Le député devrait assister au Conseil Municipal de Bandol

En fait cette invitation de venir assister aux Conseils Municipaux de Bandol, s’adresse plus à Mr Vialatte en tant que responsable UMP du département, et qui rappelle ses troupes à l’ordre: dans les indiscrétions de la rédaction de Var Matin aujourd’hui, il demande à l’ancien Maire notamment (François BAROIS investi lors des dernières élections par l’UMP) de ne plus revendiquer son étiquette lorsqu’il critique le Maire en place (et qui a récemment rejoint l’UMP).
Extrait: « Quand le maire de Bandol s’engage au sein de notre mouvement, il montre sa capacité à ouvrir le dialogue avec l’ensemble des élus issus de la même famille politique et de fonder un rapport harmonieux et efficace au sein de son conseil municipal. Une opposition UMP n’est alors plus de mise. Je laisse le soin à ceux qui prennent des positions contraires de s’exprimer à titre personnel. »
Si après une séance Mr Vialatte pense toujours que Christian PALIX montre sa capacité à (…) fonder un rapport harmonieux et efficace au sein du conseil, je vous laisserai faire les commentaires. Pour l’instant ça ne me rassure pas sur la cuisine que nous mitonnent les partis (qui sont à mon sens beaucoup plus militaires que démocratiques dans leurs fonctionnements). Il fallait peut-être réfléchir avant d’investir tel ou tel, et d’accepter ensuite des membres qui sont en guerre ouverte. A minima il faut assumer. Mais non: circulez y’a rien à voir.
Frédéric METEY
www.bandolais.fr
.





30 Commentaires

  • je pense egalement que l’intervention de monsieur Vialatte est un peu surréaliste dans le contexte que nous connaissons . la soupe politique est décidément bien amére , la gamelle pas bien nettoyée , mais tout ceci ne manque pas de sel . bienvenue monsieur le député a un de ces conseils municipaux tres chauds ,ou vous saurez sans nul doute apprécier le ton amical et chaleureux qui anime les débats . en fait , ça ressemble plus a la foire d’empoigne qu’a un conseil municipal . toujours .
    et c’est totalement inefficace . toujours .

  • Jacques KAUFFMANN

    La vie politique locale, honneur aux gagnants…
    Des élections en 2008, il y a donc tout juste 2 ans, ont vu s’affronter quatre candidats.
    En pleine vague sarkosyste, un de ces candidats portait la banière UMP, c’était le maire sortant, et il a été séverement battu (moins d’1/3 des voix).
    Le candidat élus, que beaucoup donnais d’une autre couleur, se rallie à l’UMP quelques mois plus tard.
    Et voila donc que celui qui en portait les couleurs il y a deux ans n’a plus que le droit de parler en son nom propre…
    Même pour défendre le bilan de son mandat, entièrement réalisé sous la bannière UMP.
    Je commence a avoir le sentiment qu’un tel acharnement va finir par rendre M. Barois sympatique…
    Cela dit, au niveau natonal, l’analyse de l’ouverture semble montrer qu’effectivement, les convertis de la dernière heure peuvent être mieux traités que les pionniers…
    Jacques

  • je vous confirme que nul ni a Bandol ni a Sanary ni dans aucune autre ville du Var ne peut s’exprimer au nom de l ‘UMP L’UMP parle d’une seule voie et si chacun y va de son petit commentaire généralement plus lié a des questions de personnes, qu’a l’interet général,c’est la cacophonie générale ! L’UMP n’a pas l’intention de gérer les cantines ni de Bandol ni d’ailleurs ! L’UMP est plus préoccupé,du problème des retraites, de la crise financière ,du Grenelle de l’environnement ect

