L’e-mail est un outil privilégié par les ados… (sic)

Autopsie d’un décalage manifeste (page 6 du dernier Bandol Mag):
cmj.jpgPour le « Conseil Municipal des Jeunes », le jury a retenu la devise proposée par la classe de 5ème3 du collège Raimu (« jexiste@bandol« ), pour, je cite, « l’originalité de son mode d’expression, qui rappelle bien sûr le libellé des adresses e-mail, choix incontestable de l’une des techniques de communication privilégiées par les adolescents ».
Le maquettiste qui a fait la mise en page de Bandol Mag a dû se pincer en lisant ça. Allo la Mairie? Cette technique de communication n’est pas privilégiée par les adolescents, mais …/…


…/… par plus de la moitié des français depuis de longues années (sauf nos élus?)!!!
Pour être tout à fait précis, les études les plus récentes tendent à indiquer que l’e-mail se ringardise à vitesse V chez les ados: ils le délaissent au profit de twitter, de Facebook, des sms, et des messageries « chat », tous plus riches ou mobiles.
Pour autant c’est intéressant que les jeunes montrent à nos élus que Conseil Municipal et Internet (dont l’arobase est effectivement un des symboles majeurs) sont d’ores et déjà associés dans leur esprit. Mais si on considère le traitement du (vrai) Conseil Municipal sur le site officiel de Bandol (toujours privé de diffusion vidéo), je crains pour nos enfants que la Mairie n’ait pas prévu de faire mieux.
Bon courage aux responsables s’ils doivent expliquer aux enfants que le CMJ s’organise, se gère, se partage sans interaction en ligne (heureusement l’esprit critique d’un élève de 5ème est beaucoup moins aiguisé que celui d’un adulte de 40 ans): ce qu’on va leur proposer correspond-il à leurs attentes, ou allons-nous tous passer pour de vieux schnocks?
J’ai un jour tenté d’expliquer à une nièce née comme le web en 1994, que fût un temps où nous n’avions pas Internet à la maison: elle a fait la même tête que moi 30 ans avant quand mon grand-père m’expliquât qu’il était né en Haute-Savoie dans une ferme sans eau courante ni électricité, au début d’un siècle où je suis né. Pour nos ados, Internet est aussi naturel que le robinet et les interrupteurs dans leur fonctionnement quotidien, et c’est leur futur. Dès demain.
Frédéric METEY
www.bandolais.fr
.





4 Commentaires

  • Ahhhh…. 1994, la naissance de Netscape !
    Si l’e-mail est techniquement simple et robuste à nos yeux, il n’aura effectivement jamais le sex-appeal ni l’immédiateté ou la précision d’un commentaire sur une photo ou un « poke » sur Facebook.
    Ni la diffusion sans bornes, à coup de ‘mentions’ ou de ‘RT’ sur Twitter, (là où un mail demanderait à déployer bien plus d’efforts, pour un message d’un format SMS)
    On voit ci et là des téléphones qui sont loin de figurer parmi la classe des « smartphones » (autrement dit, les téléphone intélligents et évolués) qui coutent pas grand chose, et sont souvent assortis d’un abonnement internet suffisant… Bah, ces engins là sont pas fichus d’envoyer un mail correctement. En revanche, ils embarquent un client Facebook, Twitter, Flickr, MySpace et consors relativement bien intégrés… Les fabricants ont répondus à la demande (ou ils la créent selon comment on voit les choses). La Mairie, elle, prendra toujours le soin d’éviter les consultants professionnels 🙂
    Le mail, tant que les jeunes n’auront pas franchi l’age adulte et qu’ils auront plus besoin d’organisation et d’archivage de messages importants… ils en auront rien à faire ! ou a très faible volume.
    Ils vivent le temps de la futilité, et utilisent donc les outils de la futilité 🙂
    Et on aura pas besoin de leur expliquer les portails collaboratifs, les calendriers partagés, les docs rédigés à plusieurs en ligne, ils absorbent ça plus vite que ça sort de notre bouche, et auront vite fait de détourner et améliorer les outils…
    Ils leur manque plus qu’à écrire en français 🙂
    my 2 cents./.

  • Fred et Julien.
    je doute de votre compréhension concernant le Conseil municipal des jeunes – la création du CMJ est faite pour la participation des jeunes aux activites de leur commune
    le CMJ est de proposer leurs projets et parfois d’apporter une idée que les adultes n’ont pas pensées.
    le CMJ n’a pas vocation à faire concurence aux internautes actuels – le mail qu’ils ont choisi est seulement un moyen d’information complementaire de leur diffusion.
    le CMJ a bandol a déja eu un precédant en 1983 en étant refusé par un groupe d’elus qui craignait la concurence .
    les C M J A – existe depuis 1977 et dans le var en 1983 il s’en est créé 5 – par la suite d’autres communes ont suivies des 1990.
    consulter la revue de presse de var Matin année 1977 à 1987 vous y trouverez ce que sont réellement les Conseils Municipaux pour les Jeunes – cordialement Max

  • @ Max:
    non non pas d’erreur de compréhension.
    Mon article porte sur le fait que le jury croit que l’email est l’outil de prédilection des jeunes, ce qui est faux.
    Second point, les jeunes fonctionnent aujourd’hui systématiquement en intégrant Internet à leurs activités, ce que la Mairie n’a probablement pas prévu d’intégrer. Pourtant, pour tous les buts que tu réexpliques, Internet offre des outils très utiles à cette démarche de CMJ…
    Il n’y a aucune histoire de concurrence envers les internautes (qui sont très peu considérés par la Mairie selon moi, et en dépit des @@@ de notre label Internet).
    Cordialement, Frédéric

  • le Conseil Municipal d’Enfants et Adolescents – c’est le PRESENT et l’AVENIR.
    c’est pour eux (Découvrir) la vie communale.
    (Participer) à l’evolution de la commune.
    (Exprimer) leurs idées et (Poser) des questions.
    (Réaliser) ou (Aider) a la realisation de projets les concernant.
    voici sommairement leur actions –
    ils sont proteges internationalement par -Assemblée des Nations Unies du 20/11/1959 et par la Convention internationale des droits de l’enfant du 20/11/1990 à ONU.
    le CMJ est officielement reconnu acceptont sa creation tardive – c’est une realisation d’actualité –
    a disposition – cordialement Max