Le maire de Bandol en campagne, au culot

En attendant un article sur la « prime au sortant », je relève quelques éléments de la campagne du maire de Bandol qui démarre de la plus politicienne des façons, et sous mes doigts ce n’est pas un compliment.

Prinz Karl m’avait également adressé un topo que Bandol-blog a déjà publié (avec déjà des commentaires et une conversation que je vous engage à poursuivre sous son article), qui montre que le maire pratique la désinformation quand il parle P.L.U. (sujet sensible de l’urbanisme), avec plusieurs dossiers qui font l’objet de recours en justice, ainsi que le P.L.U. lui-même, en affirmant des contre-vérités de façon éhontée. Je ne doublonne pas, mais allez lire ça via le lien ci-dessus.
Le même Prinz Karl avait déjà eu l’occasion de publier une analyse du discours des voeux du maire pour 2014, qui restera comme un grand moment de décryptage des manipulations diverses de tout ce qui touche à la sécurité et à la délinquance… A lire impérativement aussi.

Autre perle repérée par Bandol-blog : une vidéo de campagne, affichant le soutien d’un député varois (l’UMP Philippe Vitel de la circonscription qui va d’Ollioules à La Valette), filmée avant l’entrée en campagne de Christian Palix pour 2014.
Mise en ligne début janvier, elle a un goût particulier, quand on sait que depuis, l’UMP qui s’est déchirée entre au moins 2 candidats bandolais (soutenus chacun par un député UMP diférent), a renoncé à investir un candidat au premier tour à Bandol. Hubert Falco avait sifflé la mi-temps, demandant aux candidats bandolais de faire un premier tour aux municipales en forme de primaire. Mais soit chaque député va soutenir une écurie bandolaise (bonjour l’ambiance dans le parti!!!), soit ils vont être surpris de voir que malgré le coup de sifflet de l’arbitre, les soutiens qu’ils ont pu afficher précocement et dans leur propre guerre d’influence vont être opportunément recyclés tout au long de la campagne… « A l’insu de leur plein gré* » ?

Des voeux… gonflés !

De mon côté, j’avais été estomaqué de recevoir du cabinet du maire une demande de publication de ses voeux de Noël (puis des voeux de Nouvel An)…
Le maire qui n’a jamais jugé bon de publier ses voeux via les blogs indépendants de Bandol pendant 5 ans, soudainement, est pris d’une envie de publication simultanée sur le site de la mairie et les autres sites bandolais. C’est bien, et c’eût été un beau geste que de le faire dès le début du mandat… Malheureusement, en s’y prenant la dernière année, et, est-ce un hasard du calendrier , au moment où démarre une campagne électorale, ça m’a fait un effet… comment dire… comme s’il m’avait tendu un pot de vaseline. Disons que pour croire à une évolution sincère de sa démarche, le moment est mal choisi : s’il avait patienté jusqu’à son éventuelle réélection, pour démarrer une nouvelle relation avec les blogs en commençant ce genre de pratiques l’année prochaine, ça faisait un tout petit moins électoraliste, et la plupart des blogs auraient pu avoir le geste d’accepter, en mode courtoisie (on est assez casse-pieds et pinailleurs tout au long de l’année).
Je sais, je suis facilement contrarié (et contrariant). Je n’ai pas publié.
Mais le plus fou est qu’il ait pu imaginé (lui ou son équipe de campagne), que j’allais accéder à cette demande. Comme si les 2100 articles publiés en 6 ans n’avaient pas fixé clairement la limite de ce que je juge acceptable et inacceptable dans le rapport des hommes politiques aux citoyens…

Une campagne qui me fatigue déjà

La campagne de Christian Palix démarre donc aussi mal que celle de 2008 (elle fut couronnée de succès, mais je parle ici avec mes propres critères d’appréciation, que vous connaissez). Vous me direz que la téléconsultation réalisée « pour le compte de la mairie » il y a un an donnait déjà des signaux alarmants pour 2014.
En 2008, pour sa défense il aurait pu arguer de la responsabilité de son associé dans la surenchère démagogique (leur contrat – qui devait fonctionner pleinement au moins pendant la campagne – en atteste).
Marcel Bogi serait-il contagieux? Sa campagne 2014 est déjà partie vers les grands fonds (bientôt un article dédié ici), suivie ou précédée par sa brève associée de 2010/2011 qui a déjà fixé un palier assez bas. Ca ressemble à une épidémie, car il semblerait que le maire même dissocié de Marcel veuille jouer dans les mêmes profondeurs, et attaque sa campagne 2014 par une plongée inquiétante. Je commence déjà à manquer d’air…