  • Jacques KAUFFMANN

    Monsieur le Député,
    Pourquoi, alors, donner un mandat local pour une éléction locale ?
    Le propre d’un maire, c’est bien de gérer, entre autre, les cantines et il ne peut strictement rien pour le problème des retraites, de la crise financière ou de Grenelle de l’environnement.
    Il me semble qu’il serait plus efficace de rapprocher les différentes composantes du Conseil Municipal de Bandol plutôt que de radicaliser encore cette opposition en supprimant à un élu le droit de parler au nom de la formation qui l’a soutenu, pour donner ce droit à un autre élu qui l’a été contre, ou au moins sans, cette formation.
    Jacques

  • Merci Monsieur le député, d’apporter de l’eau à mon moulin. Ca fait des années que je répète que les options nationales des partis politiques n’ont pas grand chose à voir avec la gestion locale d’un commune, surtout de cette taille.
    Je me prends à rêver à une prochaine campagne électorale municipale où les étiquettes de partis seront enfin rangés au rayon accessoires, et où les listes qui se monteront tâcheront de réunir des compétences autour d’un axe projet pour Bandol…
    Je n’ose vous suggérer d’englober le maire (il est vrai très discret sur ce point) dans votre prescription de ne pas faire état de son appartenance à l’UMP, qui serait équitable par rapport à ses camarades d’opposition. Je reconnais que je pousse peut-être un peu loin par rapport aux habitudes de cette génération politique (je ne sais pas comment vous faîtes à Six-Fours mais votre poste de député vous aide certainement à réintroduire – légitimement – l’étiquette nationale, sur le plan local).

  • Jacques KAUFFMANN

    Un mot, Fred, pour dire que je rejoins totalement ta position.
    Une étiquette politique n’a que peu de sens pour la gestion d’une commune de 8.000 habitants, où les enjeux politiques sont quasi inexistant.
    D’où, d’ailleurs, mon appel à pacifier les débats.
    Ce qui n’empèche pas que je trouve extravagant cette idée de retirer à un élu UMP le droit de revendiquer cette étiquette, pour donner ce droit à un élu qui s’est présenté contre cette étiquette.
    Jacques

  • Vous avez raison ! c’est la raison pour laquelle il semble que les élus et l’opposition à Bandol doivent pouvoir régler leurs problèmes sans intervention extérieure qui pourrait être interprêtée comme une intervention….UMP !
    Cela étant, vous ne pouvez empêcher des citoyens fussent-ils UMP de ne pas apprécier des décisions contre productives, ou un style autoritaire .

  • Fred, Jacques,… je ne vous rejoins pas du tout
    Je pense que l’intervention de l’internaute Vialatte, en réponse à l’une des agitations de votre abonnée franc comtoise, avait pour but d’élever le débat sur la visite éventuelle de l’élu de la circonscription à Bandol.
    Je pense que vos posts / réponses vont, comme à votre habitude, dans les petit commentaires généralement plus liés à des questions de personnes, qu’à l’intérêt général, . Certes nous connaissons votre besoin de reconnaissance en tant que blogeur et “conseiller des rois” auto-proclamés. Mais pour plus de crédibilité, je vous engage à un peu moins de verbillage, un peu plus de cohérence, un peu moins de contradictions, et un peu plus d’exactitude dans votre vision de Bandol de sa réalité, de son histoire,.., d’objectivité et de de bonne foi dans votre approche du civisme, à travers le rôle des citoyens, des élus, des institutions et des partis politiques.
    Je serais honoré de la visite de notre député, comme, je l’espére, beaucoup de bandolais. Heureux de mieux connaitre sons sens dans l’affaire qui agite actuellement Bandol, qui au delà d’une cantine, est symptomatique de la façon qu’ont eu M Barois, ses adjoints, ses chefs de service (direction générale, urbanisme, ..) de gérer notre ville à partir du printemps 2001 (l’UMP a été crée fin 2002 ! pour ta gouverne Jacques). Pour moi, elle dépasse largement le cadre d’un parti, si grand soit-il
    En tout cas Vialatte nous a écrit pourquoi notre député ne venait pas (a priori pour un peu plus que votre reconnaissance, vos conseils, vos commentaires …) et le citoyen que je suis le comprend aisément !
    Je vous prie d’avance d’excuser cette intervention (celà devient très rare) dans ce qui ressemble de plus en plus à une cacophonie de trissotins agités

