Le Bandol politicien démarre 2013 très fort

La semaine dernière, le tandem explosé à la tête de la mairie de Bandol donnait RV pour dans un an : 2014 sera l’année des élections municipales. Et Var Matin pour faire bonne mesure a présenté les premières opérations de campagne des deux amis d’hier sur la même page (le 9 janvier, page 12 nous précise Henri Burillard dans un commentaire).

Les amis du maire ont maintenant leur association (C.A.P.), et l’AMB qui est toujours une association de loisirs a donné sa réunion annuelle des voeux de Marcel BOGI à ses amis. Ses amis qui, nous apprenait Var Matin, trouvaient que le discours n’était pas assez politique (m’enfin rappelons leur qu’il s’agit d’une association de loisirs).

Et l’association d’opposition VVB relève la baisse d’impôts promise par Christian PALIX pour 2013 toujours dans Var Matin (10 janvier), se vantant de l’avoir annoncée ou pronostiquée dès avant Noël. Sans rien retirer à VVB (Jean-Paul JOSEPH a été le premier à faire un travail public de contre-pouvoir sur la partie « chiffres » de la gestion locale sous ce mandat – je le sais pour avoir publié ses articles avant qu’il ne crée son association), je pense que tous les comptoirs de Bandol avait pronostiqué la baisse des impôts en 2013, et ce dès 2009. Moi-même je le pronostiquai auprès de ma compagne au comptoir de ma cuisine en lui expliquant la lettre ouverte que j’avais diffusé lors de l’augmentation des impôts de 27% : la recette politique est vieille comme les finances publiques en démocratie, à savoir augmenter (vite et nettement) les impôts en accusant son prédécesseur de mauvaise gestion puis les baisser petit peu à petit peu en fin de mandat en espérant que la mauvaise mémoire de l’électeur ne lui fasse retenir que la deuxième phase le jour où il va voter… Et puis pour prédire l’avenir, il suffisait de reprendre les Var Matin des années précédentes (2011 ici et 2012 là). J’espère que les électeurs sauront dire leur fait à ceux qui les prennent vraiment pour des ânes: à défaut de mémoire ils disposent d’archives facilement accessibles de nos jours (à commencer par les 6 dernières années de ce blog pour Bandol).

Dans mes propres voeux pour 2013, je formulais celui que le petit théâtre politicien de Bandol reste un peu en coulisses avant que ne démarre vraiment la campagne au mieux dans un an ou au pire à l’automne, mais les manoeuvres sont enclenchées dès le mois de janvier 2013.
Mes voeux, tout le monde s’en fout!!!

F.M. – www.bandolais.fr





12 Commentaires

  • […] : L’un des derniers articles voyait s’engager en commentaires un débat sur l’explication de…, qui suit un souhait de plus en plus souvent exprimé de transparence. Prinz Karl avait posté un […]

  • Pas besoin d’être madame Soleil : depuis 3 ans en Janvier à Bandol, il fait froid, il y a des travaux et les vœux du maire annoncent fièrement une baisse d’impôt ! Rien de nouveau…

  • Juste une précision: si le bon sens permettait de prédire une baisse des impôts juste avant les élections, c’est une donnée chiffrée qui m’a incité à anticiper cette baisse dès 2013 à savoir un fond de roulement (les réserves) s’élevant en 2011 à 5 millions € (donnée du compte administratif 2011).
    Effectivement, c’est l’augmentation injustifiée de nos impôts de 27% (2millions € chaque année depuis 2009 = 8 millions €) qui a permis de constituer ce matelas malgré des dépenses inutiles.
    Aucune donnée chiffrée ne permet de prédire aujourd’hui que ce matelas sera suffisant dans un an pour annoncer une nouvelle baisse des impôts, ce qui aurait le plus bel effet à 3 mois des élections.

