Le candidat FN à Bandol est discriminé ?

Samedi à 18H49, j’ai fermé la possibilité de commenter davantage un article qui ne méritait pas toutes les digressions ironiques et approximations d’argumentations ou simples messages militants en mode supporter (mon champion c’est le plus beau et même que vous en face vous en avez peur hein pas vrai?! – ou – Vous et votre candidat n’êtes vraiment pas beaux) qui se sont glissés au milieu de quelques velléités de débat au fond. Le tout devenait pénible et plus très intéressant.
J’ai déjà pris une telle mesure par le passé, et en pleine campagne électorale : mes lecteurs de 2008 se souviendront de cet épisode où j’ai carrément interdit tout le blog de commentaires pendant 48H.
La même procédure en 2013, mais avec un débat où se mêle le Front National et une indélicatesse de ma part, et ça vire au psychodrame

J’ai, et c’est ma faute, ajouté samedi à mon message de fermeture des commentaires, une remarque cassante invitant les commentateurs pro FN (candidat et sympathisant) à nuancer leur style rédactionnel* que je juge caricatural (voir mon commentaire). C’est évidemment en relation avec ce qui précédait alors qu’au même moment je ferme les commentaires à mes lecteurs, et même si je l’argumente par des références* (sans les avoir précisées par les liens ad hoc): pas irréprochable.

Philippe Ponge, candidat FN à la mairie de Bandol a voulu y répondre (et ça c’est normal), ce qui était donc impossible à l’endroit habituel. Il l’a tenté à un endroit inadapté (un autre article sans aucun rapport), en ajoutant un lien pour indiquer qu’il répondait à l’article aux commentaires bloqués.
Les systèmes informatiques modernes sont bien faits, celui que j’utilise en particulier (WordPress, et Akismet comme système de filtrage des commentaires de type Spam), et évidemment, le blocage automatique repérant un comportement anormal donc suspect, l’a empêché de voir apparaître son message. Une fois, deux fois : en général, insister va empirer les choses, car c’est typique des spammeurs – mieux vaut me contacter si un commentaire ne passe pas, ça arrive presque toutes les semaines pour les uns ou les autres.

Samedi
20H14
, Mr Ponge m’envoie un message privé me demandant si je boycotte son parti et se plaignant que je ne passe pas son commentaire (bloqué automatiquement et non par moi). Non, mais je suis à table avec des amis, et je ne consulte pas mes mails à table…
22H41, je lui réponds qu’il n’y a pas discrimination (et d’ailleurs 20% de commentaires sont pro FN dans la liste), que la fermeture concerne tout le monde et qu’il m’envoie le texte qu’il veut publier en droit de réponse pour que j’avise sur la question (je n’ai qu’un téléphone sur moi, et n’ai pas ouvert l’interface antispam du blog où j’aurais alors peut-être repéré les messages bloqués). Et je me dis qu’il y a un peu de paranoïa chez ce candidat… La soirée finit tard. Je verrai le problème demain quand j’aurai son texte.