  • monsieur le député ,
    vous n’avez pas le monopole de ….la raison .
    prendre de la hauteur , c’est bien ; le faire a bon escient , c’est mieux .
    quoique vous en pensiez , nous sommes d’accord sur deux points : mieux vaut laver son linge sale en famille loin des regards ; et un élu local de petite commune ne devrait pas se prévaloir d’une étiquette politique , meme s’il est encarté , mais bien d’une compétence et d’une capacité d’écoute et de synthése pour une bonne gestion municipale , dans le respect de la démocratie .

  • @ à tous
    Moi je suis sceptique sur la soit disant intervention du Député sur ce blog,  » L’UMP parle d’une seule voie et si chacun y va de son petit … » Voie ! Je suis sceptique quant à la voix empruntée à la voie…

  • Jean-Pierre Chorel

    Je te rejoins Jean, et même je te dépasse ! Vialatte peut-être, ce n’est pas un nom déposé (!), mais à aucun moment je ne peux croire qu’il s’agisse du député ! La ficelle est trop grosse pour attraper les vieux renards…

  • Jean, Jean-Pierre:
    peut-être quelqu’un de son équipe (municipale, politique, etc.). Les députés délèguent souvent leur présence en ligne (propres sites et blogs, aussi bien que sites et forums tiers), à des collaborateurs.
    L’adresse mail fournie semble plausible: je vais demander une confirmation d’identité…

  • Jacques Kauffmann

    Je ne me suis pas exprimé sur la visite de Monsieur Vialatte, mais sur un oukase qu’il a exprimé. Sa visite est naturelle.
    Jacques

  • Aux sceptiques que je comprends, je signale deux points:
    – que l’adresse email correspondant à « vialatte » ne donne pas de message d’erreur en retour (mais je n’ai pas encore eu de réponse).
    – que « vialatte » a laissé un message de même teneur sur le blog du groupe Barois (Bandol pour tous) pour les mêmes motifs. Je suppose que si les administrateurs dudit blog ont laissé le commentaire en ligne, c’est qu’ils ont foi en l’identité du commentateur (avec lequel ils ont des contacts privilégiés du fait de leur relation politique).
    http://bandol.over-blog.fr/article-le-coin-de-l-opposition-demeure-vide-une-fois-de-plus-49917773-comments.html#comment61273114

  • @Fred
    Le commentaire, sur le Blog Barois, est de la même mouture que sur ton blog. Cela ne prouve toujours rien, au contraire à mes yeux et je reste persuadé de la  » confusion » même si le message émane d’un membre de l’équipe Vialatte. Et puis ne l’oublions pas, les Députés, les Maires etc existent grâce aux votes des électeurs et à ceux qui ont tout fait pour qu’ils soient là où ils sont. Qu’à fait Barois et toute son équipe Bandolaise pour les Législatives? Alors! Si un ordre de rentrer dans le rang, émanant du Député, à l’adresse de Barois devait se faire, il se ferait dans d’autres termes et non pas d’une façon qui mine dangereusement l’UMP à Bandol…

  • Peu importe (j’ai même cru à un poisson d’avril de certains pour féter le .. 10 Mai)
    A travers une annonce, je me suis adressé aux blogeurs, et non au député qui a sans doute mieux à faire que de m’écouter, et vous écouter dans votre critique systématique de la classe politique en général et d’un certain parti en particulier (civisme et démocratie obligent !).
    Je renouvelle mon message j’ai de loin plus confiance en nos élus de tous bords, quelle que soit la forme utilisée, dans leur débats, pour prendre des leçons de civisme et de démocratie, que dans la cacophonie de posts plus destinés à flatter les « ego » qu’à faire avancer sur le fond.