F.M. – www.bandolais.fr

* copyright : Richard Virenque

P.S.: je vous invite quand même à visionner le diaporama des voeux du maire, non pas pour y faire écho, mais pour faire honneur au service communication de la ville qui a réalisé et choisi une fort jolie collection de photos de Bandol en 2013





6 Commentaires

  • […]  Abonnez-vousCommentaires récentsC.V. dans Le PLU expliqué par le maire de BandolLe maire de Bandol en campagne, au culot | Bandolais.fr : journal citoyen consacré à Bandol dans Le PLU expliqué par le maire de BandolPhilippe ponge dans Le PLU expliqué par le maire de […]

  • les Bandolais ne sont plus dupent on leur ressort tous les 6 ans les mêmes candidats et les mêmes projets améliorés (le port, les parkings, les commerçes, le tourismes etc….)
    bref on connait par coeur (pardon lapsus revelateur)

    Alors on nous sort vite les derniers sujets d’actualités comme le PLU (à croire qu’ils decouvrent tous que la ville à vu pousser comme des champignons des dizaines de barre d’immeuble)
    Demander donc aux propriétaires de la rue Laennec depuis combien de temps ils se battent (aujourd’hui en ouvrant leur fenêtre ils decouvrent un immeuble de 9m) et à ceux de vallongue qui ont été plus de 1500 à signer la pétition faites il y à 2 ans par frederique CONNAT contre les logements au camping de vallongue.

    Encore ce matin devant l’ecole maternelle des tracts sur les rythmes scolaires étaient diffusés pour faire état des difficultés des parents bandolais et leur apporter leur soutien.
    A bon ils se sentent concernés à présent?

    ou étaient ils en septembre quand nos enfants étaient bringueballés à gauche et droite.
    Quel soutien nous ont ils apportés devant le maire pour demandé des changements sur les rythmes eux-memes ( pourtant des appels du pied il y en à eu et à moins d’être sourd ou aveugle ils ont pu lire les nombreux articles sur Var matin et écouter France bleu provence)

    D’autre enfin, prone le rassemblement des listes et attendent patiement que leur parti designe pour eux le candidat avec lequel ils feront alliance (là aussi certains vont tomber de haut j’espère vraiment me tromper ) quand aux bons sentiments des autres je ne doute pas de leur sincèrité tout autant que l’interet général soit celui des bandolais et pas celui d’une personne.
    Je suis tout à fait d’accord avec Prinz Karl, on veut nous servir du neuf avec du rechauffe
    Alors j’espère que cet article restera dans les limites du convenable sans outre passer mes droits (je n’ai pas l’art de Prinz pour dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas )

  • @ Carine
    Je viens de prendre connaissance de ton commentaire et contrairement à celui de Prinz Karl qui est objectif, le tiens, vu ton engagement, l’est beaucoup moins!!
    Je ne voudrais pas être acerbe, mais il me semble que la personne que tu mets en avant fait partie de l’alliance ou mésalliance qui en 2008 se sont réunis pour éliminer le Maire sortant.
    Elle promettait : Le port – Les parkings – Les commerces – Le tourisme……

    Quand aux rythmes scolaires, c’est un problème national et notre Maire (je ne le défends pas) ne fait qu’appliquer la loi votée par le parlement. Il n’aurait peut être pas fallu élire F. Hollande!!!

    Pour ce qui est des rassemblements de listes, avec au départ 8 listes et peut être plus, il faudra obligatoirement faire des alliances ou comme en 2008 des mésalliances et ce ne sera pas les partis qui désigneront le candidat, mais bien le vote du premier tour des Bandolais.

    Je profite de l’occasion pour te dire que j’ai trouvé sur un tract de ta candidate une remarque peu intelligeante. Celle qui qualifie une autre candidate de « candidate du maire d’à côté ». Quelle aurait été sa position si en 2008 il avait été battu (le maire d’à côté)???

