viala
    je vous remercie, avant toute chose, de toute l’énergie que vous déployez pour créer un autre blog citoyen que celui de Fred METEY
    Je ne pense pas, mois non plus, que vous envisagiez de faire de ce dexuiéme blog, bie souhaitable, par rapport à celui existant, ce qu’est le “canada dry” vis-à-vis l’alcool, ce serait à la fois non constructif et stupide.
    Je souscris à la plupart des remarques qui vous ont été faites, jusque là , sur vos “dérapages”, et espère que vous n’en prenez pas ombrage, mais, au contraire, en tirez les enseignements positifs
    Je pense que votre précipitation et les manquements qui en découlent, sont à mettre sur le compte de votre enthousiasme (et il en faut pour créer un blog, je vous en félicite encore).
    Je me demande si vous ne pourriez pas un peu juguler votre énergie (sans bien entendu la perdre). Je vous demande, donc, très gentiment – mais vraiment très gentiment – d’essayer d’attendre une dizaine de jours, pour en discuter en assistant à votre deuxième “rencontre du web bandolais”. Il y a suffisamment d’internautes (professionnels, amateurs et profanes) pour vous écouter et vous faire part, de façon plus conviviale et plus sereine, de leurs avis.
    Votre projet, en pleine et bonne évolution technique, pourrait être à lui seul le thème de discussion principal de ce mardi d’Octobre.
    Il en découle que l’idée initiale, d’une rencontre avec les politiques et notamment le premier magistrat de notre cité, pourrait être, sans doute, remise à plus tard (surtout que les invitations de la façon dont elles ont été lancées pourraient aller dans le sens d’un carambolage, pour reprendre votre propre expression)

  • Bandolaisjesuis.FR

  • Je vous remercie, enfin quelqu’un qui ne voit pas dans mes intentions quelque chose de négatif.
    Vous savez, je suis prêt à cesser toute activité blogueuse si Fred me le demande.
    Je créerai un bolg consacré au monde du VTT, sujet qui me passionne parceque je le pratique, ( en espérant ne pas faire de l’ombre à « Bandol chlrorophyle »).
    J’attends le commentaire de Fred et je prendrais ma décision après.
    POur vous rassurer, il ne peut y avoir de carambolage, lorsque j’ai formulé mon intention d’inviter Mr Bogi, et après l’avoir eu au téléphone, il m’a malheureusement dit qu’il était absent ce jour là.

  • Désolé M. Viala, nouveau dérapage !
    Vous interprétez mal mon propos, et analysez mal votre propre démarche
    De ce que j’ai pu comprendre, les « réunions du web du 3éme mardi » à l’initiative de Fred ont un grand succés. Malgré ce, un besoin supplémentaire s’est fait sentir, celui d’y inviter les « politiques », à tour de rôle, bien entendu (quoique, comme le rappelait N Caune ces réunions ont toujours été ouvertes à tous).
    Commencer par le maire, semble logique
    Comme, vous en avez pris l’initiative, inviter aussi son premier adjoint, me semble normal et sain. Surtout dans le contexte d’une entité bicéphale à la tête de notre mairie, et à un moment où certains aimeraient tant la voir dysjointe dans des buts politiques qui n’ont rien à voir avec les intérêts de notre ville.
    Par contre inviter le leader, une autre composante politique autre que celle de la majorité (Christian Delaud en l’occurence) est:
    – primo un manquement vis à vis des autes forces d’opposition
    – secondo un appel à être présents pour ceux qui ont du courage ou à être représentés pour les autres.
    Si vous voulez transformer le 3eme mardi en conseil municipal bis, officieux et sans regle, je vous souhaite bien du plaisir à en être les « modérateurs » avec Fred.
    Il est sans doute grand temps d’éviter de tout mélanger et de prendre garde à ne pas provoquer les carambolages que par ailleurs on redoute

  • Je suis fatigué, je vais attendre 10 jours.
    Je suis navré que ma prose ne soit pas assez claire pour être comprise le plus simplement du monde.
    Voyez: http://www.bandolaisjesuis.fr
    Bien à vous.