Dimanche matin
9H06 Philippe Ponge m’envoie par mail son texte (répondant au passage à un autre internaute en répétant ce qu’il disait déjà dans un précédent commentaire, demandant aussi à un sympathisant de ne pas dégommer les autres mais de respecter les usages, et une réponse à ma remarque, seul point qui me semblera valablement pouvoir bénéficier d’une exception à la fermeture des commentaires puisque je n’ai pas été totalement fair-play en balançant une pique précisément quand je stoppe la possibilité de commenter). Visiblement il n’a pas compris le concept de fermeture des commentaires (qui sur tout plein de blogs se déclenche après un laps de temps de quelques jours à quelques semaines, de façon automatique, là où moi je les laisse ouverts généralement sans fin). Non je ne vais pas rouvrir cette série un peu foireuse de commentaires parce qu’il a envie lui de continuer à dire des trucs aux uns et aux autres (passe encore qu’il me réponde à moi pour me dire publiquement que je suis pitoyable, je l’ai cherché), qui vont eux-mêmes me demander de rouvrir les commentaires pour lui rerépondre, etc. Fermé, c’est fermé.
Mais on est dimanche, et moi je suis fermé de chez fermé : je fais encore dodo.
11H49, Mr Ponge m’intime dans un nouveau message mail de retirer mon commentaire de samedi 18H42 si je lui refuse son « droit de réponse » envoyé 3H auparavant.
Mais on est dimanche, et je suis parti à la bourre à un déjeuner familial, sans même regarder mes mails, que je consulterai bien plus tard, dans un bus sur mon téléphone… en me disant qu’il faudra vérifier les autres commentaires, mais seul son troisième point me semble de mémoire faire l’objet d’une réclamation légitime. On verra ce soir avec un ordinateur et une connexion internet qui avance…
Lundi 1H00 du matin :
Enfin face à un ordinateur, je fais les vérifications des 55 commentaires de l’article, lève temporairement l’interdiction de commenter le fameux sujet, publie l’unique point de « droit de réponse » légitime de Mr Ponge à partir du texte envoyé à 9H06, referme les commentaires. Et vais pour le lui signaler et répondre à son message d’impatience.

Patatras, dans mes mails, on m’avise qu’il a ajouté sur la page Facebook de bandolais.fr un commentaire ahurissant :

Monsieur metey, pouvez vous expliquer à vos lecteurs, pourquoi vous excluez le FN de votre site, alors que vous continuez a parler dessus de politique, et que vous me refusez un droit de réponse qui n’a pas abouti?

Hein ?
A quel moment je lui ai refusé un droit de réponse ? J’ai trop bu la veille ou je suis con ? Jamais il n’attend la réponse à ses demandes ? Ou il me croit enchainé à mon ordinateur jour et nuit ? Exclure le FN ? C’est lui qui a bu ?

Je suis le lien vers sa page Facebook, et là le délire de persécution l’a poussé à la diffamation, sans qu’il ait même tenté de me joindre par téléphone (numéro disponible sur le blog) ce qui aurait pu lui donner une chance de sortir de l’erreur (ou le répondeur lui laisserait la possibilité d’entrevoir que je ne suis pas disponible et en mesure de traiter ses messages, là tout de suite) :

Et je me dis que soit ce candidat ne connaît vraiment rien aux outils de communication qu’il utilise, soit il y a de la paranoïa et surtout une impatience qui en regard de ce qui lui fait exiger un « droit de réponse », est un tout petit peu disproportionnée…
Punaise, s’il est maire un jour, il y aura intérêt à filer droit… et fissa fissa. Etonnament je ne suis pas surpris.

Les explications qu’il m’a demandé sur la page Facebook de Bandolais.fr, il les a eu sur Facebook, suivi d’un mail où je les lui répète et lui demande de retirer son message me diffamant et d’expliquer sur le même support qu’il s’est trompé par précipitation…

[Juste pour votre information à tous : je suis un professionnel des technologies de l’information, de la communication, et de la connaissance, mais je suis la plupart du temps injoignable dans l’instant. Même si j’ai un téléphone portable depuis 1997, cela n’a rien changé au fait que je ne réponds pas au téléphone quand je donne mes cours, quand je suis à table, quand je dors, quand je conduis, quand je prends des cours moi-même, quand je fais du sport, etc., et ne regarde généralement pas mes SMS ni mes mails au moment où ils arrivent.
Aussi fou que cela puisse paraître, quand vous essayez de me joindre, je ne suis PAS en train d’attendre votre appel ou SMS, ou pire, votre mail : en général je suis en train de faire autre chose (!!!), qui peut prendre un certain temps avant que je n’en sois libéré, ne serait-ce que parce qu’il m’arrive d’être déconnecté (train, avion, métro, bateau par exemple, ça a même été le cas 9 jours d’affilée cet été, incroyable non?!). C’est l’une des raisons pour lesquelles je tiens ce blog (et ma correspondance) souvent tard dans la nuit ou tôt le matin : je n’en ai que rarement le temps en journée.]

