La renommée de Bandol, aux mains de bandolais

Conspiration à Venise par François LANZIEn voile, en tennis, danse, wakeboard, en matière de vins ou de boulangerie, en matière de web ou d’activités industrielles, etc., j’ai souvent fait écho au bruit médiatique que font certains bandolais par leurs performances. La renommée de Bandol, la diffusion de son nom, repose souvent sur les activités notables d’individus, et à Bandol on recense sans cesse des talents qui vont loin (et loin c’est parfois Paris et le siège des chaînes TV, ou le top du classement des meilleures applications pour smartphones).

La mairie rappelait encore cette semaine le rôle d’ambassadeurs de notre image qu’assurent des bandolais dans 2 autres catégories :

Ces bandolais qui ont du succès sont tous passionnés, et leurs lauriers bénéficient presque à chaque fois à la réputation de la ville. Bravo.

F.M. – www.bandolais.fr

* mon blog et les articles que j’ai pu consacré personnellement ou publier sur le sujet témoignent que je suis profondément en désaccord avec la façon dont fonctionne notre port et notamment en termes de transparence (voir le dernier article de l’AG CLUPP BANDOL sur la publication des comptes) et d’image qu’il donne de notre ville, mais ici il s’agit bien de féliciter un auteur parvenu à l’édition pour ses qualités de plume…
Si cet exemple peut aider certains à comprendre comment fonctionne ce blog : dire quand c’est bien ou quand c’est mal, quel que soit le sujet, les personnes, et les relations qu’on entretient (ou pas) avec elles.





Article précédent : Bandol sur Arte

8 Commentaires

  • […] en écho à mon précédent article, Patrick Lacaze m’envoie des photos du bout du monde (« Saïgon » […]

  • Bonjour à tous,

    Nous félicitions également François Lanzi pour sa sélection dans les 10 finalistes de ce concours littéraire.

    Et nous en profitons pour préciser que notre action, en tant qu’association de plaisancier et de représentant des plaisanciers au Conseil Portuaire, a pour objectif d’améliorer le service rendu par le Port dans l’intérêt des Plaisanciers, de la Sogeba et de la Ville.

    Nous regrettons, à ce titre et comme toi, le manque de transparence, tout en constatant et en appréciant que les services de la ville répondent maintenant quasi systématiquement à nos demandes d’informations.

    Nous regrettons de devoir rappeler régulièrement les règles de fonctionnement du Conseil Portuaire.

    Nous regrettons certaines décisions prises, notamment sur l’implantation des locaux des artisans et sur le transfert de l’encaissement de leur loyer de la Sogeba à la ville.

    Nous dénonçons le manque d’entretien du port, des bornes électriques en passant par les pendilles. Nous regrettons que l’aire de carénage cumule un désastre financier et un manque de satisfaction, et c’est un euphémisme de le dire, des usagers.

    Mais nous n’avons jamais mis en cause François Lanzi, dont j’ai pu personnellement et à de nombreuses reprises, apprécier la volonté de résoudre les problèmes des plaisanciers.

    Jacques KAUFFMANN
    http://www.clupp-bandol.fr

  • C’est le moment de faire la liste des besoins …. la campagne électorale approche et le maire répond à toutes les demandes (ou presque : sauf pour les rythmes scolaires, PLU, ….) … chose qu’il n’a pas faite pendant 5 ans et demi.

  • C’est dommage de faire un mélange de genre.

    Ce billet de Fred rend hommage, entre autre, à la passion et au mérite d’un bandolais qui promeut la ville à un niveau culturel assez inédit.

    Et on se retrouve aussitôt dans un débat politique qui pouvait bien attendre un autre article plus approprié quant à l’orientation des commentaires avec récriminations et reproches un peu systématiques.

    Rendons à César… : le maire reçoit ceux qui en font la demande très régulièrement, sans avoir attendu la perspective des prochaines communales, et y compris concernant le PLU.

    Et bravo à M Lanzi ! Un ami a lu « Conspiration à Venise » et m’a dit que c’était « pas mal du tout ». Une bonne idée de cadeau pour Noël ou avant…

  • Nathalie,
    Je partage ton avis et ajouterai même que je suis très heureux que notre petite famille de scribouillards Bandolais compte un homme de cette qualité, et heureux aussi, qu’à notre palette de récits « Conspiration à Venise » apporte ce petit plus.
    François LANZI bienvenue et merci pour votre contribution à dorer ou à redorer le blason.

  • @ Nathalie :
    je suis un peu responsable de cette digression en ayant fait un renvoi vers la fonction pour laquelle est connu François Lanzi à Bandol, et pour laquelle j’ai logiquement une opinion distincte de sa casquette, bien distincte, d’écrivain.

    Je me suis senti un peu obligé de le préciser car des lecteurs un peu bas de plafond pensent que quand je dis du bien de quelqu’un, c’est que je me marie avec (ou que j’ai un service à demander), et que quand je le critique, c’est que je divorce (et avec bris de vaisselle, et tout le tintouin). Ils ont une lecture politicienne et me range dans les politiciens, alors que je ne suis qu’électeur (et l’électeur – communal – n’est pas tout pour ou tout contre, mais analyse chacune des choses qu’il voit dans sa ville et en pense soit du bien, soit autre chose).

    Je peux me réjouir du succès d’un bandolais qui se fait remarquer comme auteur (et aider à son succès de notoriété ou de ventes par ce billet), et ne pas être d’accord avec le fait que la liste d’attente des demandeurs d’une place au port ne soit pas publique et gérée en ligne comme d’autres ports français le font. Ca devrait faire deux articles distincts (et c’est plutôt ce que je pratique): mais considérant les jugements toujours hâtifs que font certains de mes articles, je préfère pousser ma propre transparence assez loin, ce qui ouvre la porte à des commentaires qui ne sont dès lors pas illégitimes s’ils touchent au port (pour d’autres, c’est vrai qu’on peut se demander ce que le commentaire fait là)..

    Il se trouve que la personne qui fait l’objet de l’article est liée aux 2 sujets, et que certains lecteurs n’ont toujours pas compris au bout de 6 ans et plus de 2000 articles, ni comment je fonctionne, ni à quoi sert ce blog.
    Toi et Jean auriez préféré un article seulement « littéraire », mais la vie est ainsi faite que s’il y a parfois du blanc et du noir, on navigue quand même le plus souvent dans le gris, car la réalité est toujours complexe.
    D’ailleurs toi même tu « remets du charbon » dans la digression en émettant une opinion concernant le P.L.U., qui fera bondir pas mal de gens et non sans raisons. Pour? Pour répondre à un commentaire qui n’en méritait pas tant… Les commentaires pourraient s’ouvrir sur une nouvelle thématique, alors que pour le coup ce n’est effectivement pas du tout le sujet.

  • Bravo François et amicales félicitations. Tu fais rayonner Bandol.