  • Claude, non, « lesbandolais.com » n’est pas libre, et « bandolais.com » non plus. Nos sites respectifs sont maintenant « domicilés » en .FR, mais Christian possède toujours « lesbandolais.com », et moi, j’avais pris la précaution de bloquer « bandolais.com » assez vite lors du succès naissant du blog.
    Ca fait partie des menus frais qu’un blog engendre, la politique de protection du nom en bloquant au moins les extensions les plus courantes (.fr, .com, .net, .org, au choix), et les autres si nécessaires (.info, .biz, .eu, etc.)…
    Je ne pouvais pas financièrement me lancer dans une protection d’envergure avec tous les noms approchant (les grosses sociétés protègent même les adresses qui intègrent leurs noms avec des fautes d’orthographe…). Pour ma part, les publicités qui apparaissent sous l’article du haut de page payent tout juste les frais techniques annuels, donc l’arbitrage a été vite fait.
    Effectivement Philippe, je n’ai pas explosé devant cette forme de « captation de notoriété », parce que je sais que Christian n’est pas un connaisseur averti des coulisses du web (de la part d’un professionnel du Net, je me serai répandu en invectives, voire en procès). J’ai tenté de lui suggérer une piste de réflexion en cours de route, mais j’étais tenu au courant a posteriori, et devant ses efforts (je sais ce que cela coûte) pour monter un autre pôle d’expression, je ne me voyais pas dresser un nouvel obstacle ou critique sur sa route…
    On m’a souvent reproché de m’être « approprié » le nom « bandolais » pour mon blog citoyen trop personnel: la polémique ci-dessus démontre que j’avais probablement fait l’un des meilleurs choix possibles pour créer les conditions du succès, et que Christian a suivi un raisonnement très proche mais en touchant des lignes jaunes qu’il ne connaissait pas: ce n’est pas parce qu’une adresse est possible et disponible que l’usage en est acceptable aux yeux de tous ceux qui « font » l’internet… Mais ce sont des erreurs que je vois partout et tous les jours sur Internet de la part des « débutants »: on ne va pas les fusiller pour autant, et vous comprenez peut-être aussi pourquoi mon métier (par vocation plus que par souci économique) est la formation, dans ce domaine précis de ces outils informatiques/internet.
    C’est vrai que Bandolais.fr limite probablement l’accès à la meilleure étiquette qu’un blog citoyen consacré à Bandol puisse avoir: c’est mon avantage de pionnier, sur lequel vous avez cependant observé que je ne suis pas à cheval au point de faire des misères à Christian.
    Christian s’expose beaucoup plus que ceux qui commentent ou font un article de ci de là, et il découvre que sur Internet, les erreurs se font corriger d’autant plus violemment que cela se fait généralement publiquement, par écrit, et avec des traces durables: cette règle est valable pour tout ce qui est fait sur la toile.
    Ces règles sont un long apprentissage, et si j’ai pu éviter trop d’écueils (à vous de le dire), c’est parce que je surveille les pratiques d’internet et y contribue depuis 1994, et que pour les blogs, j’ai consacré beaucoup de temps à suivre le phénomène 4 ans avant de lancer Bandolais.fr (je bloguais déjà prudemment et petitement ailleurs depuis 3 ans).
    Ca ne veut pas dire que tous ceux qui voudraient se lancer doivent faire un tel apprentissage AVANT. Mais je crois qu’effectivement, la prudence doit être LA règle, et qu’il ne faut pas hésiter à y aller sur la pointe des pieds: créer une audience est de toutes façons un exercice qui s’exprime dans la durée (donc pas d’alarmisme concernant le succès de ce nouveau blog malgré quelques trébuchements lors des premiers pas). A noter qu’en son temps, Bandol-Forum avait fait appel à mes services professionnels pour se lancer: malheureusement, une bonne partie des conseils que j’avais donné n’ont pas été entendu à l’époque (Christian, sans aucune modestie, je t’encourage à écouter très attentivement toutes les infos que je te distille autour d’un verre ou dans mes emails et autres sms – j’ai une certaine expérience).
    Comme le dit Pierre OLIVIER, nul doute que ce sujet sera majeur lors de nos prochaines rencontres. Pour autant je ne suis pas certain que le Maire s’il vient dans 10 jours, dure aussi tardivement que les plus passionnés d’entre nous: les conversations les plus techniques ou éthiques pourraient se faire en fin de soirée. Même pas: autant que je me souvienne, il n’y a jamais vraiment eu une conversation unique à la fois, mais bien toujours plusieurs groupes se mélangeant et évoluant au cours de la soirée.
    Christian, n’arrête pas de bloguer, je reste un farouche partisan du pluralisme des outils citoyens. Tu découvres chaque jour de nouvelles difficultés sur le chemin, mais ce n’est pas celle-là qui va t’arrêter.
    Sans m’en féliciter (les ennuis des autres ne me réjouissent pas), je ne peux m’empêcher de penser aux critiques que j’ai moi-même essuyé (sur d’autres points) ces deux dernières années. Et cette seconde aventure démontre que j’ai réussi (de mon point de vue), dans un exercice qui n’est pas facile, et pour lequel j’ai souvent râlé publiquement, et appelé des soutiens qui m’ont toujours paru trop maigres (mais Christian tu en as fait partie tout récemment – ni toi ni moi ne l’avons jamais écrit sur ce blog et je prends la liberté de le révéler). J’ai bénéficié d’avantages spécifiques: espace internet bandolais presque totalement vide à l’époque, et donc « bandolais » disponible, une certaine expertise de formation et de métier, une position politiquement neutre (et déconnectée de tous les réseaux locaux ou politiques) qui est plutôt largement reconnue.
    Les suivants seront forcément jugés en comparaison avec Bandolais.fr. Tu as déjà montré que tu avais su trouvé les appuis techniques pour proposer un outil qui est déjà plus moderne que le mien. Nos rencontres mensuelles, et nos rencontres en tête à tête autour d’un café t’aideront je l’espère à relever les prochains défis.
    Je termine en disant qu’avec ce « Bandol du Matin », je ne pensais pas provoquer un tel déferlement, mais en tant que formateur, en tant qu’exemple pionnier aussi, je me devais de mentionner ce point relatif à la captation de notoriété, et à l’usage en vigueur (et l’usage vaut souvent la loi). C’est vrai aussi, qu’après autant de temps investi sur Bandolais.fr, il m’a fallu prendre sur moi pour accepter ce risque de confusion. Je n’ai à aucun moment mis formellement en garde Christian contre cette pratique, peut-être par timidité, n’étant propriétaire de rien dans l’exercice citoyen.
    Ne tuons pas ses efforts ni les velléités des prochains volontaires. On recadrera avec lui dans 10 jours tous ensemble.
    En revanche, je lance un nouvel appel aux politiques de Bandol: n’attendez pas 2014 pour redécouvrir l’Internet. Le succès de la communication en ligne se construit dans le temps, et il vous faudra vous entourer de compétences affirmées pour ne pas vous faire étriller (d’autant que les années passant, le niveau d’exigence des internautes, de plus en plus expérimentés, va croissant).