Je suppose que ce sont les affreux médias qui discriminent tout le temps le FN qui sont coupables de ce type de situation. En aucun cas on ne doit imaginer qu’au FN on est un peu chatouilleux, et prompt à jouer les victimes… Cela dit la victimisation est aussi une stratégie politique, et à Bandol le bal des pleureuses a commencé : dans toutes les équipes, vous allez bientôt voir des gens se plaindre du traitement qui leur est réservé, en particulier par Bandolais.fr. C’est bien connu, j’adore faire pleurer les politiques, et comme ils vont être nombreux à vous le dire, je travaille secrètement pour le camp… d’en face!

Pour l’instant, cet article accueille librement vos commentaires, ceux du FN comme les autres. Et s’ils s’avèrent lassants de la part des uns ou des autres, il est possible que je les ferme à un moment laissé à mon appréciation, pour tout le monde (et je m’abstiendrai d’envoyer une pique au même moment, promis) : ça se passe comme ça depuis longtemps sur mon blog.

F.M. – www.bandolais.fr

* voir les liens suivants pour comprendre sur quoi je m’appuie pour qualifier le style rédactionnel des militants FN (ce n’est pas mon avis personnel, mais de notoriété publique) :


Laurent Gerra imite Marine Le Pen pour la… par puremedias





26 Commentaires

  • Monsieur Metey

    Je vais faire comme vous dites,la meilleure réponse c’est souvent le silence.je n’ai pas admis votre fin de commentaire, c’est mon droit puisque vous attaquez le FN.et que vous prenez votre temps pour retirer la partie du texte que je conteste.

    je retraduirai juste vos propos dixit Mr Metey:

    Je fais partie de ceux qui pensent que plus vous et vos sympathisants parlerez, plus vous révélerez la vraie nature du FN, et que c’est finalement peut-être le meilleur vaccin contre vos idées.
    Votre petit guide de l’élu FN le dit d’ailleurs, la meilleure réponse c’est souvent le silence, que vous auriez dû garder au lieu d’exiger ce que vous pensez être votre « droit de réponse ».

    je n’ai rien exigé,je demandais juste un droit de réponse,pour ne pas vous laisser finir sur votre attaque personnelle.

    Je finirai ensuite je ne suis pas responsable de certains propos de mes « militants » si tant est qu’ils en soient ….

    Ensuite vos attaques personnelles ne me gênent pas, vous pouvez continuer, je ne vous suivrai pas dans votre délire paranoîaque
    Bonne journée

  • la tactique de victimisation c’est une stratégie commune et la leader du FN en use souvent, de même que son père, de même qu’avant eux le très tristement célèbre Georges Marchais, et tellement d’autres.
    Au delà de cette tactique, c’est l’art de rebondir d’une phrase à une autre en se servant des autres pour se relancer sois-même. Je cois qu’il faut juste en avoir conscience : c’est un jeu ou joute oratoire. Dans ces conditions mettre en cause quelqu’un, que ce soit Fred ou un intervenant fait partie de ce jeu de ping pong. Que deviendrait le plaignant s’il n’avait pas une cible pour se plaindre et ainsi se valoriser.
    Des numéros de duettistes se mettent en place comme Zemour et son ennemi juré de façade sur la 16 ou autre. Que serait l’un sans l’autre ?

    Une de mes analyses favorites est que lorsque quelqu’un invective une personne célèbre il se hisse pendant le court instant de son invective à la hauteur de celui qu’il invective. Ensuite le soufflet retombe et il redevient un personnage ordinaire . . . jusqu’à ce qu’il trouve/invente une nouvelle invective.
    C’est le même comportement à l’école à propos des souffre douleurs : le cancre contre le premier de classe. Par ses invectives le cancre est un court instant sur un pied d’égalité avec le 1er de classe et il faut qu’il renouvelle sans cesse ses invectives pour se maintenir à son niveau alors qu’il n’est rien en réalité.