  • Chacun aura remarqué que je ne suis capable que d’émettre un billet d’humeur. ça n’est pas si mal si l’on croit que mes commentaires et ceux des autres intervenants permettent de formaliser, cristalliser, une somme de sentiments mal définis éprouvés par les lecteurs. Mais c’est totalement vain s’il n’y a pas des personnes comme Prinz Karl et comme Jean Paul Joseph pour exposer des données chiffrées ou juridiques, propres à montrer de quelle manière il est possible dans le cadre des statuts et lois de la république de mettre en évidence et ensuite « corriger » les dérapages de nos élus.
    Que ces personnes et tous ceux qui collaborent avec elles en soient ici publiquement remerciées.
    Par opposition aux élus présents au coeur de la gestion municipale et qui ne sont pas capable de faire autrement que de gesticuler bruyamment en croyant s’exprimer brillamment, à défaut d’être capable de structurer l’essentiel de leurs pensées afin de proposer des actions ou des contre-actions positives. Parce que eux non plus n’ont rien produit de concret, ni en terme de billets d’humeur, ni en terme de données chiffrées précises, ni en terme de projets.
    mi 13 et 14 ils vont nous asséner leurs projets et stratégies pour les 5 ans à venir mais qu’ont-ils produit sur les 4 ans qui viennent de s’écouler ?

  • @Patrick (et Jean-Paul),
    Si je moque le titre trop facile de l’article de VVB, je contresigne volontiers le commentaire de Parrick, et engage évidemment le lecteur à suivre le lien vers l’article de VVB, à lire pour le fond qui va évidemment au-delà de la recette politicienne que j’évoquais.

  • Christian delaud

    @ Fred,
    Je tiens compte de tes voeux. J’attendrai septembre 2013 pour annoncer ou pas ma candidature.

    @ Patrick Lacaze
    Le travail des élus est un travail ingrat qui se fait dans l’ombre, à l’exception de ceux qui ont la majorité et tiennent les moyens de communication municipaux.
    Les élus participent, notamment, à des commissions sur leurs congés. Cette participation n’est pas rémunérée.
    Quand à Jean-Paul Joseph, il est candidat et non élu.
    De ce fait, il doit être omniprésent et prouver son sérieux.
    Le seul qui soit totalement désintéressé est Prinz Karl.
    Je le sais d’autant mieux que ses publications ne sont qu’une faible partie de son « travail ».

  • @ Christian,

    Le travail des élus n’est ingrat que si on le fait pour de mauvaises raisons.
    Ils ont été missionnés, après avoir été volontaires et candidats, à œuvrer pour le bien collectif. Il ne s’agit pas d’un show où l’on récolte paillettes, applaudissements et largesses (on leur aurait menti ?) ! Le boulanger travaille aussi dans l’ombre, quand les bonnes gens dorment, et il est jugé sur la qualité de son pain.

    Par ailleurs, il ne tient qu’à eux de s’exprimer et ne pas rester dans l’ombre. Il y a, entre autre, des blogs pour ça à Bandol, comme tu le sais puisque tu es un des rares, sinon le seul, à t’y exprimer,… ce dont nous te remercions…

  • @ christian D.
    je ne vois pas en quoi le fait d’être élu empêche selon vos propres mots « d’être omniprésent ». si je traduis correctement il faut être un hooligan (voir le dictionnaire) pour s’exprimer, pour « occuper le terrain ». Je pense au contraire que le rôle des élus doit être de diffuser les informations que d’autres cherchent à cacher. C’est très exactement pour cela que nos lois ont prévu, afin de sauvegarder la démocratie, de placer partout des contre-pouvoirs. Si les contre-pouvoirs se taisent ils trahissent (détruisent) la démocratie.

    C’est de cela que je parle : Ceux qui se sont tus pendant leur mandat ne sont pas fiables en ce sens qu’une fois en place . . . ta wa ce que je subodore ou suputte.
    Nonobstant (j’adore la pédanterie de ce mot, pas vous ?) Nonobstant je corrobore (C chié corrobore si je m’écoutais j’écrirais corrroborrre) je confirme (dégonflé lacaze il se remet à écrire en « normal ») que Monsieur Deleau est le seul à participer aux deux globes hips! blogs comme le souligne Nathalie.
    Remarque C normal que ce soit une femme qui souligne : les yeux, la bouche, les pommettes alouette etc . . .
    La pudeur m’empêche d’aller plus loin. Aller plus loin c’est aussi cesser d’être contre et ça me serait insupportable. C ki ki disait qu’il était contre …. tout contre ?