  • Ayé…
    On est de nouveau en lesbandolais.com.
    J’espère que cela calmera quelques esprits.

  • Mardi 20 pour l’anniversaire de la création du blog, nous espérons la venue de Monsieur le Maire : je pense que nous aurons bien d’autres problèmes à évoquer avec lui que l’intrusion (peut-être téléguidée) de Mr VIALA au sein du blog.
    Je me pose des questions car en si peu de temps un tel acharnement n’est pas sans me rappeler ce que j’ai connu avec un autre groupe de réflexion : là j’étais seul et le groupe est tombé à l’eau. Chez toi nous sommes beaucoup, les réactions prouvent que les statistiques publiées récemment sont justes et doivent déranger ceux qui nous traitaient de quelques rigolos voulant moraliser l’action politique.
    Mr Viala vous prétendez voir Monsieur le Maire régulièrement : merci de ne pas gâcher notre première rencontre avec lui car la suite de nos relations en dépend… (bloguez donc VTT).

  • Je rentre du boulot; très, très bonne journée commerciale, égale au meilleur de l’année. Qui sont ces clients potentiels ? Bandolais pour la plupart, étrangers avec caméra au poing – journalistes peut-être?? plaisanciers habitués et j’oubliais relations hôtelières datant des années 1980 – 90.
    Je suis heureux, mon épouse également, de ne pas eu le temps de souffler une minute, ni d’aller prendre l’apéro!!
    Le blog de fred sert aussi à ça!

  • Christian: n’est qu’une suggestion pour débloquer la machine en lieu et place de lesbandolais.fr ou .com, c’est tout !

