Les « Bandol » du matin 08/03/2009

Mise à jour à 23H45:
VAR MATIN publie le compte-rendu en tranches, et des commentaires ci-dessous font déjà référence aux articles suivants. J’en ai repéré un sur les « aides aux familles et au commerce local« 

.





3 Commentaires

  • « Engager des travaux importants pour les sandwicheries, refaire l’enrobé de la route, du quai jusqu’au stade ». Ceci pour « redynamiser l’attrait économique de Bandol » : là il faut qu’on m’explique en quoi refaire la route et les baraques à sandwiches vont relancer un quelconque attrait économique alors que le cocktail en terrasse avoisine les 15€, qu’une simple salade se paye souvent plus de 17€, qu’une robe vue à Marseille à 10€ se paye ici à plus de 30, que l’amabilité et la disponibilité des commerçants est plus que relative et que, dans des magasins à touristes où le prix moyen d’un article est de 3€, la carte bleue est refusée pour moins de 15€ ?… Et on va dépenser 1500€ pour mettre une banderole au cul d’un ULM pour « dynamiser » la braderie (!!!!) alors que la participation Transport scolaires des familles bandolaises sera augmentée à la rentrée et que les subventions aux associations sont revues à la baisse… ça ne choque que moi ? Une ville (même historiquement balnéaire) dont les administrés ne sont pas considérés et où les activités culturelles ne devraient être qu’un moyen de remplir le tiroir-caisse (vu sur le site de M Barois) me semble d’un attrait très moyen… touristes et bandolais sont pris pour des imbéciles : un nouveau revêtement ?… ça pourrait finir par me faire rire.

  • Monsieur le redacteur en chef,
    je souhaite exercer mon droit de réponse, faisant suite à une erreur publiée dans votre journal du 02 aout 2009 page 15 « Bandol » me concernant.
    Je suis conseiller municipal d’opposition « sans étiquette » de sensibilité UMP et non PS.
    le seul conseiller PS est Mr Delaud avec lequel je ne souhaite pas être confondu puisque lors de ses absences il délègue systématiquement ses pouvoirs à l’équipe en place
    Avec mes remerciements,
    je vous prie de croire Monsieur le rédacteur en chef, à l’expression de mes sentiments les meilleurs.
    Michel Sauzet

  • Je précise que la lettre ouverte au « rédacteur en chef » qu’adresse ci-dessus en commentaires Michel SAUZET, est à l’attention du rédacteur en chef de Var Matin, pas de Bandolais.fr…
    Je ne fais que publier un lien vers un article publié sur le site de Var Matin, et n’ai aucune possibilité de corriger les articles qui sont publiés chez eux. Cela va sans dire, mais comme tout le monde ne maîtrise pas les détails du Web, ça va mieux en le disant, car on pourrait se méprendre: un clic de souris suffit en effet pour passer d’un site à un autre.