    T’inquiète pas Fred nous ne sommes pas dupe de ce manège. Lao Tseu a dit, et Grammy aussi : il faut bien qu’il y ait un mur si on veut que la balle rebondisse.

    par contre je me suis fais lourder moi aussi. Du coup tu m’a fais rater une demande en mariage à propos de culture et de confiture. ça gâche ! ! ! 😉 j’étais vâchement content de moi . . .

    pour une fois que j’avais bien repris la balle au bond 🙂

  • à la manière de Cyrano :
    Pédant : vous m’invectivez monsieur ? c’est bien de l’honneur que vous vous faites !
    MDR.
    je sais je ne devrais pas mais j’ai encore une fois débaroulé sous la table.
    Le rire devrait être interdit. En plus je te dis pas le mal au bide.

  • Mr Lacaze,
    je n’accepte pas que l’on finisse une phrase comme l’a fait Mr Metey avec une attaque personnelle contre le front National, sans avoir le droit d’y répondre. j’estime être dans mon droit de le réclamer. il faut aussi respecter les électeurs qui votent pour mon parti.

  • Bonjour Monsieur METEY
    Juste une question ? si Monsieur PONGE représentait un autre parti que le FN l’attaqueriez-vous de la même façon aussi virulente ?
    C’est votre haine anti FN qui vous vaut cette bassesse ?

    Je constate que vous préférez avoir une liste UMP/PS qui s’annonce et nous repartirions sur des constructions démesurées sur une aire des gens du voyage.
    Une enquête publique révèle que ce projet coûterait la modique somme de 3,5 millions d’euros aux Bandolais !!!!!!!!!!! la ville en a-t-elle les moyens ?

    J’ai respecté votre demande Monsieur Metey j’ai donné mon prénom et je ne me couvre pas derrière l’anonymat !
    Cordialement cher Monsieur METEY

  • En tout cas, Monsieur Ponge était le seul candidat aux municipales de 2014 a être allé à la déclaration de candidature de Monsieur Palix ….. un vrai soutien !!!!! Je ne sais pas si les allusions de Monsieur Palix au candidat présent dans la salle le concernaient …. mais il était le seul.

    Il est vrai que monsieur Ponge qui vient régulièrement sur ce blog ne s’exprime jamais sur les sujets qui préoccupent les bandolais et n’a présenté à ce jour aucune ligne de son projet pour Bandol.

    Par exemple pour ce qui est de l’affaire du Parking du Casino qui va coûter 3,5 millions d’euros aux bandolais pour 100 place de moins qu’en pense t-il ? A t-il déposer une requête auprès du commissaire enquêteur ? Ou s’en moque t-il ? Ou approuve t-il les choix de son ami Palix ?

    Nous préférerions que monsieur Ponge s’exprime et soit constructif plutôt que de venir se victimiser sur ce blog.

    Monsieur Ponge, soyez constructif !!!!!! Montrez nous l’intérêt que vous avez pour Bandol et les bandolais …..

  • Je vous prie de bien vouloir m’excuser ; la clavier m’a devancé je voulais bien sûr parler parler de l’enquête sur le CASINO !

  • A propos, l’avis d’enquête publique se déroulait du 12 novembre 2013 au 13 décembre 2013 (soit 32 jours) en mairie de Bandol, Pôle administratif et culturel, siège de l’enquête. L’avis avait publié sur le site de la préfecture et sur le site de la mairie. Il appartenait à chaque citoyen de s’y intéresser et d’aller en mairie pour consulter le dossier et émettre un avis auprès de l’enquêteur.

  • @ mazia

    je suis candidat,je suis aussi délégué de quartier, ensuite renseignez vous mieux avant d’affirmer les choses, il y avais tous les autres candidats ou presque.

    pour le reste je me suis déja expliqué,.

  • …… Oh monsieur Ponge !!!!!!! vous n’avez pas honte !!!!!

