L’AMB reconnaît son rôle politique

La question était posée fin juillet sur ce blog: l’association des amis de Marcel BOGI est-elle une association politique de Bandol?

Personnellement je ne m’étais jamais vraiment posé la question dont la réponse me semblait évidente (pratiquement toutes les associations qui s’appellent « les amis de machin » autour du nom d’un homme ou d’une femme, servent à « draguer » de futurs électeurs potentiels sous des prétextes divers, et sont en général montées pour des hommes impliqués – à un échelon électoral ou un autre – en politique).

Les prises de position de l’AMB dans le feuilleton de l’été avaient au moins le mérite de lever un peu d’hypocrisie, le président de l’association revendiquant le rôle de réservoir de voix que l’association avait constitué au moment des élections municipales au profit de Marcel BOGI et de sa tête de liste (à l’époque), le Maire Christian PALIX.
Cela n’avait pas empêché l’AMB de s’émouvoir d’être écartée du « forum des associations », la Mairie invoquant dès lors logiquement le fait que l’AMB était une association politique (le forum des associations rassemble des associations de loisirs). Un peu d’incohérence n’effrayant plus personne à Bandol, l’AMB se réfugiait alors derrière ses statuts pour proclamer qu’elle n’était pas une association politique.

actualités bandolaisesAprès mes articles qui ont donné peut-être trop de visibilité à ces gesticulations, et Marcel ayant pu se trouver une nouvelle tête de liste derrière qui se ranger modestement en clamant « place aux jeunes » (et en négociant à nouveau un contrat lui assurant le contrôle de tous les points clefs de ce nouvel attelage politique?), il a été mis bon ordre à la situation:

un communiqué sans ambiguité reconnaît que l’AMB a été utilisée politiquement.

Extrait: « Après les événements chauds de cet été, l’AMB revient à sa vocation première et inscrite dans ses statuts à savoir une association culturelle , de loisirs et sportive. »
Si elle revient à sa vocation première, c’est donc qu’elle s’en était écartée vers une seconde… C’est bien de le reconnaître.

Tout revient à la normale:

– le combat politique sera donc mené par la nouvelle association Bandol en @ction.
l’AMB pourra à nouveau servir à séduire de nouveaux amis de Marcel BOGI (futures forces électorales?), à travers des activités de loisirs.

Faire de la politique n’est pas honteux: pourquoi faut-il tant d’hypocrisie? J’ai bien une idée sur la réponse, mais chacun se fera la sienne.

F.M. – Bandolais.fr





3 Commentaires