  • Un petit commentaire pour tous et pour notre député.
    Nous voilà à presque mi mandat et les attaquent fusent.
    Je ne suis pas surpris de constater la haine qui règne au sein du conseil municipal. Je suis encore moins surpris de les savoir presque tous adhérents du même parti.
    Si l’on fait un peu d’histoire récente, nous voyons qu’ils étaient tous membres du conseil municipal du Docteur Suquet, soit comme adjoints, soit comme conseillés.
    A partir du moment où le Docteur Suquet ne s’est pas représenté, il y a eu trois listes qui se sont affrontées. Trois listes menées par des anciens colistiers et les coups ont volé bas!!! Une association au second tour entre deux listes avait mis F.Barois Maire de Bandol. Petit à petit les membres de l’équipe de Madame D.Canevari ont quitté la majorité pour ensuite se rapprocher de M. Bogi (celui qu’ils avaient éliminé l’élection précédente)et faire une liste commune pour élire C Palix Maire et M Bogi premier adjoint.
    Il aurait été sage au départ du Docteur Suquet de ne faire qu’une seule liste regroupant tous ces anciens conseillés.
    Pour ce qui est de l’intervention de JS Vialatte, si c’est bien lui et Fred nous le confirme, je pense que son rôle est de rester en dehors de tout celà.
    Dire à F.Barois de ne pas parler au nom de l’UMP me semble un peu injuste, car deux de ses colistières sont responsables de l’UMP à Bandol et il doit avoir des problèmes de mémoires, car toute l’équipe de F.Barois a fait la campagne des élections Présidentielles et législatives pour assurer son élection. M. le Député un peu de reconnaissance!!! Mais je pense que vous n’en avez pas beaucoup, car votre seul soucis est votre réélection, car même au niveau national, vous oublier que le score que vous avez réalisé vous le devez à N. Sarkozy et aujourd’hui vous ne le soutenez pas assez. l’UMP va même jusqu’à lui demander d’abandonner certaines de ses promesses électorales.
    Je vous ai écrit sur votre blog pour vous signaler ma déception (juste après les régionales) j’attends toujours la réponse.

  • http://www.bandol-blog.com/?p=11143
    NOTE DE BANDOLAIS.FR SUR CE COMMENTAIRE:
    Christian, si tu veux faire des rétroliens vers ton blog, merci d’activer la fonction chez toi comme je te l’ai demandé il y a plusieurs mois, et pas en les faisant « sauvagement » au milieu des commentaires…

  • @ Serge:
    je n’ai rien confirmé sur l’identité du commentateur « vialatte »: j’ai dit plausible.
    L’adresse mail utilisée n’est pas un libellé fantaisiste, correspond à une boite mail qui ne renvoie pas d’erreur. ELLE NE CORRESPOND CEPENDANT PAS AUX ADRESSES PUBLIQUES LES PLUS FACILES A TROUVER LE CONCERNANT.
    Et je pense que nous n’aurons confirmation ou infirmation que si le député portait plainte pour usurpation d’identité.

  • note à bandolais.fr
    Lorsque j’écrivais sur bandolais.fr, je ne mettais pas de lien sur mon nom pour aller sur bandol-blog.

  • vous n’avez pas bien compris PERSONNE ne peut s’adresser au non de l’UMP ni a Bandol ni ailleurs en dehors de ceux qui sont officiellement investit de resposabilité au sein du mouvement. J’ai bien dit PERSONNE a Bandol

  • je pense que la réelection de Nicolas Sarkozy necessite un parti en ordre de marche ou chacun est capable de surmonter ses petites deceptions personnelles et ou les querelles de personnes n’ont pas lieu d’etre étallées sur la place publique.Je n’oublie pas que F barrois a été a mes cotés pendant les legislatives et je lui en suis reconnaissant mais la division au sein de notre mouvement est sans aucun doute mortifére

  • Ne pas commettre de fautes à l’UMP, seules les fautes d’orthographe sont admises.