    « il y avait tous les candidats »

    j’y étais et il n’y avait que vous comme tête de liste ……..

    et vous prétendez à la fonction de Maire !!!!

  • Moi Monsieur, je ne suis pas un hypocrite, je n’envoie pas un de mes colistiers pour tout me raconter après et critiquer, oui j »y étais, et alors??, et je répéte il y avait la plupart des candidats, ceci dit vous vous amusez , c’est l’essentiel, vous pouvez continuer cela ne me gêne pas..

    Une question à mr Metey, quand un de mes (parait t’il) électeurs, annonce un « prénom » de suite vous dites qu’il n’a pas le courage de donner son nom, qu’en est t’il des autres lecteurs, comme Mazia, d’ou vient t’il?? (et d’autres)…. la vous ne dites rien , drôle de conception Mr Metey, je laisse les Bandolais voir votre pensée unique.

  • Allez c’est reparti ….. et on se victimise !!!!

    On va arrêter de discuter car le dialogue avec vous est impossible. Non seulement, vous ne répondez pas aux questions qu’on vous pose mais en plus vous passez votre temps à détourner l’attention et dire des contre-vérités ….

    Vous devriez arrêter de venir vous exprimer sur le blog de monsieur Metey car chacune de vos interventions vous enfonce encore un peu plus…. si c’est comme ça que vous voulez gérer bandol alors on est mal barré.

    PS : à propos, je ne savais pas que la réunion d’intronisation de monsieur Palix était une réunion des comités de quartier.

    A la différence de votre supporter, Mazia est mon nom de famille et non mon prénom ….

    bye

  • F. Metey s est longuement expliqué sur les conditions qui ont conduit a la clôture des « débats » sur un des articles précédents.
    A mon sens, au regard de ce qui a précédé, il a commis une erreur en ne se limitant pas a cette explication et en laissant ouverte une discussion potentielle sur « Le candidat FN a Bandol est-il discrimine »…tant il était évident que les « échanges » allaient être ce qu ils sont a 15h ce jour: inutiles, exaspérants, désolants . Messieurs vous êtes entrain d éloigner un peu plus les lecteurs des bureaux de vote et confirmez l image ( si ce n est la réalité) qu une majorité de citoyens se fait de la classe , de la caste politiques.
    Vous avez la chance a Bandol (a ma connaissance seul Le Beausset a un site blog un peu équivalent) d avoir un espace de discussion (avec Bandol blog) ouvert a tous, qui n est pas propriété d un parti, sur lequel on peut échanger sur des sujets citoyens qui intéressent tout le monde, un site certainement plus lu que ceux que vous avez ouverts… Alors montrez vous a la hauteur, saisissez cette chance pour défendre ce que vous estimez être juste même si pour d autre(s) vous vous trompez. Ne vous comportez pas comme des gamins dans une cour de récréation… Ou alors ne venez pas pleurer…. comme des gamins… si le maître d école vous envoie au piquet et vous coupe la parole.

  • Je ne répondrai plus sur vos propos.en effet ca ne sert a rien

  • ping pong ping pong ping pong ping pong.

    j’ai appris le ping pong à l’académie de tennis de table de Grenoble, le club de Jacques Secretin, j’ai eu le même prof que lui, mais pas le même palmarès. C’était moins cher que le foot et nous étions très pauvres. Comme disait mon prof le seul truc que je faisait bien c’était de taper très fort le pied par terre pour faire peur à mon adversaire.

    à la manière de Coluche imitant Léon Zitrone : Mazia était bien parti avec 3.5 longueurs d’avance, mais il se fait coiffer au poteau par tous les représentants de tous les candidats malgré une belle relance dans le virage de la victimisation. Une belle allure tout de même et nous reverrons Mazia sur de nouveaux parcours et peut-être en saut d’obstacle. Bravo a ce pure sang qui a animé une rencontre somme toute plutôt calme sous l’arbitrage de maitre PK imPKable comme à son habitude. Saint Simon à madame marine représentant l’écurie de feu vient s’inviter au final pour animer l’arrivée.

