« Les amis de Marcel BOGI »

A l’issue du dernier Conseil Municipal de Bandol, en me serrant la pince, le premier adjoint m’a glissé (un poil content): « alors vous savez que j’ai un site en ligne, vous l’avez vu? ».
Comme je répondis non, il se moqua gentiment de moi en déplorant que le donneur de leçons du web bandolais (ce n’est pas ce qu’il a dit mais ce qu’il a peut-être pensé), ait raté ce détail de la vie locale « online ». Désolé, mais je surveille avec mes outils automatiques tout ce qui touche à « Bandol », pas ce qui touche à chacun des hommes publics de la ville… Mais je devrais peut-être, il a raison (« ma ça va dévénir oune travaillé » me dira Marta).
Je me suis donc mis en quête du site des « amis de Marcel BOGI », facile à trouver, mais finalement considérant ce que j’ai à dire, il aurait peut-être préféré que je ne m’y intéresse pas: …/…


1) parce que ce genre de site n’est pas destiné aux citoyens.
2) parce que ce site en dit long sur les intentions futures de Marcel BOGI, fidèle premier adjoint de « son ami » Christian PALIX notre Maire (porté à la Mairie par les 33% de vote attribuable aux « amis de Marcel BOGI » il est vrai).
3) parce que l’unique information diffusée brouille encore plus la communication municipale.
MARCEL, JE SUIS DÉSOLÉ, ÇA N’A RIEN DE PERSONNEL, mais question communication, on n’est vraiment pas sur la même longueur d’onde, ou vous êtes conseillé par quelqu’un avec qui je n’ai pas de points d’accord…
EXPLICATIONS:
1) Site inintéressant pour l’électeur que je suis, car il s’adresse uniquement aux membres de l’association, pas aux bandolais. De mon point de vue, il n’y a aucune raison de considérer que ce site doive être signalé. Si Marcel ne m’en avait pas parlé, je l’aurai zappé. C’est un site qui sauf erreur ne sert qu’à rassembler les soutiens d’un homme engagé en politique, l’outil qui fédère ceux qui financent ses campagnes électorales. Pour le citoyen de base, ce genre d’associations est la première amorce du soupçon de clientélisme qui pèse sur notre système politique. Ce n’est pas la faute de Marcel, c’est le système français qui veut ça. Le bandolais n’y apprend rien. Les supporters y trouvent juste un programme d’activités associatives, qui sont probablement autant d’occasions de verser un peu de contributions aux finances électorales du futur candidat (comme le spectacle que l’AMB organisait ce dimanche à la salle Jules Verne).
2) Autrement dit si Marcel BOGI active aujourd’hui un site pour son association, c’est bien parce qu’il entend encore valoriser son nom et sa notoriété dans de prochaines élections, et plutôt comme tête d’affiche. Déjà que Bandol MAG ne peut pas citer le Maire sans accoler le nom de son cher ami (et premier adjoint) Marcel BOGI, mais là c’est clair. Christian PALIX ne peut plus caresser l’espoir de se présenter dans 5 ans pour un second mandat avec le soutien de son « ami ». Moi à sa place, je commencerai même sérieusement à me demander pour quand sera le putsch…
3) C’était l’objet de mon précédent article que d’expliquer en quoi ce site et ce qu’il affiche contribue pour l’instant surtout à brouiller la communication municipale.
Frédéric METEY
www.bandolais.fr
.





Article précédent : Est-ce la Mairie qui communique?

Un commentaire

  • J’ai dit un truc qu’il fallait pas ?

    Faut-il y voir une relation de cause à effet, mais quelques minutes après la publication du premier de mes deux articles les plus récents, consacrés à l’AMB, le site était quasiment désactivé, dans une version de travail, enfin plus rien à voir avec le…