  • Sep83150

    On doit bien se connaître puisque tu emplois la 2 eme personne du singulier
    D’ailleurs tu me connais si bien que tu interprètes mes écrits (s’est sûrement quand j’ai aborder la pétition et les 1500 signatures) ou as tu vu dans mes propos une propagande pour la personne que je soutiens je n’ai fait qu’une critique des opposants mais s’il y à bien une chose dont je suis fière s’est de soutenir Frédérique CONNAT

    Quand au rassemblement des listes de 2008 oui elle y a cru comme tous les incultes de la politique. oui elle a cru aux belles paroles et aux promesses élaborés par un chef de campagne bien rodé au rouage des élections.
    Au contraire d’autre (et comme toi je ne vise personne ) depuis 3 ans elle n’a cessé d’agir pour le bien des bandolais et je le répète elle est bien la seule!! Car a la différence de certain candidat en lice elle n’a pas attendu le 1er trimestre des élections pour engagé de véritable action pour sa commune
    Enfin concernant les rythmes scolaires je te rappelle que le maire n’avait aucune obligation d’appliquer cette réforme en 2013 il aurait pu aisément entreprendre ces changement à la rentrée 2014/2015
    Ce choix aurait alors pu être réfléchi, financer, concerté, des essais sur 1 année aurait pu être expérimenté afin que ce changement se fasse en douceur pour les parents et les enfants.
    Au lieu de ça toutes les décisions sont passées au forceps et Sous prétexte d’obtenir la subvention de l’état (une goutte d’eau dans l’océan) il a mis en place les nouveaux rythmes qui je le rappelle ont coûte à la commune la modique somme de 130 000€

    Pour finir tu fais référence à un tract de la personne que je soutiens je dois te dire cher sep83150 que tu as un sacre temps de retard (il date de l’an 40 celui la mais je me ferai un plaisir de te déposer la dernière mouture certain pourront après lecture s’en inspirer)

    Une chose est sûre comme la fait remarquer Fred sur un précédent article
    La campagne à bien commence restons comme sep83150 cordial dans nos écrits et les échanges même s’ils sont pointus resteront enrichissants pour tous

  • @ Carine

    Oui on se connait sans se connaître!!!!, mais saches que le tutoiement pour moi s’adresse aux gens que j’estime et même s’ils ne pensent pas comme moi, je les pense sincères.
    Ne joues pas sur les mots, si tu critiques les autres, c’est de la propagande pour celui (ou celle) qui n’est pas critiqué(e).
    On ne va pas attaquer une polémique sur les rythmes scolaires, car si l’obligation de la mise en place n’était pas obligatoire en 2013/2014 elle l’est en 2014/2015 et il y aurait eu les mêmes problèmes et rien ne se serait fait en douceur ni pour les parents ni pour les enfants ni pour les enseignants. Les communes qui ont fait le choix de ne pas appliquer la réforme en 2013/2014 vont se retrouver dans la même galère en 2014/2015.
    L’erreur je te l’ai déjà dit c’est d’avoir élu Monsieur F. Hollande. Notre Maire a fait suffisament d’erreurs sans lui en ajouter d’autres!!!
    Pour ce qui est du tract qui n’est pas si vieux que celà, il est de fin 2013, c’est la déclaration de candidature, je maintiens que la première phrase rase les paquerettes!!!!
    Rassures toi, aussi bien pour ta protégée que pour les autres, je ne laisserai rien passer, mais je resterai poli, courtois tout en exprimant clairement mes sentiments
    A bientôt de se rencontrer

  • Un petit complément (je viens de le mettre également sur bandol blog) sur la vidéo surveillance… Là c’est à NICE:

    http://www.lemonde.fr/municipales/article/2014/01/24/nice-souriez-vous-etes-filmes_4352555_1828682.html

    avec ce passage:

    « En matière de sécurité, la ville détient trois records : celui du plus grand nombre de caméras de surveillance de France (une pour 360 habitants), celui des plus gros effectifs de policiers municipaux (380, un pour 902 habitants) et… celui des résultats les plus décevants. Selon le classement publié par L’Express fin novembre 2013, Nice arrive ainsi en 401e position sur 408 en matière d’atteintes aux biens et en 389e en matière de violences aux personnes. »