  • A vous Cognacq-Jay ! à vous les studios.

  • Bonsoir !

    En voyant vos commentaires Monsieur Lacaze et Mazia je ne peux m’empêcher de sourire quand je vois
    le cinéma que vous faites !
    On m’a fait le reproche de ne pas mettre de prénom mais MAZIA et vous vous faites quoi ? la même chose que moi sauf que moi j’ai mis mon prénom j’attends la même chose de votre part mais en aurez-vous le courage ?
    Vous critiquez Monsieur PONGE parce qu’il est FN enfin critiquez je suis gentil vous tirez à boulets rouges plutôt sur ce parti et donc son représentant ; pendant ce temps vous laissez le champ libre aux autres partis.

    Monsieur Lacaze vous vous pensez drôle avec vos comparaisons avec les champs de courses mais vous êtes pitoyable et pas très constructif. Le SAINT SIMON je pense que vous pensez à moi ne préfère pas vous répondre sur vos insinuations mesquines qui frôlent le caniveau pour pas dire les égoûts.
    Vous êtes des frustrés n’ayant pas grand chose à faire de vos journées sinon médire et cracher votre venin sur le FN.

    J’espère simplement que Monsieur PONGE vous laissera dans la cours des maternelles vous ne méritez pas mieux et qu’il ne perdra pas son temps à répondre à des invectives minables.
    Sur ces mots je ne vous salue ni l’ un ni l’autre vous êtres très mais très petits.
    Monsieur Lacaze retournez sur le champs de courses votre place vraie s’y trouve mais pas en tant que cheval de course mais en âne que vous êtes.

  • Bonsoir Fred, ça va?
    Ambiance électorale chez toi! Trop bien!
    Ça promet!
    Pour la soirée au théâtre Jules Berne , je n’ai vu comme tête de liste que Monsieur Ponge, c’est vrai que je filmais et j’ai peut être raté quelque chose. Il y avait également Monsieur Delaud, qui n’est pas tête de liste à ma connaissance, il le fut, il ne l’est plus.
    Les socialistes se sentent bien seuls à Bandol! 🙁
    Et puis j’ai vu des hommes tout habillés de noir qui suivaient de près le futur candidat avant qu’il ne monte sur scène… Impressionnant! Une première à Bandol, Monsieur Palix se sentirait-il en danger?
    La vidéo est en cours de conversion! On pourra vérifier.
    Bonne nuit.

  • Je prépare une réponse aux divers messages ci-dessus, mais n’ai pas eu le temps de finir. J’implore votre patience…

    EDIT :
    Mr Simon et Mr Lacaze passent sous contrôle a priori des commentaires, pour des raisons différentes, que j’expliquerai…

  • Mr Simon, merci de me contacter bbm2014@free.fr ne répondons plus sur ce blog, le buzz, cà suffit.

    En ce qui me concerne j’informe ici mes électeurs que je ne reviendrai plus sur Bandolais.fr, au vu des réactions de certains lecteurs qui n’ ont qu ‘une pensée unique ,ou les gens se cachent derrière des surnoms, vous comprendrez à les lire que ce qu ‘ils attendent est que je m’ exprime plus, c’ est fait, ai mieux a faire que participer aux bassesses de ce blog .

    Je demande en même temps à son concepteur de me retirer de son listing, afin de ne plus recevoir de nouveaux commentaires .ce genre de commentaires n’intéressent personne,sauf eux.

    Par conséquent mon projet sera diffusé comme prévu sur mon site, uniquement, en temps voulu.

    Lecteurs vous comprendrez mes raisons, mais la ça suffit. mais qu’ ils sachent bien que le Front National sera bien présent lors des élections en 2014, l’ essentiel est la.