  • Reprenons
    2001 F Barois (UDF) est élu au 2nd tout avec D Canivari (Div D) face à M Bogi (RPR), qui quitte le parti, dont il a été militant dés son entrée en politique suite à une affaire « médiatico-judiciaire » qui n’est à l’honneur ni de Bandol ni de certaines mœurs politiques
    Fin 2002 l’UMP , large rassemblement est créé dans lequel fusionne UDF, RPR ,… le Maire F Barois y adhère
    2008 L’UMP investit le maire sortant UMP à l’élection municipale, ce qui est logique.
    Le soutien de l’UMP (+ de 70% à la présidentielle de 2007), est conforme à ce que son candidat peut en attendre (Tracts affiches, barois-mobile, meeting avec soutien du député de la circonscription, annonce de « pointures parisiennes » sur sa liste …).
    Les trois listes (2 Div D et PS) que F Barois, affrontent font une campagne locale (et non anti UMP) sur le bilan du septennat municipal. La sanction des électeurs est claire et sans appel avec la débâcle électorale qu’a connu l’équipe sortante – malgré le soutien de l’UMP.
    Depuis 2008, les deux vainqueurs de l’éléction de 2008 (C Palix et M Bogi) ainsi que M Sauzet ? ont adhéré à l’UMP. Ils l’ont annoncé aux bandolais. Ils ont moins communiqué moins sur ce choix, que ne l’ont fait des blogeurs, prônant pourtant « plus l’homme que l’étiquette politique » dans les scrutins locaux. ????
    Seule la liste de F Barois continue à communiquer largement sous la bannière UMP dans son opposition (et/ou la défense désespérée de sa gestion) au Maire pourtant UMP (qui ne fait pas état de son étiquette politique). La situation n’est ni logique ni saine : un rappel à l’équilibre était logique et souhaitable
    Je ne vois rien d’incohérent à tout cela. Je parle de la logique politique.
    En revanche, concernant vos commentaires, en dehors de vos inexactitudes, les arguments type « tous pourris », « renvoi d’ascenceur », « laver son linge sale en famille », « cohabitation de l’ex et du nouveau maire »», « comédie des élus », « recherche d’intervention des avocats dans le duel ex-maire / nouveau maire sous pretexte de cantine» (Fred dans tes mœurs d’internaute tu as évoqué cette menace envers ton blog concurrent à 2 reprises en 6mois pour…) …. j’espére qu’ils ne sont pas partagés par la majorité silencieuse.
    Comme je l’ai dit, sur un autre blog, plus que les commentaires des gens quiont la responsabilité de ne représenter qu’eux-mêmes ou leurs groupuscules (et à mon avis c’est heureux que ce ne soit pas plus).
    Ce qui m’aurait intéressé c’est de connaître l’avis des deux autres opposants indépendants de notre conseil municipal :
    En tant qu’agent et promoteur immobilier, l’ex candidat M Sauzet, au-delà de ses interventions pertinentes, souscrit-il à la vision de l’urbanisme de M Barois et de son équipe politique et administrative, telle qu’elle est symptomatiquement révélée par l’affaire de la cantine O Maurel?
    Pourquoi C Delaud se caresse les moustaches sur le témoignage video de C Viala ?
    Les partisans de la haute video surveillance (des élus bien entendu… et non des délinquants, des incendies, des accidents sanitaires…) ont-ils à défaut de commentaires et discours, des documents me permettant une esquisse de réponse sur la pensée de nos deux élus bandolais (PS & UMP ?) ?

