La hauteur des kiosques de Bandol

niveau kiosquesLa hauteur des kiosques à sandwichs des allées Vivien avait suscité un peu d’émotion (répercutée sur les sites bandolais), et provoqué une réunion de chantier en urgence à l’initiative de la Mairie de Bandol. Le résultat est une diminution de la hauteur des kiosques qui ne dépassent plus tous le mur : le dernier affleure mais ne dépasse plus, après que 30cm aient été rognés.
Ca ne suffira pas à calmer toutes les critiques, mais c’est déjà un progrès par rapport ce qui se préparait.

F.M. – www.bandolais.fr





6 Commentaires

  • je viens de regarder la photo, et je suis abasourdie! cela dépasse de + de 30 cms! quelle vue!!! pourquoi mettre des bancs, il n’y a plus de point de vue sur le port….. J’ai quelques photos d’il y a 35 ans prise du bld Victor Hugo, les cabanes à sandwichs existaient, mais ne dépassaient pas… que devient mon Bandol….

  • « un peu d’émotion » ! Fred, je te trouve un peu tiède là…
    J’ai lu et entendu plus qu’un peu d’émotion en réaction à cette réalisation : colère, indignation, tristesse…

    Et encore, la barrière de 1m qui va venir « sécuriser » le mur n’est-elle pas encore installée ! Le maire l’annonce dans le dernier mag de Bandol :  » …un garde-corps d’une hauteur minimale de 100cm [en centimètre ça fait moins haut] doit être installé le long du mur, côté bd Victor Hugo… « . Mais « …Dans un souci d’esthétique, le maire a demandé à ce que ce garde-corps ne soit pas réalisé en dur par surélévation du mur existant, mais plutôt avec une rambarde plus aérée visuellement » !!!! QUELLE CHANCE nous avons, nous aurons juste l’impression d’être en prison mais nous aurons encore Vue sur le port !!!!! ça aurait pu être un réhaussement du mur de 1m !!!… Merci monsieur le maire !

    Il aurait été si simple de conserver le principe de toitures inclinées plutôt que des toits « terrasse » : l’impression de hauteur aurait été moindre et il n’aurait pas été nécessaire de « protéger » les passants de l’idée saugrenue d’aller s’installer sur les « terrasses » pour voir les feux d’artifices ou comme « terrasse » au soleil. Non, faisons compliqué, il y aura toujours des normes à respecter qui justifieront le salaire de l’architecte qui à « pensé » ça !

    Mais là les Bandolais ne seront pas « un peu » émus, ils auront été prévenus…

    ————————————–
    NDLR: il paraît que de temps en temps il faut que je la mette un peu en veilleuse pour laisser plus d’expression et d’envie d’expression à mes lecteurs. Eh ben là par exemple, j’avais pas envie de sortir de la tiédeur… 😉

  • Bonsoir,
    Une femme, (encore une!) me faisait remarquer qu’il aurait été beaucoup plus intéressant de les placer de l’autre côté de la route.
    On aurait conservé notre mur comme il était, on aurait pu les séparer un peu plus, les faire un peu plus bas.
    Du côté du mur on aurait aménagé un espace piéton avec des bancs et des espaces pour les enfants, un peu de verdure…
    Les kiosques auraient pu avoir une ouverture du côté de la route et une du côté du port…
    On aurait pu…
    Mais…

  • Oui ! Pourquoi pas ! Je suis sure qu’il y aurait eu une demi-douzaine de bonnes propositions des Bandolais. On défie souvent ceux qui critiquent de faire mieux, mais sans jamais leur donner la parole, des fois que…

  • Christian,
    Et dire que cette Femme la, je la connais! Et pour reprendre ce que dit Nathalie pourquoi ne pas exposer d’abord une idée pour ensuite recueillir des avis ou suggestions. Prenons un exemple: « Chers Administrés, que pensez-vous du taux élevé de fréquentation de l’axe routier qui débouche sur la Nationale entre Point P et l’entreposage de bateaux ? » Question bien sûr, posée par le Maire de la Ville.
    Et pourquoi ne pas exposer, comme ça, quelques idées et suggestions appelant débat sur les blogs, puis soumettre leur résumé à la lecture d’un Élu qui voudra bien porter une petite attention à ce que souhaite celles et ceux qui les ont élus?

  • wikipedia – concertation :

    La concertation est l’action, pour plusieurs personnes, de s’accorder en vue d’un projet commun.

    La concertation se distingue de la négociation en ce qu’elle n’aboutit pas nécessairement à une décision, mais qu’elle vise à la préparer. C’est le cas par exemple lorsqu’une collectivité territoriale engage un processus de concertation avec la population locale dans la perspective d’un aménagement : la décision finale appartient aux élus qui seuls en détiennent formellement le pouvoir, mais qui devront intégrer les résultats de la concertation.

    La concertation se distingue de la consultation en ce qu’elle ne se résume pas à une demande d’avis. La concertation suppose la confrontation entre les parties, l’échange d’arguments, l’explicitation des points de vue de chacun.

    Je suis certain qu’en exposant une maquette (à l’échelle) de ce projet aux bandolais, tout aurait été modifié et la hauteur réduite pour ne pas dépasser le mur.Mais comme vous, comme moi, comme nous tous, Monsieur le Maire a du découvrir cette « boulette » trop tard et maintenant il est obligé de défendre « bec et ongles » le projet, c’est vraiment regrettable, c’était si facile de bien faire… mais, il faut reconnaitre, c’est une belle avancée…
    Espérons seulement que pour les projets à venir cette concertation verra le jour… il n’y a que les ânes qui ne changent pas d’avis, dit-on…