  • Le caillassage par les tricoteurs de mots n’apporte rien, au contraire il met à jour un obscurantisme contre productif.
    Vous ne pourriez pas un peu nous parler de votre vision des choses au lieu de vous acharner devant la glace de l’adolescent parti à la découverte de son « moi »?
    Que c’est petit ces attaques concentrées sur un homme qui pour l’instant ne dit rien d’autre que son programme sera connu plus tard et sur son blog!!
    Nous voila maintenant dans le comique à 2 balles, il ne nous manquait plus que cette case là!

  • Comique… S agissant de nos institutions communales, premier fondement de la démocratie, je n aurais pas usé de ce mot… Mais je vous rejoins totalement… Des ga Mons dans une cour d école. Les mise en garde ne servent a rien… Il faut une baffe … Elle est partie.

  • Humour de circonstance dans cette discussion a œufs pourris … Ch Viala nommant notre salle de spectacle « Jules Berne »… Involontairement dans la prémonition et l humour noir Christian!

  • @Prinz Karl
    ze pas fait esprès !

  • Philippe PONGE a visiblement retiré les propos problématiques de sa page FB (je n’en ai pas retrouvé la trace à ma dernière visite), et même s’il s’est abstenu d’y publier un correctif précisant que non, je n’avais jamais refusé de droit de réponse, on va pouvoir en rester là sur ce point.

    Je vous épargne la suite des explications : je me suis adressé à lui par mail pour cela.

    De même, j’ai vu ce soir avec Patrick Lacaze aux RWB les raisons de sa mise sous contrôle des commentaires (qui reste une mesure d’exception).

    Restent 2 points :

    1) Mr SIMON
    encore la tentation de la stratégie de victimisation?
    Non : je traite les gens non pour leur étiquette, mais en fonction de leur comportement public.
    Demandez à Marcel BOGI à qui j’ai dit ces 4 vérités autrement gravement et sérieusement que pour le problème qui m’a opposé à votre candidat, si c’est parce qu’il est du Front National… Il n’est pas chez vous à ma connaissance.
    http://www.bandolais.fr/2013/03/quand-bogi-refusait-dequiper-bandol.html

    Demandez à Mme CONNAT si le débat autrement plus vigoureux qui nous a opposé elle et moi était dû à son appartenance au Front National ou à un autre parti que je ne connais pas d’ailleurs? Non, elle n’est pas chez vous à ma connaissance.
    http://www.bandolais.fr/2011/03/lecture-commentee-de-bandol-en-action.html

    Bientôt vous demanderez à Christian DELAUD qui a révélé qu’il serait sur la liste du maire sortant, si l’article où je vais dire tout le mal que je pense (faute politique majeure) de son choix du point de vue du citoyen que je suis, si c’est parce qu’il appartient à votre parti… Non, il est responsable local du parti socialiste. Et on pourrait continuer les exemples.
    Les seules raisons qui m’ont fait choquer avec Mr Ponge, sont LARGEMENT expliquées ci-dessus.

    Vous êtes un troll. Un troll FN mais ça c’est égal. C’est à cause de votre potentiel trollesque que j’anticipais que je vous ai mis en garde par le message qui relançait Mr Ponge vers un droit de réponse. Et vous venez de confirmer en insultant Patrick LACAZE.
    C’est donc comme troll, que je vous ajoute à la liste des gens placés sous contrôle a priori des commentaires. Et vous allez devoir être bigrement intéressant pour que je valide vos prochaines interventions.