  • Une dernière remarque sur l’attitude de C Delaud sur l’extrait video de la fin du conseil municipal : il se frotte la moustache et se prend la tête dans les mains : c’est la réaction d’un bandolais et d’un citoyen !
    Un opposant politique, socialiste sectaire avant tout, aurait pu se « frotter les mains ».
    C’est tout à son honneur, et il n’a, surtout pas, à « rougir ».
    M’étant exprimé sur, ce que j’estime, la mauvaise foi d’opposants systématiques – qui n’ont ni son sens des responsabilités, ni son courage pour se présenter aux suffrages des bandolais, sous une bannière politique minoritaire dans la ville qu’il aime – je me devais de le faire remarquer.
    Je le répète, à mon avis, le civisme est nettement plus mature chez nos élus, de tous bords, que dans les tenants de la communication moderne. Je préfère de loin l’attitude de ceux qui nous représentent à Bandol, dans nos structures démocratiques, que ceux qui s’improvisent, censeurs, parfois mal inspirés, sur le Web.
    A ceux qui croient au rôle du web dans le sens civique : essayons de grandir !

  • Monsieur Pierre Olivier, il conviendrait que vous mettiez vos fiches à jour !
    Si pendant 36 ans j’ai été un acteur économique de cette ville en accomplissant avec sérieux le métier d’agent immobilier, sachez que depuis le premier janvier 2010, je suis à la retraite.
    Comme gestionnaire je suis perplexe quand j’observe de quelle façon est gérée notre ville !!!
    Si vous souhaitez plus de détails, je me tiens à votre disposition pour en discuter autour d’un verre de BANDOL.
    En ce qui concerne le problème de la cantine scolaire, ne pensez-vous pas qu’il aurait été plus « urgent d’attendre »…. la fin de l’année scolaire, c’est à dire un bon mois et demi, pour réaliser les aménagements administratifs en vue d’une conformité, plutôt que de prendre en « otage » les enfants scolarisés de BANDOL, pour de mauvais règlements de compte entre deux protagonistes ?
    Michel Sauzet qui défend BANDOL avec PASSION.

  • Pierre,
    concernant la menace dont tu parles et que j’évoquais au sujet d’un blog que TU affirmes et présentes TOI comme concurrent (alimentant à nouveau l’idée d’une guerre des blogs, alors que ce qui m’oppose à Christian n’est qu’une question de principes de méthodes et d’éthique, certainement pas une compétition car nos lignes éditoriales nous orientent vers des lectorats assez différents), cette menace juridique est tout à fait réelle (et pas de mon fait car je n’étais pas impliqué).
    Non pas parce qu’il s’y est publié par deux fois des propos contrevenant aux règles de courtoisie affichées par ledit blog (une fois sous la plume de Christian VIALA et une autre sous sa responsabilité éditoriale), mais parce que c’est effectivement un des rares motifs qui valent aux blogs (comme à la presse), d’être poursuivis en justice.
    En pédagogue acharné de ces sujets, je ne vois pas pourquoi je n’aurais pas dû évoquer ce cadre légal qui entoure l’expression publique par les moyens que nous utilisons.
    Pour tes autres points, et constatant ta façon outrancièrement tendancieuse de présenter les choses (de mon point de vue), toutes tes critiques dans tes deux premiers commentaires ci-dessus trouveront une réponse de ma part, je te le promets. Je ne te demande qu’un peu de patience car tu m’obliges par tes raccourcis à prévoir une série d’articles pour démonter des affirmations qui m’ont choqué car je connais ton intelligence et je sais que tu connais globalement le fond de mon action et de ma pensée. Ce que tu écris n’est pas digne de la qualité de nos conversations privées, et même si tu aimes provoquer, je mettrai un point d’honneur à casser une simplification que j’estime démagogique des questions auxquelles tu fais référence.