  • Afin de couper court aux polémiques que je comprends, j’ai modifié la page d’accueil sur lesbandolais.fr,en indiquant que ce nom n’était plus utilisé, et en proposant à ceux qui auraient confondu, de se connecter sur bandolais.fr, sinon d’être redirigé au bout de 10 secondes vers lesbandolais.com

  • Jean,
    J’avais compris, ma réponse était une boutade.
    Tu as vu, on est de nouveau http://www.lesbandolais.com.
    @+

  • M° VIALA
    abandonner votre titre – je vous propose et offre une autre denomination historique .
    BENDORT – nom donné en 1596 a la creation de la future commune lors de la construction de la fortification et du titre a BOYER antoine
    Cordialement -maxalex1@free.fr Max

  • Christian, Max,
    je retire vos 4 derniers commentaires: on est hors sujet, et la pente prise vous conduit vers l’insulte…
    Merci de laisser reposer. On se voit dans 10 jours pour les volontaires, et autour d’un verre, j’espère que tout le monde pourra discuter posément et constructivement du sujet.

  • fred
    la verite derange tout le monde surtout §§§ quand je precise et defense la commune sur sa legalité du terme du nom BANDOL qui est la propriete de personne seulement de la municipalité qui est une commune nationale de l’etat francais – la prefecture est en droit d’intervenir dans la legislation de chaque denomination – et l’insulte que tu pretends doit peut etre t’opportuner – mais le personnage a qui je propose une mediation honnete me repond qu’il va faire pisser son chien QU’EN PENSE LES AUTRES INTERNAUTES
    si tu penses que c’est hors sujet ou est le sujet dont il me semble que j’avais pris position pour toi – j’ai peut etre fait une erreur de vouloir t’aider – je vais changer de position et y reflechir .
    a tous cordialement MAX

  • Et j’espère bien que le thème de la soirée sera festif avec l’anniversaire du blog ! 2 ans ça se fête!

  • Max,
    quand on écrit goujat à quelqu’un, on n’est pas loin de l’insulte.
    Je pense que Christian faisait un petit message du matin sans relation avec ton commentaire (j’ai conservé son commentaire, et il n’est aucunement fait mention qu’il te répondait).
    Parfois, avant d’interpréter le message de quelqu’un, il faut l’appeler pour s’assurer qu’il n’y a pas méprise.
    Enfin si je comprends l’intérêt de « Bendort », d’un point de vue historique, il est beaucoup plus discutable d’un point de vue marketing, comme titre d’un blog consacré à Bandol, puisque totalement inusité (je t’expliquerai son impact sur Google si tu veux lors de notre prochaine réunion).
    Dans ce cas précis, personne ne s’est approprié le terme Bandol, ni Christian, ni moi. Au passage, depuis peu, Bandol en tant que commune pourrait s’opposer à l’utilisation du nom « Bandol » dans une adresse web, mais uniquement en « .fr », pas en « .com » par exemple, et ne peut pas intervenir concernant le gentilé (bandolais).
    A tous, n’hésitez pas à vous servir du téléphone, pour vous expliquer, pour proposer des médiations, des solutions, car par écrit, et dans les tensions qui peuvent naître lors de conversations publiques, un malentendu a vite fait de dégénérer…
    Ah, Christian, quand tu vas promener tes chiens, écris le sur ta page Facebook, pas en commentaire d’un article sans rapport: tu vois que ça peut conduire à des méprises. L’écrit est un exercice très particulier.

  • Mon téléphone…
    0616509992

  • On pourra débattre aussi de l’utilisation d’un blog en tant que moyen d’expression, et de la différence à faire avec un forum ou facebook…

  • Jacques Kauffmann

    http://www.google.com/search?hl=fr&safe=off&rls=com.microsoft:fr:IE-SearchBox&rlz=1I7SNYK_fr&ei=VDXSSrWcHIuJ4AaytPyCAw&sa=X&oi=spell&resnum=1&ct=result&cd=1&ved=0CCYQBSgA&q=strat%C3%A9gie+du+coucou&spell=1
    « stratégie du coucou », Google est notre ami.
    Résultats 1 – 10 sur un total d’environ 82 100 pour stratégie du coucou (0,06 secondes)
    Jacques