  • Christian delaud

    @ Patrick L
    J’abhorre les pédants mais, en l’occurrence, vous ne l’êtes pas.
    (je prépare 2014, il faut que je me fasse des amis surtout au Centre et à Droite lol!)
    Mon propos était que les élus sont là pour travailler et pas pour faire leur communication.
    Certes présenter leur bilan en cours de mandat est un exercice auquel devraient se livrer tous les élus.
    Il n’est pas obligatoire de le présenter tous les ans mais une fois tous les deux ans me paraît être une bonne fréquence.
    Et alors! Pourquoi ne l’avez vous pas fait ? pourriez vous me demander!
    Je vous remercie de ne pas m’avoir posé la question.
    J’aurais du mal à me justifier, dans la mesure où mes vies professionnelle et personnelle ne devraient pas être présentées comme des excuses.
    Malheureusement, malgré mes 62 ans je suis toujours en activité (activité soutenue d’ailleurs) et le peu de temps dont je dispose j’essaie de le consacrer à ma famille.
    Voilà pourquoi aujourd’hui, je n’ai toujours pas décidé de ma candidature en 2014.
    J’aurais aimé trouver un plus jeune que moi pour relever le flambeau de la gauche à Bandol.
    Sans résultat.
    Car je tiens à le préciser, je me présente pour défendre une certaine conception de la politique qui, pour une commune comme Bandol, ne devrait pas avoir de couleur politique.
    Mais je me sentirais mal dans ma peau si j’avançais masqué sous une étiquette fallacieuse du genre « sans étiquette » ou « groupement d’intérêt général ».
    Si je pars en 2014, ce sera sous mon drapeau qui ne sera pas celui de mes colistiers, comme ce fut le cas en 2008 pour un grand nombre, et qui me font l’amitié de porter une étiquette qu’ils n’ont pas.

  • @ PK
    Je vois qu’ils y en à encore qui malgré leur grand âge continuent à parcourir le monde :o-))
    Ce qui me sidère c’est la versatilité des opinions sur des sujets aussi fondamentaux que le contrôle des entreprises qui passe de 52 à 44 dans un sens et de 43 à 53 dans l’autre. Depuis le temps que je prêche que l’argent des TER doit revenir aussi aux TER et non pas systématiquement aux TES, à coup de 8 milliards emprunté tous les 40 jours environ. Il semble que le dogme socialiste (prendre aux riches pour donner aux pauvres) en à pris un sacré coup. De 73% à 53% en 1 an.
    Souvenez vous de ce fameux slogan : « patron, facho, salo, le peuple aura ta peau ». Merci c’est fait. Et maintenant ? l’usine à patron . . . elle est où . . . maintenant que le moule est cassé on fait quoi ? Je parle d’une usine à patrons, par à fabriquer des énarques lobbyistes.
    J’avais raison de recommander de voter socialiste : de façon que chacun ouvre bien grande sa comprenette. Renault en Algérie, Hollande au Mali. Et ça n’est qu’un début, la lutte continue.
    Même le maire s’y est mis dans ses voeux lorsqu’il dit qu’il va réduire la voilure.
    La question n’est pas tant de réduire la voilure que de rétablir la notion de juste équilibre, surtout lorsqu’on a, en plus du reste, une population archi-viellissante qui est devenu une manne effrénée (effrénée C quand on ne freine pas) pour certains et un enfer financier pour les actifs.
    Je ne porte pas de jugement, je constate, c’est tout. Pour porter un jugement il faudrait mettre dans la balance (entre autres) les Lobbies à Bruxelles au sommet et dans les mairies en bas de l’échelle, avec toutes les corruptions que cela entraîne. Ça aussi ça use un pays, ça mine les patrons, leurs cadres et au final les salariés.

  • @ Deleau
    si la relève socialiste n’est pas assurée à Bandol il doit y avoir des raisons dans un pays qui joue à 50/50 depuis des décennies.
    Sisi je suis pédant. Rien que la sem. dernière je me suis concocté un tarte à l’oignon, bêtement sans penser à rien. J’ai pédé pendant deux jours.
    Pour ce qui est du militantisme des élus, je pense qu’ils devraient rédiger une feuille de choux à chaque fois qu’un dossier mérite d’être porté à la connaissance du public. Comme font les députés dignes de ce nom. Si ça n’est pas eux alors qu’ils ont accès aux dossiers, qui le fera ? il y a là un manquement à la démocratie qui nous fais penser qu’être élu était une fin en sois. sans compter les sites, les twitt, les blogs, etc.