Le massacre continue en baie de Bandol

IMG_9831.JPG
Je ne tiens plus les comptes des bateaux partis à la côte par coup de vent sur le mouillage de Bandol ces dernières années.
La semaine dernière, j’ai entendu parler d’un Endurance 44 échoué à la Gorguette (pas pu le constater), mais un autre voilier est toujours sur les rochers un peu plus au sud sur la côte est de la baie (Sanary), victime selon mes informations du même coup de Mistral d’il y a quelques jours.
IMG_9832.JPG
.





2 Commentaires

  • Jacques KAUFFMANN

    C’est d’autant plus navrant que chacun peut remarquer à quel point le port apparait vide en ce moment.
    Hier soir, la panne E ne comptait que … 2 bateaux.
    Pourquoi ? Le tarif est probablement en cause. A la fin du mois d’avril, les contrats d’hivernage et leur tarif prennent fin. Le prix d’une nuit au port est multiplié, dans le meilleur des cas, par 2,3.
    Je ne comprends pas le sens de cette pratique. Rien ne coute plus cher qu’une place vide. Même la SNCF a fini par le comprendre et a lancé des formules permettant de solder les places vides.
    La solution la plus simple serait de poursuivre les contrats d’hivernage jusqu’au 15 juin, date où les conditions météo deviennent (normalement !) plus clémentes et de les reprendre le 15 septembre, date où arrive les premiers coup d’est de l’hiver.
    Jacques KAUFFMANN

  • Echouage d’un voilier à la limite Est de Bandol

    A croire qu’aucun marin ne sait faire un noeud, ou qu’on ne vend plus que des amarres d’occasion (et usées)… Ce n’est quand même pas le corps mort qui aura lâché avec un si petit bateau?!
    Claude l’a signalé en commentaire, et comme je suis passé deva…