    2) ANONYMAT
    je rappelle que l’anonymat est relatif. Je ne le souhaite pas, mais le tolère jusqu’à un certain point (avec l’application de la règle précisée en pied de page du blog).
    Oui, l‘anonymat est relatif. Quelqu’un peut être anonyme pour les lecteurs, mais pas pour moi. L’important est que je sache vers qui me tourner en cas de problème avec des écrits (et pas seulement par un mail, je veux pouvoir me tourner vers quelqu’un dont je connais l’identité). A ce titre, je peux tout à fait accepter un pseudonyme si je sais qui est derrière, et ne pas appliquer la règle : si un commentaire de Nemo vous dérange, et qu’il est anonyme pour vous, je peux choisir de maintenir son commentaire et son anonymat (moi je sais qui c’est et c’est moi qui serais inquiété avec lui en cas de suites judiciaires) : je me tournerai vers lui pour avoir les garanties (preuves, etc.) me permettant d’assumer le maintien de son commentaire.
    Mais comme vous, je préfère éviter l’anonymat (rappel : http://www.bandolais.fr/2009/12/lanonymat-complique-tout.html et aussi http://www.bandolais.fr/2010/09/le-pseudonymat-sur-ce-blog.html )
    Mais je vous invite aussi à relire l’excellent article de Maître Eolas sur le pseudonymat : http://www.maitre-eolas.fr/post/2011/09/15/Anonymat-et-expertise
    Je m’intéresse à l’anonymat des gens chaque fois que je pressens un troll (comme pour le cas ci-dessus) ou un sous-marin politique. Je n’en fais pas une fixette, et les commentaires les plus intéressants ont bien souvent été faits sous pseudo.

  • salut Fred,
    Je te remercie de prendre ma défense, mais je ne ne me suis pas véritablement senti insulté. Disons que c’était un « bon mot » mais de mauvais gout. Il m’arrive d’en faire . . . parfois difficile de résister comme avec un mauvais T-shirt. 🙂
    Ma grand-mère disait souvent : ce n’est pas en coupant en pointe les oreilles d’un âne qu’on en fait un cheval de course. Tu vois Je ne serais jamais à court de réponses, mais à quoi bon ? Comme le dit PK les gamineries ont un temps.

    Je suis beaucoup plus sensible au fond plutôt qu’à la forme et je m’irrite de voir la quantité d’interventions qui n’apportent rien sur le fond, reprenant en cela les réactions de la (presque) seule femme qui s’exprime ici.
    De mon point de vue c’est gravissime : Tant de bla-bla tenant plus de l’ego et de l’épiderme et si peu de textes issus du cerveau. Que faire à part tourner ces braves gens en dérision ?
    C’est dans cet esprit que j’ai récemment interpellé un peu durement Jean Paul Joseph que je considère par ailleurs comme un des meilleurs candidats actuellement. Une personne de dossier, de travail de fond, d’étude, de concept, d’éthique.(sans préjudice négatif pour les autres candidats / tes. Tiens encore un bon mot (TES).
    Plus sérieusement pour être connu il faut se faire connaître, faire du bruit comme ils disent à la télé. Une « corvée » pour certaines personnes (c’était aussi un pb avec Paecht) mais un exercice absolument nécessaire.
    – ratée l’occasion de faire du bruit autour du très important dossier du parking du Casino.
    – Pourquoi pas un peu de buzz autour du blason posé à même le sol comme pour inviter les Bandolais à fouler au pied les armoiries de la ville et la noblesse de ses citoyens. Il y a là une symbolique évidente et facile à exploiter, représentative de ce que peut faire un élu lorsqu’il n’a pas d’idées, de philosophie, de guide fil.
    Comme disent mes chers bouseux : c’est un coup à hue et un coup à dia.
    Faire du bruit : c’est probablement du travail pour un directeur de campagne. Si le nom existe c’est que la fonction est nécessaire.
    – la poste aussi mérite les commentaires de tous et tu fais bien de lancer ce sujet.

    Le chanteur Hugues Auffray nous l’a enseigné il y a bien longtemps :
    il vaut mieux au combien,
    vivre peu mais vivre bien,
    et avoir oh pas vrai,
    des remords que des regrets.
    les regrets de ne pas avoir fait suffisamment de bruit au bon moment.

    Pour ma part je vais retourner auprès de Graeme Allright :
    mon nom ne veut rien dire
    mon argent encore moins
    Je suis pour tout dire ………………………………..
    Mais je vous rassure , ce n’est pas moi qui ai tué Davy Moore 😉
    Chacun sa culture/confiture.