  • Merci M Sauzet,
    D’avoir pris la peine de répondre à mon commentaire, avec amabilité et habileté.
    C’est très volontiers, que je discuterais avec vous autour d’un « verre »
    Fred,
    Je pense nécessaire de développer mon « point de vue » de citoyen sur
    les élus bandolais et leurs étiquettes, puisque c’est le sujet que tu as lancé.
    – Bandol est dirigé par une équipe « bicéphale » avec comme principale force d’opposition, l’ex-maire et quatre de ses co-listiers . Les principaux élus de ces formations sont adhérents de l’UMP. Les scores réalisés par ces listes sont grosso-modo ceux réalisés par ce parti lors des élections les plus proches chronologiquement.
    Est-ce nécessaire ? à mon avis pas forcément (c’est la qualité des hommes et de leurs équipes qui priment dans une ville de moins de 10 000 hab) ; Cette situation est-elle, pour autant, un drame ou une incohérence ? ma réponse est clairement non !
    – Si on prend les résultats des dernières élections régionales. On s’aperçoit en revanche que si on compte les abstentions et les scores des partis non-UMP et non-PS , la représentation des « élus locaux » est moins conforme aux opinions exprimées, il y a donc, pour ceux qui pensent, utile que leur sensibilité politique soit représentée et aux partisans de « liste sans étiquette », matière à se lancer dans le débat politique, mieux qu’avec des « Y’a qu’à ».
    – Nota Bene : Bien sûr, cette approche est trés générale. Bien entendu, les électeurs des « politiques locaux » ne sont pas tout à fait les mêmes que ceux de leurs partis dans d’autres élections. On ne peut simplifier sans rester exact (Il y a une excellente citation de Paul Valery à ce sujet) Désolé si mon abord un peu moins négatif et plus général, que celui habituellement exprimé, choque ! Je tenais à le dire avant que tu casses ce que bon te plaira.
    – Pour les blogs, dits citoyens, je continue à penser que les conflits sont trop fréquents et vont trop loin – ce qui ne peut que les desservir.
    – Ceci dit, je considère, a priori, oui que les professions sont honorables, oui que l’expression citoyenne est honorable, oui que l’engagement politique est honorable…tant que l’homme et ses méthodes restent honorables et cohérents

  • Je ne suis ni parent d’élève, ni très affecté par une coupure de certaines rues pour permettre les mesures alternatives à la fermeture du restaurant scolaire (la chance de circuler en deux-roues).
    Mais comme le signale Michel SAUZET, à quelques semaines des vacances, je ne suis pas certain que faire sortir les enfants de l’enceinte (plus ou moins) sécurisée de l’école Octave Maurel pour les emmener déjeuner au Canet ou au gymnase ne me paraît pas forcément une prise de risque moindre pour leur sécurité. Comme lui, mais ne connaissant ce dossier que par le peu qui a été rendu public, je crains qu’il y ait une précipitation dont l’avenir nous dira si elle était justifiée.

  • Monsieur le député.
    En parfait accord avec votre analyse sur la réélection éventuelle de N. Sarkozy, un parti en ordre de marche, qui n’expose pas ses querelles sur la place publique.
    Alors, donnez nous l’éxemple!!
    Pourquoi ne pas convoquer les protagonistes en privé et les sermonner si necessaire. Lors d’un conseil municipal, c’est sur la place publique.
    Pourquoi devant les caméras de TF1, A2 ou FR3 donner des avis différents et contraindre le gouvernement à reculer sur ses engagements (taxe carbone, bouclier fiscal, grenelle de l’environnement…) au risque de décevoir des électeurs qui s’étaient engagés derrière notre Président pour qu’il réalise toutes les réformes annoncées.
    Il faut aller au bout des promesses de campagne. Un gros dossier vous attend, les retraites, j’espère que lorsque vous aborderez le cas des régimes spéciaux, vous alignerez celui des élus sur le barème de la sécu,soit 43 ans de fonctions pour toucher la retraite pleine et comme le départ à 63 ans et les 43 ans de cotisation ne compenseront que les 50% du déficit, vous penserez en même temps que vous taxerez les hauts revenus, de taxer aussi vos indemnités qui peuvent être considérées comme de hauts revenus.
    Ce serait aussi un moyen de faire baisser le lourd déficit que la France mettra des années à rembourser.